Partagez | 
 

 Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Jeu 20 Fév - 14:58

Quirin était assis, dos à l’arbre qui devait avoisiner le demi-millénaire. Les yeux fermés, l’aube se levait devant lui. La nuit fut douce et le géant avait bien profité de sa petite escapade en forêt. La lisière offrait une vue magnifique sur le lever du soleil et il était toujours agréable pour le guerrier de le voir. Le torse nu, à vrai dire le colosse était entièrement nu, mais bon. On pouvait voir encore quelques traces de sang sur le visage et le corps du lycan. Visiblement, la nuit fut agitée et nourricière également. Aux premiers rayons de l’astre du jour, le géant ouvrit les yeux, fixant le titan de feu faire surface, lentement, offrant ainsi un spectacle incroyable à celui ou celle qui savait en profiter…

Se relevant, Quirin passa sa main sous l’arbre sur lequel il s’était adossé. Sous l’une des racines, ce dernier retira un baluchon dans lequel se trouvait de quoi faire plus présentable avant de reprendre le chemin de la ville la plus proche. Ce n’était pas grand chose, juste de quoi cacher sa virilité mais assez pour la cacher entièrement, de la taille aux genoux. Une fois habillé, le géant reste encore quelques minutes devant le soleil. Prenant une grande inspiration comme pour trouver le courage de revenir en ville. Chose qui n’était pas simple pour quelqu’un comme Quirin. Les Lycans aimaient être dans un élément moins…civilisé dirons-nous. Mais il fallait bien se trouver des clients afin de travailler et avoir de quoi entretenir une vie potable.

Levant une dernière fois le visage vers le ciel, les yeux fermés, le colosse sentit une présence non loin. Etait-elle là depuis le début ou venait-elle tout juste d’arriver, ça le guerrier n’y avait pas prêté attention. Tout ce qu’il savait c’est qu’elle était là maintenant. Sans se retourner, le lycan ne fit que s’adresser à ladite personne de sa voix grave mais calme…


« Qui est là ? »

Ce n’était ni agressif, ni un ordre, ce n’était qu’une question tout ce qu’il y avait de plus simple. Il fallait reconnaître qu’être espionné n’était pas une joie, surtout pour quelqu’un comme Quirin. Mais en inspirant un peu plus, ce dernier pût sentir le lycan, enfin plus précisément LA lycane. Cela avait déjà pour effet de réduire la colère naissante dans l’esprit du colosse. Une consoeur avait pour habitude de le calmer, c’était comme ça depuis tout petit. Seule une femme pouvait retenir la colère du lycan. Sûrement parce que celui-ci voyait en la femme la plus belle création de Mère Nature. Quoiqu’il en soit, toujours cette voix qui indiquait clairement l’aspect massif de Quirin, il reprit sur un ton charmeur.

« Je ne te ferais rien…même si tu m’as vu avant que je ne m’habille. »

Cette dernière phrase eut pour effet d’afficher un grand sourire au guerrier. Après tout, il n’avait rien à envier au niveau physique, et même attribut masculin. Plus massif, musclé et même, n’ayons pas peur de le dire, membré que Quirin était relativement rare…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Jeu 20 Fév - 22:34

Le soleil venait tout juste de se lever à l’horizon, et tandis qu’un vent léger venait soulever les feuillages, la silhouette d’une femme apparu dans les arbres. Elle se déplaçait grâce aux branches, sautant toujours plus loin, et avec une rapidité déconcertante. Orlaithe Brydia rodait dans la forêt d’Orlyën, et une odeur particulière avait attiré son attention. En effet, elle avait sentit qu’un lycan n’était pas loin, un lycan qu’elle ne connaissait pas. Faisait-il partit de la meute ? Cela restait encore à vérifier.

La louve finit par s’arrêter au bout de quelques minutes. Le lycan était là, assit près d’un arbre, complètement nu. Il cherchait quelque chose sous les racines… un baluchon. Orlaithe comprit tout de suite de quoi il s’agissait… de quoi se vêtir bien sur. De nombreux lycans avaient prit cette habitude de cacher des vêtements par ci par là, histoire de ne pas se balader nu dans la forêt ou dans les villes avoisinantes. Le géant enfila donc de quoi cacher ses attributs, ce qui fit sourire la lycane. Elle n’était pas déçue de ce qu’elle venait de voir. Mère nature l’avait plutôt bien fait.


Qui est là ?

Ah, ça y est, elle était finalement repérée. Pas étonnant de la part d’un lycan, il avait un bon odorat. Sa voix grave ne révélait aucune agressivité, sans doute avait-il sentit qu’elle était de sa race.

Je ne te ferais rien…même si tu m’as vu avant que je ne m’habille.

D’un bond, Orlaithe se jeta dans le vide la tête la première. Ses longs cheveux volèrent quelques instants, puis après une petite pirouette, elle retomba sur ses pieds, laissant sa chevelure descendre à nouveau en cascade sur ses épaules. Elle se retrouvait donc face au lycan, un petit sourire au coin des lèvres.

Je ne me serais pas privée d’un tel spectacle... Je me présente, Orlaithe Brydia, guerrière de la meute de karaths. Et toi mon ptit loup, t’es qui ?

Orlaithe s'avança lentement vers lui, toujours avec le même sourire accroché au visage. Elle tourna deux trois fois autour du géant, examinant la bête. Physiquement, il avait du potentiel. Il devait-être assez fort, et la jeune louve aimait se confronter aux meilleurs. Les faibles n'étaient pas importants, et elle préférait ne pas perdre de temps avec eux. Mais cet énergumène promettait quelques surprises. Posant sa paume contre son torse, elle le regarda droit dans les yeux avant de venir humer son cou.

Ton odeur me dit vaguement quelque chose... ferais-tu partit du clan ? dit-elle d'une voix envoutante.

Hm, quel gâchis de ne jamais avoir croisé ce lycan là ! Orlaithe avait pris l'habitude d'être aux côtés de l'alpha lorsqu'un nouveau venu faisait son entrée dans la meute. Ainsi, elle pouvait juger par elle même de ses capacités futures. Et puis il faut avouer qu'elle aimait bien mettre les choses au claire. Le premier qui venait lui casser des noises, elle le faisait mordre la poussière. Une femme oui, mais une guerrière redoutable avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Ven 21 Fév - 0:27

Comme il s’y attendait, une jeune femme se présenta à lui, elle semblait assez sûre d’elle. Quirin pouvait sentir son sang dans les veines de la lycane, elle semblait intriguée par le colosse. Et son commentaire sur le spectacle eut pour effet de faire sourire encore plus le guerrier. Après tout, elle était aussi très belle et le géant n’allait pas s’en plaindre, et encore moins détourner le regard de ses courbes fines et prometteuses. Lorsque celle-ci se mit à tourner autour de lui, Quirin eut pour réflexe de la suivre avec son odorat, tournant légèrement la tête lorsque la jeune femme passait sur les côtés.

« Content que le spectacle t’es fait plaisir alors. Je suis Quirin. Quirin Leim. Tu me connais peut-être sous le surnom du Fléau. »

Difficile pour tout bon lycan de ne pas connaitre le Fléau, celui-là même qui fut parmi le lot des premiers lycans à contrôler cette rage. Le géant fut le voisin de Lune, et ce fut la même nuit que les deux eurent leur transformation. Quirin se souvenait encore de son corps se déchirant et laissant les os faire ce qu’ils voulaient. C’était à la fois un souvenir excitant et douloureux. Puis, alors que le lycan était perdu dans ses songes, une main vint se loger sur son torse. Le sortant de sa torpeur mélancolique. La jeune lycane, Orlaithe donc, venait de poser sa main sur lui. Jetant un coup d’œil rapide à cette main posée, le colosse releva la tête et fixa de ses grands yeux bleus son interlocutrice. Un sourire à la fois carnassier et charmeur se dessina sur le visage du guerrier. Sa voix était clairement celle d’un lycan dominant, cherchant à attirer celle qui se présentait devant lui…

« Normal. Il m’arrive de rendre visite à Doylana. Et je t’ai d’ailleurs déjà vu au camp. »

De nouveau, Quirin perdit son regard sur les courbes de la jeune femme, s’attardant sur les lèvres, les mains et la chute de reins de cette dernière. Sans s’en apercevoir, le géant grogna légèrement en pensant à tout ce qui pouvait être fait avec une telle femme. Remontant son regard pour le plonger dans celui d’Orlaithe, une petite brise vint envelopper cette dernière, emportant avec elle l’odeur sucrée de la femelle. Un grognement plus sourd vint s‘échapper des lèvres scellaient du géant. Prenant délicatement la main de la jeune lycane, Quirin la baissa avant de faire lui aussi le tour de sa nouvelle connaissance. Le pas lent, le lycan marchant nonchalamment autour d’Orlaithe avant de revenir devant elle. Il n’avait fait qu’un tour mais en revanche, il s’était rapproché d’un bon mètre, réduisant la distance entre elle et lui à moins de cinq centimètres.

« Tu es une guerrière, c’est ça ? »

Tout en disant cela, Leim s’approcha doucement du cou de la demoiselle afin de sentir de plus près cette peau couleur sable. L’odeur à cette distance était encore plus enivrante que tout à l’heure. Les pupilles du colosse exprimèrent bien vite cette sensation. Orlaithe pût s’en apercevoir facilement lorsque Quirin replongea son regard dans le sien…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Sam 22 Fév - 17:54

Le Fléau… cela lui rappelait quelque chose. L’alpha en avait surement parlé il y a quelques années. Le Fléau aurait été un des premiers à contrôler sa rage. Dans tous les cas, avoir ce colosse dans leurs rangs ne pouvait-être qu’un avantage ! Sortant de ses pensées, elle fixa le lycan qui suivait son odeur, et qui ne se gênait pas pour regarder ses courbes. D’ordinaire elle n’aimait guère qu’on l’observe de cette façon, mais allons, elle faisait bien de même avec lui. Quirin Leim donc. Ce dernier affichait un sourire carnassier et pourtant charmeur, ce qui fit rire la louve. Il avait tout du mâle dominant. Un mâle qui se veut impressionnant devant la belle.

Quirin Leim ajouta l’avoir déjà vu au campement. Ca ne l’étonna pas plus que ça, bien qu’elle passe le plus clair de son temps aux alentours du camp, seule, et toujours armée.  Un grognement s’échappa du géant, ce qui fit reculer légèrement Orlaithe. Elle se demandait bien ce qu’il pouvait penser…  un deuxième ne tarda pas à venir, lorsque le vent emporta jusqu’à ses narines l’odeur sucrée de la lycane. Il se mit alors à tourner autour d’elle, puis revint se coller, à quelques centimètres à peine.


Tu es une guerrière, c’est ça ?

Tes pensées te trouble, je te l’ai dis il y a un instant… dit-elle d’un air moqueur.

Le Fléau s’approcha lentement du cou de la jeune femme, humant toujours plus l’odeur de sa peau hâlée. Son regard venait de changer tout à coup, et Orlaithe ne manqua pas de le remarquer.  Il semblait complètement enivré par elle, et à vrai dire, ça l’amusait plus qu’autre chose.

Et si tu m’as déjà vu au camp, pourquoi n’es tu pas venu me dire bonjour ? C’est regrettable …

Orlaithe se mit sur la pointe des pieds, et vint mordre légèrement le cou de son interlocuteur. Il avait de beaux yeux bleus, et le fait qu’il soit nettement plus fort qu’elle l’excitait beaucoup. C’était rare de trouver des types de son genre. La plupart de ses rencontres se révélaient pitoyables. Il faut dire que du haut de ses 1m70 et avec son corps tout en muscle, elle n’avait pas tant de mal à mettre des hommes au tapis. Et je ne vous parle pas de sa forme lycane… ils partaient tous la queue entre les jambes !

Les rayons du soleil commençaient tout juste à percer les arbres, venant chauffer leurs peaux tatouées. Orlaithe se recula une nouvelle fois du mâle, un petit sourire aux lèvres. Ce n’était pas son genre de s’amuser ainsi dans les bois. En tant que guerrière, elle devait assurer la sécurité de la meute, et si Doylana lui accordait du temps libre, elle aimait partir à la découverte du monde. Ce lycan avait tout simplement un surplus de phéromones, ce qui amenait la femelle trop près.


Je venais simplement vérifier que tu faisais partit de la meute. C’est chose faite. Et puis, je ne tiens pas spécialement à perdre mon temps avec toi. Pour un homme qu’on appelle Le Fléau, tu sembles bien peu occupé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Lun 24 Fév - 17:21

Quirin voyait que la jeune femme était amusée par les réactions du colosse. Elle semblait avoir déjà connu ça plus d’une fois au cours de sa vie. Ce qui n’avait rien d’étonnant en fait. Une femme telle que celle-ci devait crouler sous les avances de mâles. Et une guerrière également, qui savait visiblement faire son travail d’ailleurs. Elle venait donc simplement de vérifier si cette présence était souhaitée ou non.

« Tu l’as dit, oui, mais même sans le dire on peut facilement le deviner. »

Orlaithe était une femme capable de prouesses au combat impressionnantes d’après ce que le lycan avait vu lors de son entrée en scène acrobatique. Quirin leva même un peu les yeux au ciel lorsque l’image lui revint en tête. Ce fut à ce moment que la jeune lycane, sans raison aucune, décida de mordre légèrement le cou du géant. Et bien si elle faisait ça à tous les mâles qui passaient, elle devait avoir tout un champ de prétendants sous le charme de ses beaux yeux, et crocs aussi d’ailleurs. S’éclaircissant la voix suite à cela, Leim reprit la conversation tout en passant doucement sa main droite sur l’endroit où Orlaithe venait de mordiller…

« Nous sommes nombreux et nous ne pouvons pas venir à la rencontre de chaque personne, cela prend trop de temps. Les rencontres se font le moment venu. Comme ici. »

Levant de nouveau la tête pour voir au loin, derrière son interlocutrice, Quirin fixait le soleil. Eblouit par celui-ci, les yeux du lycan devinrent encore plus bleus, limite blancs. Les rayons du soleil devenaient de plus en plus importants, illuminant la forêt qui se trouvait derrière le géant. Sur la droite, plusieurs prirent soudainement leur envole, un peu plus loin, le lycan pouvait sentir la présence d’une biche, son cœur s’emballa lorsque celle-ci sentit l’odeur du loup emporté par une nouvelle brise fouettant le visage du géant. La journée commençait à peine et Quirin sentit qu’elle allait être mouvementée, en quelque sorte. Elle l’était déjà un peu d’ailleurs, avec Orlaithe dans les parages.

« Perdre ton temps avec moi ? Bien, dans ce cas, tu peux retourner à ton poste, je ferais savoir à Doylana que tu le fais correctement. Comme un bon toutou. »

Elle voulait balancer des remarques, et bien elle allait être servit. Tout en disant les quatre derniers mots, le géant afficha un grand sourire. Elle était amusante la petite, et peut-être que Quirin n’allait pas lui briser une jambe. En général, ce dernier recadrer les autres qui manquaient de respect de cette manière mais quelque chose chez Orlaithe faisait qu’il se retrouvait un peu. Le caractère bien trempé était quelque chose qui permettait d’avancer dans la vie. Bien qu’il fallait évidemment savoir le doser en fonction de la situation, chose que la jeune lycane n’avait encore l’habitude de faire visiblement. Puis, sans rien dire de plus, le guerrier tourna les talons et s’engouffra dans la forêt. Si Orlaithe suivait, c’était bien, sinon, le géant la verrait sûrement une autre fois…

Les quelques rayons de lumières qui filtraient aux travers des branches hautes des arbres offraient un spectacle remarquable. Le regard en l’air, Quirin pouvait voir toutes sortes d’animaux déambuler sur la cime des arbres. D’autres encore, coupant leur élan, s’arrêtaient et fixaient à leur tour le colosse qui était en contre-bas. Un vieux chêne, encore plus ancien que l’autre, trônait là, en plein milieu d’une petite clairière assombrit par les arbres qui faisaient comme dôme. La clairière ne faisait pas plus d’une cinquantaine de mètres de diamètre mais elle semblait être faite pour ceux qui voulaient profiter de la forêt. La mousse recouvrait entièrement l’arbre, tel un manteau en prévision d’un hiver brutal. S’avançant au pied de l’arbre, le géant leva les yeux tout en posant sa main pour le tronc. La mousse était complètement humide mais cela ne dérangea pas le lycan. Il resta là, fixant l’arbre avant de baisser les yeux au sol et gardant sa main sur la mousse. C’était pour ce genre d’endroit que le géant se battait, il fallait bien que des lieux aussi anciens puisse tenir encore des milliers d’années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Lun 24 Fév - 19:13

Perdre ton temps avec moi ? Bien, dans ce cas, tu peux retourner à ton poste, je ferais savoir à Doylana que tu le fais correctement. Comme un bon toutou.

Orlaithe Brydia était une femme qui n’aimait pas se laisser marcher sur les pieds. Mais visiblement, ce géant non plus. Tout deux n’appréciaient guère l’irrespect, et le faisaient sans aucun doute savoir dès que l’occasion se présentait. Pourtant, le lycan n’en fit rien, et elle décida de faire de même. Certes, il l’avait traité de « bon toutou », mais au fond, ils servaient la même cause, et le même Alpha. Alors ces propos étaient quelques peu déplacés…

Quirin Leim affichait un large sourire, ils avaient tout deux un sacré caractère. Sans rien de plus, le guerrier tourna les talons et s’enfonça d’avantage dans la forêt. Il laissait la jeune femme complètement seule, et ne semblait pas plus gêné que cela. A son tour, elle sourit, et ne tarda pas à le rejoindre. Elle n’allait pas le laisser filer aussi facilement !

Le géant s’était arrêté au beau milieu d’une clairière, tout près d’un vieux chêne. Un endroit ancestral qui ne laissait traverser que très peu de lumière. Quirin venait tout juste de poser sa main sur le tronc recouvert de mousse tandis que la lycane courait vers lui. Elle n’hésita pas le moins du monde à lui sauter sur le dos et à passer ses bras autour de son cou. Elle tenait un poignard dans sa main droite et venait tout juste de le poser sur le cou du colosse.


Je ne savais pas que tu fuyais si facilement les conversations ! Où comptais-tu aller ? dit-elle d’un ton amusé.

Rien de bien méchant dans tout cela. Orlaithe était toujours familière avec les lycans de la meute de Karaths, qu’elle les connaisse, ou non. Pour elle, c’était des frères, des sœurs. Quirin ne ferait pas l’exception. La seule chose qui pourrait changer, c’est qu’elle se fasse mettre au tapis. Comme on dit, il y a une première fois pour tout... elle ne comptait pas utiliser ce poignard. C'était un jeu, rien de plus.  

Observant son expression, Orlaithe  reprit très vite son sérieux. On aurait dit que le géant s’imprégnait de cet endroit, à tel point que cela fit frissonner la jeune femme. Elle leva un instant les yeux vers le ciel, mais ne vit absolument rien. En effet, les arbres avaient crée au fil du temps un dôme au dessus de cette petite clairière, ce qui rendait la chose très impressionnante. La louve descendit calmement du dos du lycan, restant à ses côtés. En fait, elle ne trouvait pas les mots. A quoi pouvait-il bien penser ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Mar 25 Fév - 5:14

Alors que le géant était posé sur l’arbre, sentant cet être végétale grandit à l’instant même où le lycan posait sa main dessus, Orlaithe sauta sur lui. Mais cela ne perturba pas le guerrier. En fait, Quirin venait souvent ici, car il y a un peu moins de neuf siècles de ça, ce dernier tomba sur cet arbre qui était encore qu’un petit arbuste à cette époque. Et sa mère, Amélia, lui avait dit qu’elle était celle qui l’avait planté là, presque deux cent ans auparavant. Ce chêne avait donc presque mille deux cent ans et Leim venait souvent ici pour retrouver ses racines, au sens propre comme au sens figuré. Mais la réplique d’Orlaithe arriva par atteindre le géant, l’extirpant de sa torpeur mélancolique…

« Fuir ? Te fuir toi ? Ahahahah ! C’est comme si l’eau fuyait la terre…pourquoi abandonner un combat que l’eau sait, gagné d’avance ? »

Tout en disant ça, le guerrier se retourna et fit un clin d’œil à la jeune femme. Marchant d’un pas rapide et fluide, le Fléau tourna autour de l’arbre, déambulant entre les immenses racines qui jonchaient le sol. Petit à petit le géant accéléra le pas, laissant de plus en plus de distance entre Orlaithe et lui. Si cette dernière venait à tenter de le suivre, elle finirait par le voir disparaître comme par magie. Connaissant l’arbre comme s’il s’agissait d’un membre de sa famille, Quirin savait comment éviter les racines rapidement et y grimper tout aussi vite sans laisser de trace. La jeune lycane aurait beau user de sa vue perçante, elle ne pourrait voir si le géant était dans l’arbre. Seule l’odeur de ce dernier pouvait attester qu’il était encore là. Mais où, là était la question.

« Et puis, c’est toi qui ne voulait pas perdre de temps avec moi que je sache…alors pourquoi m’avoir suivi ? »

La voix du guerrier se perdait en un écho dans la cime de l’arbre, s’étalant dans la petite clairière comme une ombre immense. Le colosse, lui, voyait très bien la jeune femme en bas et il l’observait, profitant qu’elle ne le voyait pas pour se positionner comme il le voulait afin de la surprendre par la suite. Quirin était du genre joueur et au vue des agissements d’Orlaithe, celle-ci était du même genre. Les deux lycans semblaient beaucoup se ressembler. Ce qui était pourtant bizarre étant donné que les deux guerriers n’avaient rien en commun niveau physique. Orlaithe était une femme certes grande pour une femme, mais petite pour un homme, ce qui devait avoir souvent pour effet d’obliger cette dernière à prouver qui elle était. A l’inverse, Quirin lui, n’avait pas besoin de prouver que quoi ce soit mais son physique exprimait à lui seul cette obligation de faire ses preuves. Avoir un tel physique et ne rien en faire était encore plus mal vu qu’avoir un physique standard et ne rien en faire. Surtout pour un homme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Mar 25 Fév - 18:39


Fuir ? Te fuir toi ? Ahahahah ! C’est comme si l’eau fuyait la terre…pourquoi abandonner un combat que l’eau sait, gagné d’avance ?

Le géant lui adressa un clin d’œil, puis se mit à marcher rapidement autour de l’arbre gigantesque. Orlaithe l’observait calmement, choisissant le silence pour seule réponse. Très bientôt, elle ne vit plus du tout Quirin. Il était bien là quelque part, car son odeur flottait encore dans l’air, mais où exactement, elle ne pourrait le dire…

Et puis, c’est toi qui ne voulait pas perdre de temps avec moi que je sache…alors pourquoi m’avoir suivi ?

La voix du guerrier résonnait dans la petite clairière, et Orlaithe continuait de le chercher des yeux. Il devait bien la voir du haut de sa cachette… le jeu tournait en sa faveur. Le colosse cherchait sans doute à la surprendre. Et bien qu’il vienne ! Un sourire se dessinait sur le visage de la lycane. Monsieur se prêtait enfin à la plaisanterie. Alors… qui des deux allaient s’avouer vaincu ? Peut-être aucun. Ecartant les bras comme une invitation, Orlaithe resserra ses doigts sur le manche de son poignard.

Tu prétends connaître le dénouement de ce « combat », et bien pourquoi te caches-tu ? Une femme te ferait donc peur ? J’accepterai de perdre du temps avec toi si tu daignais agir en homme… j’aime défier les grands joueurs, et je serais déçue de t’avoir pris pour tel si tu ne descends pas de ton arbre.

S’allongeant dans l’herbe fraiche, Orlaithe passa son bras derrière sa tête. Elle provoquait clairement le géant. Et s’il ne souhaitait pas descendre, et bien elle pourrait toujours faire une petite sieste. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas reposée dans la forêt d’Orlyën. Fermant ses paupières, elle inspira profondément, cherchant à localiser le lycan dans les branchages. Il connaissait cet endroit, c’était certain. Orlaithe était une bonne pisteuse, et perdre quelqu’un aussi facilement l’énervait quelque peu.

Ce qui l’amusait particulièrement, c’est que ce mâle lui ressemblait plus qu’elle ne pensait. Ils ne se connaissaient pas, mais c’était une évidence.


J’attends toujours Le Fléau. Dit-elle avec une pointe d’humour. Viens donc me montrer de quoi tu es capable... et peut-être en retour me montrerais-je plus douce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Jeu 27 Fév - 1:25

Il était au-dessus d’elle, il pouvait la voir en bas, cherchant des yeux le moindre mouvement du géant qui se mouvait entre les branches. Fixant la jeune femme, le guerrier pouvait qu’elle affichait un sourire amusé, elle semblait vraiment aimer ce genre de jeu. Cela tombait bien, Quirin aussi. Elle s‘allongea au sol et s’installa en attendant la venue du lycan. Orlaithe aimait provoquer mais Leim était pareil, ce qui allait sûrement faire des étincelles entre les deux lycans.

« Je n’ai jamais prétendu connaitre le dénouement. Tu m’as demandé si je te fuyais et j’ai simplement répondu que je n’avais aucune raison de te fuir. Tout comme l’eau n’a aucune raison de fuir le rocher qui se tient devant elle. Le combat n’est que secondaire étant donné que ni l’eau ni le rocher ne peuvent décider de s’éviter mutuellement, il y a forcément un combat. Un combat dans le temps. »

Le géant fixait la jeune femme allongeait plus bas, elle était visiblement sereine. D’un autre côté, elle n’avait aucune raison de se sentir menacé, Quirin ne lui ferait jamais de mal. Déjà parce qu’elle était une lycane du clan, tout comme lui mais aussi parce qu’il appréciait beaucoup la jeune femme malgré le fait que les deux venaient à peine de se rencontrer réellement. Et Orlaithe prenait déjà l’habitude de l’appeler le Fléau. Comme si l’appeler comme cela au vue de son comportement était une façon d’appuyer le paradoxe entre les deux. Effectivement, pour le moment Quirin n’avait rien d’un Fléau, et c’était même une excellente chose. Aussi bien pour tout ennemi potentiel dans les parages que pour Orlaithe elle-même. Ce surnom n’était pas un surnom de gloire contrairement à ce que l’on pouvait croire mais bien un surnom d’horreur et de boucherie. Lorsque Leim devenait la bête, il n’y avait plus qu’elle. Et ce n’était pas qu’une image, il n’y avait réellement plus qu’elle. Il n’y avait plus de bien ou de mal, plus de confrères ou de consoeurs lycans. Il n’y avait que la Mort. Quirin était même capable de tuer les siens dans une crise et c’était d’ailleurs pour ça qu’on le surnommait comme cela…

Le géant s’extirpa de ses songes pour en revenir à la jeune femme. Fixant cette dernière, il sauta hors des branches, et atterrit pile autour d’Orlaithe. Une jambe de chaque côté de celles de la jeune femme, chacune de ses mains de part et d’autre de son visage. Quirin était face à face, à l’horizontale, avec la lycane. Et doucement, le guerrier approcha son visage de son interlocutrice, puis se dirigea lentement vers le cou de celle-ci, juste dans le haut du cou, un centimètre en-dessous de l’oreille. Le titan déposa un baiser, puis descendit d’un nouveau centimètre pour en déposer un second avant de lui répondre avec le sourire.


« Moi aussi je peux me montrer doux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   Jeu 6 Mar - 20:56

Je n’ai jamais prétendu connaitre le dénouement. Tu m’as demandé si je te fuyais et j’ai simplement répondu que je n’avais aucune raison de te fuir. Tout comme l’eau n’a aucune raison de fuir le rocher qui se tient devant elle. Le combat n’est que secondaire étant donné que ni l’eau ni le rocher ne peuvent décider de s’éviter mutuellement, il y a forcément un combat. Un combat dans le temps.

Tandis que la voix du géant résonnait dans la petite clairière, Orlaithe ne pu s’empêcher de lâcher un profond soupir. Elle n’aimait guère les métaphores, cela ressemblait plus qu’autre chose à du blabla. D’après elle, il était plus intéressant de dire clairement ce que l’on pense, d’une manière précise et directe. En bref, ne pas y aller avec des pincettes !

Quirin sauta alors hors des branchages, atterrissant avec lourdeur au dessus de la louve. Il avait posé une jambe de chaque côté des siennes, et ses mains étaient de part et d’autre de son visage… elle était bloquée ! Lentement le guerrier approcha son visage, se dirigeant petit à petit vers son cou. La jeune femme se tendit, ne sachant trop à quoi s’attendre. C’est alors que le colosse vint déposer un baiser, puis un second quelques centimètres plus bas.


Moi aussi je peux me montrer doux.

Orlaithe croisa son regard, et s’empressa de baisser les yeux. Elle n’était pas vraiment habituée à ce genre de proximité et aux petits mots tendres. Elle se mit à gigoter sur place, avant d’analyser la situation. Ce lycan était fort, cela ne faisait aucun doute. Il n’était pas non plus appelé le Fléau pour rien. Orlaithe avait entendu des rumeurs à son sujet, comme quoi une fois transformé il deviendrait incontrôlable. Encore pire qu’elle ! Le lycan ne reconnaissait apparemment pas ses semblables, les prenant donc pour de la chair à pâté. Un détail qu’il ne fallait pas négliger car à partir de là, il était difficile de lui faire totalement confiance.

Dit moi… serais-tu aussi doux avec moi sous ta forme animale ? J’en doute. Des bruits courts sur toi Quirin. Tu pourrais-être dangereux pour la meute si je ne m’abuse…

D’un air plus que sérieux, Orlaithe vint caresser ses lèvres du bout des doigts. Cet homme pouvait être un atout comme un fardeau… si jamais un jour elle le croisait lors de sa transformation, qui sait ce qui arriverait ? Car même si la lycane se transformait à son tour, elle ne serait sans doute pas en mesure de tenir face à lui.

Alors, seras-tu un allié, ou un ennemi le moment venu ?... tu devrais peut-être t’imprégner de mon odeur encore un peu, histoire de t’en souvenir.

La louve aimait savoir à qui elle avait à faire, et elle ne voulait pas partir d'ici sans avoir sa réponse. Pouvait-elle oui ou non compter sur Quirin Leim ? Pourraient-ils avoir une relation positive au sein de la meute ? Orlaithe espérait que oui, car pour une raison inconnue, elle avait envie de lui accorder sa confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde peut aussi offrir...alors surtout profites-en ! [PV Orlaithe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tous le monde peut faire des erreurs, c'est pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons. •• Élyse & Sasha ••
» la politique ca peut aussi être ca!
» Chasse de Coeur de Lynx tout le monde peut venir
» Parce que tout le monde peut avoir besoin d'aide un jour
» « Tu vois beauté, quand un homme a choisi la liberté, il peut s'offrir tout ce qu'il y a de meilleur » The tramp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-