Partagez | 
 

 Rend moi ma mère [pv Melwyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Jeu 14 Nov - 19:48

Rend moi ma mère


"La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs."




Le soleil venait de se lever dans le ciel, et Orlaithe fut réveillée par ses doux rayons. Elle s'étira contre l'écorce, se rappelant alors qu'elle venait de passer la nuit dans un arbre. Ce n'était pas la première fois, ni la dernière. Depuis qu'elle avait rejoint la meute, elle vivait de plus en plus comme un vrai animal. Elle perdait peu à peu l'envie de vivre comme une femme, et se réfugiait dans l'art du combat.

Sautant dans le vide la tête la première, elle fit une pirouette avant d'atterrir sur ses pieds. Ses sens étaient à l'affut, et elle avait cette drôle de sensation dans le ventre, celle qui l'habitait avant chaque transformation. Notre lycane ne craignait plus cela depuis plusieurs années, elle attendait patiemment sa venue. Toute fois, elle ne pouvait contrôler son corps une fois sous cette forme, mais réduire les risques étaient plus ou moins possible. Par exemple, elle pouvait choisir de partir chasser maintenant, et reculer sa faim. Ainsi, il y aurait moins de dégâts au réveil. Aujourd'hui, elle était plutôt de bonne humeur, alors pourquoi pas ?

Adoptant une vive allure, elle se mit à chercher des traces de gibier. La plupart se trouvait près des points d'eau, et suivre la mousse était un bon moyen pour y accéder. La forêt d'Orlyën n'était plus un secret pour elle, c'était sa maison. Le vent soufflait dans son dos, et faisait ressortir toutes les odeurs de la forêt et de ses occupants. Orlaithe leva le bout de son nez vers le ciel, et huma profondément. Il y avait quelqu'un ici, quelqu'un qui n'était pas de sa race... et cette personne était beaucoup trop proche du campement à son goût. Que venait faire un étranger en ces lieux ?

La jeune femme serra doucement sa main sur sa lance. Son cœur lui disait de continuer dans sa direction. C'est ainsi qu'elle tomba sur une demoiselle aux cheveux bleus. Préférant rester cacher derrière les feuillages, elle la détailla d'avantage. Elle ne donnait pas l'air d'être très dangereuse, ni de venir avec de mauvaises intentions... elle restait pour autant une menace, car elle était armée. Il suffisait de la voir pour comprendre qui elle était : une walkyrie. Fronçant les sourcils, notre lycane sauta hors de son buisson, et s'arrêta à quelques pas de l'intrus, lance brandit.

« Que viens-tu faire ici étrangère ? Répond vite avant que je ne perde patience... »

La conversation promettait d'être tendue. Orlaithe n'aimait guère que l'on vienne fouiner près du campement de la meute, et en tant que guerrière, c'était son devoir de veiller à sa sécurité. Les Walkyries n'étaient pas digne de confiance d'après elle, et cette jeune femme avait intérêt à s'expliquer. Elle avait beau être inoffensive, ou presque, il valait mieux être prudente.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Jeu 14 Nov - 22:46


C'était une belle journée, une journée idéale pour s'isoler un peu. Melwyn s'octroyait de petites heures de solitude afin de flâner, s'exercer, et occuper son esprit de toutes ses petites choses qui rendent la vie agréable. La jeune femme s'était levée de bonne heure pour ne pas être dérangée, elle souhaitait appréciée les joies de la forêt de Salvaniàh. La forêt était un endroit où Melwyn ne se rendait que très rarement. C'était pour elle un terrain miné; trop de racines pour l'entrainer à terre, le sol était souvent glissant de part les feuilles et l'humidité qui y régnait. Elle le savait, la forêt était son pire ennemi. Souvent elle trébuchait, toujours elle tombait. C'est sûrement pour cela que Melwyn souhaitait être seule, elle se maudissait déjà bien assez de ne pas être adroite sans avoir besoin de quelqu'un qui se moque d'elle. Et puis la jeune Walkyrie ne se sentait jamais vraiment seule, l'âme que renfermait son épée semblait se jouer d'elle. Mais après tout c'était bien normal.

Melwyn s'était donc enfoncée dans la forêt sans trop savoir où se rendre. Elle laissait ses pas imprécis la guider lorsqu'elle semblait avoir trouvé tant bien que mal un endroit assez éloigné de toute civilisation elle s'arrêta. La jeune femme mis la main sur la garde de son épée, sa présence la rassurait. Bien qu'elle ne sache pas s'en servir à la perfection, Melwyn savait qu'elle pouvait compter sur elle, Aëla. Elle dégaina l'épée avec une lenteur qui en disait long sur ses aptitudes au combat. Avec une épée dans les mains, Melwyn manquait clairement d'équilibre. Son poids était conséquent et les jambes de la jeune femme semblait bien peu assurées. Ses yeux turquoises fixaient Aëla comme si un miracle allait se produire et ses problèmes s'en iraient. Mais rien, rien ne se produisit comme à chaque fois. Melwyn soupira et posa la pointe de son épée sur le sol meuble.

A ce moment, un fracas se fit entendre et une femme déboula. Elle avait bondit hors d'un buisson, lance en avant. De toute évidence, elle n'était pas là en amie. Mais Melwyn n'eut pas le temps de penser à tout cela. En vérité, le bruit l'avait surprise, et elle avait eut le (bon) reflexe de brandir son épée mais Melwyn étant ce qu'elle est, elle dérapa et le sol de la forêt amorti son séant.

« Que viens-tu faire ici étrangère ? Répond vite avant que je ne perde patience... »

La femme sortie tout droit du buisson avait lancé cette phrase avec tellement d'assurance que Melwyn en resta bouche bée. Elle tenta de récupérer les meubles et se releva en toute hâte. Elle était tellement désorientée qu'elle ne reprit pas son épée gisant encore par terre.

" Je... euh...." Elle toussota afin de s'éclaircir la gorge.

Elle ne pouvait pas décemment lui avouer qu'elle venait s'entrainer car son inaptitude au combat la désarçonnait. Ca ne ferait que mettre son adversaire en position de force; même si de toute évidence le niveau de l'arrivante était bien plus élevé. Elle tapota son manteau afin de lui faire gagner du temps pour réfléchir et pour montrer qu'elle n'était pas si impressionnée que cela; oui soit c'est peut-être trop tard pour commencer à prétendre...

"Je venais chercher un peu de solitude" dit sa petite voix chantante.

Elle remit en place sa chevelure bleuâtre et observa la femme qui lui faisait face. Melwyn la détailla de haut en bas, son allure lui rappelait quelqu'un. Oui, ce devait être une lycane. Son allure, son ton désobligeant, ses yeux foudroyants et méprisants tout le monde ce ne pouvait être qu'une louve.

"Et vous, c'est la chasse qui vous..."

Melwyn s'était arrêtée net : en parlant de lycane, elle en avait oublié une : son épée. D'un coup elle se jeta en avant afin de rattraper son épée encore au sol. Elle prit la peine d'épousseter la lame ainsi que la garde avec son manteau. Elle murmura doucement:

"Je suis navrée Aëla, je ne recommencerais plus..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Ven 15 Nov - 13:04

Rend moi ma mère


"La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs."




A peine Orlaithe eut-elle montré le bout de son nez, que la demoiselle tomba lourdement sur le sol terreux. Elle avait dérapé. En fait, notre lycane ne s'était pas vraiment attendu à cela, et elle leva les yeux au ciel. Comment pouvait-on être aussi maladroite dans une telle situation ? Elle aurait pu l'abattre sans mal si elle l'avait souhaité. Et comme si son erreur ne suffisait pas, elle oublia de ramasser son épée, son unique moyen de défense. Elle bégaya quelques mots, cherchant une réponse à lui donner.

« Je venais chercher un peu de solitude. » dit-elle d'une petite voix.

Orlaithe haussa alors un sourcil. Elle cherchait réellement de la solitude ? Cette jeune inconsciente ne devait pas se douter qu'un campement de lycans se trouvait à quelques lieux de là. Venir seule et si peu entrainée relevait du suicide. La Walkyrie jaugea son interlocutrice avant de reprendre la parole.

« Et vous, c'est la chasse qui vous... »

Elle venait de comprendre. Orlaithe était une bête, et la chasse était bien son but. Et si elle ne trouvait pas quelque chose à se mettre sous la dent, cette demoiselle allait subir sa transformation, et sa faim. Posant le bout de sa lance sur la terre, elle détendit légèrement ses muscles. Au moins, elle ne venait pas fouiner. Orlaithe ne prit pas la peine de répondre, c'était une perte de temps. A vrai dire, elle s'apprêtait même à s'en aller! Mais avant de tourner les talons, elle fut surprise de voir la femme se jeter sur son épée, créant un instant de doute... non, elle voulait simplement la nettoyer. Et dans un murmure, elle mit fin au moindre petit espoir de s'échapper.

« Je suis navrée Aëla, je ne recommencerais plus... »

Orlaithe s'était stoppée net, le coeur battant. Venait-elle de dire le nom de sa mère ? Non, c'était impossible, comment cette fille aurait-elle pu voler l'âme de la grande Aëla ?! La lycane plongea son regard dans celui de la Walkyrie, et elle apperçu cette dernière frissoner. Oui, leur teinte venait de changer tout à coup... virant au doré.

« Reconnais-tu ces yeux Walkyrie ? » Silence. « Possèderais-tu quelque chose qui m'appartient ? »


Tant de choses se bousculaient dans la tête d'Orlaithe... cette lettre, lui annonçant la mort de sa mère sur un champ de bataille. Un second être cher qu'elle perdait au combat, et auquel elle n'avait pas porté secours. Le destin l'avait-il mené jusqu'à cette femme pour qu'elle puisse accomplir sa vengeance, ou bien devait-elle comprendre autre chose ? Son rythme cardiaque ne cessait de grimper au fur et à mesure que le temps s'écoulait, ses veines commençaient à ressortir sous sa peau hâlée... pour la première fois de sa vie, elle espérait ne pas se transformer, car sous sa forme lycane, elle n'obtiendrait pas de réponses, elle tuerait sans le savoir.

Oh petite Walkyrie, dépêche toi de raconter ton histoire, avant que le loup ne te pourchasse...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Mar 19 Nov - 20:28

Alors que Melwyn époussetait son épée sans plus se soucier de la lycane, celle ci avait reporté son intérêt sur la petite Walkyrie. La louve avait fait volte face afin de planter ses yeux dans ceux de Melwyn.  Au début, ceux ci étaient "normaux" et Melwyn ne vit pas ou elle voulait en venir. Puis un frisson la saisie, ceux ci avaient changés de couleur et avaient virés au doré.

« Reconnais-tu ces yeux Walkyrie ? »


La question ne se posait pas, oui Melwyn reconnaissait ces yeux. Elle n'avait eut qu'une seule fois l'occasion de contempler ce type de regard. C'était sur un champs de bataille lorsque Melwyn avait "récupéré" sa première arme.

« Possèderais-tu quelque chose qui m'appartient ? »

La lycane avait interrompu les pensées de la Walkyrie. Melwyn n'en croyait pas ses yeux; aurait-elle devant elle la descendance d'Aëla? Visiblement la même fougue les animaient, ce qui n'était pas de bonne augure pour Melwyn. Elle réfléchissait à comment amener cette histoire. Après tout elle n'avait rien fait de mal... si? Dans son esprit, les images de sa rencontre avec Aëla défilaient : la lycane mourrait se moquant d'elle, lui demandant de prendre son âme. Tout cela était déjà en soi irréaliste. Après tout n'était elle pas la Walkyrie la moins bien placée pour réucpérer une âme? Melwyn n'aurait même pas dut se trouver sur ce champs de combat, là n'est pas sa place. Mais Melwyn devait faire vite car la louve devant elle commençait à s'énerver, ses veines commençaient à se gonfler et sa patience partait visiblement en lambeaux.

« Vous êtes la fille d'Aëla? »

Bien sur c'était une sorte de question rhétorique car la réponse était claire. Les yeux turquoises de Melwyn s'étaient automatiquement reportés sur son épée. Peut-être ne pouvait-elle plus soutenir le regard de la louve? Melwyn devait prendre des pincettes en racontant cette histoire car le sujet était bien compliqué et la louve semblait à fleur de peau.

« Sachez tout d'abord que je ne suis pas la personne qui ait donné la mort à Madame Aëla. »

Melwyn fit une pause. Au moins les choses étaient claires dès le début et peut-être que la lycane souhaiterai en entendre d'avantage. Ainsi, elle ne la tuerait pas de suite. En effet, Melwyn avait conscience de sa précarité, dans cette situation c'était bien elle la proie facile. Intérieurement elle priait pour que la femme ne se transforme pas car elle savait qu'elle n'aurait alors plus aucune chance de s'en sortir.

« J'ai retrouvé votre mère sur un champs de bataille, elle était mourante. Elle m'a dit qu'elle voulait combattre même dans sa mort alors... »

Elle laissa le silence retomber ne sachant plus que dire. Melwyn reposa ses yeux sur la lycane tout en tenant l'épée dans ses mains. Tout en parlant elle avait reculer un peu au cas la louve serait prise d'un accès de colère, mouvement bien vain puisque la forêt était le terrain de son « adversaire ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Dim 24 Nov - 20:12

Rend moi ma mère


"La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs."




« Vous êtes la fille d'Aëla? » dit-elle en regardant son épée. « Sachez tout d'abord que je ne suis pas la personne qui ait donné la mort à Madame Aëla. »

Orlaithe détendit peu à peu ses muscles. Elle n’avait pas confiance en elle pour le moment, et elle préférait rester sur ses gardes. Quelqu’un lui avait volé sa mère, et elle voulait connaître les détails. Au moins, elle traitait avec respect sa mère, c’était déjà un bon point en sa faveur.

« J'ai retrouvé votre mère sur un champs de bataille, elle était mourante. Elle m'a dit qu'elle voulait combattre même dans sa mort alors... »

C’était plausible comme histoire. Sa mère avait toujours été une grande guerrière, au tempérament de feu. Dure avec Orlaithe dès l’enfance, mais pourtant protectrice, elle avait tout donné par amour. Et puis un jour, elle décida de partir seule pour se battre contre le monde. Elle n’en était jamais revenu… la lycane n’apprit que bien plus tard sa mort. Se battre même après la mort, c’était tout elle. Serrant son poing, Orlaithe prit sur elle pour évanouir ses émotions. Elle finit par incliner la tête avec respect, la main sur le cœur.

« Je vous remercie d’avoir accédé à sa requête, Aëla Brydia n’a jamais été une femme facile. Prenez donc soin de votre arme, elle vous apportera courage et force, et si je ne me trompe, ne vous laissera jamais tomber. Après tout, vous lui avez offert une seconde vie. »

Notre lycane était reconnaissante envers la Walkyrie, chose qui arrivait rarement. Sa colère s’était envolée, mais un autre sentiment naissait en elle : la jalousie. Elle aurait tant aimé porter cette arme elle-même, lui offrir de merveilleux combats, et faire la fierté de sa mère. Mais ce n’était pas son destin, mais celui de cette jeune femme. Elle valait quoi d’ailleurs, cette Walkyrie ? Peut-être pourrait elle trouver une réponse plus tard…

« Je me demande tout de même comment une gamine comme toi a pu survivre sur un champ de bataille... »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Sam 30 Nov - 11:44

« J'ai retrouvé votre mère sur un champs de bataille, elle était mourante. Elle m'a dit qu'elle voulait combattre même dans sa mort alors... »

La lycane semblait réfléchir à la plausibilité de cette histoire. Melwyn ne savait toujours pas si elle devait se préparer à prendre ses jambes à son coup, elle restait donc prête, du moins autant qu'elle le pouvait. La louve inclina la tête et mit la main sur le coeur.

« Je vous remercie d’avoir accédé à sa requête, Aëla Brydia n’a jamais été une femme facile. Prenez donc soin de votre arme, elle vous apportera courage et force, et si je ne me trompe, ne vous laissera jamais tomber. Après tout, vous lui avez offert une seconde vie. »

Dans un premier temps, Melwyn resta bouche bée devant tant de panache. Chacun de ses mouvements était réglé, tout était en harmonie et pourtant les gestes étaient spontanés. Melwyn admirait la maitrise que la lycane avait de son corps. Cette coordination conférait quelque chose de spéciale à la louve, quelque chose que Melwyn n'avait pas.
Puis, elle souffla, soulagée de ne pas avoir à être déchiquetée par cette lycane. La jeune Walkyrie méditait les paroles de la louve. En effet, elle était certaine -déjà à l'époque que cette épée la soutiendrait fortement-. Durant cette nuit, Melwyn avait compris que récupérer des âmes n'était pas seulement dans le but d'avoir des épées fortes mais aussi de "sauver" quelqu'un. Lors de son apprentissage, la Walkyrie pensait que cet acte n'était qu'un vol, que l'on arrachait quelqu'un à sa vie. Mais tout bien réfléchi, c'était bien plus que cela. Elle regrettait alors que la réputation des Walkyries soit celle de voleurs d'âmes. Si seulement les différentes espèces pouvaient ne serait-ce que communiquer entre elles..

« Je me demande tout de même comment une gamine comme toi a pu survivre sur un champ de bataille... »

La lycane venait de l'interrompre dans ses pensées. Melwyn lui fit un grand sourire malgré le caractère insultant des propos. Après tout, elle avait raison. Visiblement, la louve avait bel et bien remarqué que la Walkyrie n'était pas la plus douée qu'il soit bien qu'aucune catastrophe ne lui soit réellement arrivée en sa présence. La chute suite à la surprise avait surement trahie Melwyn. Mais la lycane était certainement loin d'imaginer le taux d'incompétence de la Walkyrie. Elle passa une main gênée dans ses cheveux bleutés et un petit rire coincé réussi à sortir de sa gorge. En effet, il n'était jamais agréable que quelqu'un remarque votre faiblesse au premier regard.

« Eh bien.... Je ne suis pas une guerrière. Je suis stratège. »

Cette information pouvait couter cher à Melwyn car si la louve avait pour intention de nuire à la communauté des Walkyries, supprimer un stratège serait idéal. Après tout, n'était-ce pas leur devoir que d'élaborer des stratégies de combat afin que la victoire leur revienne? Mais après avoir pesé le pour et le contre, Melwyn avait décidé que la carte de la franchise était la meilleure à sortir. De toute façon, elle ne pouvait pas mentir quant à ses "talents" au combat.

« Je ne me bat pas, je fais en sorte que tout ce passe pour le mieux. »

Oui, c'était bien ça le but final d'un stratège: minimiser les pertes et les risques, optimiser les avantages.

« Ce n'est qu'une fois la bataille gagnée que je suis descendue sur le lieu de combat. Nous cherchions les survivants lorsque j'ai trouvé votre mère. C'était la première fois que je me retrouvais sur un champs de bataille.. »

Melwyn planta la pointe de son épée dans la terre meuble tout en s'appuyant dessus très lentement afin de ne pas chuter de nouveau. La Walkyrie observa à la dérobée la lycane, elle semblait s'être calmée ce qui la rassurait grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Sam 30 Nov - 15:55

Rend moi ma mère


"La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs."




Orlaithe avait reprit le tutoiement, par habitude bien sur, mais aussi car ses propos se voulaient plus tranchants envers la Walkyrie. Maintenant qu’elle l’avait remercié, elle ne lui devait plus rien. Elle restait une étrangère pour le moment, et elle n’abaisserait pas si facilement sa garde. La jeune femme passa sa main dans ses cheveux bleus, l’air gêné. Elle n’avait sans doute pas apprécié le fait que notre lycane lui renvoie en pleine face son incompétence. Mais allons, il était plus sérieux d’accepter ses faiblesses pour les vaincre par la suite.

« Eh bien.... Je ne suis pas une guerrière. Je suis stratège. »

Voilà qui était plus compréhensible. Toute fois, révéler une telle information à une lycane pourrait être dangereux, si cette dernière avait de mauvaises intentions concernant les Walkyries… fort heureusement pour elle, ce n’était pas le cas. Elle ne se préoccupait guère de ces gens là, du moins tant qu’ils ne venaient pas aux frontières de leur campement. Cette demoiselle était donc stratège… c’était un grand atout lors d’une bataille.

« Je ne me bats pas, je fais en sorte que tout ce passe pour le mieux. » dit-elle. « Ce n'est qu'une fois la bataille gagnée que je suis descendue sur le lieu de combat. Nous cherchions les survivants lorsque j'ai trouvé votre mère. C'était la première fois que je me retrouvais sur un champs de bataille.. »

Un sourire étira une nouvelle vois les lèvres d’Orlaithe. Son premier champ de bataille hein ? C’était toujours impressionnant au début, et puis, avec le temps, on y prenait vite goût. C’est ce qui se passa pour elle en tout cas. La guerre était un peu son terrain de jeu, son défouloir. Là-bas, elle pouvait laisser libre court à sa rage et sa soif de sang. Tuer son ennemi, remporter une victoire, voilà ce qui la faisait vibrer. Les faibles ne l’intéressaient pas.

« Quel est ton nom ? » Silence « Je m’appelle Orlaithe. »

Mettre un nom sur son visage était important. Elle souhaitait se souvenir d’elle, et qui sait, peut-être en apprendre d’avantage à son sujet. Elle ne pouvait laisser s’enfuir cette fille sans la moindre information. Elle possédait une arme incroyable, et cette arme allait sans doute créer un lien entre ces deux races…  

Alors qu’elle attendait une réponse, Orlaithe tourna la tête vers le campement. Elle entendait des grognements s’élever au loin, et ils semblaient se rapprocher. Si un groupe de lycan partait à la chasse, elle ferait mieux de cacher la Walkyrie. Elle se rapprocha de la jeune femme, lui attrapa le bras et la tira vers elle avec force.

« Tais-toi et suis-moi si tu ne veux pas crever ici. » dit-elle d’un ton dur. « Il ne faut pas qu’on te trouve. »

Orlaithe entraina la Walkyrie à travers bois, continuant toujours à l’Ouest. Et puis, lorsqu’elle n’entendit plus les grognements des loups, elle lui montra du doigt le tronc d’un énorme pin. Elle devait grimper à présent.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Mer 4 Déc - 19:01

Au cours de l'explication de Melwyn, la lycane sourit à plusieurs reprises. Ces sourires rassurèrent la jeune Walkyrie, peu importe leur nature. Ils n'étaient surement pas amicaux mais au moins elle était détendue.

« Quel est ton nom ? » Silence « Je m’appelle Orlaithe. »

Orlaithe, au moins elle semblait apaisée et s'intéresser un peu à la jeune femme.

"Je m'appelle Melwyn"

Cette dernière affirmation était sortie comme un soulagement. Après tout n'était-ce pas le début d'une relation que de connaitre le prénom de son interlocuteur? De toute façon, elle ne lui avait pas demandé pour pouvoir se vanter d'avoir tué Melwyn car cela ne rimait à rien. C'était déjà une bonne chose, peut-être que son incapacité avait joué en sa faveur pour une fois. Mais Orlaithe semblait bien loin de toutes ces réflexions. La louve avait la tête tournée et semblait attentive à des choses que Melwyn n'entendait pas ou plutôt qu'elle n'écoutait pas. Elle était loin de se douter qu'elle se tenait si proche d'un campement de lycan. Melwyn ne souciait de rien et observait à la dérobée la louve se demandant s'il était vrai que cette race arrivait un peu à se contrôler une fois transformée. Cette seule idée lui donna un frisson. Mais Orlaithe s'approcha de Melwyn et rompit les pensées de Melwyn en lui tirant le bras avec force.

« Tais-toi et suis-moi si tu ne veux pas crever ici. » dit-elle d’un ton dur. « Il ne faut pas qu’on te trouve. »

Orlaithe avait bien fait de mettre en garde Melwyn car un cri était déjà sur le point de sortir. La louve l'avait surprise. Et alors que la lycane la tirait, car c'est littéralement ce qu'il se passait, Melwyn commençait à s'inquiéter. Elle était loin de se préoccuper de telle ou telle racine à éviter, elle se laissait guider par Orlaithe et il lui semblait voler. De toute façon, elle n'avait pas le choix. "Il ne faut pas que l'on te trouve", qui ça "on"? Les autres avaient-ils senti la présence de Melwyn? Les paroles d'Orlaithe était dures et Melwyn n'avait effectivement pas envie de "crever" ici..

La lycane les arrêta face à un arbre immense qu'elle montrait du doigt. Melwyn écarquilla les yeux et les reporta sur Orlaithe. Un "Non..." sorti comme un souffle de sa gorge. Ce n'est pas qu'elle ne croyait pas en la nécessité de grimper à cet arbre mais cela semblait bien périlleux pour quelqu'un comme la Walkyrie. Mais vu le regard que lui lançait Orlaithe, elle avait plutôt intérêt à monter et plus vite que cela. C'était déjà bien aimable à elle d'essayer de sauver sa peau alors il ne fallait pas trop lui en demander. Melwyn inspira fortement, il s'agissait de ne pas se ridiculiser, du moins autant que possible. Elle rangea soigneusement son épée et commença à s'atteler à l'ascension. Le tout n'était pas de monter au sommet mais juste assez pour être dissimulée. Elle s'approcha de l'arbre et plaça ses mains.

"Merci" Lança-t-elle par dessus son épaule de sa voix chantante.

Et elle se hissa. Le problème n'était pas la force car Melwyn en possédant plus qu'à son heure mais le placement des mains, l'assurance de ses prises, son pied manquait de glisser à chaque appui. Elle n'osait pas regarder en bas et gardait la tête bien collée au tronc. Elle commençait à atteindre des branchages feuillus, elle tendit la main afin de se hisser. Elle eut juste le temps de s'agripper que sa jambe dérapait. Melwyn pendait dans le vide, à peine cachée par les feuillages environnants. Melwyn soupira, forcément tout s'était trop bien passé jusqu'ici. Il s'agissait juste d'une erreur de calcul. Son corps n'avait pas été assez grand pour palier la distance. En regardant en bas, elle s'aperçut qu'elle avait tout de même bien gravit le tronc jusque là. Ses bras pouvaient la supporter encore un moment ainsi, elle décida de s'arrêter là de peur de faire une nouvelle erreur de calcul en voulant se rattraper. Melwyn tendit l'oreille; elle n'entendait rien. En même temps elle n'avait déjà rien entendu la première fois. La Walkyrie comptait sur le fait que la lycane les avait mené à l'endroit le plus sur, à moins que le but de la manœuvre n'était pas de la mettre en sureté. Melwyn restait sceptique, elle ne voulait pas se fier à cette nouvelle rencontre tout de suite car la dame en question semblait bien fougueuse.

Un petit rire résonna : Melwyn venait de réaliser qu'il faudrait redescendre par la suite et ce n'allait pas être une mince affaire. Mais un craquement se fit entendre ce qui provoqua son arrêt net. Melwyn remonta lentement ses jambes qui pendaient dans le vide jusque là, se faisant toute petite. Était-ce un détachement de la meute qui venait de leur côté? Orlaithe avait-elle fait un mouvement en bas? Melwyn avait arrêté de respirer et tentait de se faire discrète mais, tout le monde le sait, le bleu n'est pas le meilleur camouflage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   Lun 9 Déc - 22:34

Rend moi ma mère


"La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs."




« Je m'appelle Melwyn »

Le temps n’était plus aux bavardages, car les grognements des lycans s’élevaient doucement à l’Ouest. Melwyn ne devait pas être trouvée, car sinon Orlaithe ne donnerait pas cher de sa vie. Elle aurait beau s’opposer, cela ne changerait rien, ils étaient trop nombreux, et elle n’était pas l’alpha.

Une fois face à l’arbre, elle lui ordonna de monter jusqu’aux branches. C’était une question de minutes à présent. La jeune femme sembla hésiter, et puis elle prit son courage à deux mains, et commença à grimper. Elle prit soin de ranger son épée juste avant.

« Merci » souffla-t-elle.

« Tu me remercieras plus tard, pour l’instant rien n’est fait. Allez, dépêche-toi. »

Orlaithe suivit Melwyn des yeux, attendant qu’elle soit perchée sur la branche. Durant l’ascension, elle semblait faire de son mieux pour assurer ses prises, et ne pas glisser. C’était bien une demoiselle maladroite, elle lui rappelait Nellig… reprenant ses esprits, la lycane aperçu Melwyn, pendant au dessus du vide. Elle s’apprêta à lui venir en aide, mais elle réussit à se hisser. Ses cheveux bleus n’étaient pas très discrets, mais Orlaithe espérait que les lycans ne s’aperçoivent de rien. En fait, si par malheur l’un d’entre eux venait jusque là, il sentirait automatiquement l’odeur de la Walkyrie. Elle devait les attirer plus loin, et vite.

Elle se mit alors à courir dans leur direction, ne s’accordant aucune halte. Plus elle se rapprochait, et mieux elle les entendait. Ils étaient tout proche. Certains étaient transformés, d’autres pas. Prenant un air des plus naturels, elle s’avança vers eux, lance en main.

« Tiens tiens regardez qui s’amène les gars ! Notre guerrière solitaire ! »

« Toujours aussi lourd à ce que je vois. Tu ferais mieux de t’entrainer, ou je risque de te mettre de nouveau au tapis devant tes camarades. »

Le lycan marmonna quelque chose dans sa barbe, mais elle n’y fit pas attention. Deux des siens étaient entrain de renifler son odeur. Ils se mirent à grogner. Ils avaient certainement senti Melwyn. Orlaithe tendit alors le bras vers eux, et sourit.

« Alors, elle vous plait cette odeur de Walkyrie ? Je dirais qu’à cette heure, elle ne risque pas de revenir fouiner près du campement. » dit-elle en ricanant. « Trêve d’idiotie, retourner là-bas et dite à notre chef qu’il faut renforcer notre surveillance au niveau de la lisière, le plus tôt sera le mieux. »

Orlaithe n’était pas certaine d’être crédible, mais avec ce visage impassible, et sa force de caractère, les lycans obéirent sans broncher. Ils étaient conscients de sa force en tant que guerrière, et elle était respectée pour cela. Et puis de toute façon, ils n’avaient pas mieux à faire. Soulagée, elle attendit encore quelques minutes avant de rebrousser chemin. Sans peine elle retrouva l’arbre auquel était perchée Melwyn. Levant ses yeux vers elle, elle lui fit signe de descendre.

« Tu ferais mieux de partir Walkyrie. Je ne peux assurer ta survie si près du campement. » Silence. « Je dirai que ma dette est payée. Tu as sauvé ma mère, je t’ai sauvé. Je n’oublierai pas ton nom, et si un jour tu as besoin de moi, hurle trois fois comme un loup. » Ajouta t’elle d’une voix ironique.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rend moi ma mère [pv Melwyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rend moi ma mère [pv Melwyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rend visite à sa mère { Luna }
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-