Partagez | 
 

 Amélia Damae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Amélia Damae   Jeu 2 Jan - 16:05











Amélia Damae
23 ans . Walkyrie . Célibataire . Guerrière d'Or . Dans les montagnes . Bisexuelle .





Qu’est-ce qui me définit réellement? Suis-je vraiment pareil que les autres femmes de mon peuple? Et de toute façon qu’est-ce qui définit ses femmes? En tant que Walkyrie est-ce qu’on s’attend vraiment à ce que je sois sans pitié et obéissante? C’est bien ce qui nous définit? Nous sommes des femmes fières, pures, sans pitié, obéissante et forte. Malgré que notre force est aussi dut à tout l’entrainement que nous recevons en bas âge, mais bon je ne suis point là pour parler de ce que nous sommes. Je pourrais dire de mon cas que je suis différente sur deux plans.
Lorsque je dois prendre mon rôle au sérieux, je me considère comme étant un stratège. J’ai toujours l’impression que je trouve réponse à presque tout. On pourrait dire de moi que je suis une vipère, au combat je frappe vite et sournoisement tout en étant mortel. On ne doit surtout pas dire de moi que je suis lâche, cela m’énerve à un plus au point et je déteste me faire comparer au personne qui attaque lorsqu’une personne à le dos tourné. Ce n’est pas tout, je me considère aussi comme étant froide. Pas vraiment dans ce que je dis, mais surtout pour l’impression que je donne. Ce n’est pas dans mon habitude d’être souriante lorsqu’il s’agit de quelque chose de sérieux et pour moi la guerre c’est sérieux. Malgré mon que je sois devenu quelqu’un de plutôt important parmi mon peuple, je préfère rester subtile et ne pas me donner en spectacle. Je préfère ne pas donner d’ordre non plus parce que mon but n’est pas de contrôler les autres, mais de leur prouver qui je suis.
Cependant, je pourrais dire que cela n’est qu’une facette de qui je suis réellement. Les apparences sont souvent trompeuses, je sais très bien ce qu’on peut penser de moi lorsqu’on me regarde, mais c’est tout simplement parce que personne ne me connait réellement. Ayant vécu avec ma mère durant tellement de temps je suis devenu aimante de la vie et surtout une personne qui aime prend soin de son prochain. Je sais très bien que c’est contradictoire à ce qu’une Walkyrie est réellement, mais je ne peux rien n’y faire. Je peux être une toute autre personne lorsque je ne suis pas en train de jouer à la guerrière. C’est quelque chose que je ne suis pas si fière, mais lorsque j’apprends à vraiment connaitre une personne, je deviens faible, en fin c’est-ce qu’on pourrait dire. Je brise cette armure qui me sert lors de moment difficile et je redeviens la jeune fille que j’aurais toujours dut être. La jeune fille qui s’est vue se faire prendre sa jeunesse pour se battre, souffrir et faire souffrir. Ce n’est pas ce que j’ai choisi, mais le destin en a choisi ainsi et je n’ai plus le pouvoir de choisir mon avenir.





Le physique ce n’est pas tout, on dit souvent que la beauté provident de l’intérieur, mais dans mon cas est-ce que ce l’est vraiment? Personne ne me connait, alors comment peuvent-ils savoir si je ne suis pas tout simplement qu’une enveloppe avec rien à l’intérieur? À quoi bon chercher ce que les autres pensent de moi, tout ce qu’ils voient et connaissent de moi c’est ceci. Comment est-ce que je peux décrire mon corps? Je me sure à peu près 1 mètre 75, c’est plutôt petit, mais je me suis bâti une force autour de ce petit corps. Je ne pèse presque rien non plus, dans mes pires jours je crois atteindre les 55 kilo maximum, mais mon corps à tendance à rester mince. J’ai tout de même réussi à me forger de bon muscle à force de me pratiquer contre des personnes plus fortes que moi. Cependant, je ne fais pas confiance à ma force, mais à mon agilité, alors je suis correcte. La partie la plus importante de mon physique doit être mon visage. Cette partie que tout le monde se sers pour vraiment pouvoir t’identifier. Mon visage à une forme plutôt triangulaire  et en son milieu on y retrouve un petit nez fin. Ma bouche est assez normale, assez attirante tout de même elle cache un jolie sourire et plein de petite dent blanche. Ce qui me différencie le plus de tous les autres Walkyries sont mes yeux. Contrairement à presque tous les autres de ma race, je possède deux grands yeux bleus. Tellement bleu qu’on pourrait croire les perdent de vue lorsqu’il fait très beau, ainsi qu’ils sont facilement remarquable dans le noir. La simple raison du pourquoi mes yeux sont différents est que mon père était humain et que j’ai hérité de ses yeux au plus grand plaisir de ma mère. Mes cheveux aussi ont leur particularité. Bizarrement, leur couleur pourrait paraitre gris ou même blanc, mais leur vrai couleur est blond. Ils sont très pâles ce qui fait qu’on se trompe très souvent sur leur couleur. Très souvent ils seront peignés sur le côté de ma tête qui n’a pas de petite tresse, mais cela m’arrive de les laisser lousse. Je crois que c’est tout pour mon visage. Si nous parlions un peu de ma tenue vestimentaire. Je porte très souvent mon armure, qui n’en n’ait pas vraiment une très bonne, mais elle fait le travail. Elle arrête juste un peu en dessous de ma poitrine ce qui a par instant un certain moyen de la mettre en avantage. Ah oui, je n’avais pas parlé du reste de mon corps, en fait, il y a très peu à dire. Mes formes sont assez généreuses pour une femme de mon âge, je ne pourrais pas vraiment dire si elles sont attirantes, parce que je n’ai jamais pris la peine d’attendre et d’être courtisé. Bon, pour venir à l’armure et bien appart recouvrir ma poitrine et mes épaules cette pièce de l’armure fait rien d’autre.  J’ai bien sur des gants, des bottes et des pièces d’armures qui recouvrent mes jambes, mais je l’ai porte principalement lors de combat.


[justify]

[size=12]

    ‘’Il y a plusieurs rumeurs à son sujet, on dit d’elle qu’elle a à peine une vingtaine d’années. Comment une personne aussi jeune peut avoir accompli un tel miracle? On dit aussi que sa mère est une rejeté et une faible. Son père en tout cas, on n’en dit pas grand-chose, même que personne n’est au courant de lui. Tu s’es la meilleure? On dit qu’elle s’est fait forgé une arme enfermant l’âme de l’ancienne guerrière d’or.’’



    ‘’Tu te fou de moi? On dit vraiment tout ça à son sujet? Je vais t’en raconter une bonne moi aussi. Tout cela est vrai, ce ne sont que de pures vérités… Oh! J’oubliais, miracle ou pas lorsqu’on veut vraiment quelque chose il faut travailler fort pour l’obtenir.’’



Le jour de notre naissance nous dicte presque automatiquement notre avenir. Cela dépend surtout dans quel peuple que tu nais, mais le sexe avec le quel tu voir le jour trace ton parcours. Chez moi, lorsqu’une femme met au monde un enfant, on s’attend surtout à ce que cela soit une fille. La raison est simple, les garçons deviennent des forgerons, de très bon, mais les filles deviennent des guerrières. Chaque peuple cherche à se protéger, à défendre ce qui leur est cher et qu’est-ce qu’il y a de mieux que des combattants pour accomplir ce travail? En effet on s’attend de chaque fille qu’elles deviennent des guerrières. Cela fait très longtemps que mon peuple fonctionne ainsi et lorsqu’une fille refuse de devenir une guerrière elle se voit rejeter. Pour les Walkyries, on ne peut pas changer notre destiné, mais cela arrive de temps à autre et c’est ce qui s’est passé avec ma mère. Pourquoi est-ce que je parle d’elle? La seule raison que je peux donner c’est parce que sans ce qui s’est passé il y a une trentaine d’année, je ne serais pas comme je suis présentement. Son rejet fut presque inévitable, bien sûr qu’elle reçut l’entrainement des Walkyries dans sa jeunesse. Elle n’aurait jamais pu refuser à sa mère sous peine de se voir perde la tête. Cependant, lorsque ce fut le moment de rentrer dans l’armée elle refusa et on la rejeta.

C’est grâce à ses idéologies différentes qu’elle a rencontré mon père. Contrairement aux autres Walkyries, en fait une grande majorité d’entre elle. Mon père n’est pas issu de notre peuple, mais il est bel et bien un humain ordinaire. Est-ce que cela change beaucoup de chose sur qui je suis vraiment? Non pas vraiment, c’est sûr que ma vie en sera surement atteinte, mais étant une guerrière ma vie est en danger à tout moment. Je ne sais même plus par où commencer. Peut-être devrais-je vous expliquez comment ma mère à rencontrer mon père ou peut-être juste le moment de ma naissance, je n’arrive plus à choisir. De toute façon je vais devoir le faire, alors pourquoi ne pas commencer par un petit survole des années avant mon arrivée dans ce merveilleux monde. Comme indiqué plus haut, ma mère refusa d’effectuer son rôle de guerrière Walkyrie. En ce jour, ma vie fut changée. Ne pouvant rester auprès de ses parents par hontes, elle partit vers la ville d’Aetarh. C’est là-bas qu’elle fit la rencontre d’un homme qui lui fit son bonheur pendant plusieurs années. Ils ne pouvaient pas se voir aussi souvent qu’ils l’auraient voulu parce qu’ils se devaient de faire son devoir de lieutenant. Un travail qui en demande beaucoup, mais cela ne l’empêcha pas de passer de bonne soirée avec ma mère.

C’est de ces rencontres nocturnes que je pris forme à l’intérieur du ventre de ma mère. Plus qu’heureuse, ma mère annonça la nouvelle à son amant qui avec le plus grand des bonheurs la suivi. Il dut bien sur quitter l’armée, mais cela n’eut pas l’air de l’affecter grandement. Sachant que dans mes veines bouillait le sang d’une Walkyrie, ma mère revint s’installer près des montagnes. Lorsque je vis enfin le jour, je fus acclamé comme une petite princesse part mes parents. Comme ils m’ont toujours dit, je suis leurs plus précieux cadeaux. Très jeune, je commençais à démontrer un goût pour le combat. C’est à ce moment que ma mère se cru obligé de me faire prendre l’entrainement d’une Walkyrie. Ce fut surement les pires années de ma vie, toute cette souffrance, ces membres cassées et cette blessure qui restera à vie gravé sur mes côtes. Plusieurs années d’entrainements sauvages, j’avais de la chance, mais en même temps une malchance. Étant donné que ma mère n’est point une guerrière j’avais encore beaucoup de retard à rattraper sur les autres Walkyries, mais mon père était l’homme parfait pour m’apprendre des choses aussi. Jamais je n’aurais pensé qu’il soit plus fort que ma mère, mais ce fut le cas, il m’était beaucoup plus de puissance dans ses frappes. Fille, jeune, petite ou maigrichonne cela ne comptait pas en tout cas pas pour lui. Il avait de la détermination à me faire devenir ce que je voulais le plus être, une Walkyrie.

Avec cette entrainement intensif durant les 18 premières années de ma vie, je réussi à rattraper facilement les autres filles de mon âge. Comment est-ce que je pus le savoir? Ce fut plutôt facile, me rapprochant de plus en plus du village, je pus faire la connaissance de d’autre fille de mon âge et plusieurs fois je me vis en train de me battre contre elle. Plusieurs fois j’en sortis victorieuse et même qu’un jour je réussi à en vaincre deux en même temps. Ce moment fut magique, mais plutôt douloureux par la suite à se remémorer. Après cette incroyable victoire, je repris le chemin de la maison, en arrivant tout ce que je vis ce fut le corps inanimé de mon père dans les bras de ma mère. Plusieurs questions traversèrent mon esprit, mais elles furent très vite mises de côté alors qu’aucune goutte de sang avait été versée. Les larmes de ma mère eurent raison de cette image de fière guerrière que je mettais forgé, les larmes se mirent à couler de mes joues aussi. C’est après de longue minute à pleurer la dépouille inanimée de mon père que je vis la lettre et le collier qui trainait sur le plancher. Les mots que je trouvai sur ce bout de papier ne firent qu’empirer la tristesse que je ressentais à la perte de mon père :



    ‘’Amé, chéri, prend ce collier. Il contient en lui mon âme, je suis désolé de ne pas avoir pu vous le dire à toi ou à ta mère, mais je me mourrais déjà et je voulais qu’au moins vous puissiez avoir quelque chose qui venait de moi et que vous garderais proche de votre cœur. À Dieu!’’


Malgré tous les émotions qui jouaient contre moi, je pris le collier et partis à courir. Je n’eus à peine le temps d’entendre ma mère qui criait mon nom que j’étais rendu dans la petite forêt qui me séparer des montagnes.  Je ne voulais faire qu’une seule chose et c’était d’honoré la mémoire de mon père. J’avais beau ne pas être né dans la communauté Walkyrie, mais je savais très bien ce que les hommes de nos races savaient faire et ces livres que j’ai trouvés dans les affaires de ma mère m’ont appris tout ce que j’ai à savoir sur ce collier. En arrivant à la montagne, j’ouvris les portes de la forge. Avec chance il y avait encore deux ou trois travailleurs malgré cette heure tardive. C’est avec beaucoup de larmes aux yeux que je réussi à les convaincre de me faire une arme qui allait enfermer l’âme de mon père. Aucun d’entre eux ne cherchèrent à comprendre à qui appartenait cette âme et n’y pourquoi j’étais aussi triste. Cependant, ce fut à partir de ce jour fatidique que je me fis la promesse de me rendre jusqu’au top. Je l’avais toujours promis à mon père qu’un jour je deviendrais une des plus importantes femmes Walkyries et c’est ce que j’allais faire avec plus aucune hésitation.

Quelques années passèrent après la mort de mon père, j’étais toujours en quête du bon moment pour enfin affronter cette femme qui se faisait appeler la guerrière d’or. Tous disent que la guerrière d’or est la Walkyrie la plus forte, mais j’allais leur prouver le contraire. Un goût amer à la bouche, je partis à la recherche de cette femme.  Ce en fut pas très difficile la trouver, je savais qu’une guerre venait de finir, alors je pus la trouver à son poste. Je ne voulais pas faire de ce combat un spectacle, alors j’attendis qu’elle soit enfin seule pour me présenter à elle. Cette femme devait avoir le même âge que ma mère, elle devait être vraiment solide parce que juste son regard me fit hésiter un petit moment. Touchant la pogner de la dague forgée, je sentis la présence de mon père et je me découvris une toute nouvelle force. Ce que je voulais fut très clair, parce que cela ne lui prit que très peu de temps avant de réagir et dégainer à son tour. Le combat fit rage pendant plusieurs heures, les coups arrivaient de partout, je ne pouvais pas dire qu’elle ne méritait pas son poste, au contraire jamais je n’aurais cru qu’atteindre ce poste il fallait être aussi forte. Le coup final porta ses fruits, jamais je n’aurais cru avoir besoins de me sacrifier autant. J’avais cru à ma fin un instant, mis lorsque sa lame transperça mon épaule tout ce passa en un éclair. Prenant avantage du fait que sa lame soit coincée dans ma chère, je lui portai le coup final en enfonçant ma dague en plein milieu de sa poitrine. Je sentis très rapidement son corps perde de la force, mon but premier n’avait certainement pas été de la tuer, mais je n’avais pas eu d’autre choix.

Les bras tremblants, je déposais son corps sur le sol. Je lui fermai les yeux puis avec le collier, j’en profitai pour lui prendre son âme. Une guerrière si puissante ne pouvait pas se voir passer aussi facilement. Je savais que larme qui allait être construite à partir de cette âme allait être inégalable. Peu de temps après avoir récupéré l’âme une personne entra dans la tente, me voyant face au corps inanimé de la guerrière d’or. Ce fut presque automatique, la première réaction qu’elle eut fut de s’accroupir, mais je vins la relever. Lui laissant comme message de tout simplement dire aux autres qu’il y avait une nouvelle guerrière d’or. C’est ce qui m’apporte aujourd’hui dans cette taverne à l’intérieur des montagnes. Plusieurs mois avaient passés depuis que l’ancienne guerrière d’or avait été vaincu et toujours personnes n’était réellement au courant de mon identité. Est-ce que j’en suis ravi? On pourrait dire, le travail que cela implique n’est pas du tout ce que je cherchais, mais maintenant je devais faire avec. C’est à  ce même moment que je fus percuté par une Walkyrie qui avait un peu trop bus. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, c’était temps de réjouissance ici malgré le changement perturbant.



    ‘’Il y a plusieurs rumeurs à son sujet, on dit d’elle qu’elle a à peine une vingtaine d’années. Comment une personne aussi jeune peut avoir accompli un tel miracle? On dit aussi que sa mère est une rejeté et une faible. Son père en tout cas, on n’en dit pas grand-chose, même que personne n’est au courant de lui. Tu s’es la meilleure? On dit qu’elle s’est fait forgé une arme enfermant l’âme de l’ancienne guerrière d’or.’’



    ‘’Tu te fou de moi? On dit vraiment tout ça à son sujet? Je vais t’en raconter une bonne moi aussi. Tout cela est vrai, ce ne sont que de pures vérités… Oh! J’oubliais, miracle ou pas lorsqu’on veut vraiment quelque chose il faut travailler fort pour l’obtenir.’’
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Amélia Damae   Jeu 2 Jan - 16:08

Bonjour à toi futur membre,

Je t'offre ici un personnage qui a su être aimer par d'autres membres. Malgré sa position de guerrière d'Or je ne peux vous assurez que vous allez recevoir le poste guerrière d'Or en prenant Amélia.

Pour plus d'information contacter moi.
Revenir en haut Aller en bas
 

Amélia Damae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-