Partagez | 
 

 Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mar 6 Aoû - 0:28











Tina Aaren
501 ans . Lycan . Célibataire . Bêta . En salvanniah . Hétérosexuelle .


Tina est une jeune femme débrouillarde. Sa cécité lui a appris à voir avec autre chose que ses yeux, et ne regrette à aucun moment de ne jamais avoir pu voir la lumière du jour. Elle n'en a d'ailleurs aucune honte de ne pas avoir le droit à une pupille noire ou des yeux de couleurs. Pour elle sa cécité lui a permis d'augmenter ses aptitudes considérablement. Etant donné que ses yeux ne lui servent à rien, son ouïe, son odorat et son touché, déjà augmentés par sa nature de louve sont d'un niveau plus élevé que la norme. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle peut combattre efficacement. Les mouvements de l'air, les bruits des mouvements... Elle se base sur ce genre de choses. La nature lui a permis d'être doté d'une force enviable sans pour autant en être surhumaine. Elle s'en sert... Peu. Son style de combat se base plus sur la force de son adversaire à vrai dire. Même si il se peut qu'elle use de la sienne pour le mettre à terre. De ce fait, elle réplique toujours après avoir senti l'attaque, attendant le moment inopportun pour répliquer. C'est ainsi d'ailleurs que l'on remarque qu'elle est malgré tout capable de réflexion. Elle ne s'élancera pas dans une bagarre comme ça et répliquera aux remarques acerbes par des réponses toutes aussi acerbes, parce qu'elle sait montrer les crocs lorsqu'il le faut.

Toujours joyeuse, elle voit la vie du bon côté et ne semble pas être la fille la plus féminine, s'installant comme elle peut, n'importe où, s'endormant n'importe comment. Elle ne parlera cependant pas de sa vie d'avant, évitant soigneusement la question ou mentant. Maladroite à ses heures perdues, le fait de ne pas voir peut être décourageant lorsqu'une racine ou une marche, voir même une dalle sort un tant soit peu du sol, provocant souvent des chutes. Mais heureusement pour elle, sa mémoire est en très bonne état et il sera rare de la voir tomber deux fois de suite au même endroit. Ses plus grands rêves seraient de poser le pied sur toutes les terres possibles et de rester dans la meute en voyant de nouvelles têtes peut-être.

Son handicape l'oblige à faire confiance aux autres, comme par exemple dans une ville ou un endroit inconnu. Sinon, elle n'aura aucun repères et semblera quelque peu... Déstabilisée. Elle aime profondément sa meute, et sera comme un chiot si jamais ils l'abandonnaient. De même qu'elle sait jouer la comédie et sa cécité l'aide assez, jouant la petite fille apeurée ou bien d'autre rôle, et ne se vexera même pas si jamais une réflexion comme le "tu vois !" sort, préférant en rire. Elle n'a aucun préjugés sur les gens, puisque de toutes façons elle ne juge pas sur l'apparence mais sur leur intérieur. Et pour ça, elle a du flair la p'tite.

Les membres de la meute la voient plus comme la petite soeur de la troupe, essayant de les aider et eux de l'aider lorsqu'elle en a besoin et sans qu'elle ne le demande, bien trop fière sans doute. Et puis, qui a-t-il de plus encourageant que de vouloir protéger les êtres chers ?

Et bien voilà, en espérant avoir été assez clair.




Tina est petite, il n'y a pas à chercher midi à 14 heures. Pourtant, il ne faut pas rester sur cette première impression. Elle n'en est pas moins agile et forte. Elle a l'apparence d'une fille à peine sortie de l'adolescence et pourtant il dégage d'elle une forte aura de bestialité et de sauvagerie. Son odeur est souvent celle des fruits, sucrée et pourtant douce, dénotant avec celle de son aura. La jeune fille pense à cacher ses formes féminines à travers des bandes. Elle se montre sous une forme plutôt jeune, pour tromper puisque si pour elle, l'apparence n'a pas d'importance, le voyant lui jugera à première vue la miss. Elle a une peau assez pâle. Son corps est fin et musclé bien qu'elle le dissimule sous ses vêtements.

Ses vêtements sont souvent dans les tons verts. Son petit plaisir personnel est de marcher pieds-nus, qui, selon elle lui permettrait de se rapprocher de la nature qu'elle aime. Elle porte souvent des vêtements amples, facilitant les mouvements. La jeune filles ne porte pas de bijou à proprement parlé, mais porte souvent un bandeau avec un pompom sur les côtés. En fait, on pourrait presque croire qu'elle est un maître dans ses manières d'agir et ses vêtements, le calme qu'elle entretient lorsqu'elle combat ou s’ennuie. La plante de ses pieds est abimée tout comme ses mains, résultat d'un dur labeur et son aversion pour les chaussures. Elle n'a pas les mains des jeunes femmes de la hautes société mais s'en contente parfaitement.

Pour revenir plus haut, ce qui pourrait capter l'attention des gens est en premier ses cheveux. Longs, du moins c'est ce qu'ils laissent penser, même si la façon dont elle les coiffe ne laisse pas tellement d'indices. Mais ce qui attire le regard est ce rideau de cheveux qui se place devant ses yeux, chose qui devrait gêner quiconque. Mais lorsqu'elle en dégage quelques mèches l'on remarque ses yeux. Vides. La pupilles ainsi que l'iris n'est presque pas visible et pourtant elle continue de les garder ouvert, même si elle ne verra jamais la lumière du jour. Il ne faudra d'ailleurs pas se vexer en la voyant vous parler en regardant le vide, enfin regarder... Sinon on peut dire qu'elle n'est pas moche, mais a son propre charme. Un petit nez capable de renifler bon nombre d'odeurs pour reconnaitre les gens sans être trompée et de fines lèvres dont l'intérieur est remplies de dents plus ou moins coupantes ainsi que des joues encore pleines finissent la description de son faciès. Elle a un visage plutôt arrondi ce qui renforce son apparence encore plus, inoffensive.

Malgré son âge qui doit être assez élevé parmi les gens de sa meute, elle semble avoir gardée une apparence trompeuse que peu de personnes connaissent comme étant un leurre.

Sa forme de louve est assez banale. Elle possède le poil gris virant vers le blanc, des yeux tout aussi vide que lorsqu'elle est en humaine. Ses griffes sont peu enviables puisque l'appréhension de les voir s'enfoncer dans la peau se fait sentir, de même pour ses crocs.  Elle doit bien mesurer 3 m et ne semble visiblement pas être dotée de la rage habituelle, de toutes façons aveugle qu'elle est, elle ne ferait que foncer dans le décor et s'assommer toute seule.

Voilà, voilà.

Tina est née quelque part en Salvanniah. Elle ne se souvient de rien de ses parents, à part de la voix agréablement douce de sa mère et de celle un peu plus bourru de son père. La miss doit bien faire partie des quelques enfants nés lycan. En effet ses parents font partis de ceux que le destin à choisi pour les voir tourner le dos à leur part d'humain. La petite fut leur rayon de soleil et pour être deux êtres qui avaient droit à une rage considérable en eux et pouvaient la faire sortir n'importe quand, il faut imaginer à quel point ils sont devenus respectivement papa et maman poule à l'instant même où ils ont posé les yeux sur elle. Leur surprise fut dans le fait où lorsqu'elle ouvrit les yeux, ce ne furent pas de jolis yeux verts comme ils l'auraient pensé et qui aurait du arriver qui les regardèrent, mais bien quelque chose de vide, comme si le prix qui leur avait été demandé avait été pris sur la gamine. Enfin bref.

Lorsqu'elle fut un peu plus vieille pour avoir l'occasion de parler et de marcher, ses parents la laissèrent se débrouiller seule dans la maison. Lorsqu'elle chutait, appelait le plus souvent sa mère et qu'elle savait que cette dernière n'était qu'à quelques pas mais ne venait pas l'aider à se relever, Tina cessait toutes jérémiades et se relevait comme si de rien n'était. Elle n'avait pas eu longtemps droit au loisir de se retrouver dorloter par sa mère lorsqu'elle tombait. Ce n'était que le silence qui pouvait lui répondre dans ce genre de cas et même si elle entendait sa mère qui retenait quelques sanglots, essayant de se faire discrète, la petite l'entendait très bien et baissait toujours piteusement la tête. Cela avait duré quelques temps, puis aucune rencontre brutale entre la fillette et le sol n'avait été à plaindre de même que les murs ou autre surface avaient bien été mémorisés. Son père, anciennement soldat avait du arrêter sa profession pour devenir chasseur, vendant ses viandes sur le marché. Personne ne pouvait savoir ce qu'ils cachaient en eux.

Ils évitaient autant que possible toutes relations amicales avec les autres, ne sortant que lorsque c'était nécessaire. La famille déménageait souvent, de peur que les gens ne découvrent leur race et qu'ils ne prennent peur ou voir pire qu'il les massacre. La peur planait sur eux. Les voisins les voyaient comme des gens bizarres, mais ne faisaient pas de bêtises, alors tout se passait pour le mieux. La fillette sortait pourtant de temps en temps lorsque ses parents n'était pas la pour la surveiller ou jouer avec elle, se mêlant sans crainte avec les autres enfants de l'endroit ou ils habitaient. Elle avait souvent des difficultés avec son environnement mais les gens venaient souvent l'aider. Pauvre petite fille qu'ils disaient. Ils n'avaient pas vu que les entailles qu'elle se faisait se régénéraient rapidement, et que dans quelques années, elle n'aurait aucun mal à les tuer.

Peu de temps après, ils déménagèrent de nouveau, de nuit, fuyant le regard des villageois qu'ils auraient eu le jour, les questionnements sur leur départ. Le père avait déjà commencé à entraîner sa fille, puisque étant ancien soldat, il lui restait des souvenirs de son apprentissage, même si pour elle il avait du modifier certaines choses. C'est à l'âge de 12 ans que sa vie changea, ou commença selon les versions. Elle devint une adolescente et ses formes commençaient à pointes le bout de leur rondeur. Ses saignements ou plus communément appelés menstruations apparurent également. Elle avait souvent mal à la tête, mais parvenait parfois à se contenir, sinon la fuite et les dommages collatéraux étaient au beau fixe. Elle n'avait pourtant jamais commis de meurtre.

Ce n'est qu'à l'âge de ses 17 ans, que certaines envies s'immiscèrent dans son esprit. Les gens ont chacun une odeur, bien distincte pour elle, qu'ils soient assez loin ou non, même si à partir d'une certaine distance il lui est impossible les distinguer. Et pourtant, l'une d'elle capta toute son attention. La demoiselle se mit à le suivre sans vraiment s'en rendre compte, évitant comme elle le pouvait ceux qui étaient là, ne distinguant pas leur masse. Mais dans sa poursuite elle ne pu voir le pied qui sans le vouloir se mettait en travers de sa route et la faisant chuter, ou plutôt trébucher sur lui dans un cri purement féminin. L'odeur envahit alors inévitablement ses narines et du prendre quelques secondes avant de se reprendre. Ou du moins se fut le bruit très distinctif d'un rire qui la ressaisit.

-Ahah ! Et bien Anàrion, tu attires les filles dis-moi !

Elle ne put pas vraiment savoir la suite, puisque le jeune homme du frapper l'autre, mais ne reprit pas la marche pour autant. La demoiselle fit demi-tour sans s'excuser, la gêne ayant pris le dessus sur le reste, la frange de ses cheveux recouvrant ses yeux sans laisser une chance aux autres de voir ce qu'ils cachaient. Une main se posa sur son bras, qu'elle rejeta toute aussi rapidement et prit la fuite, sans chuter, se mêlant à la foule. L'aveugle ne le vit plus pendant quelques jours et cru bien malgré elle qu'il disparaisse. Elle était dans une forêt, près d'un point d'eau à fixer le vide lorsqu'elle l'entendit et lui demanda d'approcher.

-Vous avez l'ouïe fine dis moi, jeune fille. Ainsi que de bonnes jambes...

-Je sais...

-Hum... Puis-je voir vos yeux ? Si ce n'est pas trop indiscret ?

La miss soupira puis redressa la tête de son côté, hochant la tête et le laissa écarter ses mèches de cheveux. Pas qu'elle n'est peur de sa réaction lors de leur première rencontre, sachant que certains voyaient ses yeux d'un mauvais oeil. Pourtant il ne remit pas les mèches, se contentant de les écarter et de les mettre derrière ses oreilles. C'est depuis cette instant qu'ils se donnèrent rendez-vous, au même endroit, souvent. Il lui décrivait les paysages qu'il avait pu voir durant ses voyages et d'autres choses que nous épargnerons.

Mais comme toute bonne chose a une fin, celle-ci ne manqua pas à la règle. Lui qui la pensait humaine ne la vit pourtant vieillir, ou alors très peu durant le temps de leur "relation". Mais jamais elle ne lui révéla quoi que ce soit. Lui, un elfe avait pourtant faibli devant une lycanne. C'est pourtant durant l'une de ses crises qu'il la suivi dans la forêt, endroit qui causa sa perte. Elle ne pensait plus à rien sur le moment. Ses os la firent hurler de douleur, sa peau parut se déchirer sous les changements mais après, se fut le noir total. Aucun souvenir. Rien Pourtant lorsqu'elle se réveilla, nue, c'était bien une odeur de mort qui se dégageait un peu plus loin. Une seconde odeur se mêla à la première qu'elle identifia comme celle... Du sang ? Pourquoi avait-elle également ce goût ferreux dans la bouche ? Tina posa sa main sur ses lèvres, sentant un liquide sur le bout de ses doigts.  Ses yeux s'écarquillèrent d'eux-même. Se redressant, elle se prit les pieds dans quelque chose de... Dur ?

Elle tâtonna le sol derrière elle en espérant toucher ce qui l'avait fait chuter et qui était l'origine de ces mauvaises odeurs. Elle rapprocha son nez pour flairer la masse, sanguinolente tout en continuant son observation tactile. Ce corps lui était familier, sans qu'elle ne puisse savoir pourquoi... Quelque chose lui manquait pour le savoir, une chose qui aurait pu lui arranger l'affaire... Etant déjà bien amoché au vue des cratères qui figurés désormais sur son corps. Il lui manquait la tête... Seulement la tête. Elle n'avait pas oser pousser son observation plus loin... Elle venait de lacérer quelqu'un à mort et... De lui dévorer la tête... Tina, sous le choc recula jusqu'à percuter un arbre dans le dos. Elle pensa d'abord à quelqu'un venu espionner mais le bruit de la collision la rassurèrent. Même si elle passa sa nuit à se lamenter sur son geste.

Ce n'est que le lendemain que ses parents la retrouvèrent. Aussi vêtue qu'Eve, recroquevillée contre un arbre, sale et visiblement secouée par des sanglots. Ce n'est qu'en les entendant et en les sentant qu'elle redressa la tête, les joues et les yeux rougies par ses larmes. Elle se jeta sur eux et n'eut heureusement pas à leur expliquer ce qu'il venait de se passer, le voyant de leurs propres yeux. Ils durent quitter leur habitation après cela, sachant qu'ils ne seraient pas à l'abri des doutes quand à cette disparition. Et vu le temps qu'ils y avaient passés, cela valait mieux pour eux.

L'aveugle passa une dernière fois dans les rues de la ville, accompagnée de sa mère, passant dans un chenil et y récupérant un chien. Il devint les yeux de la miss en quelques temps. Lors d'une traversée, la demoiselle fugua du campement d'infortune pour la nuit ou dormaient ses parents. Elle n'était pas perdue, son animal était là, avec elle. Ils chassèrent leur nourriture, s'arrêtant parfois à des points d'eau pour se rafraîchir. Tina aimait cette vie là, sans aucune contrainte à part survivre.

Elle y rencontra quelques temps plus tard l'Alpha de la meute dans un endroit plutôt anodin, enfin dans un plan d'eau. Elles s'étaient toutes les deux senties, se sachant de la même race. Elle était seule à ce moment-là et l'accueilli dans sa meute. La famille qu'elle avait "perdue" se retrouva dans cette troupe. Son compagnon canin la quitta en fin de vie, dans la nuit, dans un dernier soupire. La jeune fille en fut touchée, mais fit profil bas durant toute sa durée de deuil. Ne pas s'attirer une pitié qui n'avait pas lieu d'être, ou d'autre sentiment. Avec le temps et de l'entrainement, la jeune fille devint la bêta de la meute. Elle encourageait du mieux qu'elle pouvait sa "seconde famille".


Pseudo: Alwine
Âge: ~
Fréquence de connexion: Ca dépend
Un petit commentaire: Non, j'en ai pas, à part que je trouve que je suis absolument magnifique.
Code du règlement:
Spoiler:
 

© Copyright 2011 - Fiche de présentation : LYLINEE



Dernière édition par Tina Aaren le Mer 7 Aoû - 3:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mar 6 Aoû - 9:12

Bienvenue ^^

Courage pour la suite de ta fiche ^^
Et il faut trouver le code :p XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mer 7 Aoû - 3:07

C'est pour dire que j'ai... Fini '-'
Enfin j'espère que cela vous ira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mer 7 Aoû - 7:21

Pour moi tout va bien, mais je me demande une chose... Tu fais comment pour savoir que tes vêtements sont vert? ^^
Je blague je blague, tu as mon oui =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mer 7 Aoû - 11:13

Pareil pour moi ^^

OUI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mer 7 Aoû - 12:48

Ahah merci ^^
Et bien en fait, elle doit pointer ce qu'elle a sur elle et faire "pareil"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   Mer 7 Aoû - 13:46

Deux oui ! Rebienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tina Aaren, ou le loup dans la peau du chaperon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» L'Opéra ou comment brûler un loup dans la chaufferie [Chastity, Comte] [20/12/41]
» Empreinte de Loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-