Partagez | 
 

 Un long périple...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un long périple...   Mar 26 Nov - 19:03


    Un long périple...
    "Who can say where the road goes ? Where the day flows ? Only time..." - Enya


    J'avais marché tout le jour, ne m'arrêtant que pour manger, boire, et me reposer un peu. Mon allure avait été lente mais soutenue et j'étais persuadée d'être pratiquement arrivée à Lonëneilh. En scrutant attentivement ma carte je pensais donc être presque arrivée à la la lisière des forêts elfiques, je me trouvais donc dans la Plaine du Renouveau. Enfin, selon la carte, le paysage ainsi que mon sens de l'orientation. En repensant à ma journée, je me rendais peu à peu compte que ce n'était que plus excitant d'avancer un peu plus à mesure que les minutes, heures, passaient. La voûte céleste qui abritait l'astre lunaire et les étoiles veillait tendrement sur moi, la Lune semblant me regarder, rieuse et apaisée.

    Je m'étais trouvée un arbre sous lequel je m'étais installée. Le ciel était dégagé, peu de chances qu'un orage éclate soudainement, et puis il ne faisait pas suffisamment chaud et humide pour. J'avais commencé à m'installer un peu avant que la nuit tombe. J'avais pris soin d'établir le feu à quelques mètres de l'arbre, pour ne pas qu'il s'enflamme. Le foyer était vif et je ne pouvais détacher mon regard des flammes qui léchaient avec avidité les branches alimentant le feu, les réduisant au dernier état de cendres. J'avais tout prévu. Une réserve de bois pour la nuit, un flambeau à allumer si nécessaire près de ma couche, j'avais rassemblé mes affaires dans mon sac, gardant mes armes près de moi. Je sortais alors de mon sac la viande séchée et quelques fruits donnés par mon père. Même si la journée avait été longue et quelque peu fatiguante, j'étais fière de savoir que mon périple avait débuté. Je soupirais de soulagement et lançais sur un ton qui suggérait de multiples questions :

    " - Je me demande bien ce qu'il m'attend..."

    Esquissant un sourire je songeais aux mille éventualités s'offrant à moi. Que d'aventures qui m'attendaient ! J'avais réellement hâte de passer au jour suivant. Même si je ne pouvais m'empêcher de penser au confort qui aurait pu être mien dans mon village, avec ma famille, je ne pouvais me laisser abattre par ces pensées, l'impatience et l'envie étaient, en ce début de soirée, bien trop présentes pour que je puisse me lamenter sur ma solitude. Et puis après tout me retrouver seule quelques fois ne pouvait me faire que du bien.
    Pensive, je mâchouillais un morceau de viande séchée quand j'entendis un craquement provenant de l'arbre sous lequel j'avais prévu de dormir. Je posais mes vivres sur mon sac et me levais brusquement, tout les sens en alerte, empoignant mes dagues avec fermeté. Mes ailes se déplièrent dans mon dos puis je fronçais les sourcils, lançant froidement :

    "- Qui est là ?"

    En guise de réponse, c'est une petite chauve-souris qui s'envola lorsque je m'approchais de l'arbre avec prudence. Surprise, je fis un léger bond et me mis à rire de bon cœur, atterrée par ma propre sottise. J'allais donc me rasseoir face au feu captivant, posant mes armes et reprenant mon maigre repas tout en rêvassant. Ainsi la soirée commençait-elle... Avec une bonne humeur palpable et une motivation certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un long périple...   Jeu 19 Déc - 14:22

Saundra détestait marcher. Les trajets longs et épuisants n'étaient vraiment pas son fort. Si la troupe de garde que l'on lui avait confié avait été moins incapables, elle les aurait certainement forcés à la porter.
Elle soupirait en s'étirant. Sa mission ici était simple, pourtant, elle éprouvait du mécontentement. Tuer un elfe haut placé, d'accord, mais dans la plus grande discrétion? Cela signifiait qu'elle devait envoyer ses deux vipères de la mort et ne pas faire couler une goutte de sang.
Un grognement sourd résonna dans sa gorge, son côté lycan ressortait. Il lui fallait découper des chairs.

Tout détruire.


Cette simple pensée lui redonna la "joie de vivre". Elle se retourna et ordonna à ses gardes de trouver un lieu ou passer la nuit. Un lieu convenable. Sans ça, elle serait de mauvaise humeur et l'un d'eux le paierait de sa vie. il fallait tout de même qu’elle fasse attention, elle devait en garder quelques uns. Son pourcentage de perte au niveau de la garde était vraiment très limité. Nouveau soupir.
Servir la Gardienne avait ses avantages concernant son "art" mais il avait aussi beaucoup de point négatifs. Comme l'interdiction formelle de revenir avec moins de quatre garde sur six. Elle les aurait pourtant bien découpé ces empotés.

Ino, le petit serpent liane vert qui passait son temps dans ses cheveux, raffolait de ses crises de démence. Bien qu'il soit trouillard, il adorait être spectateur des carnages sanglants. Seba, son python gigantesque, serpentait difficilement vers elle. Comme d'habitude, elle dut l'aider à grimper et le placer sur ses épaules, sous le mécontentement d'Ino qui s'était vu écraser quelques secondes. Tinis et Mira vagabondait tranquillement en susurrant et Nahï, le cobra s'enroulait paisiblement sur sa maitresse.

Arciféra se mit à rire doucement an voyant tout ce petit monde et décida de prendre la route pour trouver une victime.
Une voix résonna au loin et elle tourna la tête en sa direction, esquissant un sourire macabre.

_ Nous avons trouver votre diner, les enfants.


A l'intention de ses deux vipères de la mort, elle susurra de partir devant, au cas où, puis elle reprit la route d'un pas décidé.

Une fois à destination, elle grimpa sur un arbre avec souplesse pour observer les lieux. Tinis et Mira faisait le tour du périmètre alors que Seba s'enroulait autour de la branche pour attendre son festin .

_ Te voilà...

Une fois la victime en vue, elle sauta de l'arbre et s'en approcha, discrètement. tapis dans l'ombre de la forêt, pour observer de plus près.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un long périple...   Mar 24 Déc - 10:47

    Alors que je finissais mon repas je repensais à ma journée et à celle qui m'attendait demain. En effet si je marchais d'un bon pas sans trop me hâter je devrais atteindre Lonëneilh avant que la nuit ne tombe sur Adariel. Puis un bruit venant de derrière moi me tira de mes pensées. Les sens en alerte je me retournais pour me rassurer et me répétais que ce n'était que de petits animaux nocturnes qui chassaient ou se promenaient. Evidemment la nuit ne pouvait être que silence, cela serait trop pesant. J'attrapais malgré tout mes dagues, mon arc et mon carquois posés à côté de mon sac, et me relevais sans beaucoup d'efforts. Je fronçais les sourcils, plissant un peu les yeux pour tenter de voir dans la noirceur de la nuit, mon feu n'étant plus très vif. Je humais alors l'air qui m'entourait, une légère brise venant dans ma direction. On pouvait sentir l'écorce, l'herbe qui tapissait la plaine, les fragrances des fleurs qui trônaient non loin de là et une autre odeur inconnue. Un parfum suave mais très légèrement âpre. Je compris alors que quelque chose n'allait pas. Quelqu'un, ou du moins quelque chose, était tapis dans l'ombre. Ma lèvre supérieure se retroussa lentement, laissant apparaître des canines saillantes, presque aiguisées.

    "- Quelqu'un qui tente de s'approcher en essayant de ne pas se faire repérer ne te veut pas que du bien, Eil."

    Ce que m'avait dit grand-mère resurgit alors dans ma mémoire. Elle n'avait pas tort. Je retournais donc quelque peu sur mes pas à reculons et me saisis de mon arc et de mon carquois que je fixais sur mon dos, rangeant mes deux dagues de chaque côté de mon corps, dans la ceinture prévue à cet effet. Mon cœur fit un raté et ne cessait de s'accélérer, je n'avais jamais été confrontée à quelqu'un qui me voulait réellement du mal, je n'avais jamais réellement blessé... Je pris alors une grande bouffée d'air et lançais :

    "- Montrez-vous, lâche ! Quelqu'un qui se cache ne peut que vouloir obtenir quelque chose en particulier de la personne qu'il épie. Je sais que vous êtes-là et cela ne sert de vous dissimuler encore et encore."

    Je tentais tant bien que mal de ne pas montrer ma peur, mais l'odeur de la peur est pestilentielle, on la sent à des kilomètres, c'est pourquoi il était essentiel de la refréner. Je déglutis alors, ma respiration presque haletante, essayant de la calmer du mieux que je pouvais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un long périple...   Mer 15 Jan - 12:18

Arciféra avait passé de longues minutes à épier l'inconnu. Elle était plutôt jolie, vu d'ici. De long cheveux argentés tombaient en cascades, encadrant un visage qui paraissait doux. C'était une image pourtant atroce pour Saundra. Elle détestait la bonté, la douceur ou encore la tendresse, cela lui donnait une nausée tenace et vraiment très agaçante.
Elle ne ferait pas de bruit et ne se dévoilerait pas. Elle attendait que l'odeur enivrante de la peur l'envahisse pour qu'elle passe à l'acte. Et même si la belle hurlait à s'en arracher les cordes vocales, la terreur n'était pas assez présente.

Saundra prit quelques secondes pour observer les alentours. Ses fidèles amies n'étaient pas loin, un sourire en coin, elle susurra quelques petits mots à leurs intentions et aussitôt elle s'avancèrent vers l'étrangère. Saundra continua de murmurer pour leur intimer de faire attention et de rester à distance. Seba, lui, beaucoup trop lent, se contenta de la fixer un long moment avant de monter lentement sur un arbre abimé, dont l'écorce tombait petit à petit.
Avec un peu de chance, les craquements produits affoleraient leur futur victime. Si avait eu des jambes il aurait taper du pied pour montrer son impatience. Il avait faim.

L'hybride se baissa pour s'accroupir lentement au sol, ses yeux noirs aux pépites d'or distinguaient parfaitement l’environnement dans l'obscurité. Elle souriait. Ses lèvres s'étiraient sadiquement d'un bout à l'autre de son visage. Elle aimait jouer. La chasse, la traque et surtout l'affolement que provoquait la peur.
Ses ongles longs et noirs, semblables à des griffes se plantèrent dans la terre pour l'aider à avancer discrètement.
Arrivée à un mètre de sa victime, elle susurra de nouveau en se déplaçant vers la droite, pour cercler le terrain. Ainsi, la demoiselle entendrait des voix au nord comme au sud du campement.
Elle ordonna à Seba de se laisser tomber de son arbre alors que les deux vipères fonçaient vers le campement.
Une bonne diversion, qui lui permit de se redresser pour n'être qu'une ombre parmi les arbres.
Elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un long périple...   Ven 7 Fév - 21:09

    Me raisonnant j'apaisais alors ma respiration et empoignait mon arc ainsi qu'une flèche. Dans l'attente que quelque chose se produise un léger craquement se fit entendre. Je me retournais vers le bruit. J'étais réellement en mauvaise position. L'impression que plusieurs paires d'yeux me guettaient me donna presque la nausée. Puis une idée lumineuse s'offrit à moi. Oui lumineuse c'était le cas de le dire. Je me saisis alors de la torche que j'avais préparer au cas où et l'enflammant avançait lentement près de l'arbre qui bordait "mon territoire". Je ne tenais certainement pas à être dévorée et et encore moins, torturée, par je ne sais quelle créature. Mes yeux s'étaient à peu près habitués à l'obscurité et la torche me permettait de m'aider à me repérer dans la nuit. Faisant quelques pas de plus un autre bruit venait de derrière moi. J'étais à présent certaine que je n'étais pas seule et encore moins confrontée à une unique personne ou créature. Ma respiration s'accéléra et je tentais encore de la calmer, en vain cette fois-ci.

    * Eil, tu as besoin de tout le sang-froid du monde pour pouvoir te battre correctement. Souviens-toi, souviens-toi bien. *

    Je réunissais alors toute la concentration qu'il était possible de rassembler puis bandant mon arc je tirais vers l'arbre, certainement dans le vide, mais tentant d'intimider le prédateur. J'attrapais une autre flèche dans mon carquois puis me retournant envoyais une seconde flèche. Mais elles me semblaient n'être d'aucune réelle utilité. Je passais donc de l'arc aux dagues. Le combat se passerait probablement en combat rapproché. En général un prédateur qui agit de loin, en souhaitant ne pas se faire repérer ne peut pas attaquer de loin. Prête à tout pour sauver ma peau je me mis à l'écoute des bruits environnants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un long périple...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un long périple...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-