Partagez | 
 

 Cultures et Hierarchies des races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:42

Les postes hiérarchiques en (1/1) sont les postes disponibles alors que les (0/1) sont déjà pris.



Les Elfes



Hiérarchie religieuse:

Roi (1/1):
Représentant de la race et respecté de tous. Il est au même niveau que la reine et les décisions sont prises à deux. Ils supervisent toutes les décisions politiques et militaires.

Reine (1/1):
Femme du roi et conseillère précieuse, elle a le même pouvoir que lui. Elle supervise principalement les actions et décisions de la religion.

Prince (2/2):
Fils du roi et de la reine, ils sont capitaux pour les Elfes puisqu'ils dirigent l'armée et la politique.

Princesse (1/1):
Fille du roi et de la reine, elle s'assure que tout se passe bien au niveau de la religion.

Grande Prêtresse (1/1):

Elle est celle qui forme et dirige les prêtresses, ainsi que les événements et cultes.

Prêtresses(3/3):
Elles sont les apprenties de la grande prêtresse. Une aide et un soutien précieux.

Hiérarchie militaire:

Général de l'armée (0/1):
Il est sous les ordres et les précieux conseils des princes et dirige l'armée entière.
Aelluin Eldaliëndil


Commandants (2/2):
Ils aident le prince et le général à maintenir les troupes et font passer les directives aux capitaines. Un commandant pour les troupes à terre et un autre pour celles en mer.

Capitaine de l'armée de terre (5/5):
Ils transmettent les ordres aux lieutenants et s'occupent de l'organisation des troupes.

Capitaine de l'armée de Mer (3/3):
Ils transmettent les ordres aux lieutenants et s'occupent de l'organisation des troupes.

Lieutenants de l'armée de terre (10/10):
Ils appliquent rigoureusement les règles et les demandes des hauts placés. Sans eux, aucune tâche ne pourrait être correctement accomplie.

Lieutenants de l'armée de Mer (5/5):
Ils appliquent rigoureusement les règles et les demandes des hauts placés. Sans eux, aucune tâche ne pourrait être correctement accomplie.


Population: 30 000 Elfes
Représentant de la race: Le Roi et la Reine
Chef(s) de l'armée: Général

Armée: 7 000 Soldats
Armée levable: 15 000 Soldats
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Cultures et traditions Elfiques


Prière de Sunaë:
Aux premiers rayons du soleil,
loue le créateur ; Sunaë
sous la douce chaleur de l'astre,
remercie la clémence, le pardon accordé,
dans sa grande bonté, ton dieu te comprend,
il te protège et veille sans arrêt,
illumine ton entourage de sa générosité,
sois juste, sois fort,
démontre-lui ta loyauté,
prouve-lui que tu es ravi de ton sort.


Les Mariages :

Les mariage se font dans le temple, sous les ordres et la bienveillance des prêtresses. Si vous faites partie de la hiérarchie, le roi et la reine seront conviés et assisteront aux serments.

Tradition :
La demande en mariage se fait soit directement à la future mariée, soit à un membre masculin de sa famille. Il faut ensuite décrocher un entretien avec la grande prêtresse pour bénéficier de sa bénédiction et programmer le mariage.

Cérémonie :
La grande prêtresse, vêtue d'une longue tunique pâle, priera le dieu Sunaë et ajoutera quelques mots à l'intention d'Azure. Une des prêtresses viendra ensuite avec les alliances (il peut aussi s'agir de colliers, bracelets...) et les amants échangeront leurs serments minutieusement écrits par leurs soins à l'avance. Devant toute l'assemblée, ils seront déclarés mari et femme. Ils devront également signer un document pour prouver leur union et en garderont précieusement une copie. Le bon déroulement des choses est ensuite confié aux mariés; si une fête est prévue, elle sera organisée et les invités choisis par leurs bons soins.

Les funérailles :


Tout comme les mariages, les funérailles se font dans un temple.

Tradition :
Le corps est exposé une journée entière sous un drap blanc, pour que tout le monde puisse dire un dernier au revoir au défunt. A la fin de la journée, le corps sera de nouveau préparé par la famille et les prêtresses pour l'enterrement le lendemain.

Cérémonie :
Le corps est placé dans un cercueil en bois rempli de fleurs colorées et d'herbes aromatiques. La grande prêtresse se place au dessus de ce dernier et prie Sunaë pour que l'âme du mort puisse être conduite à sa prochaine vie. Quelques membres de la famille diront quelques mots sur le défunt avant que le cercueil ne soit emmené par des gardes et mis en terre sous les yeux de toute l'assemblée.

La fête du dieu soleil :


En l'honneur de leur dieu créateur ; Sunaë, les elfes prépare la fête toute l'année afin que le peuple entier puisse participer.

Tradition :
Durant l'année entière, les hiérarchies travaillent pour obtenir les fonds nécessaires à l'organisation de ce grand événement. C'est à la grande prêtresse qu'est confiée la lourde tâche d'organiser la fête et de préparer le discours.

Cérémonie :
Hissée sur le balcon du palais, la grande prêtresse, accompagnée de la royauté, citera son discours d'encouragement et de bonté durant une heure ou deux, avant d’enchaîner sur la prière de Sunaë, suivie en chœur par le peuple elfique. Ce jour-là, le palais sera entièrement ouvert mais la garde renforcée afin que tous puissent entrer dans le palais, manger et boire à sa faim. C'est à ce moment-là précisément que l'on comprend pourquoi le palais de Lonelheil est si grand.

Le départ de guerre :

Après quelques jours de préparation, les bataillons elfiques sont en place, guidés par leur commandant.

Tradition :
Chez les elfes, les généraux des armées sont devant les bataillons et guident la bataille. Ils se doivent d'être proches de leur troupe et de les encourager durant la bataille. Ainsi, tout le gratin est en première ligne.

Cérémonie :
Quelques heures avant le départ des troupes, les soldats sont bénis par les prêtresses et la royauté avant d'être acclamés par le peuple entier jusqu'à ce qu'ils quittent les terres.

Le retour :


Après de longs mois de bataille, les soldats reviennent épuisés de leur exploits.

Tradition :
Ils sont accueillis par la hiérarchie et les soigneurs mais ils ne doivent remettre aucun rapport et aucune fête n'est organisée. En cas de victoire, on leur laisse quelques jours de repos pendant les préparations du banquet.

Cérémonie :
La salle du bal du palais est ouverte aux soldats les plus courageux et aux généraux. Un banquet est mis à disposition avec plus de nourriture qu'il en faut pour nourrir le village et le vin elfique si réputé coule à flot. Les danseuses et les femmes sont présentes pour le spectacle, sous les yeux médusés des guerrières. Les musiciens emplissent les salles d'une musique douce pour le repas, puis de rythmes plus rapides pour les danses afin que tout le monde puisse se détendre et profiter de sa soirée.
Ca sera ainsi jusqu'à ce que le banquet soit vide, ce qui arrive plus vite que l'on ne le croit.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Le Souverain le Dim 16 Aoû - 9:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:43

Les Humains


Hiérarchies:

Racium:

Roi (1/1):
Dirigeant de Racium, il a tous les pouvoirs.
Reine (1/1):
Femme du dirigeant, son avis compte beaucoup pour son mari, même si elle n'a pas l'étendue de ses pouvoirs.
Prince (1/1):
Fils légitime du couple royal, avec ses responsabilités politiques.
Princesse épouse (1/1):
Son rôle est de soutenir son mari, lui apporter la joie et lui donner des héritiers.
Général de l'armée (1/1):
Il prête main forte pour maintenir les troupes.

Aerth:

Prince (1/1):
Dirigeant d'Aerth, il a tous les pouvoirs, le seul plus puissant que lui est son père, loger à racium.
Princesse épouse (1/1):
Femme du dirigeant, elle a pour seul devoir de lui donner des héritiers.
Général de divisions (3/3):
Un général pour chaque division ; Cavalerie, Infanterie, Artillerie. Ils sont sous les ordres du général de l'armée et travaillent dur pour appliquer les directives correctement.
Colonels (15/15)
5 Colonels par division, afin d'alléger le travail des généraux et d'affiner les techniques avant de transmettre les ordres à suivre.
Lieutenants (22/22):
3 à 4 Lieutenants pour chaque colonel. Un seul lieutenant détient sous ses ordres 12000 à 16000 soldats.  


Population: Estimée à environs 1 000 000 dans tout Adariel
Représentant de la race:Roi
Chef(s) de l'armée: Général de l'armée
Armée: 700 000 Humains
Armée levable:  900 000 humains


Les Celtes

Hiérarchies:


Grand Khan (0/1):
Il est ce qui se rapproche le plus d’un Roi. Il a tout pouvoir de décision politique, économique et militaire puisqu’il est également Chef des armées. Néanmoins, il ne peut prendre aucune décision qui va à l’encontre des règles de son peuple ou des dieux.

Ragnar Aledan

Khan ( 4/5):
Les Khans sont les chefs des principaux villages de Celtica. Le Grand Khan étant également le Khan de la capitale. Bien que subordonnés au Grand Khan, ils ont la gestion de leur village respectif et de l’armée qui s’y trouve. Ils ont également un droit de parole et conseillent leur chef.
Ils peuvent soient accéder au poste par un duel, par succession ou décision du Grand Khan.


Dragon des mers (1/1):
Le nom de Dragon des Mers revient à la personne chargé de la flotte celte. Il participe aussi bien à la construction et l’amélioration des navires qu'à la navigation. On l’appelle ainsi car il est le plus apte à dompter les dangers de la mer et à guider la flotte…

Joueurs d’épées (10/10):
Comme leur nom laisse à penser, ils sont parmi les meilleurs combattants. Ils constituent la garde personnelle du Grand Khan. Pour devenir l’un deux, il faut avoir fait preuve d’une bravoure extrême sur le champs de bataille (et y survivre…) sous les yeux de l’un d'eux. Quand un des 10 membres meurt, un successeur est alors désigné.
Bien que ne disposant pas de pouvoirs réels, ils sont très respectés et sont considérés comme la main du Grand Khan, aussi ont-ils quasiment tout pouvoir.



Population: 25000 sur Celtica
Représentant de la race: Grand Khan
Chef(s) de l'armée: Grand Khan

Armée: 2 000 Soldats
Armée levable: 15 000 Soldats



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Cultures et traditions Humaines

Prière de Lynerth:
Sombre, est la nuit,
paisible est le jour,
faibles sont les hommes,
face à ta grandeur,
nous te remercions, créateur,
toute notre vie est consacrée à l’effort,
celui de pardonner nos offenses,
de nous battre pour nos croyances,
de défendre les miséreux,
d'être justes, bons et généreux.

A ton image, à ta gloire, nous nous battrons.


Les Mariages :

Tradition :
A Racium, un mariage ne se fait qu'avec l'accord du roi, a Aerth, il se fait avec l'accord du prince. Dans cette entrevue, vous devez expliquer vos motivations, décliner votre identité et votre statut social. Après quelques minutes de réflexions, le verdict tombera.

Cérémonie :
Une fois l'accord entendu par la cour, vous devez vous dépatouiller pour le mariage ; dégoter un membre reconnu pour vous déclarer marié et sceller le contrat et organiser la fête, avec l'obligation d'inviter le roi ou le prince, même s'ils ne pointent pas le bout de leur nez et d'organiser les noces afin de les consommer pour ne pas être mal vus.

Les funérailles :

Les funérailles humaines sont parmi les plus longues et les plus tristes qu'il soit.

Tradition :
Le corps est préparé, lavé et habillé selon son statut social durant des heures avant d'être enfermé dans un cercueil de bois plus ou moins décoré selon les moyens de chacun. Une épée est placée à gauche du cadavre et un mouchoir blanc à sa droite.

Cérémonie :
Un membre de la royauté ou un membre de la famille est chargé de la cérémonie. Durant des heures, il exposera les exploits du défunt, ses qualités et finira par des anecdotes sur sa vie privée afin de bien rappeler son bon vivant. Les chants résonneront, les prières ne cesseront qu'à l'aube, quand le corps sera mis en terre dans la forêt.

Lynertha

Tradition :
Lynertha est un festival déployé sur toutes les terres humaines durant une semaine. On se prépare soigneusement, on se coiffe, on se parfume. Les artisans, les boulangers et les paysans exposent leur gagne pain et se font une fortune durant le festival. Les jeux sont organisés et les spectacles de la cavalerie ne cessent pas.

Cérémonie :
Avant les festivités, une cérémonie a lieu au château de Racium. Le roi rappelle la création de l'homme, la bonté du dieu, la grandeur d'âme de ce dernier avant de lancer la première prière. La cérémonie se cloue par un combat à mort entre deux très bons guerriers. L'âme du perdant est offerte à Lynerth.

Le départ de guerre :

Tradition :
Les humains ne sont pas réputés pour faire dans la dentelle. Avant le départ, on fête, on boit, on mange et ce jusqu'à pas d'heure, avant de prendre la route, engourdis par l'alcool de la veille, mais ravis d'avoir de bons souvenirs en quittant le pays.

Le retour :

Tradition :
La hiérarchie se retrouve autour d'un banquet alors que les soldats boivent, rient, chantent et dansent au village, jusqu'à la prochaine bataille.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Le Souverain le Dim 16 Aoû - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:43

Les Maderas



Hiérarchies:

La gardienne (1/1):
Elle détient tous les secrets de la race, et son seul et unique rôle et de les préserver. C'est elle-même qui scelle les pactes avec les autres races. Elle décide de tout, la politique comme la religion.
Les subordonnés (1/2):
Ils sont les accompagnateurs de la gardienne et la quittent rarement. Ils l'aident pour les tâches diplomatiques et la préservation des secrets.
Saundra dit "Arciféra"
Les brancardiers (6/6):
Leur surnom vient de leurs tâches. Ils sont ceux qui se débarrassent des preuves et des corps infectés.
Les Fantassins(7/7):
Ils sont sous le commandement des subordonnés, afin de faire taire les curieux qui en savent trop.
Les Aspirants(35/35):
Ils sont sous le commandement des subordonnés et de la gardienne. ils font respecter les ordres et les tactiques sur tous les continents.


Population: Incertaine mais estimée à 900 000 dans tout Adariel.
Représentant de la race:La Gardienne
Chef(s) de l'armée: Les subordonnés

Armée: 350 000 Soldats
Armée levable: 600 000 Soldats


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Cultures et traditions Maderas


Prière de Guergaän:
La discrétion et la rapidité,
sont les présents du dieu,
Le secret,
le prix à payer,
Gerguaän, dans sa bonté,
a accordé la vie à notre peuple,
Le grand dieu, dans sa générosité,
a créé la légende des Maderas,
Entends ton peuple, protège-le,
en signe de notre croyance et de notre loyauté,
accepte ce sang sacré.


C'est le seul peuple chez qui les mariages et les funérailles sont inexistant. La discrétion étant leur règle numéro une, ils évitent les vagues en dehors des rites et des réunions importantes.

Le passage:

Un seul et même nom pour deux choses: un enterrement et un pont vers l'âge adulte.

Concernant le premier, puisque les Maderas ne sont pas une race réputée pour être sentimentale, on fait simple voire même rien du tout. Si on a le temps, on enterre, sinon, on laisse.

Pour le deuxième passage: après avoir atteint le physique qu'ils garderont pour toujours, les maderas doivent tous obéir à quelques règles. Pour prouver qu'on est apte à faire partie de la famille, il vous faut aller chasser une créature dangereuse et en ramener l'essence au palais. Une fois la première étape accomplie, il vous faut trouver une victime qui vous nourrira.
Cérémonie:
Vêtu d'une longue toge blanche, vous traversez le palais sous les vieux chants pour rejoindre la Gardienne à qui vous prononcerez la phrase qui vous liera à tout jamais aux Maderas:

La réussite de la race persiste dans le secret, aucune des confidences ne sera dévoilée, préférant la mort à la trahison. Fidèle, silencieux, discret sont les qualités requises pour perdurer.

Une fois la cérémonie achevée, prenez garde à ne briser sous aucun prétexte le pacte lié à la grande famille des maderas!

Le sang de Guergaän


C'est ainsi que se nomme la cérémonie annuelle des Maderas. Elle se déroule au palais avec toute la haute société. Le repas de la gardienne, souvent un immortel, est offert en sacrifice a Guergaän pour attirer sa bonne grâce sur le peuple caché.
Cérémonie:
Les Maderas ont un faible pour les Lycans lors de cette fête. Leur manque de contrôle rend leur capture souvent périlleuse. Mais s'ils n'en trouvent pas, un elfe fait parfaitement l'affaire.

Liée par de puissantes chaînes d'argent, la victime est droguée grâce à des plantes, afin de lui éviter la douleur. A l'aide d'un poignard centenaire, la Gardienne tranche le poignet du repas pour verser son sang dans un verre remplit de plantes. Chaque membre de la hiérarchie en boit une gorgée avant d'absorber une portion d'âme. Le reste de l'âme et du verre étant laissé au Dieu de la guerre. Ils s'éloignent lentement et prient alors en silence pour qu'il veuille bien accepter leur offrande. Si la victime meurt dans les 15 minutes, c'est que Guerguaän accorde sa bénédiction.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Le Souverain le Dim 16 Aoû - 9:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:43

Les Lycans


Hiérarchies:

Alpha de la Meute Karath (0/1):
Il s'agit du Dominant de la meute, toutes les décisions importantes et les organisations passent par lui. L'avenir de la meute dépend entièrement de l'Alpha.
Doylana Katell
Partenaire de l'Alpha (1/1):
Il est considéré comme un "deuxième Alpha", très respecté de la meute. Ces décisions sont importantes, même si certaines nécessitent l'accord du dominant.

Le Bêta (1/1):
Le bêta est le second de l'Alpha, il entraîne, gère et motive les armées.
Les longs Marcheurs (2/2):
Ils sont les messagers de la meute. Egalement chargés de récupérer des plantes dans les forêts éloignées, ils s'informent sur les nouvelles médecines, les nouvelles armes... pour le besoin de la meute.
Entraineur (1/1):
La meute Karath est très axée sur son auto-défense sans le besoin de métamorphose. L'entraîneur apprend aux guerriers toutes les techniques.
Population:Estimée à environ 5 000 Lycans dans tout Adariel
Représentant de la race:L'Alpha - Doylana Katell
Chef(s) de l'armée: L'Alpha et le Bêta

Armée: 2000 Lycans
Armée levable:3500 Lycans


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Cultures et traditions Lycannes


Prière de Torness :
A travers la pâleur de la lune,
les hurlements des ancêtres,
Au sang des victimes dans les dunes,
entends les pleurs, les appels.
Dans l'agonie de la métamorphose,
nous expions,
de notre rage et de nos morts,
nous nous excuserons,
entends ton peuple, toutes ses vies,
entends nos prières,
accorde nous le pardon, la joie, la victoire,
contre notre entière dévotion.


Les funérailles :

Les morts sont fêtés, même si la peine emplit les cœurs, on célèbre le passage de la vie à la mort autour d'un banquet et tous sur son trente-et-un !

Tradition :
Le mort est enterré face à la lune, la tombe est emplie de souvenirs, d'armes et d'objets sacrés afin que Torness veille sur le défunt jusqu'à sa prochaine vie.

Cérémonie :
Dans cette festivité, on ne boit pas à outrance et on ne tente pas d'attirer le sexe opposé. On se remémore les bons comme les mauvais moments et on partage ses souvenirs. Parfois on pleure en riant, parfois la famille se blottit dans les bras des amis, mais toujours on sourit.

Les mariages :

Les lycans n'étant pas un peuple très "expressif" de nature, les mariages sont simples. Ils appellent ça l'Union et elle est célébrée par l'Alpha ou l'herboriste de la meute. Il sont souvent intimes avec seulement quelques personnes proches qui entourent les heureux. Les mariages arrangés n'existent pas, ou peu, puisque les Lycans se considèrent comme un peuple libre et civilisé depuis le changement de l'Alpha.

Tradition :
La demande ne se fait pas à la famille de la promise. On le lui demande en personne. La tradition exige cependant un combat à main nue entre un membre de la famille de l'élue et son amant. C'est une manière de déterminer la force et la protection que l'amant peut apporter à sa promise.

Cérémonie :
On prit Torness et Azure.
Afin de créer la vie et conserver l'amour, on lie les mains des mariés par un ruban rosâtre plutôt vieux. Ensuite, les jeune mariés se font face, tout sourire et prononcent les mots appropriés:

Loyauté, Amour, Soutien

La suite se déroule selon le bon vouloir de chacun, fête ou pas, lune de miel ou une nuit comme les autres.

La lune rouge :

Tradition :
C'est ainsi que les lycans appellent la fête annuelle de la Lune. Leurs ancêtres étant "possédés" par l'astre, une fois par an, le peuple lycanthrope remercie Torness de l'évolution de leur race et prie pour qu'elle continue.

Cérémonie:
Le peuple interprète en chœur à la pleine lune le chant de Torness, un genou à terre, une main sur le cœur. Vient ensuite le sacrifice animal. L'herboriste tue la bête avec grand respect et sans souffrance en répétant le chant avant d'offrir le cœur à la déesse. Les cuisiniers s'en chargent ensuite afin qu'il soit au dîner et ce dans toutes les assiettes, avec le reste du repas. Les hommes prennent la peau ainsi que les os et s'en occupent afin que rien ne soit perdu.

Une fois que tout est prêt, les festivités commencent. Le feu, les tamtams, les danses et les rires bercent la nuit jusqu'à l'aube.

L'acceptation dans la meute:

Pour faire partie d'une meute il vous faudra forcément passer par un combat. A main nue de préférence, car la métamorphose n'est pas conseillée puisqu'elle est ingérable. Il vous faudra prouver votre force et votre ténacité par les poings. Une fois la force prouvée, c'est au bêta ou à l'alpha de la meute que vous ferez face, dans un entretien privé.

Si vous n'êtes pas bagarreur pour un sous mais plutôt musicien, c'est l'alpha que vous rencontrerez directement, accompagné de son herboriste pour une discussion interminable.

Le départ et le retour de guerre:

Les lycans n'aimant pas spécialement les conflits incessants entre les races, ils n'ont pas réellement de traditions quant à ces deux sujets là. Chacun fait à sa convenance. Les uns se reposent alors que les autres festoient toute la nuit. C'est selon ce que chacun décide en ces périodes tristes.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Le Souverain le Dim 16 Aoû - 9:04, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:43

Les Walkyries



Hiérarchies:

Inventeur(se) en Chef (0/1):
Il est l'homme (ou la femme) qui possède le plus d'expérience avec les armes.
Le diplomate (1/1):
Il est la personne qui fait les trajets diplomatiques et informe le peuple des rares commandes. Obligatoirement un homme.
Contremaitre (2/2):
Surveille les armées et les entraînements des femmes.
Les guerrières d'Or (1/1):
La femme la plus douée qui a contribué aux meilleures armes grâce aux âmes dérobées. Elle est également l'équivalent du général de l'armée chez les humains.
Les guerrières d'Argents (2/2):
En dehors de leur capacité de combat hors normes, elles épaulent la guerrière d'or et l'escortent souvent. Elles sont l'équivalent du général de division, une des guerrières gère l'armée terrienne et l'autre gère l'armée navale.
Les guerrières de Bronzes (4/4):
Elles aident les guerrières d'or et d'argent à gérer l'armée féminine. Elles sont comme des lieutenants.
Population: Estimée à environs 25 000 dans tout Adariel
Représentant de la race:L'inventeur en chef
Chef(s) de l'armée:La guerrière d'Or

Armée:20 000 Walkyries
Armée levable:22 000 Walkyries



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Cultures et traditions Walkyries


Prière pour Luna :
Dans le claquement des lames,
de nos combats glorieux,
les victimes et leurs âmes.
De notre peuple, Luna, soyez fière,
de notre force, notre courage et notre combativité,
des êtres dévoués à votre image,
prêtes, toutes les guerrières vous servent,
dans leurs armures scintillantes,
leurs armes sanglantes chantent.
Le savoir et l'apprentissage sont des armes,
que Luna nous a offertes.
Remercions-la de nos glorieux combats.


Chez les Walkyries, il n'y a pas de rite de passage ou d'acceptation, en naissant Walkyrie, on fait partie du peuple dés son premier souffle.

Les funérailles :

Tradition:La coutume veut que l'on brûle les corps des morts, soit sur un grand bûché, soit sur une barque qui descend une rivière.
Cette coutume vient de représailles perpétrées par vengeance sur le corps des défuntes misent en terre, bien avant l'union des femmes et des hommes.

Cérémonie :
On fait sonner les cors tout le temps de l'incinération dans un silence glaçant, vient ensuite le repas interminable pour la famille ou chaque amis du défunt vient passer un moment avec eux et présenter leur respect. Le représentant de la race impose ensuite une période de deuil d'une semaine ou nul ne peut aller voir la famille sans motif urgent ou demande de leur part.


Les mariages :


Les mariages se font dans l'intimité des amants et de leurs parents. La coutume veut qu'à son mariage, la femme reçoive une arme de la part de sa belle famille, tandis que le mari reçoive un instrument de musique de la famille de cette première.

Tradition :
Avant d'accepter le mariage la mère du futur époux met la prétendante à l'épreuve dans un combat. Le mari quant à lui devra justifier auprès de sa belle famille de sa capacité à être un bon mari par des confrontations différentes selon les familles et leurs attentes.
Cérémonie:
Rapide et discrète, la cérémonie ne se fait qu'en présence de la famille (de cœur ou de sang) devant le représentant et la guerrière d'or. Tous vêtus de blanc, ils font la prière de Luna avant de verser une potion aphrodisiaque dans une coupe. Le représentant tend alors la coupe aux amants qui en boivent chacun la moitié avant de les déclarer mariés et de les convier à consommer leurs noces de deux jours.

Le Tournoi de Luna :

Tout est dans le nom, c'est un tournoi en l'honneur de leur déesse créatrice.

Tradition :
Les guerrières sont classées par âge afin de ne pas conduire les plus jeunes à l'échec et la démotivation. Le tournoi dure cinq jours durant lesquels les plus jeunes combattantes commencent, viennent ensuite les adolescentes puis les guerrières reconnues pour enfin finir par un combat entre les guerrières hiérarchiques. Le cinquième jour est consacré aux festivités.

Cérémonie :
Le premier jour du tournoi, le représentant de la race tiendra un discours encourageant et chantera la prière de Luna avec les guerrières d'or, d'argent et de bronze. Le dernier jour, il remerciera son peuple et bénira les vainqueurs en les invitant à sa table. Le soir venu, les gagnantes seront habillées de robes blanches et parées des plus beaux bijoux de la couronne.
Dés le lendemain elles seront présentées aux conteurs qui écriront leur combat et aux guerrières qui leur donneront une place de choix dans l'armée.

Le départ en campagne :


Il faut savoir qu'il existe deux cors géants taillés dans la roche de la montagne et la coutume veut qu'au départ des femmes à la guerre, soit dès que la première met un pied hors de la ville, on fasse résonner les cors, jusqu'à ce que la dernière femme du cortège disparaisse à l'horizon. Le son baigne la vallée dans un ronronnement garantissant que Luna posera un œil bienveillant sur ses protégés.

Vieille adage :
Lorsque la montagne chante,
Coulent les larmes des Walkyries.
Lorsque les lames chantent,
Hurle la colère des Walkyries.


Le retour de campagne :

On fête la bataille, qu'elle soit perdue (ce qui n'est jamais encore arrivé) ou gagnée. On attend pour cela la guérison des blessées et l'enterrement des défuntes.

Tradition :
La tradition impose que les guerrières hiérarchiques comme le représentant de la race se mêlent aux soigneurs pour montrer leur gratitude envers les combattantes. Ainsi, ils passeront des jours ou des semaines, en plus de leur tâches respectives, à soigner les malades.

Cérémonie :
Un dernier hommage est consacré aux défuntes dans un chant de prière et trois longues minutes de silence avant que le peuple tout entier commence à manger ensemble. Peu avant le lever du soleil, un cor sonne trois fois pour marquer la fin de la bataille et offrir un repos de trois jours à tous.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Le Souverain le Dim 16 Aoû - 9:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Dari : 2217
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   Sam 15 Aoû - 16:44

Les Dimalis


Hiérarchies:

La matriarche (1/1) :
Elle est comme une mère pour les Dimalis. Représentante de leur créateur.

Les Royaux (5/5) :
Ils sont les enfants, directs ou indirects, de la matriarche. Ils ont chacun une fonction bien définie.
Politique, stratégique, médiatique, militaire et religieuse.


Les pères (3/3) :
Les druides dimalis ont une importance capitale. Ils sont aussi les plus doués et les plus puissants herboristes d'adariel.

Population: Estimée à environs 2 000 Dimalis dans tout Adariel
Représentant de la race:La Matriarche
Chef(s) de l'armée: Un des 5 Royaux

Armée: 800 Dimalis
Armée levable: 1 000 Dimalis

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Cultures et traditions Dimalis


Prière de Héâthyn:
L'amour de la déesse nous protège,
Chaque jour que héâthyn fait,
elle nous protège des sortilèges,
chaque nuit qu'elle crée,
elle veille sur nos sommeils,
croit en elle, elle croira en toi,
chante pour elle, gâte-la,
prouve-lui ton amour, ta dévotion,
elle t'en remerciera.
Sois droit, sans peur et juste,
pour la déesse, pour la créatrice.


Le mariage:

Etant un peuple très convivial, les Dimalis ne ratent pas une seule occasion de sortir le vin et la nourriture à profusion. Les mariages sont une des très bonnes raisons de faire du bruit jusqu'au petit matin.

Tradition:
L'amant doit demander la main de sa promise à la matriarche et aux parents de cette dernière. Il lui faudra une bénédiction seulement pour pouvoir épouser sa bien aimée. Tout le village est invité. Par conséquent, tout le monde met la main à la pâte. Les vieillards préparent les boissons, les enfants cueillent les fruits sous la vigilance des plus âgés, les chasseurs ramènent le plus de viande possible et les bonnes cuisinières font toutes leur part de gamelle. Les assiettes des mariés seront remplies des plats typiques des Dimalis préparés par la meilleure cuisinière du village.

Cérémonie:
Devant tout le village, un des royaux prononcera les vœux que chaque époux acceptera avant de les conduire à leur table.
Les Royaux et la Matriarche sont présents à tout mariage pour accorder leur bénédiction et chanter la prière de Héâthyn en choeur avec la famille des amants pendant que ces deux-là prendront congé rapidement pour partir quelques jours et profiter de leur mariage récent.

Les funérailles:

Tradition et cérémonie:
Durant deux jours, le corps est soigneusement préparé, lavé, habillé, maquillé et parfumé. Le troisième jour, le corps est isolé pour que chacun puisse venir se confesser, pleurer ou le voir une dernière fois.
La mise en terre se fait dans un endroit de la forêt choisi par la famille, sous la prière de la déesse.

La troisième moisson:

Cette période est cruciale pour les Dimalis. La troisième moisson signifie que leur déesse leur accorde une année fructueuse.

Tradition:
Le peuple hybride passe des jours à chasser et cuisiner en vue du festin. Le plus grand des chasseurs ira chercher une espèce rare et digne de la déesse pour le sacrifice.
Cérémonie:
Les villageois chantent la prière de Héâthyn pendant qu'un des royaux plante une dague dans le coeur de la bête choisie. Il récupère le sang dans un grand seau de bois avant de confier la viande aux cuisiniers. Il se met lui même à chanter la prière tout en ajoutant des herbes dans le sang de la bête avant de verser le seau en cercle autour de lui. Une fois le cercle parfaitement dessiné, il fait signe de la main a l'assemblée de se taire et s'assied en tailleur. Il restera là jusqu'à l'heure du repas, les yeux clos et silencieux.

L’enjambée:  

Le nom est un peu particulier, nous vous l'accordons. Les jeunes Dimalis de 15 années ont une épreuve à passer pour pouvoir prétendre être un membre du village à part entière (c'est ainsi que l'on vérifie si vous êtes bon à quelque chose). Le test ne réside pas dans la victoire ou dans l'échec. Il est plus compliqué que ça.
Tradition:
La première épreuve est simple. Une question est posée et le choix est déterminant. La seconde épreuve est plus difficile, il s'agit de transporter, de n'importe quelle manière du moment qu'il s'agisse de son corps et non d'un intermédiaire, un tronc d'arbre de 150kg à l'autre bout du village. La durée maximale est d'une semaine.
Les pères jugent ainsi leurs enfants.
Cérémonie: Une fois la tâche réussie les jeunes gens se rendent chez les pères pour soigner leurs blessures et se reposer un peu pendant que le banquet est préparé. Au milieu du repas, un chant est hurlé par tout le village en l'honneur des nouveaux adultes, futurs parents.

Les chevreuils, le cheval, le grand aigle sont nos frères,
La terre fait partie de nous,
Dans notre cœur, nos êtres aimés, sans cesse errent,
Dans nos paumes, l'amour mais pas un sous,

Notre descendance, notre fierté,
Dans l’échec ou la victoire,
Le mensonge ou la sincérité,
Je promets, en toi, de croire.


Les Nomades et les soldats:


Les Dimalis nommés nomades ne sont jamais chez eux. Ils parcourent les terres d'Adariel sans arrêt avec une quête, la leur ou une imposée. Les adieux sont souvent difficiles pour cette grande famille, ainsi, il est important pour eux de faire de cet événement quelque chose d'heureux et mémorable.

Tradition:
Un "nouveau" Nomade se doit de partir l'esprit tranquillisé par ses proches. Ainsi, sur cinq jours, le peuple fera ce qu'il peut pour rendre ses derniers instants en tant que villageois agréables. Il passera des heures auprès des pères à apprendre les potions et poisons de base pour s'en sortir dehors. Il verra la Matriarche pour sa bénédiction et passera du temps avec les Royaux pour apprendre quelques ficelles.
Le cinquième jour, au couché du soleil, ça sera SON soir.

Cérémonie:
La matriarche le placera à côté d'elle et entre les cinq royaux pour manger. Les pères chanteront toute la nuit des prières en l'honneur du futur Nomade. Après le repas, celui qui décide de changer son destin se verra récompenser de plusieurs cadeaux de la part de son peuple. Tour à tour, ils viendront pour le féliciter, lui donner le courage de partir sans se retourner, ou bien encore la famille viendra pleurer, mais de fierté.
Le Futur Nomade se couche tôt, pour ne pas être trop fatigué, et le lendemain, aux aurores, la Matriarche viendra le réveiller. Sa famille et ses amis lui apporteront à manger et ensuite, tous l'escorteront jusqu'aux limites du village.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cultures et Hierarchies des races   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cultures et Hierarchies des races

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le MARNDR investit dans des cultures vivrières
» LES RACES DISPARUES
» [Guide] Toutes les cultures
» Les races One Piecéennes [spoil]
» Les races jouables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Informations Essentielles :: À propos des races-