Partagez | 
 

 Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)   Ven 25 Jan - 23:17











Firian Almáëra (Naraldeth)
151 ans . Elfe . Prince . Paladin . Lonëneilh . Hétéro .

Guerrier dans l’âme, Firian n’a cependant pas la sagesse de l’âge. En effet, le jeune prince en fuite est doté d’un tempérament de feu. Loin d’être un petit émotif pleurnichard, il fonce dans la vie comme un véritable taureau! Suivant son cœur et son instinct, il n’est pas en mesure de faire toujours les bon choix. Grand rêveur de nature, il voit l’avenir d’un bon œil malgré le fait qu’il sait très bien que le chemin vers cette utopie sera long et parsemé de combat rudes. Optimiste dans l’âme, il est de ceux qui ne peuvent accepter qu’une situation soit sans issue! Chaque situation est affronté avec acharnement, l’abandon n’est pas un terme que le jeune prince connaît. Il court, sinon marche, sinon rampe, mais jamais il n’arrête d’Avancer tant qu’un infime souffle de vie parcours son être. Ayant un grand cœur il est au service de la veuve et de l’orphelin. Somme toute, il ne lui manque que la grande sagesse pour avoir tous les atouts du blanc paladin. Fidèle à sa race et très patriotique, il est cependant incapable de vivre la vie de palais, ayant besoin d’action et d’aider ses sujets sur le terrain pour être bien. Il préfère de loin que l’on ne le voit pas comme un prince, cherchant à aider les siens comme l’un des leurs plutôt qu’en tant que personne supposément supérieure.
Grand élancé, une musculature déjà forte et fine mais encore en pleine évolution, c’est ce que l’on peut remarquer en premier chez le jeune elfe lorsqu’on l’aperçoit de loin. C’est en s’approchant de lui que nous pouvons apercevoir plus de caractéristique. Doté de longs cheveux blonds comme le platine le plus pure de ces terres, il porte souvent une écharpe d’un tissu elfique des plus légers et blanc pour les cacher, histoire que l’on croit qu’il porte les cheveux mi-long. Cependant, ce sont ses yeux bruns qui attirent l’attention, contraste des plus rare chez la race elfique, et encore plus rare parmi la famille royale. Des yeux si foncé qu’ils peuvent souvent paraître totalement noir. Un tatouage tribal orne son œil droit, celui-ci symbolisant la pureté et la loi, il signifie qu’il est un apprenti paladin. Son visage est fin, presque lumineux lorsque l’on se laisse prendre par son sourire qui illumine même lors des temps sombres. Son armure est faite d’un métal elfique, un cadeau qu’il avait reçu des plus grand forgerons de la nation elfe lors de son passage d’initié à apprenti paladin. Celle-ci est des plus légères tout en étant extrêmement résistance, lui permettant de combattre avec vitesse et agilité sans risquer de se faire exterminer au premier coup de lame. Loin d’être le paladin au grand bouclier, il porte en tout temps deux rapières elfique, préférant user de sa vitesse d’exécution plutôt que de la lourde protection d’un bouclier. Le fer de ses rapières semble couvert de reflets multicolores, type de forge unique qui est utilisé lorsque l’on forge des armes pour les paladins elfiques. Il porte souvent une longue cape à capuche de couleur beige pour cacher son identité depuis sa fuite du palais royale. Il porte en tout temps une petite chaine qu’il a reçu à la naissance, symbole de son appartenance à la famille royale qu’il n’oubli pas malgré sa fuite.
Prince elfique, Firian n’a rien du jeune homme frappé par la malchance. Au contraire, lui qui a toujours eu ce qu’il voulait dans la vie, enfin presque tout. Né après la grande guerre, le jeune elfe n’a jamais vu de réel champ de bataille ni les atrocités que l’on peut y retrouver. L’enfance du jeune prince est tout à fait classique, rien d’exceptionnel. Firian grandit entouré de garde et de professeurs, n’ayant pas vraiment de liberté en dehors du palais royal par mesure de protection. Formé dès son plus jeune âge au combat et à l’arc comme tout jeune prince. Avec le temps, il apprit à manier les épées jumelles et l’arc, voulant intégrer l’armée. Cependant, ce ne fut pas l’armée qu’il intégra, sa fougue et son tempérament vertueux l’entraina plutôt vers le chemin divin. Ce fut quelque temps après sa première rencontre avec la grande prêtresse, il y a un peu plus de 50 ans, qu’il décida de suivre la voie du chevalier lumineux. Au grand plaisir de ses parents, il débuta la formation de paladin, apprenant autant à faire la guerre qu’à soigner les blessures. Cependant, quelque chose déplaisait à l’elfe, un point qui était trop souvent mentionné mais que très peu appliqué. Partout dans le monde, peu importe la race, des gens vivaient dans la misère et des crimes étaient souvent commis. Bien que ce problème fût moins fréquent chez les elfes le cercle des Paladin n’était pas seulement elfique, il englobait toutes les races et donc avait des responsabilités envers tous. Et pourtant, peu était fait sur le terrain, malgré les belles paroles que les chefs lançait le jeune prince ne voyait pas les actes qui se devait d’être posé. Bien sûr il ne connaissait rien du monde extérieur, n’ayant aucune idée des êtres qui pouvaient rendre ce désir d’entraide si compliqué à exécuter. Ne pouvant rien faire le prince continua son apprentissage, attendant le moment opportun pour agir.

Ce moment, il arriva lorsqu’il fut admis au premier cercle des paladins, en tant qu’apprenti. Ayant enfin reçu ses arme et le droit de voyager sans maître à ses côté. Avec le temps il gravirait les échelons selon les actes qu’il poserait. Tout débuta avec la cérémonie d’adoubement, qui était unique à chaque race. Pour l’occasion, le représentant de chaque race au conseil des Paladin devait se rendre au temple elfique, ce qui bien sûr ne plaisait pas à tous. Lors de cette cérémonie, l’adoubé doit promettre d’honorer le code d’honneur, prouver ses capacité au combat, celles au soin ainsi que sa morale et sa vertu. Bien que ces tests fussent relativement simples pour la plupart des jeunes paladin, leurs difficultés furent rehaussées car l’enfant était membre de la famille royale. Le but de ce rehaussement était des plus simple, s’assurer que l’enfant n’avait pas de passe droit du à son rang si prestigieux. Pourtant, Firian traversa haut la main les épreuves, montrant qu’il était devenu un homme de parole et pur. Malgré la fougue que l’on attribua à la jeunesse, chose fréquente chez beaucoup de jeune, l’on ne trouva rien à redire sur l’elfe qui avait eu un comportement irréprochable. C’est à ce moment que le forgeron royal lui remit son armure et que l’ordre des paladins lui donna ses armes. Les armes du paladin étaient toujours offertes par l’ordre. Selon les écrits, chaque arme fut forgée par le conseil lui-même et refroidit dans le sang divin pour compléter le lien entre le Paladin et son dieu. Bien sûr, les jeunes paladins n’ont aucune preuve corroborant les écrits, mais tout porte à croire qu’ils disent vrai.

Ce fut quelques temps après son adoubement que la situation changea au palais. Le jeune prince insistait de plus en plus pour que ses parents le laisse partir aider les gens. Mais comme il était le plus jeune, l’ouverture à son départ, même temporaire, du château était plus que mal vue. Alors que son frère jouissait d’une liberté croissante vu son âge, Firian ne pouvait rien faire entre les murs épais de sa prison royale. Cependant, tout changea pendant l’été, le jour de ses 151 ans. Alors qu’une grande fête fut préparée en son honneur, il écrivit une lettre qu’il laissa derrière lui avant de quitter le palais définitivement.

Chers parents,

Ne m’attendez pas, je vais là où les gens ont besoin d’aide. Respecter ma volonté maintenant que je suis adulte et ne me cherchez pas car je ne reviendrai pas. Je vous aime, mais je ne peux plus supporter de rester ici à ne rien faire alors que des êtres meurt de faim dans ce monde.

Adieu,

Firian

Pseudo: Écrire ici
Âge: 23
Fréquence de connexion: 3-4 fois semaine minimum
Un petit commentaire: Écrire ici
Code du règlement:
Spoiler:
 

© Copyright 2011 - Fiche de présentation : LYLINEE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)   Lun 28 Jan - 8:37

Et voilà Smile
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9083
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)   Mar 29 Jan - 18:56

Comme toujours, J'ADORE TA FICHE XD Y a rien à redire, j'adore tout simplement. Je te donne ton premier OUI!
Il t'en manque un pour être officiellement validé mon très cher ami Razz Patience!^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)   Mar 29 Jan - 21:07

Je vois que le forum se remplit de fiches de qualité ! Je vois rarement des fiches d'elfes que je qualifierais de vraiment originales, ça fait plaisir ! Quasiment aucune faute d'orthographe en plus, je devrait avoir honte tiens ! :p

Enchanté de t'avoir parmi nous Firian.

Si je pouvais te donner douze OUI d'affilé sur un plateau d'argent je le ferais ! Mais heureusement tu n'en a besoin que de deux.

Bienvenu et au plaisir(!) de te revoir en jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Firian (Almáëra) Naraldeth (Finish Good)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-