Partagez | 
 

 Dévoiler je suis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Dévoiler je suis.   Mer 9 Oct - 19:27

Est-ce réellement le temps de montrer à tout le monde qui je suis? J’ai beau avoir vue les guerrières d’argent, mais il y a tellement de changement. Par exemple récemment une nouvelle guerrière est passée au grade d’argent. Je me demande qui cela peut bien être ou même qui a été vaincu. Je peux à peine croire qu’une des deux femmes que j’ai rencontrées puisse se laisser aussi facilement éliminer. Je commence vraiment à demander ci avoir pris la place de cette femme. Guerrière d’or ce n’est qu’un simple rang, mais je ne peux plus m’en défaire et je me dois de prendre un contrôle. Est-ce le fait que je ne suis pas à cent pour cent l’une d’elle qui me change autant ou c’est simplement que j’ai peur? Je ne comprends pas pourquoi je pourrais avoir peur, mais on dirait que quelque chose m’empêche de réfléchir comme il le faut. La preuve est plutôt facile à montrer, juste le fait que j’ai demandé de l’aide pour trouver Alwine n’est pas du tout le genre de chose que je fais naturellement. J’ai besoins d’une pause, j’ai besoins de quelque chose qui pourrait me changer les idées, quelqu’un peut-être… Comment savoir, je ne peux même pas trouver quelqu’un par moi-même alors comment pourrais-je trouver quelque chose pour m’aider à me relaxer? De temps à autres je me trouve de plus en plus stupide, mais qu’est-ce que je peux faire de plus. Je dois vivre dans se désordre total et un jour peut-être je réussirais à m’en sortir.

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis ma rencontre avec l’archère. Cependant, les paroles d’Alwine et celle de Titania continuais de me hanter. Je pouvais revoir la façon dont les autres Walkyries m’avaient regardé dans la taverne. Une rage, mais pourquoi? Je ne pouvais pas comprendre leur sentiment de colère à mon égard. Bien sûr qu’elles ne me connaissaient pas, mais je pouvais sentir leur haine envers la personne qui avait tué l’ancienne guerrière d’or. Elles devraient peut-être même me remercier parce que la guerrière d’or est supposée d’être la personne la plus puissante du clan et si j’ai réussi à la battre c’est qu’elle était trop faible pour remplir sa tâche. Avec toutes ses idées qui me traversaient l’esprit je me levai puis me dirigea vers un petit lac. Le bain de ma maison aurait été assez, mais, j’avais autant besoins d’un bain que d’air frais et l’eau de ce lac allait certainement me réveiller et m’aider à prendre des décisions quelqu’onque. Un frisson me parcourut tout le corps, l’eau était en effet très froide, mais je n’étais pas frileuse alors doucement je fis tremper mon corps dans cette eau glacée. Depuis un certain moment c’était la première idée qui me passait par la tête et qui n’était pas stupide. Mes muscles prenaient enfin du temps pour se reposer et se détendre, je pouvais sentir les nœuds, que le stress avait causé, se dénoué. Même mon esprit avait l’air de profité de ce bain glacée et je me promis d’en faire un rituel.

Lorsque je commençai à ne plus sentir mes membres je sortis de l’eau, prenant le léger tissu que j’avais apporté pour me sécher, ce ne fut pas assez pour me réchauffer, mais au moins je réussis à sécher mon corps nue. En entrant dans ma maison je sentis mes membres brulée, mais je résistai à toute tentation de m'aider. Je me devais de faire face à la douleur et un jour mon corps serait habitué. Je savais que cela fonctionnerais, mais j’allais devoir pratiquer. Lorsque mon corps fut assez réchauffé je pris quelque vêtement et mon armure. Je m’étais décidé, j’allais me rendre à la montagne et rencontrer tous les Walkyries qui le désirent. Lorsque j’eus fini d’enfiler mon armure, je pris mon épée que j’attachai à ma ceinture puis rangea la dague de mon père dans ma botte. C’était un rituel et une habitude en même temps. J’allais surement devoir affronter plusieurs d’entre elle et peut-être même d’entre eux. Je ne voulais point me battre, mais si quelqu’un profitait de ce moment pour me poignarder j’allais d’avoir l’achever. Maintenant que je prenais mon rôle au sérieux personne n’allait m’empêcher d’aller jusqu’au bout de mes penser. Je m’étais entrainer toute ma jeunesse pour le jour où j’allais affronter la guerrière et je venais de passe tout ce moment dans le froid pour me préparer à cette éventualité.

En arrivant à la montagne je ne cherchai pas à rentrer, restant devant la porte je pris de grande inspiration et puis prenant mon visage habituellement glacial je fis signe à un enfant de s’approcher de moi. Son visage indiquait qu’il avait peur de moi, mais je ne pouvais lui en vouloir. Plongeant mon regard de glace dans ses petits yeux émeraude, je pus presque voir tous ces émotions défiler à l’intérieur de son corps. Je pouvais sentir de léger tremblement émanent de son corps, mais je devais passer outre. Déjà il ne pouvait pas réellement savoir que je ne lui voulais aucun mal et il ne se doutait encore moins de qui j’étais parce que mes yeux n’étaient pas comme ceux de ma race.

- ‘’Gamin, prend tes amis et passe le message à tous les Walkyries que tu trouveras. La guerrière d’or se dévoile à eux. Qu’ils viennent me rencontrer à la salle du trône.’’

Je le laissais partir retrouver ses amis et lâcha un soupir, je recommençais à me demander si je venais de faire le bon choix, mais il était trop tard, je pouvais entendre les enfants au loin parler avec des Walkyries et cela n’allait plus tard et ils allaient m’entourer. Je marchais en direction de la salle, les murmures étaient de plus en plus proches. Bien sûr je fus la première à arriver dans la salle, mais m’avançant vers le trône j’eus à peine le temps de me retourner que les premières guerrières faisaient leur entrer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dévoiler je suis.   Dim 3 Nov - 17:48

Yuken était rentré depuis quelques jours dans la grotte où il était né et où sa forge l'avait attendu durant sa petite excursion. Il avait donc reprit son travail là où il l'avait laissé afin de rattraper son retard qu'il avait prit durant son voyage. Il avait même fait une nuit blanche afin de ne pas perdre de temps, mais il prenait tout de même une pause. A la fois pour manger et aussi pour continuer à s'entraîner à l'art du combat. Non pas qu'il pense être en mesure de rivaliser avec les techniques des guerrières walkyries, mais il compte bien faire en sorte de pouvoir tenir contre elle tout en utilisant à bon escient son intelligence et sa ruse.

Yuken y avait passé pendant deux heures. Deux heures de pauses en incluant son repas et son entraînement. Cela lui faisait le plus grand bien, car ne faire que travailler n'était pas non plus bon pour la santé. Cependant, du point de vue de Yuken, cela n'était pas un problème. Au contraire, cela lui plaisait assez de travailler enfin de nouveau dans sa forge. Il avait appris diverses choses comme le fait que le jardin n'était pas un minerai, mais une appelation que l'on donnait à un endroit végétalisé et entretenu. Néanmoins, il avait préféré porter un peu plus ses recherches afin de savoir si cela était vrai et il s'est avéré que ce qu'on lui avait dit n'était nul autre que la vérité.

Le jour où un enfant de course lui amenait ses vivres habituelles, celui-ci restait un peu plus longtemps trouvant un air changé au forgeron. Yuken avait fait un voyage pour trouver un minerai, mais il avait trouvé autre chose. Un moyen de ommuniquer qui semblait marcher.

- M..merci, dit-il en faisant des efforts.

Jamais auparavant il n'aurait dit merci. Il aurait tout simplement envoyé promener cet enfant de façon plus ou moins brutalement. L'enfant était alors stupéfait de le voir ainsi, il lui donnait alors les nouvelles et lui faisait par de la rumeur tout nouvelle comme quoi la guerrière d'or serait ici. Cela titillait sa curiosité plus qu'il ne l'aurait cru et il lui ébouriffait les cheveux avant de rentrer dans sa demeure où il prit une doche rapide pour enlever la crasse et la sueur sur son corps. Cela fait, il ne mettait que son pantalon et gardait son torse nu afin d'aller à sa rencontre. Il se moquait bien de la façon dont elle allait le voir, mais ce qui est sûr est qu'il comptait se rendre dans la salle du trône. Il prenait tout de même une épée et son fourreau qu'il ceintura autour de sa taille avant d'y aller.

Yuken passait par les chemins rocheux, des palissades construits et des masures avant de se trouver devant la salle de la guerrière. Il poussait la porte et entra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dévoiler je suis.   Dim 3 Nov - 22:04

Le voyage, quelle belle façon d'apprendre. Cela faisait longtemps que je voyageais maintenant, plusieurs mois, sans doute même plus d'une année. Pour mon jeune âge, c'était beaucoup, d'innombrables choses se passent en une année, des événements en tout genre, telle que des rencontres, soit bonne, soit très bonnes, et malheureusement parfois mauvaises; Des maladies, qui, je touchais du bois, ne touchais jamais gravement notre groupe et jamais ma propre personne, le sang jouait son rôle; Des batailles parfois, nombres de bandits sillonnent les chemins qu'empruntent les itinérants et les marchants, cela fût à plusieurs reprise le moyen de montrer ce que j'avais appris auprès de mes origines. 
En résumé, une année de vie, une année de joie et de souffrances, de labeur, de violence, de douceur, mais une année où de part notre raison d'être, avait permis le partages de bons moments artistiques avec des visiteurs chaque fois plus nombreux. 
Nous avions acquis une bonne réputation, mes compagnons et moi, une réputation qui m'avait valu de faire mon spectacle devant la haute noblesse de Racium, après avoir été repéré par un de ces membres lors de l'une de nos représentations. Il trouvait mon numéro époustouflant, précisant que la force que je dévoilais pour des figures aussi dangereuses ne pouvait être prévisible quand on voyait le corps si mince que j'avais. C'était avec une joie sans pareil, comme à mon habitude que je lui avait répondu être heureuse d'entendre ça, et que je poursuivrais mon entrainement pour surprendre a nouveau les yeux de tout spectateurs.
Mais revenons à nos moutons, bien qu'heureuse de mon voyage, et bien que contente d'être avec mes compagnons, j'étais angoissé. Aujourd'hui, nous étions arrivé à un endroit que je ne connaissais que trop bien, et les regards des femmes qui se trouvaient sur place me le rappelé. Oui aujourd'hui j'étais retourné dans les montagnes des Walkyries.
J'étais présentement couché sur le toit de la voiture de tête, un véhicule en bois muni de quatre roues et tiré par un bœuf, je faisais lentement tombé ma tête en arrière, à l'extrémité du toit, pour voir la voiture suivante.
_Dis, Ouk, tu peux me rappeler pourquoi on vient ici déjà.
Ouk était un homme de petite taille, dans les un mètre soixante, avec des cheveux marrons et des yeux noisettes. Il ne cesse de se plaindre de son rapprochement vers la trentaines, mais il ne devrait pas tant ses aptitudes physiques prouvent sa jeunesse de corps et d'esprit. Dans le groupe, il m'accompagne en spectacle, c'est devenu mon meilleur ami, un frère, mais il lance aussi couteaux, flèches et autres dangerosité qui me coupe sans arrêt quelques cheveux. Il flânait derrière moi, observant le ciel avec un "air cool" qu'il aime a prendre, souvent avec une plante vénéneuse autre les dents.
_Cesse de trembler petite feuille, nous sommes ici pour les mêmes raisons qu'ailleurs, pour montrer nos talents. Ce voyage particulier, tu n'as à le faire que parce que ton talent a plu aux nobles et que ceux-ci t'envoie faire le tour du continent, ne vient pas t'en plaindre. Hein Pil !
_Ouaip jeune demoiselle, si t'avais pas de talent on serait pas là, c'est de ta faute.
Rire communs.
Pil était le jumeau de Ouk, ils étaient très proche, mais leurs arts étaient bien différent. Lui excellait dans l'art de l'illusion et de la magie, plus d'une fois un village l'avait poursuivi croyant un peu trop à ses dons.
_Vous êtes pas drôle, si j'étais pas aussi talentueuse, on ne vivrait pas aussi bien non plus. Vivement que ça se termine.
En disant ça, je m'étais machinalement mise en équilibre sur les bras, entièrement à la verticale, sur le bord du véhicule.
_Reprends ton sourire Eileen, il te va tellement mieux, et nous sommes arrivés, ne veux tu pas montrer ta joie comme première image avant le spectacle ?
C'était bjorn qui avait parlé, un homme grand cette fois, blond, aux yeux violets, particularité rare qui lui donne un charme ... vite contre balancé par sa musculature imposante, de bodybuilder, et sa déplaisante moustache jaune recourbé vers le haut. Bien que physiquement pas dans mes goûts, il était un ami cher et solide, il montrait toutes sortes d'exploits au publique grâce à sa musculature.
Nous étions donc arrivé, centre d'un village, beaucoup d'enfant s'approchait, intrigué. Bien qu'habituellement chargé de cela, Ouk pris aujourd'hui le rôle de signaler notre arrivé aux autorités qui nous recrutent. Pendant se temps, je descendis du véhicule et attendis, observatrice, nous ne pouvions nous installer avant son retour. Pil faisait l'orateur, criant pour le public cette fois, notre représentation prochaine.
Un enfant me regarda étrangement, puis m'approcha.
_T'es une walkyrie toi ? T'es une fille.
Intrigué par la candeur de l'enfant, je fus plus honnête que je l'aurais voulu.
_On pourrait dire que j'ai du sang de walkyrie petit homme, pourquoi une telle curiosité ?
_Alors tu es convié, la nouvelle guerrière d'or se présente, il faut se rendre à la salle du trône.
Et il partit, sans d'autres mots, j'étais surprise, une nouvelle guerrière d'or. Je n'avais pas mon rôle la dedans, je ne devais pas me mêler aux histoires de mon peuple d'origine, cependant ma curiosité était trop grande. Je m'approchais de Pil, criant toujours.
_Dis à Ouk que je serais bientôt de retour, je m'en vais faire la curieuse.
_Soit prudente. *Sourire complice*
Et je m'y rendis. Salle du trône, pièce construite dans la pierre, majestueuse mais sobre, une tente de guerre en légèrement plus confortable en somme. A mon arrivé, personne ne leva même la tête, et je pu observer sans honte. Il y avait moins de femmes que je l'aurais pensé, toutes plus solides les unes que les autres cependant, et une se détachait du lot, d'or vêtu, l'attraction de la réunion me faisait face assis, sur le trône. Je discerna également un homme, seul, jeune, visiblement assez timide, il se tenait là d'un air las. Je me postait non loin de lui, dans une partie moins visible des lieux. Je n'espérais qu'une chose, ne pas être surprise par une connaissance d’en temps.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dévoiler je suis.   Lun 4 Nov - 16:15

Il y a quelques jours, Ellie avait essuyée un combat épique contre une brute avec l'aide d'un jeune walkyrie forgeron. Jamais elle n'aurais pensée rencontrer un forgeron walkyrien à cet endroit là. Malgré son habitude à voyager seule, car elle préférait la solitude et encore plus s'il s'agissait d'autres walkyrie, elle fit quand même un bout de chemin avec Yuken en quittant Racium. Ils avaient été tout deux un peu blessés et pour reprendre des énergies, valait mieux voyager ensemble.

Leur voyage les mena de plus en plus près de la grotte des walkyrie. Yuken parlait de retourner à la grotte pour retrouver sa forge et reprendre du travail là-bas. Mais, Ellie devenait de plus en plus réticente à l'idée. Retourner là-bas ne lui tentait guère. Ça lui rappelait toujours sa mère, morte pour la protégée. Une part d'elle en voulait encore au peuple walkyrien, mais d'autre part elle aurait aimer tourner la page avec les walkyries. Mais ça, elle n'en glissait pas un mot à Yuken. Jeune forgeron, il n'avait pas à être mêlé à ses vieilles rancunes.

C'est dans le dernier petit village au bas de la montagne des Walkyries qu'Ellie dit à Yuken qu'elle avait autre chose à faire, qu'elle le laisserait monter la montagne seul sans lui donner aucune explication. Lorsque celui-ci parti enfin vers les walkyries, Ellie se réfugia dans la petite auberge qui ne comptait que 3 ou 4 chambres. Si près de la montagne, elle se demandait encore si elle allait y retourner ou faire demi tour et partir ailleurs, comme d'habitude. Pouvait-elle essayer de tourner la page et aller voir l'endroit ou elle est née ? Les walkyries là-haut, pouvaient-elles tourner aussi la page et l'accepter comme étant une demi-walkyrie ? Plus elle y pensais et plus elle se disait que ce n'était pas par rancune qu'elle ne retournait pas à la montagne, mais bien par peur. Peur de ne pas être acceptée encore, peur de se faire ridiculiser. Elle savait ce qu'elle valait, elle était une aussi bonne guerrière qu'elles même si elle avait du sang humain qui coulait dans ses veines. Et pourtant...

Deux jours passèrent quand elle entendit des rumeurs dans le petit village, la guerrière d'or est à la montagne et désir rencontrer les walkyries. Un étrange fourmillement se fit ressentir dans tous ses membres au moment ou elle entendit cette nouvelle. Comme de l'anxiété. La guerrière d'or en personne ?! Elle avait entendu parler par bribes de cette nouvelle guerrière. Après avoir vaincu celle qui la précédait, elle avait disparue ! La honte ? La peur ? Peur de ne pas être acceptée...? Tout comme elle après tout. Comme elle la comprenait ! Mais elle, la comprendrait-elle aussi ? Que faire ? Sa tête se bousculait de questions !

C'est après une autre nuit blanche de questionnement sans cesse qu'elle décida enfin d'affronter sa peur et de gravir la montagne et rencontrer comme les autres la guerrière d'or. Dès le levé du soleil elle prit ses affaires et commença à marcher vers la montagne. Quand elle arriva à la grotte, pas mal de guerrières walkyries étaient déjà rendu au palais pour rencontrer la guerrière d'or et les autres en parlaient dehors. Sa nervosité se dissipa un peu, voyant qu'elle passerait peut-être inaperçu puisque tous avait l'attention tournée vers la guerrière d'or. C'était une bonne chose pour elle, peut-être pas pour la guerrière d'or par contre. Elle se demandait si elle ne tenterait pas de protégé cette guerrière si jamais le peuple walkyrien ne l'acceptais pas.

Après avoir prit une bonne inspiration, elle entra dans le palais ou quelques walkyries, hommes et femmes y étaient déjà. Elle remarqua du coin de l'oeil Yuken. Mais elle garda ses yeux rivé sur la guerrière d'or dont tout le monde parle et l'observait, ne se souciant presque plus de sa crainte de ne pas être accepter des autres autour d'elle pendant ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dévoiler je suis.   Sam 16 Nov - 22:25

J’avais beau être solide, mais je pouvais sentir mes jambes trembler sous mon poids. Je ne comprenais pas pourquoi mon corps réagissait aussi mal à ce que je voulais faire. Était-ce un moyen de me dire que j’étais en danger? Pourtant c’était bel et bien la première fois que je me sentais autant désarmé. Avant que mes jambes flanchent je pris place sur le trône. Pourquoi y avait-il un trône dans cet endroit? Ma mère n’avait pas cru bon me faire la lecture des histoires de mon peuple. Maintenant, j’étais là assis sur un trône qui dans le cœur de plusieurs d’entre elle était un trésor dédié par nos ancêtres. Cependant, j’ai le drôle d’impression que pour avoir ce trône notre peuple a combattu et a ôté la vie à d’innombrables innocents. J’aimerais tellement en apprendre plus sur mon peuple. Non! Je m’engageais à apprendre tout ce que je devais savoir. J’allais passer autant de temps que possible dans les archives pour savoir l’histoire de ce peuple et en même temps je ferais des fouilles pour apprendre à diriger. Apprendre tous les secrets de mes prédécesseurs pour qu’u jour je puisse prendre leur place sur le champ de bataille et mener mon peuple à la victoire. Je regardais les visages de chacune des femmes qui faisaient leur entrer dans la grotte, plusieurs d’entre elle avait des visages hostiles et je pouvais les comprendre, mais se battre ici et maintenant n’allait résoudre aucun problème et je ne voulais pas avoir à enlever la vie à une de mes congénères.
- ‘’Bonjour mes sœurs et frères à ce que je peux voir.’’
Mes yeux s’étaient bel et bien pausé sur quelque visage crasseux d’homme qui sortait de la forge. Plusieurs étaient assez mignons, mais je n’étais point là pour savoir qui était de mon goût. Me levant du trône pour tester mes jambes de nouveau je pus enfin voir tous les personnes qui étaient venu à ma rencontre. J’étais un peu triste de ne voir aucune de mes guerrières d’Argent, mais pouvais-je vraiment leur en vouloir? De toute façon je les avais déjà rencontré, enfin deux, celle qui avait pris la place de Titania m’était toujours inconnu et j’aurais aimé savoir qui elle était avant ce jour. Je sentais ma gorge se resserrer de plus en plus, comme si quelqu’un essayait de m’étrangler, mais encore personne n’avait l’air de bouger tout le monde avait l’air plus abasourdit que d’autre chose. Quelque visage m’était familier dans l’audience par exemple celui des femmes que j’avais vue avec Titania dans le bar et même celui de la Walkyrie qui avait ri lorsque j’avais cherché un moyen de rejoindre Alwine. Maintenant c’était un peu à moi de rire d’elle qui devait se sentir mal de savoir moqué de la guerrière d’or, mais même là…

- ‘’Sans vous cachez quoi que ce soit, j’avoue ne pas être confortable à ma position. Je ne cherche pas à vous imposer quelque chose que vous ne voulez pas et j’invite même celle qui veut du changement à monter jusqu’à moi et m’arracher mon poste. Vous devez tout d’abord savoir que je ne vous laisserais pas me tuer.’’
Comme je m’y attendais, l’une des femmes que j’avais vue dans le bar vint jusqu’à moi arme en main. J’aurais préféré qu’elle se cache et qu’elle refuse de venir se battre contre moi en publique, mais que pouvais-je faire maintenant? Je lui avais ouvert la porte et je devais assumer mes dires. Sans même prendre le temps de réfléchir elle vint abattre sa lame devant mon visage. Si je n’aurais point bougé je devais penser que l’entaille dans le sol aurait pu être ma tête. Rapidement, je sortis la dague de son fourreau et entailla le bras de la Walkyrie puis dans le même mouvement vint reporter l’arme à sa place. J’espérais simplement que cela la ferait abandonner, mais elle revint à la charge, je ne savais pas pourquoi elle m’en voulait tant, mais je cru voir quelque chose une lueur dans ses yeux qui me fit comprendre. Sortant la dague à nouveau ce fut cette fois-ci entre l’une de ses côtes que la lame se rangea. Tombant sur le sol emprise une énorme douleur la guerrière fut rejointe par quelques compatriotes qui l’empêchèrent de se relever. Pour ma part, je sortis la lame que personne n’avait eu la chance de rencontrer et la planta dans le sol à le vue de tout le monde.
- ‘’Votre chère guerrière d’or ne sera pas morte en vain… Malgré que je sois d’une descendance impure, je connais la force de nos forgeurs et j’ai fait enfermer l’âme de l’ancienne guerrière à l’intérieur de cette arme. Plusieurs d’entre vous désir peut-être ma mort, vous avez tous vos raisons, mais j’ai fait ce que j’ai fait parce que j’avais une raison de le faire. Je voulais vous démontrez à vous peuple guerrier que malgré que quelques une d’entre nous sommes hybrides où que notre mère est refuser de se battre que nous pouvons tout autant nous battre et inspirer le respect.
Ces paroles étaient sorties très difficilement de ma bouche, mais au moins elles étaient vraies. J’avais pris une décision de me montrer, alors je n’avais pas à leur mentir. Je m’attendais à de mauvaise réaction de leur part, mais j’étais prêt à les écouter à réellement savoir le font de leur penser.


Désoler pour toute cette attente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dévoiler je suis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dévoiler je suis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-