Partagez | 
 

 Le gout des larmes... (Pv Ragnar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Le gout des larmes... (Pv Ragnar)   Lun 2 Déc - 0:29

C'était aujourd'hui. Chaque année, cette date revenait inlassablement. Était-ce vraiment ce jour? Avec le temps passant, elle n'était plus certaine. Mais qu'importe, ce jour ou un autre... C'était devenu une sorte d'habitude, de rituel, qu'elle conservait simplement ou elle. Pour ne pas oublier. Il n'avait pas d'autre sens a cet acte, la personne a qui il était adressée était éteinte depuis longtemps, et elle ne croyait pas a un ailleurs d'ou celle ci la verrait.

A genou sur le rivage, ses mains creusaient le sable sous la forme d'une cavité peu profonde qui se remplissait à mesure qu'elle la vidait, alors que les grains roulaient avec douceur. Elle chassa une puce d'eau, qui sautillait la, d'un simple mouvement de la main, l'envoyant bondir plus loin, près de quelques algues qui attirait toutes sortes d'insectes. Elle s'arrêta un instant, posant une main sur ses genoux, tandis qu'elle essuyait son arcade de son autre poignet, levant son regard sur la mer. Semblable a de nombreux nuages blancs, annonceur de tempête, les voiles s'étalaient la, alors que sous elles, s'affairaient une myriade de marin a l’allure de fourmi dans une chorégraphie toutefois bien moins organisés que s'il avait s'agit de ces créatures minuscules.

Rabaissant son regard, elle jugea que c'était suffisamment profond. De toute façon, a quoi rimait ce geste? Que ce soit sous le sable ou a fleur de celui ci... Puisqu'il n'y avait qu'elle pour le voir? Glissant sa main dans une petite sacoche qui pendait a sa ceinture, elle en sortie un ensemble de baie séché d'une belle couleur rouge, mais a l'aspect terriblement fripés. Plusieurs s’échappèrent de ses doigts sans qu'elle n'y prête attention. Elle libéra le contenue de sa main au dessus du trou, puis attrapa les quelques fugueuse délicatement pour qu'elle les rejoigne. Une dernière vint rejoindre ses lèvres, leur offrant le gout a la fois acidulé et amer que sa douce aimait tant. Ses lèvres et sa langue prirent alors une teinte plus sombre que naturelle.

Un mouvement à la périphérie de son champ de vision attira son attention, alors qu'elle tournait la tête, vive, comme si elle avait été prise la main dans le sac. Trois gamins se tenaient la, l'un deux eu une grimace assez expressive alors qu'ils s'étaient fait remarquer. Un autre garçon se tenait a son coté, alors qu'une petite fille s'était caché en retrait derrière eux. Elle les regarda un moment, alors qu'ils ne semblaient pas vouloir se décider. L'un deux serra les poings comme pour se donner du courage, avant de l’interpeller.


    "C'est quoi encore comme sort?"


Senjah releva les sourcils, comme étonné par la question. Ce n'était pas tant la question, elle avait pris l'habitude qu'on l'appelle la sorcière, que le fait qu'il ose la poser. La plupart se tenait loin d'elle, avec un certain respect empli de crainte, et les parents prenaient soin de tenir leur gosse éloigner d'elle... Sait on jamais, si elle mangeait les enfants...

Elle attrapa trois petites baies sur son tas et tendis la main dans leur direction. A genou elle était aussi grande qu'eux, son attitude n'était de fait pas menaçante, et pourtant l'un des gamins avait réagit en plaçant son bras devant celle qui, si ses yeux ne la trahissait pas, devait être sa soeur. Comme ils n’avançaient pas, elle les lança dans leur direction provoquant un nouveau recul alors que les baies s'enfoncèrent mollement dans le sol. La sorcière se pencha alors sur son trou, poussant le sable qu'elle avait écarté jusqu'alors pour le reboucher. Et se releva, laissant tombé les grains de sable qui s'étaient accumuler sur son pantalon. Sa veste de cuir la protégeait du vent, mais les embruns claquaient sa peau. Sa langue vint lécher le coin de sa lèvre recueillant le sel qui s'y était déposé et lui offrant une étrange saveur, celle des larmes qu'elle avait arrêter de verser depuis bien longtemps. Un genre de signe qui lui tira un sourire amer. Le temps était mauvais, l'occasion idéal pour tester la résistance des nouveaux navires....

Elle marcha alors, prenant la direction des gamins qui s'écartèrent devant elle, pour regagner la dune. Elle s'arrêta après les avoir dépassé un instant pour se tourner vers eux, désignant du nez le sable fraîchement retourner.


    "C'est un puissant sortilège de mémoire. Si l'un de vous déterre les baies pour les manger, il sera immédiatement changer en crabe. Et puisque je vous ai sous la main, il en va de même si un de ces oiseaux s'en emparent. Chassez les, surveiller le puits jusqu'à ce qu'il soit entièrement recouvert par l'eau, puis vous pourrez partir. Revenez me voir a ce moment, j'aurais quelque chose pour vous."


Elle offrit un sourire étrange au groupe, alors que la gamine s'était mise a pleurer. L'idée de finir changer en crabe ne lui disait manifestement rien. Les deux garçons ne faisaient pas non plus les fiers, mais retenaient courageusement leur larmes. Elle repris sa marche, tandis que d'un oeil discret, elle les vit se saisir de branche échoué pour courir après les mouettes...

Elle regagna le port ou les derniers préparatifs étaient en marche, quelques questions lui permirent bien vite de retrouver le Khan, lui aussi en pleine préparation. Elle avait du mal a saisir les émotions sur son visage. Entre l’appréhension et la curiosité. Il y avait de toute évidence une grande excitation.


    "Je pense que l'heure est venue..."


Voila plusieurs mois qu'ils préparaient avec minuties cette affaire. Leur premier raid. Ils avaient choisie une petite île a quelques miles dont elle leur avait rapporter l’existence. Une proie facile. L'occasion de tester la navigation en l'absence des côtes pour se guider. Avec le gros temps, ce serait aussi l'occasion de vérifier la solidité de leurs construction...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le gout des larmes... (Pv Ragnar)   Lun 2 Déc - 11:54

Le temps avait passé, et pourtant Ragnar ressentait en lui l’excitation d’un gamin devant son premier combat. L’appréhension avait également sa pare, mais ne pouvait surplomber l’envie qui résidait de tant d’années de préparation. Tant de sang et de douleur pour en arriver à ce moment précis. Car non, son assenions pour devenir le Grand Khan n’était issue d’aucune envie de domination. Mais une telle quête à travers les océans ne pouvait avoir lieux sans des ressources. Et seul un peuple celte unis pouvait permettre une telle aventure.

Debout sur le port, il regardait avec un œil avisé les derniers préparatifs se mettre en place. Il fit doucement rouler ses épaules et laissa échapper une grimace. L’avant vielle, il avait participé à un essai en mer loin des cotes avec le nouveau navire. Il l’avait ordonné dans les derniers instants à cause de la tempête qui faisait rage. Quoi de mieux que de tester le matériel en condition extrême ? Et ses attentes furent comblé, le navire résista aux assauts des vagues, et bien que secoué, l’équipage put regagner le port sans trop de casse, hormis quelques bleus. Quelques ajustements furent fait pour maintenir la cargaison et éviter qu’elle ne puisse causer des dégâts, comme se tonneau heureusement vide qui l’avait heurté alors qu’il vérifiait la cale. Cette cale était la grande innovation de ce navire. Première d’une série de bateau à étage, elle permettait de gagner en place et surtout de mieux résister à la houle.

Ses yeux bleus se tournèrent vers sa droite ou une 40e de guerriers en armes passait sous les acclamations de la foule venue assister au départ. Ils étaient fier et terrifiant, la crème de la crème qu’il avait sélectionné lui-même pour se premier raid. Senja lui avait dit qu’ils n’auraient que très peu de résistance, mais il préférait mettre toute les chances de son coté, et revenir avec le moins de blessé possible afin de démontrer que tout était possible. C’est alors que la sorcière fit son apparition dans son dos, sans qu’il n’ait pu la sentir s’approcher. Gardant son regard vers la mer, il répliqua doucement :


Oui, le temps est venu. Nous allons pouvoir nous illustrer devant les dieux…


La sorcière n’était pas quelqu’un qu’il appréciait particulièrement. Et malgré les années écoulées et les nombreuses preuves de son état, il ne parvenait pas à lui faire pleinement confiance. Pourtant, une sorte d’équilibre c’était instauré, et il savait qu’il avait besoin d’elle. De toute manière, il ne pouvait prendre le risque de mettre en colère les dieux en refusant sa messagère. Car une chose était sûr pour lui, c’était qu’elle était exactement ce qu’elle prétendait être. Et même dans la population certains commençaient à l’accepter. Pourtant, il détestait devoir dépendre d’elle, et bien que leur conversation lui était agréable, il aurait préférer ne dépendre que des dieux. Mais après tout, n’était-elle pas justement leur voix ?

Je suis impatient de voir cette terre dont tu m’as tant parlé, et des richesses qu’elle renferme. A notre retour, Celtica ne sera plus jamais la même. Beaucoup de choses vont changer…


Oui, cela allait changer beaucoup de chose. Ils reviendraient avec du savoir, des richesses, et sans doute de nouveaux ennemis. Car Senja lui avait parfaitement fait comprendre que s’ils trouvaient la menace de ses raids suffisamment importante pour s’en préoccuper, ils avaient de quoi résister. Mais chaque problème viendra en son temps, il n’y avait pour l’heure pas besoin de s’alarmer. Leur existence n’était pas connue, et la surprise était de leur coté.
Tout était prêt, c’était le moment d’y aller.


Allons y, ne faisons pas attendre d’avantage les dieux…


Et il se mit en marche, Senja à ses cotés. Le Khan en imposait, et il le savait. Ses cheveux coiffés pour la bataille venaient tomber sur une armure, mélange de fer et de cuir laissant apparaitre ses tatouages. A son dos était accroché son bouclier et sa hache de guerre, alors que deux répliques plus petites pendaient à sa ceinture. Il ne portait pas encore son casque, afin que tous puissent voir son visage. Sous les salutations et les acclamations, le couple de circonstance descendit les derniers mètres qui les séparaient du ponton.

Ragnar présida une petite cérémonie pour porter chance à l’équipage en égorgeant un mouton dont le sang coula à travers le plancher pour tomber dans la mer. Une offrande à la déesse de la nature pour qu’elle accompagne ne voyage. Une partie du sang fut récupérer, et il monta à bord ou l’attendait ses guerriers en rang. Maculant sa main de sang, il l’appliqua sur la peau de chacun deux au niveau du cœur, sans distinction entre homme et femme. Prouvant ainsi aux dieux que leur cœur était fort et prêt pour la bataille. A l’avant du navire, il ordonna de lâcher les amarres, et d’ouvrir la voile. Et le Drakkar se mit en mouvement. Ses yeux bleus répondirent à la mer, observant son futur alors que son cœur battait au rythme des vagues.

Oui, l’heure était venue, son heure…
Revenir en haut Aller en bas
 

Le gout des larmes... (Pv Ragnar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Ragnar Fenrir [ Need a second validation]
» Une mère et son bébé sortent indemnes d'un égout...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-