Partagez | 
 

 Orodreth Alcarin [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Orodreth Alcarin [fini]   Mer 4 Déc - 19:56












Orodreth ♠Alcarin ♣ 644♦ Elfe





Miroir, miroir... Que vois-tu?



Autrefois un charmant jeune elfe Orodreth n'est plus désormais qu'un vagabond malodorant aux manières déplacées. Ses beaux et longs cheveux noirs de jais ont perdu de leur superbe. Ternes filaments sales tombant lourdement de part et d'autre d'un visage aux traits fins éclipsés par un teint grisâtre et une mine lugubre. Ce visage, que dévore la barbe de trois jours de celui qui a autre chose en tête que son rasage, se fend d'une bouche dont les ravissants sourires de jadis ont disparu depuis bien des décennies. Seuls, au milieu de ce masque de crasse, percent deux magnifiques perles d'un bleu glacial qui, lorsqu'ils n'expriment pas mépris et dégout, se perdent dans une mélancolie infinie.

Sa haute silhouette, le plus souvent encapuchonnée, est enveloppée dans ses vieilles frusques brunes et protégée du froid et des intempéries par une longue cape crottée par les voyages. À ses côtés pend une besace ou s'entasse pêle-mêle quelques maigres rations, une outre en peaux, une petite bourse remplie de quelques économies, une autre contenant quelques précieuses pointes de flèches en argent et une dernière dans laquelle repose une petite poignée de poudre du même métal. Une épée entre les omoplates au côté d'un plein carquois de flèches, un arc en travers du dos, un poignard dans ses bottes de cuir, quelques couteaux de lancé en bandoulière, ce voyageur à l'apparence de pouilleux se révèle, contre toute attente, armé jusqu'aux dents. Mais le bien le plus précieux d'Orodreth pend à son cou, la bague de l'amour de sa vie, bijoux auquel il tient plus qu'à sa propre vie.



Le reflet de ton âme...



   L'apparence loqueteuse de l'elfe n'est que le syndrome d'une psyché malade aux pensées focalisées sur la vindicte et emprisonnées dans les douloureux souvenirs du passé. Antipathique et grossier il n’apprécie pas la compagnie, pas plus que ne l'est la sienne. Sa misanthropie, tant envers les hommes que les elfes, ou toute autre race, se lit dans le regard dédaigneux qu'il lance à ceux qui lui adressent la parole, ou plus généralement à qui l’entourent. Son cœur, emplit de rage, empoisonne son âme un peu plus chaque instant. La haine qu'il dégage est presque palpable, telle une aura brûlant d'un froid abyssal. Cette atmosphère glaciale oppressante s’estompe à de rares occasions. Alors c'est la mélancolie qui s'empare de lui, la tristesse de son amour perdu le submerge et envahi tous son être. Abattu, prostré, il pleure celle qu'il a aimé, celle qu'il aime et qu'il sait perdue dans les ténèbres de la mort. Plus que toute autre chose il souhaiterait la rejoindre dans le sommeil éternel des limbes et pourtant, c'est aussi là sa plus grande crainte. Car il sait, il aux tréfonds de lui qu'il n'est plus l'elfe avec qui sa douce Inwë à liée son cœur. Il est persuadé qu'elle haïrait celui qu'il est devenu, le monstre sanguinaire et sans âme qui a dévoré l'Orodreth qu'elle avait aimé. Or donc il a choisi l’errance, la vengeance et la damnation plutôt que de faire face au mépris et à la déception de celle qu'il chéri.


 



Il était une fois...




[Certains détails de l'histoire sont peut être hors contexte, mais n'ayant pas de précisions à ce sujet j'ai fais travailler mon imagination, dites moi si il y a quoi que ce soit qui pause problème.]

   Voilà bientôt 644 ans qu'Orodreth arpente les chemins de ce monde. Si ses jeunes années furent pour le moins heureuses, il n'est plus aujourd'hui qu'un être détruit dont voici l'histoire.

   À l'aube de sa vie Orodreth grandit au sein d'une famille de Lonëneilh où il fut éduqué suivant les principes de la noble race. Son enfance fut rythmée par le jeu et l'apprentissage des lettres et des sciences. Une enfance somme toute banale suivit par une adolescence où le jeu devint séduction et les enseignements furent ceux de la forge. Ainsi sa vie se poursuivit paisiblement et seul l'amour vint percer la monotonie de cette existence. La belle Inwë avait grandi aux côtés d'Orodreth et depuis toujours ces deux jeunes elfes partageaient une amitié inébranlable. C'est le plus naturellement du monde que l'amour naquit entre eux, fort, intense, envahissant chaque parcelle de leurs pensées, chaque instant de leur vie.

   Durant près de 300 ans les deux êtres ne formèrent plus qu'un, inséparables et irradiants de bonheur. Mais un jour un roi humain se présenta à la cour du souverain elfique et en un battement de paupières le chaos s'invitat dans l'existence heureuse des elfes. La guerre fut déclarée, l'ost fut levé et Inwë, guerrière de son peuple dû rejoindre les rangs de l'armée. N'envisageant pas un seul instant être séparé de sa moitié, Orodreth s'engagea comme volontaire au sein des forces elfes. Après un entrainement rudimentaire à l'art de la guerre les nouvelles recrues furent équipées et incorporées au sein de bataillons d'archers. Puis la fière puissance elfe se mit en marche. Qu'elle était belle cette armée si bien ordonnée, marchant d'un rythme régulier, inspirée par le sentiment d'invulnérabilité de ceux qui ne connaissent pas la mort. Mais la guerre est douce à ceux qui l'ignorent disait un sage, et comme il avait raison ... Car tout l'entrainement d'une vie d'elfe ne les aurait pas préparés à l'horreur des massacres, des carnages où le sang bouillonnant imbibait la boue et où l'odeur de la mort était partout, à la fois inconnue et terrifiante. Des jours entiers à ôter la vie si précieuse, si sacrée aux yeux des elfes. Des heures à déchirer la chair d'hommes hurlants de haine ou de peur, à voir des amis tomber, les traits déformés par la douleur et l'horreur. Voilà à quoi ressemble la guerre pour ceux qui l'on vécut. Comment quiconque peut alors rester qui il est ? Orodreth lui s'accrochait à l'idée de sa bien-aimée. C'est à l'arrivée des Lycans qu'il Orodreth fut perdu, lorsqu'il vit une de ces bêtes immondes arracher la gorge d'Inwë avec ses crocs noyés de sang, lorsqu'il vit le regard horrifié de du jeune elfe croiser le sien. Alors l'elfe qu'il était disparu à tout jamais dans les limbes, submergé par la folie d'une douleur sans nom. La bête meurtrière fut criblée de flèches, emplumée de traits dans l'instant par un Orodreth ivre de rage. Oubliant tout le reste  il couru auprès de sa femme, la serra dans ses bras de toutes ses forces, comme pour la retenir parmi les vivants encore un instant, ses mains crispées sur le corps sans vie à moitié décapité de celle pour qui il aurait tout donné. Ce jour-là l'elfe tua, tua et tua encore, prenant plus de vie qu'aucun elfe ne devrait jamais avoir à prendre. C'est les larmes aux yeux et la lame de l'amour de sa vie au poing qu'il poursuivit la guerre jusqu'à ce qu'enfin elle arrive à son terme et que les immondices qui l’accompagne cessèrent.

   La fin de la guerre fut rapidement suivie de la retraite des elfes où cette fois-ci la marche fut moins grandiose qu'à l'aller. Le retour morose était ponctué çà et là du gémissement des blessés et des mutilés. Ah qu'elle était belle la victoire et qu'ils étaient beaux tous ces braves héros partit défendre une terre qui n'était pas la leur pour un roi qui n'était pas le leur. Parmi eux figurait Orodreth, le teint grisâtre, les yeux rouges de chagrin et l'âme à jamais maculée du sang des pauvres diables tombés sous ses coups. Lorsque enfin ils arrivèrent dans leur foyer nul n'avait vraiment le cœur à la fête, pas plus les survivants que le peuple les accueillant. Inwë fut enterrée avec les honneurs, comme tant d'autres avec elle, Orodreth, lui, passa quatre jours sur sa tombe dans un silence que seul brisaient ses parents venant lui apporter de quoi se restaurer. À l'issue de ces quatre jours il réalisa que jamais il ne pourrait faire son deuil et qu'il n'aspirait plus à une seule chose, la vengeance. Durant près de vingt ans Orodreth pratiqua un entrainement intensif tant à l'épée qu'à la lance, à l'arc et au lancé de couteau, au pistage et au camouflage. Quand enfin il fut près, quand le prédateur qu'il était devenu fut pleinement aiguisé, il partit, laissant le royaume elfe derrière lui pour rejoindre le monde qui lui avait tout pris. Cela fait maintenant 180 années qu'il vit avec pour seul objectif la vindicte et une haine chaque jours grandissante. S'il ne chasse que les Lycans, ce sentiment de haine c'est vite propagé à toutes les autres races sans distinction. Il n'est plus désormais que l'ombre de ce qu'il a pu être, il est devenu son propre fantôme, rongé par le chagrin et corrompu par la haine et la colère, ne chérissant rien d'autre qu'une bague, celle de son aimée, qu'il porte en toute occasion sur lui.



Et si tu étais magique?

Récapitulatif de la magie et de son fonctionnement ici.                     ICI                         ICI


Laisse tomber le masque...

Nom ou Surnom: A vous de voir pour ça
Âge:22 ans
Comment as-tu connu le forum?Une amie m'a redonnée envie de rp, et je l'ai donc rejoint ici
Code du réglement:
Spoiler:
 


Dernière édition par Orodreth Alcarin le Sam 7 Déc - 9:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Mer 4 Déc - 20:15

Bienvenue et bon courage pour la suite de la fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Jeu 5 Déc - 19:35

Bienvenue à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 11:02

Petit message pour prévenir que j'ai fini la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 12:09

    Bienvenue !
    J'aime beaucoup l'histoire de ton personnage, c'est joliment écrit, avec finesse, et ça donne lieu à un caractère travaillé, bref voilà je crois avoir tout dit. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 12:55

Ouuuh des compliments ... j'aime les compliments, encore, j'en veux encore !
Non plus sérieusement merci, ça fait plaisir d'autant que ça faisait un petit moment que j'avais pas écris.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9140
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 13:37

Bienvenue!

Tout d'abord, j'aime beaucoup ton histoire! Comme les histoires des races n'ont pas toutes étaient crées, je n'ai rien à redire.

Tu as donc un OUI!

Et tu ne botteras pas les fesses de ma lycanne NAH! XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 13:51

Merci à toi aussi (et même un peu plus parce que tu es admin et qu'il faut bien lécher les bottes un peu xD)

Quand à tes fesses de lycanne ... qui vivra verra
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   Lun 9 Déc - 17:38

Bienvenue à toi,

J'ai remarqué qu'il manqué des mots dans deux ou trois phrases, mais bon c'est de l'innatention c'est pas très grâve. À par de cela j'aime bien ta présentation, une chance que tu es un vagabond parce qu'il y a maintenant alliance entre les elfes et les lycans.

Bienvenue de nouveau tu as mon oui aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Orodreth Alcarin [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Orodreth Alcarin [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-