Partagez | 
 

 « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Dim 11 Aoû - 18:04

Lilith était assise devant un bureau massif, elle leva le regard vers ses deux subordonnés et les congédia. Elle avait besoin d’être seule. Elle attendit un instant qu’ils soient tout deux sortis de la pièce avant d’ouvrir un des tiroirs du bureau pour en sortir une dague …
Elle regarda la dague, en se remémorant le moment où elle l’avait plantée à plusieurs reprises dans de la chaire, un sourire sournois naquit alors sur ses lèvres, sourire qui ne tarda pas à se changer en grimace, elle ferma le tiroir doucement, avant de se lever et de faire les cents pas dans le bureau.
La gardienne pensa à sa mère, elle qui était si sensible, naïve et incapable d’obtenir le respect qui était dût aux Maderas.

Elle finit par s‘extirper de ses songes et regarda par la fenêtre, le soleil allait bientôt se coucher, il allait, une fois de plus, embrasser la terre et faire naître de somptueuses teintes dorées sur les paysage. Lilith jeta un regard circulaire dans la pièce avant de sortir en rengeant la dague dans un des replis de sa robe.

A peine un pied hors de la pièce que ses deux subordonnés avancèrent vers elle, elle fit un geste de la main pour leurs signifier qu’elle voulait être seule.
Elle dévala les escaliers qui étaient au bout du couloir et sortit de l’enceinte par une petite porte.
Marcher sans ses deux chiens lui ferait le plus grand bien.

Elle marcha quelques instants avant d’arriver dans les jardins. Elle ôta les scandales qu’elle portait et s’avança dans l’herbe en contemplant le crépuscule. L’herbe verte lui caressait les pieds tandis qu’elle marchait pied nu, elle continua sa promenade dans les jardins et fini par arriver près d’un bassin d’eau. Elle se pencha sur le bord et scruta le fon de l’eau, perdue dans ses pensées.

Elle finit, toute fois par se redresser et observer tout autour d’elle, les jardins étaient déserts, il n’y avait pas âme qui vive, elle ne comprenait pas comment si peu de gens  aimaient venir ici, c’était pourtant un endroit magnifique…

La gardienne avait l’impression que ça faisait une éternité qu’elle n’avait plus errée, comme cela, à son gré, en admirant la beauté du monde. Cela devait effectivement faire longtemps…
Elle ressentait une immense sérénité dans la solitude de ces lieux et de  ses promenades.

Lilith finit par s’asseoir sur le bord du bassin et tandis qu’elle jouait avec sa main dans l’eau elle entendit quelques bruits venir troubler la quiétude du  lieu, elle redressa la tête pour voir de ce qu’il s’agissait, ses prunelles scrutant l’obscurité naissante. Elle passa machinalement sa main là où était caché sa dague, à son contact, un sourire sadique illumina le visage de la gardienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Dim 11 Aoû - 21:57

Yuken travaillait sans relâche depuis qu'il a apprit le métier de forgeron qu'il n'a jamais prit en considération le fait qu'il pourrait sortir de la grotte où il se trouve actuellement. La seule chose qu'il connaissait est seulement la grotte des walkyries et rien d'autres. Jamais il n'a vu un levé de soleil ou même la nuit, vivant dans le noir complet depuis sa plus tendre enfance et il ne savait pas si les hommes pouvaient ou non sortir de la grotte. Parfois, il aimerait vraiment pouvoir plus discuter avec les mineurs qui font des va-et-vient durant les journées, mais n'étant jamais vraiment en confiance, il restait toujours aussi silencieux que la roche immobile.

Aujourd'hui encore il aurait aimé pouvoir discuter en toute quiétude comme les autres forgerons, mais non, il ne réussissait à rien, même lorsqu'un des mineurs lui amenait les minerais qu'il lui fallait pour qu'il fasse les armures et armements. Il s'était montré toujours aussi froid que d'habitude avec son regard sévère. Les mineurs n'aimaient pas lui apporter des minerais. Non pas qu'ils avaient peurs, mais uniquement parce qu'il trouve que la forge de Yuken à une atmosphère sinistre. Yuken n'en savait rie sur cette rumeur et cela valait surement mieux pour les forgerons. Bien qu'ils n'aimaient pas forcement celui-ci, il restait l'un des plus talentueux forgeur d'arme de la grotte si ce n'est le meilleur. En revanche, il n'ai pas un bon inventeur et s'il doit en faire de nouveau il lui faudra faire plusieurs expériences avant de réussir. L'échec est la meilleure des écoles pour faire de bonne conception d'armes.

Le soir même où il reçut les minerais, il se rendit à la taverne pour se déshydrater un peu le gosier. Yuken entendait alors une conversation entre quelques forgerons et des mineurs assis une table plus loin. Bien qu'il soit éloigné, il put discerner différents mots dont celui de jardin et région non éloignée. Il ne comprenait pas vraiment de quel région il parlait ni ce qu'un jardin était, mais peut-être était-ce un nouveau minerai. Si cela est bien le cas, il faut qu'il le voit de ses propres yeux.

Yuken se leva de la table en laissant la monnaie pour la bière qu'il a but et s'avança vers le groupe en question en posant ses deux mains sur la table, bras tendu en regardant sévèrement le dernier qui venait de parler. Il demanda de façon hautaine et froide où se situait cette endroit. Le groupe se regardait en se jetant de bas regard en se demandant bien ce qu'il pouvait dire. L'un finit par lui répondre en lui montrant la carte qu'il avait en lui pointant l'endroit où il était avec son doigt puis l'endroit en question avec un autre doigt. Le mineur lui donna la carte et Yuken s'en alla. Il prépara un baluchon où il mit quelques mets et boisson et prit sur lui une épée ainsi que deux dagues. Ceci fait, il s'engagea pour la première fois de sa vie en dehors de la grotte.

Son voyage dura plusieurs jours avant qu'il n'arrive dans une ville lorsque le soleil se couchait et ce qu'il pouvait voir l'émerveillait. que ce soit le soleil qui se couche où la beauté de la structure des bâtisses. Son premier voyage hors de la grotte se révèle être une expérience enrichissante de tout point de vue. Yuken continuait donc en ayant le regard froid, mais un sourire qui en disait long sur son émerveillement. Sans qu'il ne s'en rendre compte, il arriva petit à petit au jardin. Il était tellement éblouit par ce qu'il voyait qu'il en avait perdu son sens de la prudence, si bien qu'il finit par tomber dans une sorte d'endroit permettant la rétention de l'eau.

- Brrrr quel idiot, je fais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Dim 11 Aoû - 23:09

Lilith n’eut pas besoin de scruter les alentours très longtemps, quelques instants après qu’elle ait entendu du bruit, un jeune homme tomba dans le bassin à quelques mètres d’elle…
La gardienne le fixa étonnée, elle se leva et tendit machinalement la main pour aider l’inconnu à sortir de l’eau en souriant, ce n’était pas souvent qu’elle voyait un tel spectacle.

Elle jugea le nouveau venu du regard, il pas vraiment l’air d’être accoutumé à ces lieux, en fait il avait même plutôt l’air émerveillé, enfin là il était surtout trempé et d’après le « Brrrr » qu’il venait de faire on pouvait conclure qu’il avait froid, heureusement qu’on était pas en plein hiver, mais malheureusement pour lui, la nuit promettait d'être fraîche… Elle le dévisagea quelques instant, il avait les yeux verts turquoises, tout comme les walkyries, ce qui expliquait sûrement pourquoi il avait l’air de ne rien connaître de ces lieux.

Lilith ne laissa rien paraître de sa surprise, comme toujours elle restait maîtresse de ses émotions, d’une voix claire et d’un ton neutre elle demanda :


-« Est-ce que tout va bien ? »

Question purement rhétorique, bien qu’il soit trempé et qu’il ait froid il ne semblait pas s’être blessé. Elle remarqua le baluchon dans l’eau, si il avait jamais emporté des vêtements de rechange avec lui, ils ne lui seraient pas de  grand secours dans cette situation.  Et voilà, elle allait devoir jouer la bonne samaritaine, elle pouffa intérieurement, ce n’était pas vraiment son genre pourtant… Mais qui sait, cela lui permettrait peut-être de sceller un nouveau pacte ou d’en apprendre un peu plus sur les walkyries, non pas parce qu’elle est calculatrice, mais plutôt parce que les vieilles habitudes sont les plus difficiles à perdre. De plus elle ne savait pas grand chose sur ce peuple, mise à part une vague notion du fonctionement de leur hiérarchie et leurs colliers capables de récuperer l'âme des guerriers morts.

-« Que faites-vous, si loin de vos montagnes ? »

Ce n’était pas courant de voir des walkyries dans le coin, surtout quand il s’agissait des hommes, d’ordinaire ceux-ci restaient cantonnés à leurs mines ou à leurs forges. Pourtant la couleur des yeux du jeune homme ne pouvait la tromper… S’il s’était aventuré si loin de ses montagnes natales c’était forcément pour une bonne raison et cette raison titillait la curiosité de la gardienne.

La gardienne présentait qu'il ne devait passavoir grand chose sur les madeas et encore moins sur leur gardienne, mais elle ne se fia pas à son présentiment, elle ne savait que trop bien que les apparences étaient trompeuses et qu'il ne fallait pas juger les gens trop vite si on  voulait éviter les déceptions ou les mauvaises surprises. Cependant cette rencontre fortuite promettait d'être des plus enrichissantes et très interessante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Lun 12 Aoû - 19:26

Yuken venait de tomber dans de l'eau et bien qu'il se soit redressé, il se retrouva trempé suffisamment pour avoir légèrement froid avec la brise du soir. Quel idée d'être emerveillé au point de perdre le sens de la réalité pour venir tomber dans cette structure retenant l'eau. Yuken savait pourquoi il était émerveillé, mais pas que cela allait l'être à ce point-là. Apparemment, il venait de prendre une grande leçon sur la vie. Il était resté trop longtemps dans les grottes reclus du monde et des beautés entourant celui-ci. Que ce soit un grain de sable ou alors un coucher de soleil. Qu'importe ce que cela peut-être, chaque chose nouvelle l'émerveillait. Pour le monde est une pure merveille, mais plus que cela tout ce qui peut toucher à la forge et à la conception des armes ainsi que des armures sont les plus merveilles choses avec son peuple. Il considère vraiment son peuple comme un don de dieu pour leur façon de penser et ce qu'ils font.

Yuken aperçut alors une main qui se tendait devant lui et leva les yeux pour voir qui cela pouvait être. Lorsqu'il remarqua une femme devant lui, il resta pendant une à deux secondes bouche bée. Après tout s'était la première fois qu'il voyait une femme de son existence. Il souriait brièvement en lui prenant la main et sortait de la structure en l'observant attentivement. Yuken l'a trouvait vraiment jolie et se demandait si elle est une walkyrie ou pas, mais elle avait tout de même une prestance qui ne pouvait pas laisser les hommes de marbre. Elle avait surtout des cheveux assez jolies comparés aux forgerons ou aux mineurs qu'il avait pu voir ou croisé.

Enfin sorti de la structure, il regardait froidement la personne et ouvrit la bouche sans rien dire pendant un bref instant et après quelques secondes d'hésitation, il allait parlé. Cependant, la femme prit les devants.

Que faites-vous, si loin de vos montagnes ? »

Yuken ne savait pas s'il devait parler ou non de la raison de sa venue ici, mais peut-être que s'il le faisait il pourrait trouver le minerai qu'il cherche. Il réfléchissait à la question et se tâtait. La réponse à sa question était bien partagé, rendant le pour et le contre difficile à départager. Au bout d'un petit moment, il optait pour la solution qui lui semblait la mieux la situation , bien que cela le changeait un peu.

- Je cherche le minerai nommer Jardin.

Yuken en profitait pour regarder la femme pour remarquer toute les nuances de son corps et les formes que la nature lui a donné. A vrai dire, il l'a trouvait vraiment magnifique, mais si elle n'était pas une walkyrie, il ne saurait pas vraiment ce qu'il pourrait faire. Bien que cela n'était pas son premier but, Yuken comptait bien trouver une femme qui l'accepterait tel qu'il est. Néanmoins, il ne savait pas s'il devait ou non chercher. Il réfléchissait encore à la question en ce moment, se demandant s'il ne devrait pas laisser faire le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Lun 12 Aoû - 20:46

Lilith observa le jeune homme attentivement, il la regardait bouche bée, comme si c’était la première fois qu’il voyait quelqu’un appartenant à la gente féminine, après quelques instants il finit par saisir la main quelle lui tendait et par sortir du bassin d’eau en lui adressant un sourire. Lilith lui rendit ce sourire par politesse.

Lilith le regardait fixement, tandis qu’il semblait réfléchir à la réponse qu’il allait donner à la question qu’elle lui avait posé. Elle dardait toujours ses yeux sur lui quand il lui répondit, pour la première fois depuis longtemps une expression de surprise naquit sur son visage,  quand il lui annonça qu’il cherchait un minerai dénommé jardin.  

Elle répéta incrédule :


-« Un minerai nommé jardin ? »

Elle se demanda vaguement s’il était sérieux, elle repensa à l’air émerveillé qu’il avait en contemplant le jardin et à la façon dont il l’avait regardée quand il avait remarqué sa présence. Oui, il était sérieux. Après quelques instants elle réussit à effacer toute trace de surprise de son visage.

-« Vous n’êtes jamais partit aussi loin de chez vous au pare avant, n’est-ce-pas ? »

Encore une fois, il s’agissait là d’une question purement rhétorique, non seulement c’était sûrement la première fois qu’il s’aventurait aussi loin, mais, elle y aurait mis sa main à couper, c’était sûrement la première fois qu’il sortait de l’environnement dans lequel il avait dût vivre jusqu’à présent.

Elle sourit brièvement avant de reprendre :


-«  Un jardin, c’est un espace qui a été aménagé, dans lequel on cultive des plantes choisies. Et là, vous vous trouvez dans un jardin. »

La gardienne ne savait pas trop quoi dire d’autre, elle trouvait ça triste, il avait fait tout ce chemin, alors qui si il avait pris le temps de se renseigner avant, il aurait sût de quoi il en retournait. Mais en même temps, elle ne comprenait pas trop ce trait de personnalité, à son goût, il s’agissait là d’une erreur des plus communes, les gens avaient trop tendance à agir sans réfléchir ni prendre le moindre renseignement. Néanmoins elle était sure que même si il ne trouvait pas le minerai tant espéré, ce voyage lui aurait prodigué une nouvelle expérience et apprit plusieurs aspects du monde, qui devaient sûrement lui être inconnu jusque-là au pare avant.  

Elle continua de l’observer un moment en silence, se demandant ce qu’il allait faire, maintenant qu’il savait que sa recherche état insensée. Une brise de vent vint faire voler des mèches de cheveux et des pans de la robe de Lilith, tandis que des brins d’herbes, ondoyants sous la bise lui caressaient les pieds. Elle remit, machinalement, en place les mèches rebelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Dim 18 Aoû - 21:56

Yuken avait finalement répondu à la question que la femme venait de lui poser, mais avait-il dit ce qu'il fallait ? Cela le tracassait quelque peu, car il ne voulait en aucun cas porter préjudice à la race dont il fait partie. D'après les mineurs des montagnes, leur race n'était pas très apprécié, mais jamais il n'a su pour quelle raison les walkyries étaient mal vue. En vérité, bien qu'il cherche à s'améliorer dans son domaine de prédilection, tout l'intéressait ce qui est une bonne chose, mais en même temps, cela peut s'avérer être fatale. Yuken restait dans ses propres songes lorsqu'elle murmura le mot jardin et bien que cela aurait dû le faire réagir, rien n'y fait. Il restait autant de marbre en repensant au journée que son père et lui ont vécu. Bizarrement, pour la première fois de sa vie, il était assez ravit de faire ravir un souvenir avec son paternel. Les rares fois où cela arrivait était la plupart du temps lorsqu'il cherchait un moyen de savoir comment battre un fer d'une façon bien spécifique. En revanche, en ce moment il ne battait pas le fer. Yuken se trouvait dans un endroit dont il ne savait rien.

Revenant petit à petit à lui, Yuken profitait des quelques instants qu'il avait devant lui pour admirer le paysage, la structure et la façon dont toute les choses se trouvant à l'endroit où il se trouve est composé. Tout a été placé de façon à ce que cela soit en harmonie avec d'autres couleurs en variant avec des nuances de jaunes et de rouges ou d'autres couleurs encore. certains endroits étaient plus sombre que d'autres et à l'opposé d'autres plantes qui illumine le lieu où Yuken est. De plus, lorsqu'il s'approchait vers certaines d'entre elles, d'autres plantes invisible jusque là apparaissent petit à petit.

Vous n’êtes jamais partit aussi loin de chez vous au pare avant, n’est-ce-pas ? »

Yuken se retourna un bref instant pour la regarder et haussa légèrement les épaules avant de continuer son observation minutieuse de cet endroit. N'importe qui connaissant un temps soit peu les traditions des hommes walkyries auraient pu dire la même chose. Ce qu'elle venait donc de dire ne lui faisait rien et trouvait sa réponse pertinente et tout à fait évidente. Cependant, cela ne répondait pas vraiment à la réponse qu'il attendait. Yuken commencait vraiment à s'impatienter, mais le fait de pouvoir savoir où trouver le minerai nommer jardin le poussait à rester aux alentours d'où il se trouve pour entendre la réponse de la demoiselle.

Un jardin, c’est un espace qui a été aménagé, dans lequel on cultive des plantes choisies. Et là, vous vous trouvez dans un jardin. »

Il se retournait alors à cette réponse en étant un peu bouche bée. SI ce qu'elle venait de dire était vrai, dans ce cas il aurait voyager pour rien et son retard au travail n'aurait servi à rien. Cependant, le terme de plante lui disait très vaguement quelques choses. Une walkyrie en avait parlé, mais il n'y avait pas prêté plus d'attention que cela. Ne voulant pas y croire, bien qu'i se doute que cela ne rime à rien, il choisit de poursuivre ses recherches plus tard.

" Merci pour cette réponse, mais je vais reprendre mes recherches demain."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Dim 18 Aoû - 22:50

Lilith regarda le jeune-homme dubitativement, il allait poursuivre ses recherches ? Sérieusement ? Était-il réellement niais à ce point ? Elle se massa les tempes un moment, après tout, si il voulait perdre son temps dans un quête complètement folle, ce n’était pas son problème. Pourtant, le fait qu’il ne veuille pas croire ce qu’elle venait de lui dire l’agaçait un peu, mais pour qui est-ce qu’il la prenait ? La dernière folle, une vulgaire manante ou juste pour une menteuse ? Elle soupira avant de redresser le visage et de le dévisager une nouvelle fois.

-« Vous allez quand même continuer ? Dites- moi, l’obstination est un trait fort rependu chez les walkyries ? Ou est-ce juste vous qui refusez d’admettre que vous êtes partit à la recherche d’un minerai qui n’existe pas ? »

La gardienne se passa les mains sur le visage, tant d’obstination pour cette recherche insensée la perturbait un peu. Enfin soit, cela ne la concernait rien, ni elle, ni les maderas. Elle ramassa ses scandales et s‘essaya sur le bord du bassin pour les remettre, une fois cela fait elle se releva et demanda au walkyrie :

-« Il ne tient qu’à vous de poursuivre vos recherches, mais rassurez-moi, vous avez un endroit où loger et faire sécher vos vêtements ? »

Rassurez-moi, drôle de formulation quand on savait que le sort du forgeron importait peu à la gardienne, à vrai dire tout ce qui l’intéressait c’était d’en savoir plus sur les walkyries, il y a-t-il une chance qu’un jour elle soit menée à conclure un pacte avec cette race ? Et puis vraiment, ces colliers qui récupèrent les âmes des guerriers morts étaient très attrayants pour elle, normal, quand on fait partie d’un peuple qui se nourrit d’âmes…

-« Si ce n’est pas le cas, je peux toujours vous proposer une chambre et des vêtements de rechanges… »

Voilà exactement où elle voulait en venir, dans ce monde, on a rien sans rien, tout ce qu’elle voulait en retour de son hospitalité légendaire, pas si légendaire que ça, c’était quelques menues informations sur les walkyries, leurs eus et coutumes et leurs fameux colliers…
Après tout, ce n’était pas cher payé. Enfin, avant cela il fallait qu’il accepte l’invitation.

Elle le regarda en attendant sa réponse, se demandant vaguement ce qu’il ferait s’il savait qu’elle était une maderas et pas une des moindres…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Lun 19 Aoû - 20:52

Vous allez quand même continuer ? Dites- moi, l’obstination est un trait fort rependu chez les walkyries ? Ou est-ce juste vous qui refusez d’admettre que vous êtes partit à la recherche d’un minerai qui n’existe pas ? »

Devait-il lui donner une baffe pour insulte envers lui ou laisser couler ? Yuken réfléchissait un quart de seconde. S'il la baffait, il aura sans aucun doute des ennuis ultérieurement et s'il ne fait rien il passera surement pour un moins que rien auprès des forgerons, mais ecore faudrait-il qu'il l'apprenne. Sa décision était donc prise et il ne fera rien, excepté peut-être qu'il montre un peu trop que ce qu'elle venait de dire lui déplait assez. Cependant, il est vrai aussi qu'il trouve l'endroit assez charmant comparé à son lieu de naissance et d'habitat. Lui qui n'était qu'habitué à de la roche et du métal en fusion ainsi que le bruit assourdissant des marteaux contre le fer rouge, ce lieu est un paradis.

Néanmoins, il faut tout de même qu'il retourne un moment ou un autre dans son lieu d'habitation pour ne pas non plus manquer à ses obligations envers son peuple, mais surtout les guerrières walkyries.

Il ne tient qu’à vous de poursuivre vos recherches, mais rassurez-moi, vous avez un endroit où loger et faire sécher vos vêtements ?»

Yuken la regarda en l'a trouvant assez jolie, mais pas autant que les guerrières walkyries. Elles avaient vraiment plus de dignité et de fierté qu'aucune autre femme. Enfin cela est facile à imaginer pour lui étant donné qu'il n'en a vu que certaines durant ces rare excurssion en dehors de sa forge. Il n'avait donc pas trop de point de comparaison, mais disons que pour lui c'est une question d'honneur et de fierté que d'essayer d'avoir comme épouse une guerrière walkyrie. Il aurait du répondre à la femme se trouvant à côté de lui, mais que lui répondre et surtout pourquoi devait-il lui répondre ? En quoi cela l'aiderait à résoudre la question sur le minerai qui n'existe pas ? Il compte bien trouver un minerai plus rare que le métal se trouvant dans les grottes des mineurs, mais pour cela il faut avoir de bon informateur.

Si ce n’est pas le cas, je peux toujours vous proposer une chambre et des vêtements de rechanges… »

Yuken la regardait d'un mauvais oeil. On a rien sans rien. Il ne savait pas ce qu'elle cherchait ou ce qu'elle voulait savoir, mais une chose est sûre. Jamais il ne trahira les secrets sur les guerrières ni sur son art de la forge. En revanche, il pourra s'en doute lui forger une arme plus tard et l'a lui apporter, ne serait-ce que pour l'aide dont a fait preuve.

- Que voulez-vous ? dit-il en restant méfiant et distant.

Yuken était même prêt à ce battre si besoin ce fait sentir, mais il n'aimait pas vraiment l'art du combat. Il préférait donc éviter de remédier à la manière forte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mar 20 Aoû - 14:20

Un sourire éclaira le visage de Lilith quand le forgeron lui demanda ce qu’elle voulait, certes il était têtu, mais pas dénué d’intelligence. De plus il n’y avait pas été par quatre chemins, claire, net et concis, tant mieux, les gens qui tournaient autour du pot l’agaçaient au plus haut point.

Elle renvoya sa chevelure flamboyante dans son dos en regardant le walkyrie et lui répondit :


-« Je ne demande rien, en fait je suis curieuse de nature et j’aimerais en connaître un peu plus sur ce peuple… »

Ce qui était tout à fait exact, la gardienne aimait bien glaner des informations sur les différentes races qui arpentaient cette terre, et il n’était pas évident d’en trouver qui concernaient les walkyries. Notez qu’il ne devait pas être très aisé de connaitre beaucoup de choses sur les maderas…
Elle finit par reprendre :

-«  Au-delà du fait que ce sont des guerrières, pratiquement légendaires, je ne sais pas grand-chose d’autre, et j’aimerais combler mes lacunes. »

Encore une fois il s’agissait de la vérité, il n’était pas, vraiment, important de préciser qu’elle aurait aimé en savoir plus sur les fameux colliers et si un jour ou l’autre, d’aventure, elle avait la chance de sceller un pacte avec une de ces guerrières.
La gardienne songea à la méfiance qui habitait les traits et les paroles du forgerons, peut-être y avait-il des choses qu’elle ne pouvait, ne devait, pas savoir sur les walkyries. Qui avait-il d’étonnant la dessus ? Rien. Elle comprenait mieux que quiconque que des secrets devaient être gardés. De plus, on ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.  

Lilith pensa aux armures et aux armes des walkyries, c’est à elle qu’il faudrait une armure et une arme si les gens de son peuple savaient comment elle était devenue la gardienne, à force de se débarrasser des gens qui en savaient trop, elle commençait à craindre que le même sort lui soit réservé et qu’une autre tente de lui prendre sa place, comme, jadis, elle l’avait fait avec sa mère. Mais Lilith était bien plus forte que sa pauvre mère ne l’était…

Une bourrasque de vent se fit sentir, forte et puissante, les cheveux de la gardienne fouettaient l’air violement portés par le flot d’air, ce qui la fit sortir de ses pensées.

Elle regarda le forgeron, après tout si il n’acceptait pas son offre, ce n’était pas si grave et elle avait encore toute la vie pour en découvrir sur les walkyries et a vie était longue, surtout quand on était immortel, comme les maderas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mar 20 Aoû - 15:26

Yuken restait sur ses gardes tout le temps durant laquelle elle ne lui répondait pas. Il n'allait pas tarder à connaître sa réponse, mais si cela ne lui plaît pas du tout et que ce qu'elle lui demande peut compromettre par une quelconque façon sa race dont il est issu, alors il ne pourra qu'en venir à la manière brute. Cependant, si cela se passe ainsi, nul doute qu'il faudra qu'il ruse sinon il perdra à coup sûr malgré les entraînements solitaires qu'il s'imposait à chaque fois. L'entraînement était, selon les guerrières, utiles, mais rien comparé à un combat où la vie est en jeu. Quoi qu'il en soit, il continuait de la regarder avec méfiance.

Je ne demande rien, en fait je suis curieuse de nature et j’aimerais en connaître un peu plus sur ce peuple… »

Ainsi, elle voulait en savoir plus sur le peuple des walkyries. Il réfléchissait à ce qu'il pourrait lui dire ou non et ce qui ne mettrait nullement en danger sa race ainsi que les guerrières walkyries. Cela n'allait pas être facile, mais si par la réponse qu'il pourrait lui donner elle n'en demande pas plus, dans ce cas il pourrait s'en doute raconter diverses anecdotes dont il a pu entendre par-ci par-là lorsqu'il se rendait là où il y avait de l'alcool. Yuken réfléchissait pour savoir si oui ou non il devait répondre et cela n'était pas évident, surtout que le sujet était vaste et que s'il choisi de répondre, quelque soit le sujet qu'il prendra au départ, sera très vite dérivé sur un autre sujet n'ayant aucun lien avec celui d'avant.

Au-delà du fait que ce sont des guerrières, pratiquement légendaires, je ne sais pas grand-chose d’autre, et j’aimerais combler mes lacunes. »

Yuken l'a regardait avec un peu plus de méfiance en étant quelque peu dépassé par ce qu'elle lui disait. Non pas qu'il ne savait pas que les guerrières walkyries étaient et sont d'excellentes combattantes, mais plus sur le fait que le sujet porte sur elles. Il ne connaissait pas grand-chose sur elles malgré le fait qu'il soit issu du même peuple. Cela allait rendre sa réponse de plus en plus difficile s'il ne trouve pas un moyen de contourner sans pour autant dévier à la question. Yuken se devait de répondre, mais si de manière subtile, il pouvait y répondre sans pour autant parlé des guerrières, cela l'arrangerait. IL avait beau réfléchir à la question il ne voyait pas commet il pourrait y répondre hormis avec cette solution qui lui semble de plus en plus net et simple. Soupirant un peu avant de la regarder de nouveau en voyant ses cheveux virevolter avec un vent, Yuken commença à lui répondre.

- Je ne sais rien des guerrières, mais je peux s'en doute savoir pourquoi elle gagne du respect.

Yuken venait d'y répondre en restant évasif sur sa réponse. Cela allait s'en doute faire naître d'autres questions dans la tête de la femme en face de lui, mais tant qu'il n'a pas toutes les questions ou plus exactement, ce qu'elle veut réellement savoir, il ne pourra se montrer plus clair que ce à quoi elle s'attend. Il continuait donc de marcher en tournant autour du bassin afin de regarder les plantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Jeu 19 Sep - 20:55

Lilith regarda le forgeron tourner autour du bassin, elle resta dubitative à la réponse qu’il venait de lui fournir, car elle était très évasive et que la plupart des gens savaient dire pourquoi les guerrières walkyries étaient respectées. De plus il paraissait étrange qu’une personne issue du même peuple que celle-ci en sache si peu sur leur compte. Deux solutions se présentaient à la gardienne, soit ce jeune homme était parano, et avait peur de révéler je ne sais quel secret, soit effectivement il ne connaissait pas du tout les guerrières…

Les poils de ses bras s’hérissaient, sous les manches de sa robe, tandis que le vent soufflait et que la nuit se rafraichissait. Elle croisa ses bras pour se réchauffer un peu. Ce qui fonctionna quelques instants, mais pas beaucoup plus. Elle avisa alors les vêtements trempés du jeune homme et fût parcourue d’un frisson, le voir ainsi lui donnait froid, pourtant il ne s’en plaignait pas.


-« Si on continuait cette discussion en marchant, le temps se fait moins clément… »


Elle se mit en route vers le palais sans autre forme de procès. La fraicheur de la nuit semblait avoir quelque peu atténuée sa curiosité, ou alors c’était la réponse qu’elle avait reçue qui désappointait la gardienne. Elle contempla quelques plantes du jardin tout en marchant, après un instant de silence elle finit, néanmoins par reprendre la discussion.

-« Comment se fait-il que vous en sachiez aussi peu sur les guerrières, alors que vous appartenez au même peuple ? »

Elle pensa aux nombreux livres qui ornaient sa bibliothèque, dans tout ceux-là très peux parlaient des walkyries et ils y en avaient encore moins qui racontaient des choses intéressantes sur ce peuple. A croire qu’un mystère opaque et inviolable entourait cette race, à l’instar des maderas…

Elle continuait d’avancer perdue dans ses pensées, ne se souciant que très peu de ce qui l’entourait. Elle finit tant bien que mal par s’extirper des méandres de son esprit afin de voir si le forgeron, dont elle ignorait toujours l'identité, lui avait emboité le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Ven 20 Sep - 19:04

La nuit se faisait de plus en plus présente et la brise nocturne était assez fraîche. Cela ne l'ennuyait pas trop étant assez couvert, mais cela ne semblait pas être le cas pour la femme en face de lui. D'ailleurs...est ce qu'il lui avait dit son nom ? Yuken réfléchissait un instant et il ne souvient pas lui avoir donner son appellation. Il voulait le dire, mais aucun moment ne sortait de sa bouche, Yuken avait encore du mal à parler et à chaque fois qu'il l'avait fait envers elle il s'était montré froid et distant alors qu'il ne voulait pas l'être. Il souhaite simplement se montrer prudent envers la plupart des gens, mais était-ce la meilleure chose à faire pour apprendre plus de choses envers le monde extérieur à la grotte des montagnes ? Yuken se posait la question.

-« Si on continuait cette discussion en marchant, le temps se fait moins clément… »

Elle avait s'en doute froid, d'où la raison de ces mots, mais plus il réfléchissait en se remémorant la discussion entamer avec elle et plus il se rend compte qu'il n'a pas répondu à toute les questions. Pourtant, elle ne s'en ait pas offusquée. Devrait-il baisser un peu sa prudence dans ce cas ? Il hésitait vraiment beaucoup et quand bien il ne le montrait pas, il n'était pas moins un peu distrait.

Comment se fait-il que vous en sachiez aussi peu sur les guerrières, alors que vous appartenez au même peuple ? »

- J..je ne cherche pas à en savoir plus que nécessaire. Il souffla un instant avant de reprendre la parole et dire tout d'une traite. Je m'excuse de ne pas vous avoir répondu tout à l'heure et j'accepte votre invitation pour la chambre. J..je m'appelle Moongred Yuken.

Avait-il bien fait dans dire autant sur lui et sur ce qu'il savait sur la walkyrie ? Il n'en sait rien, mais il ne pouvait pas non plus se montrer plus froid qu'il ne l'avait été alors qu'elle n'avait rien fait pour. A vrai dire, avoir vécu dans les grottes avec seules compagnies des armes et armures n'avaient pas non plus arrangés les choses. S'était aussi l'un de son but de son voyage, améliorer son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mar 1 Oct - 18:17

Lilith ne comprenait pas vraiment comment on pouvait côtoyer des gens tout au long de sa vie, sans jamais chercher à en en savoir toujours plus à leur sujet, en même temps, elle avait passé sa vie à récolter des informations, à apprendre toujours plus et à dénicher les moindres secrets enfouis et tout cela dans l’ultime but d’avoir plus de pouvoir et de changer les choses. Elle avait appris à connaître les gens et le monde qui l’entourait pour pouvoir y exercer un minimum d’influence. Sans doute qu’à force de percer des secrets cette soif de connaissance et de savoir avait grandi en elle, sans jamais pouvoir s’éteindre…

La gardienne accorda un bref sourire à Yuken quand il s’excusa auprès d’elle, avant d’accepter l’invitation. Après un court instant de silence elle se présenta à son tour.

-« Moi, c’est Lilith, Lilith Verdammnis »

Elle posa ses yeux bleu turquoise sur le forgeron, d’habitude les gens avaient des réactions de peur ou de surprise quand ils se rendaient compte de la personne qu’ils avaient en face d’eux, si ils s’en rendaient compte. Elle ne douta pas un instant que Yuken ignorait tout d’elle et qu’il n’avait même jamais entendu prononcer le prénom « Lilith » dans le cas contraire… Elle allait devoir changer de personnel…

Du regard elle détaillait toujours le forgeron se demandant ce qui pouvait le pousser à être aussi
renfermé et si distant et si il était comme ça avec tout le monde ou juste avec elle, elle n’eut pas le temps de pousser la réflexion plus avant, un éternuement sortit de sa bouche, elle plissa les yeux en inspirant une grande bouffée d’air frais, il était vraiment temps de rentrer se mettre au coin du feu si elle ne voulait pas éternuer pendant des jours et des jours… Rien que la pensée du feu la réchauffa.

Elle repensa au minerai appelé jardin que cherchait Yuken et l’obstination qu’il avait à vouloir continuer
de le chercher alors qu’elle lui avait annoncé que cela n’existait pas. L’obstination était un trait de caractère qui la faisait enrager chez les autres et pourtant, comme bien d’autres personnes, elle aussi le possédait…

Elle ne pensa plus beaucoup à apprendre des choses sur les walkyries, questionner les gens ne servaient à rien, surtout quand, visiblement, ils n’avaient pas du tout envie d’en parler, mais elle ne désespérait toute chose arrivait en son temps, il suffisait de s’armer de patiente, et que les forces de ce monde en soient témoins, Lilith n’en manquait pas… Un jour ou l’autre la demoiselle finirait bien par assouvir sa curiosité malsaine et hors norme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Sam 5 Oct - 22:40

Yuken venait de se présenter et cela était une première pour lui. Habituellement, il n'avait pas besoin de le faire, ce qui rend la chose assez embarassante en fait. Cependant, voulant en connaître davantage sur lilith, il devait aire de son mieux pour converser avec elle. Et oui, elle s'était elle aussi présenter et il ne compte pas oublier son nom de sitôt. Après tout, n'est-elle pas la première personne avec qui il côtoie de son propre chef ? Alors, il faut qu'il fasse son possible pour se montrer sympathique.

Il savait déjà que cela serait un véritable challenge, car quand il parle, s'est toujours de façon dure et froide. IL est vrai qu'il ne veut pas en savoir plus sur les guerrières, mais à vrai dire, cela n'était qu'à moitié vrai. S'il avait dit cela s'est qu'il ne voulait pas être menaçant avec ses confrères forgerons dans les grottes et être froid ou sévère avec eux. Cependant, au fond de lui, il voulait en savoir énormément sur elle et même en épouser une, mais ses manières et sa façon de répondre n'étaient pas en harmonie. Bien que l'on peut dire qu'il a tout de même des bonnes manières, ses réponses sont toujours aussi dure, froide et sévère, rendant la chose trop difficile pour lui.

La voyant trembler sous la brise nocturne, Yuken en savait pas quoi faire d'autre que lui mettre sa veste en fourrure autour d'elle. Cela était peut-être idiot de sa part, mais elle n'aura pas froid et le connaissant si elle lui demanda alors il dirait surement une chose froide sans vouloir l'être. Yuken se disait qu'il devait vraiment remédier au plus vite à se soucie qu'il avait, car ce n'est pas cela qui lui permettra de trouver une walkyrie et de la séduire, bien qu'il doute que cela suffise.

- Pour quelle raison m'avait vous permis de dormir chez vous ? demande t-il sérieusement. Il aurait l'avoir posé avant, mais il n'avait pas d'autres endroits où allé de toute manière. Cependant, il est vrai qu'il voulait connaître le fond de sa pensée. On ne propose pas quelque chose sans avoir une chose en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Lun 7 Oct - 23:07

Lilith senti la veste de fourrure se poser sur ses épaules, cela la protégea du froid et du vent, elle remercia Yuken d’un regard tout en le gratifiant d’un sourire. Un nouveau sourire, espiègle cette fois-ci,  éclaira le faciès de la gardienne lorsqu’elle entendit la question que le forgeron lui adressait… Même si la réponse à celle-ci avait déjà était donnée plus tôt, il ne lui dérangeait pas outre mesure de se répéter ou d’exprimer sa curiosité autrement.

Disons que je souffre d’un mal qui est l’ennui… -Elle laissa sa phrase en suspend un court instant avant de reprendre.-  Et il se trouve que le remède à l'ennui, c'est la curiosité. Mais la curiosité elle, est sans remède.  J’essaye donc, seulement, d’assouvir cette soif, insatiable,  de curiosité et de savoir… Et la conversation est un des moyens d’assouvir la curiosité.»

Réponse, certes, très vague mais qui pourtant était sans appel, il n’y avait pas grand-chose à redire à ce raisonnement d’une logique simple et implacable. Il était vrai qu’elle aurait voulu en savoir plus sur les walkyries et leurs colliers «  emprisonneurs » d’âmes, mais elle doutait sérieusement que ces dits colliers puissent d’être d’un quelconque intérêt pour les maderas. Au-delà de sa culture générale, en savoir plus sur les peuples contemporains au sien était d’une importance  primordiale, surtout en ces temps troubles… Devrait-elle conclure une alliance avec un ou plusieurs peuples, ou les maderas devraient-ils encore faire cavalier seul face à l’adversité, si une nouvelle guerre éclatait ?

A vrai dire, ce qui la dérangeait le plus c’était qu’elle et son peuple devaient rester cachés  et se contenter de hanter les souvenirs et les mémoires, alors qu’ils méritaient bien plus que cela. Ils devraient être craint et respectés, oui,  oui, elle avait la folie des grandeurs, ce n’était d’ailleurs pas pour rien qu’elle était devenue gardienne.

Bref, Lilith demandait juste à en connaitre un peu plus sur les autres races peuplant ces terres et tous les moyens étaient bons pour en savoir un peu plus… Bon apparemment le forgeron ici présent ne pouvait pas lui apprendre grand-chose sur les intentions des walkyries en cas de guerre, mais qu’à cela ne tienne, il devait sûrement avoir quelques anecdotes à raconter, ou encore des mythes et des traditions qui étaient véhiculés chez les walkyries. Avouez, que le contraire serait plutôt étonnant, mais bon, du peu qu’elle connaissait Yuken, elle savait déjà, qu’on ne pouvait être sure de rien en ce qui concernait ce qu’il ne savait pas ou ne voulait pas dire…


-"Donc, pour faire simple, l'invitation est pour que vous puissiez vous réchauffer et vous sécher et en même temps enrichir mon esprit... C'est un moyen de faire d'une pierre deux coups, comme on dit."

Elle jeta un regard perplexe sur son interlocuteur et l'observa de la tête aux pieds avant de reprendre.

-"Et puis, je dois avouer que vouas avez réussit à me faire rire lors de votre chute"

Elle ne comprenait toujours pas cette bizarrerie de la nature, pourquoi c'était elle qui avait froid, alors que c'était lui qui était trempé? Il était insensible au changement de température??

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mer 9 Oct - 23:01

Ce que lui disait Lilith l'amusait assez, car il est vrai que l'ennui est un mal que l'on peut difficilement chasser, hormis en trouvant une chose passionnante à faire ou en étant curieux. Cependant, en étant curieux il fallait faire attention aux mots choisis pour ne pas tirer sur la corde raide. Déjà que pour sa part, il avait beaucoup de ma là communiquer en discutant, il n'était pas trop la bonne personne pour tenir une conversation. Néanmoins, si elle s'ennuyait vraiment dans ce cas il fera un effort en faisant son possible pour lui répondre.

- Je vois..discuter.

Yuken ne savait pas quoi dire d'autre pour le moment, mais peut-être que cela viendra. En l'entendant ce qu'elle disait par la suite après qu'ils aient marché un peu. Il souriait, car à vrai dire, si elle avait des questions lui aussi. Alors autant que la conversation soit tout aussi intéressante pour elle comme pour lui. Donc pas question de laisser une opportunité comme celle là. Lorsqu'elle lui disait alors que sa chute l'avait fait rire, il rougit assez légèrement.

- tu me demande beaucoup de chose mais tu ne me dit rien sur toi, es tu une humaine ?

Yuken voulait en savoir un peu plus sur elle pour savoir si oui ou non il pouvait lui faire confiance. Mais avant tout, il voulait en apprendre plus pour savoir à qui il avait à faire. après tout, dire des choses à Lilith, n'était pas sans risque. bien sur, il connait son nom, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mar 22 Oct - 22:12

La question de Yuken fit sourire Lilith, la plus part des gens avaient un furieux besoin de coller des étiquettes et de nommer les races des gens pour savoir si ils pouvaient faire confiance à leur interlocuteur ou pas. Pour Lilith cela n’avait aucun sens, certain humains pouvaient être aussi cruels que les maderas, certains elfes pouvaient se montrer plus cupide et arrogant que les humains, des dimalis pouvaient très bien être aussi « susceptibles » que les lycans, bref, vous avez compris ou je veux en venir. Connaitre la race de la personne à qui on parlait n’apportait pas beaucoup de réponse. La race n’était qu’une infime partie de l’identité de la personne, tout comme le sexe, l’âge, la classe sociale ou bien d’autres encore… Mais tous ensembles ces éléments pouvaient vous en apprendre tellement… Restait donc à voir si le forgeron arrêterait ces questions sur ce point.

Lilith hésita avant de répondre, voulait-il vraiment savoir qu’elle était une maderas, avait-il posé la question par pure curiosité ou bien parce qu’il avait une idée de la réponse et que celle-ci ne lui plaisait pas ?


-« Je ne dis pas grand-chose, car tu en demandes tout autant…- Elle se tût un cout instant avant de reprendre- Non, je ne suis pas une humaine, je fais partie des créatures qui hantent ceux-ci depuis des générations… »

Bon, là c’était dit, clair et net, et si cela ne plaisait pas au forgeron, bah, tant pis pour lui, il était hors de question qu’elle renie ce qu’elle était ou qu’elle en ait honte, pour elle c’était un immense honneur d’être une maderas et un autre encore bien plus grand d’être la gardienne, mais bon, ça il n’était pas obligé de le savoir… Elle n’allait quand même pas lui dire « au fait, je suis la personne qui a le plus d’importance dans la hiérarchie des maderas ». D’ailleurs, moins les gens en savaient sur les maderas mieux ils se portaient…

Yuken faisait-il partie des hommes qui rêvaient de tuer un maderas et de se parer de sa tête comme un trophée ? Était-il le genre à vouloir abattre la gardienne pour la gloire ou autre ?
Quand on tenait un rôle haut placé dans une hiérarchie il n’était jamais aisé de savoir à qui faire confiance, surtout quand on était arrivé à sa place en massacrant plusieurs personnes… Aussi elle ne lui dirait pas qu’elle était la gardienne de ce peuple incompris et craint, du moins temps que l’utilité ne s’en ferait pas sentir…


-« Pourquoi cette question ? Cela a-t-il tellement d’importance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   Mer 13 Nov - 21:08

La réponse de Lilith était tout aussi évasive que ses réponses. Cela le faisait légèrement sourire, mais ne voulant pas le montrer pour le moment. Il arrêtait aussitôt de sourire pour reprendre un visage stoïque avec beaucoup de difficulté. Moon commençait peu à peu à parler et rien que cela était un grand pas pour lui. Jamais il n'aurait pensé pouvoir discuter autant même s'il est vrai qu'il ne parlait pas beaucoup pour l'instant. Imaginer donc ce qu'il était avant. Cela était très simple pour lui, il ne parlait pas ou alors ce n'était que plus ou moins des ordre pour être seul.

Peut-être est dans dans son caractère d'être seul ou alors est ce la solitude qui l'a rendu aussi froid et distant avec les gens. Pour dire vrai Moon ne saurait pas trop faire la différence entre cela. Toutefois, il compte bien changer cela rapidement. Lorsque Lilith lui demandait la raison de sa question, il cherchait les mots encore une fois pour essayer de ne pas être trop blessant voire pas du tout.

- Que cela est de l'importance ou non n'est pas ce qui est important. Je ne sais rien sur le monde extérieur et je veux donc apprendre tout ce que je peux, mais surtout tout ce qui attise ma curiosité.

Moon ne savait pas s'il s'était montré distant, trop froid ou alors comme il faut. Quoi qu'il en soit, il repensait à sa réponse qu'elle avait dit. **je fais partie des créatures qui hantent ceux-ci depuis des générations** Que voulait-elle dire par là ? Il n'en savait rien. A croire que le monde extérieur est beaucoup trop bizarre pour lui ou alors ce ne serait qu'elle ? Comment savoir ? En lui posant des questions ? Mais Moon sait qu'il n'est pas doué pour parler. Alors pour poser des questions... Devait-il le faire ? mais par quoi commencer.. Que de questions sans pour autant savoir comment faire.

- Si je n'en pose pas c'est que je ne suis pas doué.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« La solitude est l'aphrodisiaque de l'esprit, comme la conversation celui de l'intelligence. » Emil Michel Cioran [+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-