Partagez | 
 

 Départ vers un long chemin...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Départ vers un long chemin...(libre)   Ven 22 Mar - 23:25

Dites-moi?...Qu’est-ce qu’un guerrier?...

Beaucoup de personnes en discutaient. Un sujet souvent lancé. Marchands, mercenaire, et même un simple citoyen avait son mot à dire pour décrire un tel être doué. Pourquoi se battait-il ? Pourquoi est-il si bon ? Beaucoup de personnes pensent que la race peut jouer son rôle, d’autres pensent plus pour l’expérience et le temps acquis pour donner de tels résultats. Mais réfléchi juste quelques minutes , ce qui fait un bon guerrier n’est pas une seule de ces choses. Vous devez prendre en compte son chemin d’apprentissage, l’arme qu’il préfère utilise et son intelligence à voir se qui peut se passer dans un combat. Une recette d’intelligence, de passion et d’apprentissage. Certains utilisent aussi la violence et la rage dans leur mélange. Ceux-là ne sont pas à prendre à la légère, car eux-mêmes ne se rendent pas compte d’où part le guerrier de l’animal.

On m’a souvent posé la question sur les chemins que j’arpentais de mes pas, leur donnant qu’une réponse vague sur le sujet. Pour moi un guerrier n’est pas simplement un homme sachant se battre d’une épée ou autre ...Quoi qu'il en soit, le sujet serait toujours pareil, mais les réponses différentes de chaque être vivant.

Bref , me voilà en route pour le village des elfes. Il y a de cela un mois j’ai demandé une commande aux forgerons de l’endroit , une dizaine de têtes de flèche. Pourquoi eux et pas les autres races? Bien leur métal est plus léger , plus malléable et pour finir ce sont leur arme de prédilection , ils ont toujours fait ça depuis des siècles et des siècles.

Sur ce, je passe la porte et entre dans le village d’un blanc pur. Comme toujours les regards mal placés se posent sur ma personne. Avec le teint que j’orne et ma manière de marcher pour ne pas que le soleil atteigne mes yeux je fais étrange oui....Pourtant, je suis polie et pas hautaine. Les histoires et les vieilles rancunes sur certaines races sont encore présentes dans l’esprit des gens surtout dans ceux qui vivent longtemps.


Le calme des capitales n’est pas comparable en dehors de ces murs, mais je ne suis pas capable de rester dans ce genre de sécurité maquillé. Ma liberté n’est pas dictée par des règlements établis par des chartes dictées par des gens plus haut placés et même le roi ...Comme ma personnalité déteste quelque peu cette protection obligée ,il rare de me voir parmi les citadins.

Marchant, je m’éloigne des étals de fruits et de plantes frais pour aller vers les forges. Comparées à plusieurs autres dans ce monde, les forges elfique sont les plus propres et les mieux entretenues de tout le pays. Je ne pense pas qu’ils veulent faire différent des autres simplement qu’ils sont plus passionnés que d’autre.

Ma main cogne la porte avant que je ne rentre. Le bruit du marteau résonne et le bruit du souffleur de braise se suit dans une annotation qui résonne à mes oreilles. La chaleur des fours est si intense qu’elle me rappelle celle du pays Arphano; un pays qui m'a inquiétée, et ce, même si mon chemin s’est arrêté à sa frontière...

Mes jointures se cognent aux bois creux du présentoir, le forgeron me voit. L’elfe un peu sale demande à son assistant de me donner un sac un peu lourd. Farfouillant dans ma bourse pour sortir ce que je dois, le débutant me sort une tête de flèche que je regarde avec attention. J’installe une tête sur une armature et cogne le bois blanc pour faire réagir celle-ci alors que les petites lames sortent automatiquement. L’assistant du forgeron prend la parole.

-Mon maître a trafiqué quelque peu les lames sortantes et celles-ci sont plus solides. Vous pouvez aller les tester avec votre arme derrière la forge si vous le voulez -

dit-il...le ton de voix qu’il a utilisé était empreint d’une certaine peur....Ma bouche ne s’ouvrit pas, déposant la bourse avec la monnaie et un petit surplus d’une pièce...Comme l’argent se fait rare pour moi en ces temps difficiles, je ne suis pas très généreuse.

J’arrive dans la cour et je vois des cibles trois fois plus loin que moi …

*Bon je vais devoir faire quelque chose pour tirer sans être en difficultés*

Doucement,ais sûrement je vais prendre place devant une ranger après avoir sorti mon arc a flèche je le tant avec habitude, une corde noire torsadée donne la forme arquer a l’arme, sortent une flèche pour l’installer sur l’arme.

Mes doigts baissent le bandeau à demi transparent sur mes yeux ... Mon corps se positionne automatiquement pour tirer. Je respire avant de lâcher la flèche et expire sans me douter que des regards étaient posés sur mes agissements. Retirant mon bandana pour voir que la flèche n’était pas allée au milieu, mais à la limite de la cible...

Revenir en haut Aller en bas
 

Départ vers un long chemin...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un départ vers les étoiles
» Un bien long chemin...
» L'hiver est un long chemin vers le printemps ♦ Gerolama & Mary
» Vers un accord de libre échange Sino-Canadien
» ♥ Réunion Cheerleader || ft. all the cheerleader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-