Partagez | 
 

 Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Ven 7 Juin - 11:03

Le voyage avait été long et éprouvant pour nous tous. J'avais combattu des créatures aussi étranges, terrifiantes que dangereuse et j'en gardais quelques séquelles. J'étais presque devenue parano, au grand désespoir des mes guerriers. Le fait d'être sur un continent qui m'était totalement inconnu ne devait pas aider la manœuvre.
Il nous restait encore du chemin et je me détestais à l'idée de ne pas avoir acheter de monture et de devoir tout faire à pied.
Mes hommes semblaient aussi fatigués que moi et une pause s'imposait désormais.
Je soufflais en laissant lourdement tomber mon sac sur l'herbe verte pour me masser les épaules, blessées par mes sabres et le poids de mon paquetage.

_ Bien, on fait une pause. Quartier libre pour tout le monde. Attaché les chiens et aller vous détendre.

Nous en avions tous bien besoin. Les trois hommes se mirent à sourire e sautiller de joie en s’affairant à leur tâche et en déposant les bagages rapidement au sol avant de partir explorer les environs.
Je souriais à cette simple vue. Ils ressemblaient à des enfants dans un univers incroyablement beau et mystérieux.
A mon tour, je décidais de marcher un peu, je savais qu'un lac ne se trouvait pas loin et me rafraichir n'était pas une mauvaise idée.

Après quelques minutes de marche, une lueur argentée m'ébloui, recrachant les rayons du soleil dans mes prunelles grises bleutés. Je plaçais machinalement ma main devant mes yeux avant d'écarter les doigts pour contempler la vue.

Tout était décidément magnifique dans ce pays. La faune était la flore était splendide et je m’émerveillais deva,t tant de beauté. Nous ne connaissions pas tout ça, nous les lycans, nous étions piégés dans une foret sombre et brumeuse qui garantissait la sécurité du campement.
J'aurais voulu qu'ils voient tous ca. Peut être que j’achèterais une toile sur la route.

Je jetais vivement un coup d'oeil autour de moi avant de retirer mes bottes pour glisser mes chevilles dans l'eau. Elle était parfaite, ni trop froide ni trop chaude. Juste à la bonne température pour se rafraichir sans frissonner. Je me mordillais la lèvre avant de retirer mon short et mon haut de cuir, détachais mes cheveux et rentrais rapidement dans l'eau claire.
Je me surpris à rire avant de plonger pour observer un peu le fond du lac. Toutes les créatures ici étaient colorés, teintait d'une vie merveilleuse.
Je remontais lentement à la surface, consciente de mon imprudence à me baignait ainsi. Mais il fallait tout de même bien que me lave et enfile ma robe si je voulais être présentable pour mon rendez vous.
Je pouvais me trouver ainsi milles excuses d'être en tenue d'Eve dans un lac elfique. J’espérais qu'il ne soit pas pudique.
Ma tête sortie de l'eau pour prendre un bol d'air et je profitais de la douce mélodie des clapotis de l'eau.
C'est alors que j'entendis les chiens. Des aboiements graves sortaient de leur gorge et je pouvais entendre d'ici les laisse claquer entres elles.
Quelqu'un était là ou s'approcher. Avant que je ne puisse rejoindre le bords, une ombre se dressa devant moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Dim 9 Juin - 20:24

À quoi est-ce que je ressemblais maintenant? Tant de choses m’ont ouvert les yeux depuis mon départ et même avant pourtant j’avais préféré faire le sourd oreille et maintenant où étais-je? J’étais de retour dans cette embarcation qui m’avait tellement rendu malheureux sur la première traversé. Pourquoi n’ai-je juste pas écouté les deux personnes qui m’ont averti? Les deux m’avaient pourtant averti de ne pas prendre mon frère à la légère et moi comme un imbécile il m’a fallu prendre presque un mois entier à chercher sur un territoire qui m’était inconnu pour comprendre qu’ils avaient raison. Tout était là devant moi lorsqu’on m’avait offert la possibilité de me voir, mais j’étais aveuglé par mes propres ambitions. J’avais même prit mon frère pour quelqu’un de stupide, mais en fait c’était moi la personne stupide. Croire qu’il aurait donné sa position aussi facilement, je n’aurais jamais dut avoir traversé, maintenant il était trop tard. J’avais mérité de me retrouver sur le sol de ce bateau, j’étais là assis dans un coin, seul et misérable. J’aurais pu faire différent, utilisé de mon rang, mais après avoir traité mes semblables pareils, je ne méritais même pas le rang que je possédais. De toute façon, qui voudrait d’un roi aussi imbu de lui comme cela. J’ai le don de toujours pouvoir me rabaisser aussi facilement, et pourtant est-ce que je le mérite vraiment? Personne ne peut vraiment répondre à cette question parce que je suis seul.

Cela faisait tout de même plusieurs jours que j’étais à bord du bateau à me morfonde dans mon coin. Cependant, je n’avais pas perdu de temps lorsque ce fut l’heure de débarquer, mes yeux avaient parcouru tous les personnes qui descendaient. Ce fut le petit groupe de trois hommes et une femme qui attira mon attention. Ils n’étaient pas humains et je pouvais en faire la différence, quelque chose me faisait peur de leur personnalité et j’avais besoins de faire une petite inspection de ces personnes, mais avant tout j’avais besoins de retourner chez moi. Je me devais de dire à mon père tout ce qui s’était passé de l’autre côté. Je me doutais qu’ils en savaient déjà beaucoup, mais tout de même c’était mon devoir. Lorsque mes pieds touchèrent enfin la terre de nouveau deux gardes impériaux m’attendaient, j’avais raison de croire que mon père était déjà au courant de tout. Avant de partir je dis à l’un d’entre eux de suivre le groupe et de rester loin de leurs yeux. Ce n’était pas ce que son père lui avait demandé, mais il se savait obliger de m’écouter alors il partit derrière le petit groupe gardant un écart assez grand sans vraiment les perdent de vue. Prenant quelques-uns de mes effets et laissant le reste à mon accompagnateur, je partis en direction du royaume. Je savais que les visiteurs n’allaient pas se rendre loin, mais connaissant le chemin j’avais tout le temps que je voulais.

En arrivant au château, ce ne fut pas mon père qui m’accueillit, mais ma mère. Son visage apeuré me faisait comprendre assez rapidement qu’elle s’était inquiétée pour moi. Peut-être que Nevi lui avait parlé de ma mission en terre humaine. M’approchant d’elle, je me permis de la prendre dans mes bras et de l’embrasser sur le front. Je lui promis de revenir bientôt pour lui raconter le tout et lui demanda si mon père était libre. Elle me répondu que non, alors je la saluai et partit vers mes cartiers pour déposer tous mes choses. Je pris aussi le temps de me changer, je ne voulais certainement pas les alarmer lorsque j’allais faire mon apparition auprès de leur petit groupe. Ce fut alors la tenue civile que je prise, de bon pantalon pour parcourir de longue distance et un léger chandail en soi. Je pris tout de même mes précautions en prenant un arc et une épée courte. Je fus surpris tout de même de voir arriver le garde que j’avais envoyé à leur poursuite au moment où je sortais du château. Je fus tout de même reconnaissant de son travail et me dirigea vers l’endroit qu’ils m’avaient désigné. Le lac éternelle, un bon endroit pour se reposer, mais ils avaient mal choisi leur endroit pour camper. Cet endroit était d’une certaine façon sacré, alors ils pouvaient leur arriver malheur ci des Elfes les trouvaient là-bas.

En arrivant près du camp je pus voir qu’il n’y avait personne. Je fis attention de ne pas faire de bruit, mais les chiens réussirent à me sentir. Les aboiements durent avertir l’un d’entre eux parce que j’eus le temps de le voir arriver avant de continuer mon chemin vers le lac. En arrivant au lac je vis mes craintes, la femme du groupe était en train de se baigner. La vision était plaisante, mais il y avait tout de même des risques, alors je m’approchai du bord de l’eau me laissant découvrir au moment où elle arrivait bord du lac. Je m’accroupis sur le bord de l’eau et la regarda dans les yeux.

    - ‘’Il est assez dangereux pour un inconnu de se baigner dans ce lac, surtout pour une femme.’’


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Lun 10 Juin - 11:35

Je destinais au grand homme qui se tenait devant moi un regard surpris et perdu avant d’émettre un hoquet de surprise. Contrairement à toutes les autres femmes, je ne cherchais pas à cacher ma nudité. Mon regard se posa directement sur mes armes, étendue au bord du lac. Je décidais de m'approcher, lentement, avant de voir la silhouette s'accroupir et d'entendre sa voix.
Dangereux? Surtout pour une femme? Visiblement, l'inconnu ne connaissait pas ma nature animal, ce qui me soulageait plutôt qu'autre chose, et peut être bien qu'il pourrait me montrer le lieu de mon rendez vous, si je devais sympathiser.
Je fendis mon visage humide d'un large sourire avant de me diriger vers mes affaires.

_ La plupart des femmes sans doute, mais pas pour une guerrière. Sans vouloir manquer à votre respect, je ne vois pas ce qui pourrait être dangereux ici. Tout est si... Merveilleux.

Mes yeux avaient pris une lueur enfantine, tintaient de cristaux d’émerveillement face à ce paradis. Après m'être assurée que personne d'autre n'était dans les parages, je décidais de me lever lentement de l'eau, aussi pudique que d'habitude, c'est à dire aucunement, pour me diriger vers mes affaires. Je sortis de mon sac une robe achetée plus tôt dans mon voyage. Elle était d'un blanc lumineux qui réfléchissait la lumière du soleil, je l'avais choisie pas trop longue et cousue de fil dorée.
Je décidais de m'attacher les cheveux en chignon avant de faire pendre une ou deux mèches et incruster une broche.
Le reflet de l'eau me choqua. Je n'avais jamais été aussi présentable, et me voir en "femme" me perturbait beaucoup. A ma mine désemparée, mon interlocuteur m rendit un regard curieux.

_ Je n'ai pas l'habitude à ce genre de tenue. Mon rang ne me permet pas d'être aussi présentable d'habitude. Si mes hommes me voyaient, ils se tordraient de rire. Et je les comprendrais parfaitement. J'ai l'air grotesque!

Je grimaçais à nouveau en tirant sur les côtés de la robe, que je trouvais trop large à mon gout. Le tableau devait être amusant mais l'idée ne me traversa pas l'esprit. Je me ressaisis avant de me diriger vers ce qui ressemblait à un elfe: grand, beau et élégant.

_ Désolée, la surprise m'a visiblement détournée des bonnes manières. Je suis Doylana Katell.

Je me mordis la lèvre avant de poursuivre, peur sûre de mon coup.

_Je suis l'Alpha de la meute Karath, j'ai rendez vous en ces terres avec un prince. Lókë Almárëa, si mes souvenirs son exactent.

J'étais persuadée du fait qu'on ne s'amuse pas à torturer les invités de la royautés. Et je l’espérais vraiment. Car se battre dans cet accoutrement révélerait un grand spectacle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mar 11 Juin - 21:44

Je ne pouvais pas dire que l’image qui se posait à moi n’était pas intéressante, mais il y avait quelque chose de cette femme qui me laissait un peu perplexe. Après avoir été si longtemps avec les humains je pouvais voir la différence qu’elle avait, mais sans être capable de mettre mon doigt dessus. Une chose qui me frappa tout de suite fut le regard d’un instant aux armes qui était là-bas près de son linge. Je pouvais comprendre son sentiment de vouloir se protéger d’un homme armée en plus, cependant elle disait elle-même qu’il n’y avait rien de dangereux dans une place aussi merveilleuse que le lac éternel. C’est quelque chose qu’on dit souvent des choses qui sont merveilleuses. Plus c’est beau de l’extérieur plus les épines sont empoisonnées. Elle avait la chance de ne pas savoir, mais bon qu’avais-je vraiment à recevoir de lui dire, tout ce que je devais faire c’est empêcher d’autre Elfe de la voir se baigner dans le lac. Je n’eus même pas à utiliser de mots pour la faire sortir, elle le fit par elle-même ce qui me surprit un peu. Était-ce un réflexe? Après avoir vue le corps nue de cette femme je ne fis que détourner le regard. On dirait bien qu’après toutes ses années je n’ai au moins pas perdu le respect que je détiens pour l’intimité d’une personne.

    ‘’Il y a plusieurs choses que vous ne savez pas sur cet endroit, mais je ne prendrais pas le temps de vous l’expliquez cela n’en vaut pas la peine.’’

Après ces mots, je me permis de lever le regard et fut tout de même éblouis par l’image de cette femme guerrière dans cette robe. J’en avais même perdu les mots. J’avais l’impression d’avoir quelque chose de pris dans la gorge, comme une sorte de grosse boule de poil. C’est une drôle d’image, mais je ne savais pas vraiment à quoi faire référence si ce n’est que ça. J’essayais du mieux que je pouvais pour reprendre mes esprits pendant qu’elle essayait d’être plus alèse, en fait je n’avais pas vraiment d’idée de ce qu’elle faisait, mais je pouvais facilement comprendre que ce n’était pas dans ses habitudes de porter cette tenue et non seulement parce qu’elle le disait, mais ses expressions voulaient tout dire. Je réussi tout de même à me concentrer sur ses paroles, j’avais bien beau être éblouis je me devais de garder ma tête prêt à tout. Je savais que d’autre homme parcourait la forêt et je pouvais me mettre en danger. Guerrier ou pas, plusieurs contre un, j’étais au désavantage, alors je ne fis qu’écouter. Quelques mots me prirent par surprise, pourquoi parlait-elle de meute… Attends! Mon père m’avait déjà parlé de personne pouvant prendre la forme d’un loup. Il m’avait parlé de ces hommes et de ces femmes spéciales qui avait fait irruption durant la première guerre. Je ne fus pas surpris par contre d’entendre mon nom apparaitre, je savais que mon père était occupé et il voulait à tout point que je commence à faire un peu de politique par moi-même.

    ‘’Savait-il que vous viendriez? Nous avons reçu comme nouvelle que le Prince vient à peine de rentrer des terres humaines. Parce que s’il aurait su qu’une aussi jolie femme l’attendait, il ne vous aurait point fait attendre.’’

Peut-être que c’était mieux pour moi de savoir ce qu’elle voulait vraiment avant de dire qui je suis. Je me devais de cacher mon identité et pour ma survie je devais l’éloigner de ces compatriotes. Sans armes et sans aide j’avais peut-être une chance de sortie vivant. Je sais que je donne la vision que cela va mal se tourner, mais étant de mon rang et seul dans la forêt je me devais de faire attention à tous mes mouvements. La regardant dans les yeux, je défis ma ceinture qui retenait mon épée en place et la déposa sur le sol. Je fis de même avec mon carquois de flèche et mon arc. Je ne voulais en aucun cas provoquer, alors c’était pour moi une des meilleures façons de montrer que je ne voulais aucun mal. Prenant une grande inspiration, je lui tournai le dos et commença à marcher dans la forêt. Juste avant de disparaitre de sa vue, je lui fis un petit signe lui indiquant de me suivre. En tout cas, si elle voulait réellement parler avec moi, elle allait être obligé de me suivre, alors je n’avais vraiment rien à craindre sur le fait qu’elle allait me suivre. Je pris un chemin pas très accentué pour qu’elle puisse me voir assez bien. Passant à côté des plus anciens arbres de la forêt, ce n’est pas pour rien que cet endroit est sacré. D’après les anciens, tout a commencé ici. C’est ici même cas vue le jour le premier de notre race, mais ça à quoi bon le divulguer à une personne qui ne vit pas sur nos terres. Le jour où une guerre éclatera ici, les Elfes se verront obliger de se défendre et de sortir de leur petit cocon de réconfort.

    ‘’Voilà, nous allons attendre ici.’’

Une place assez facile à trouver pour un Elfe, mais de toute façon, je n’avais pas à trouver une place vraiment facile, elle était là pour moi sans vraiment le savoir. Où peut-être le savait-elle, mais elle ne le laissait pas paraitre. Je pris place sur une grande racine et attendit qu’elle prenne place quelque pars ou plutôt qu’elle me rattrape. J’avais pris un légère avance, moi je ne regardais pas vraiment ce qui m’entourais parce que je connaissais cet endroit comme ma poche. Fermant les yeux j’attendis qu’elle pose ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Ven 21 Juin - 11:58

Mon interlocuteur n'avais tout de même l'air pas très loquasse. Il ne m'expliqua pas les dangers de ces lieux, que je peinais d'ailleurs à imaginer comparé à nos terres détruites. Je ne pris pas note et m’empressai de la suivre car même si c'était imprudent, j'étais une louve, une guerrière et j'avais des hommes dans la forêt, de plus mes chiens n'étaient pas loin et il semblait être le seul à connaitre l'Elfe avec qui j'avais rendez vous. 

J'avais l'impression de baigner en plein rêve. L'air était pur, frais et réconfortant, le soleil réchauffait doucement ma peau encore humide et l'herbe chatouillait mes chevilles délicatement. Les arbres était d'un vert presque écarlate, les buissons tous fleuris de différentes couleurs vives et harmonieuse. Je n'avais pu m'empêcher de ralentir pour contempler.

Mon visage s'était peint d’émerveillement, mes yeux pétillaient devant ces joyaux comme un enfant devant un amas de cadeaux, je me surprenais même à rire doucement, tout simplement heureuse.

Au bout de quelques minutes, j'avais rejoins l'Elfe et retrouver mon visage neutre, mais mes pupilles continuaient à briller et à papillonnaient ici et là. Je pus tout de même parler sérieusement.


_Vous connaissez l'Elfe que j'attends? Je dois dire que je suis très étrangère à tout cela et discuter dans un endroit pareil des affaires de nos races me dérange un peu. J'espère que le... Prince... Comprendra.

Je n'avais pas l'habitude à la royauté. Tout ces grades de princes, reines, princesses, prêtresses.... M'échappaient un peu. Et j’espérais avoir sorti le bon. ]
Voyant l'incompréhension de mon interlocuteur, je souriais.

_Nous sommes plutôt méfiant chez nous. Ce n'est que par pure précaution. 

Et c'était vrai. Après les brimades, les chasses et les critiques envers notre race, nous peinions à faire confiance à un étranger de plus s'il s'agissait d'une autre race. Nous ne savions jamais à quoi nous attendre, et si je disparaissais, la meute régnerait dans un chaos et l'époque des lycans sanglants reviendrait bien trop rapidement. 
Après un long moment de silence, je tournais de nouveau la tête vers lui.

_Vous le connaissez?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Jeu 18 Juil - 6:13

Je pouvais comprendre la lueur dans les yeux de cette lycanne, après voir passer du temps chez les humains. Je pouvais comprendre comment elle se sentait face un endroit avec autant de merveille, autant de couleur, autant d’air frais et même avec une beauté inégalé. Ce n’était vraiment pas difficile à comprendre, j’avais eu tant de plaisir moi aussi à revenir dans mon royaume et voir autant de beauté, nous sommes choyer par la déesse et je le sais. Plus jamais je ne pourrais dire quelque chose de mal sur nos contrées tandis que de l’autre côté ils souffrent, pas juste les humains, mais les arbres souffrent de leur stupidité. Des paysages noirs, dégoutant, affreux, monstrueux même voilà ce que nous offrait le royaume humain. C’est une vraie humiliation que les hommes ont fait à la nature offert par la déesse. Je pouvais sentir une rage bouillir en moi à chaque instant, cette même rage que mon peuple combat, mais que j’ai tant de difficulté à me débarrasser. Une rage qui un jour pourrait causer ma perte, c’est une émotion incontrôlable et moi j’étais qu’un simple petit joueur sur un grand jeu d’échec, cependant aussi petit que je pouvais être la vie de plusieurs personnes étaient dans la paume de ma main.
J’ai bien dit des questions, mais ce genre de remarque était presque blessante. Il y a des choses difficile à comprendre, mais comment une personne supposer être classer dans le haut de la hiérarchie d’une race pouvait dire qu’elle ne connaissait pas les hiérarchies externe de son petit campement dans une forêt aussi minable soit-elle. Je n’avais rien contre elle particulièrement et je me devais de faire attention de ne pas laisser les remarques m’affecter de peur de lui dévoiler trop rapidement qui je suis, cependant, il y avait des choses qui pour moi ne pouvait pas réellement exister. Elle en était un exemple parfaite, une magnifique femme avec tant de savoir cependant possédant une lacune face au politique étrangère et celle de ses alliés ou futur allié.
’’En fait c’est très difficile pour moi de croire qu’une femme comme vous possède aucun savoir sur ce genre de chose. Bien sûr que je connais le prince, peu d’Elf pourrait vous dire le contraire. Vous savez, chez nous le prince pourrait être reconnu comme l’une des personnes les plus importantes du royaume. Bien sûr il y a son frère et sa sœur, ainsi que ses parents, mais étant l’héritier du trône, nous pouvons dire qu’il est la deuxième tête dirigeante de tous les Elfes.’’

Ce n’était pas pour me remonter personnellement que je disais tout cela, mais c’était malheureusement la vérité. Ma mère avait très peu de pouvoir concernant les décisions du peuple elfique parce que mon père n’avait jamais voulu que personne d’autre que moi, je puisse savoir comment diriger. Pourquoi? Je n’en ai aucune idée, mais malgré que je sois le futur roi je préfère tout de même ne prendre aucune chance et retrouver mon frère pour qu’il prenne ma place. Je me savais assez compétent, mais quelque chose dans ma tête m’alertais, un danger? Je ne sais pas plus, mais je devais faire attention à mon avenir. Peut-être serait-il le temps pour moi d’aller voir la une prêtresse pour avoir quelque petit renseignement sur mon avenir? Bonne idée à la fois une mauvaise, parce que je ne devais pas précipiter les choses et peut-être que la vision ne ferait pas mon affaire et le futur ne peut pas être changé. Revenant à moi, je plantai mes yeux dans le regard de la dame, j’aurais bien aimé être capable de lire dans sa tête, mais à quoi bon cela me servait-il?
’’Dite moi Doylana Katell, à par vouloir parler avec notre prince de chose qui concerne le futur de nos peuples, pourrait-il réellement avoir confiance en vous? Vous savez je dis cela tout simplement, vous n’êtes pas seul et bien armée dans une forêt pacifique et vous vous êtes baigner dans un lieu sacrée pour notre peuple. Alors pouvons-nous vraiment croire que vous êtes ici pour le bien de nos peuple ou plutôt pour profaner nos lieu et tuer notre prince?’’





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mer 24 Juil - 10:22

Les questions de cet homme m'avait perturbé. Mes yeux manquèrent de sortir de leurs orbites respectives alors que ma bouche s'ouvrait en grand. Je secouais la tête, baladant ainsi mes mèches brunes avant de respirer pour ne pas m'énerver. Je ne savais pas pourquoi mais cet homme me rendait nerveuse et susceptible.

_ Je suis venue ici pour arriver à un accord diplomatique pour le bien des Elfes et des Lycans. Je suis Alpha de la meute Karath et j'ai réussi à créer un peuple digne de ce nom. Nous sommes organisés et contre les métamorphoses inutiles, je dirige mon campement du mieux que je le peux et des alliés fidèles seraient les bienvenus. Je sais que vous êtes un peuple dont les arts sont gravés dans les légendes.

Je prenais soin de choisir mes mots, mais je n'étais pas une grande diplomate. Je n'étais habituée qu'à diriger des hommes dont la rage était parfois difficilement contrôlable. Je ne savais pas vraiment agir en douceur, je ne savais que gérer les Lycans.

_ Je ne suis pas un danger pour les Elfes, je viens ici proposer une alliance qui ira bien sur dans les deux sens.


Je me mordillais la lèvre avant de poursuivre.

_ Je vous en ai trop dit. J'ai rende vous avec le prince et j'ai même acheté une robe présentable pour cette occasion, je ne vous en dirais pas plus.

J'observais le lac avant d'ajouter, un peu confuse.

_ Et je suis navrée pour le lac, je n'en savais rien. Nous n'avons pas les mêmes cultures.

Je m'inclinais en signe de respect avant de tourner les talons, parfaitement inconsciente qu'il s'agissait du prince lui même en face de moi. Je partais calmement, sûre de moi et de mes capacités. Le masque d'Alpha se déposa sur mon visage qui devint neutre alors que mes prunelles jetais un regard sur l'Elfe présent derrière moi. Il avait presque réussi à me vexer. Mais je pouvais comprendre la méfiance envers un souverains, j'étais moi même souvent amenée a me défendre contre différente attaque. Mais j'avais un avantage énorme; mon peuple. Nous étions une grande famille et tous étaient là les uns pour les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Dim 28 Juil - 3:47


Je pouvais comprendre mon manqué de confiance envers la chose qu’était la lycanne, mais je devais me faire à l’idée qu’elle n’était pas ici pour mon mal. Je pouvais le dire, tout cela est stupide de ma pars. Je prenais tant de précaution, mais tout ça pourquoi? Pour essayer de me protéger d’une aussi belle femme qui avait pris la peine de se mettre présentable devant moi? Je devais être vraiment un idiot de penser deux secondes qu’elle pouvait même me faire du mal dans mes forêts. Je savais que ma présence avec une personne non-elfique dans des lieux aussi sacrée l’un que l’autre n’était pas passé inaperçu dans les tribus. Je savais que dans ses régions de la forêt on pouvait trouver plusieurs campements d’Elfes cherchant à protéger ces lieux. Je ne pouvais même rien faire s’ils décidaient d’intervenir, mon rôle parmi le peuple ne s’étendait pas dans les tribus qu’on pouvait dire de sauvage. C’est un mot plutôt ingrat pour les décrire, mais je ne savais comment parler de ses Elfes qui n’avaient pas suivi le changement de nos ancêtres. Ils étaient bien sûr têtu, mais s’ils voulaient suivre la voix que la déesse je ne pouvais rien faire. Lorsque mes pensées furent libres de cette petite absence imprévue, je me concentra de nouveau sur Doylana. Je vis rapidement que je l’avais  perturbé sans même le vouloir, je ne savais pas comment me rattraper sans avoir à dire qui j’étais, ce n’était toujours pas dans mes plans, mais je sentais que je n’allais plus avoir le choix et cela très bientôt.
Je ne fus pas surpris de ce qu’elle me dévoila, je m’attendais déjà à entendre quelque chose comme cela, aussi non pourquoi serait-elle réellement venu ici? Nous exterminer sous l’ordre direct du nouveau roi d’Aetarh? Comment un jeune roi comme lui pourrait même penser à nous faire tuer? J’aurais plus cru qu’il aurait cherché à nous faire comme esclave et combattre pour lui. Je ne pouvais pas dire qu’envoyer une aussi jolie femme était une mauvaise idée parce que même chez les Elfes on pouvait reconnaître la beauté chez une personne. Peut-être même plus que chez ses crapuleux humains. C’est la suite qui me surpris, je ne m’attendais pas à ce qu’elle s’incline et encore moins qu’elle me quitte. Ses pas la menait dans une direction complètement inverse de moi, je commençais presque à me sentir mal de lui mentir autant, mais peut-être était-ce tout simplement un test que je lui faisais passer. Je ne savais même pas moi-même, cependant lorsque son regard se posa dans le mien de nouveau je sus immédiatement que je devais faire quelque chose. Je ne pouvais pas la laisser partir sans même savoir que j’étais celui qu’elle cherchait, celui avec qui elle voulait tant parler de cette alliance. Me levant de mon trône royale où plutôt de ma racine d’arbre, je partis la rejoindre, mais pour faire un peu différent c’est sûr la gigantesque racine d’un arbre millénaire que j’apparu à la noble Alpha de la meute Karath.
- ‘’Vous savez ce qui me trouble Doylana? C’est qu’après avoir tout ce temps en ma présence sans que je prenne la peine de me présenter vous n’avez toujours pas essayé de savoir qui j’étais.’’
Et voilà, j’allais m’élancer… Vendre ma couverture après ci peu de temps, mais je trouvais cela déjà bon d’avoir passé autant de temps avec une personne sans même qu’elle se doute un instant de qui se trouvait devant elle. Je sais que j’ai agis comme un véritable idiot envers elle. Je l’avais insulté d’une certaine façon et je pouvais le savoir et même très facilement. Je ne m’aurais jamais cru capable de faire du mal à une personne sans même le vouloir, mais peut-être que ce peu de temps  en présence des humains il y a si longtemps à tout changé. Moi qui croyait que la présence d’un sentiment de haine en nos murs n’avait qu’affecté le stricte minimum ce qui veut dire que je ne pensais pas que le roi de Racium avait fait tant de dommage à mon être. Je me devais de faire attention à l’avenir, je sentais en moi un changement dans mon tempérament, était-ce réellement pour le mieux je ne crois pas non. Je ressentais une sorte de présence interne, une présence noire comme si un côté obscur c’était formé en moi et qu’il dictait quelques-uns de mes mouvements. Un peu plus et j’avais l’impression d’avoir le petit démon et le petit ange sur mes épaules se transperçant chacun leur tour avec une lance, mais de quoi je parle? Je suis réellement devenu fou.
- ‘’Et si je vous disais que le prince vous observait tout ce temps et si ce même prince était réellement la personne qui se trouvait devant vous tout ce temps seriez-vous prêt à y croire? Pourtant c’est la vérité… Je me présente Lókë Almárëa, prince et héritier du trône de Lonëneilh. Je suis navré de vous avoir menti sur ma personne et je suis navré si je vous ai blessé.’’

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mer 31 Juil - 11:22

Sa voix me freine dans mon élan. Les jambes raidies, je me retournais calmement, un masque se surprise posé sur le visage, les yeux écarquillés par l'incompréhension.
Je n'en croyais pas mes oreilles. Le prince se trouvait devant moi et m'avait vue nue alors que j'avais avec lui un rendez vous diplomatique. Je grimaçais de honte avant de bégayer de vague excuses.
Je me rapprochais à nouveau alors que mes chiens semblaient déçus que je fasse marche arrière. Je me plantais devant l'Elfe, mal à l'aise durant de longues minutes avant d'ouvrir la bouche.

_ Heureuse de vous rencontrer, prince. Nous allons pouvoir parler affaire. Je ne suis pas ici pour vous tuer, rassurez vous, sinon ce serait déjà fait.

Je lui lançais un sourire taquin avant de poursuivre.

_ Je suis contre ce genre de pratique.

Je désignais mes affaires et mes chiens un peu plus loin.

_ Je dois récupérer mes bêtes et mes biens. Je dois aussi attendre le retour de mes hommes pour les avertir que je pars en rendez vous.


Sans plus attendre, je filais récupérer mes chiens et mes bagages. Ma robe me gênait plus que je ne le pensais et je ne me sentais pas du tout à l'aise dans ce genre de tenue. Avec l'air de rien, je prenais ma gourde pour en boire de longue gorgées.

_ Je suppose que remplir sa gourde dans le lac est chose impossible?


Derk, paden et Roban se mirent à sautiller de joie en voyant mes hommes arriver. Je souriais en leur indiquant de venir.

_ Je vous présente le prince. Interdiction de toucher au lac, je vous confie les chiens, nous devons discuter pour le bien de nos peuple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Jeu 1 Aoû - 16:19


Les quelques instants qui suivirent la divulgation de mon rang fut certainement les plus comiques que je n’avais jamais vue depuis plusieurs années déjà. On pouvait le voir dans les yeux de l’Alpha, sa gêne de s’être retrouver nue en ma présence. Il n’avait pas juste cela en tête, mais c’est certainement ce qui lui avait passé le premier en tête. Lorsqu’elle bégaya ses excuses je ne fis que les accepter sans vraiment en avoir envie. Je n’étais pas du genre à en vouloir à une personne pour quelque chose d’aussi stupide et en même temps ce n’est pas comme si cela m’avait déplu tout au contraire. Un léger sourire s’afficha sur mon visage à la mention du fait qu’elle pourrait me tuer aussi facilement, j’aimais bien le fait qu’elle soit confiante, mais il lui faudrait un long cours sur l’histoire elfique. Bien sûr pour qu’elle sache ou ne pas aller et en même temps pour lui faire apprendre que les Elfes ne sont pas vulnérable et encore moins dans leurs forêts.
- Je n’imagine même pas et laisser faire les formalités, je n’ai jamais réellement aimé ces choses appeler moi Lókë.
Mes yeux toujours posés sur le visage de l’Alpha, je vis apparaître le petit sourire et ne put m’empêcher d’en afficher un aussi. Je nu même pas le temps de répondre quelque chose qu’elle continuait de parler, je pu comprendre assez vite ce qu’elle voulait faire près du campement. N’ayant point de besoins de m’inquiéter pour quoi que ce soit, je ne fis qu’attendre à ses côtés et l’écouter parler. J’entendis très rapidement l’approche des compagnons de Doylana, me retournant vers l’endroit duquel ils arrivaient, ayant laissé mon arc dans la forêt je ne pouvais me protéger si l’un d’eux voulait protéger leur chef. C’est avec chance qu’aucun d’entre ne bougea de façon à venir m’attaquer. Peut-être avait-il un moyen de communiquer entre eux. Je ne pourrais pas le savoir avant qu’elle m’en parle, mais bon.
- En effet, pas dans celui-là en tout cas, les tribus habitant proche de ce lac sont très protectrice même moi je n’ai aucune influence ici. Pour remplir votre gourde, je vous montrerez une place.

Maintenant que ce qu’elle attendait était arrivé, je tournai les talons et m’enfonça de nouveau dans la forêt sans regarder derrière moi. Je n’avais aucune intention de rester en désavantage numérique. Si elle voulait parler pour le futur de nos races, elle n’allait pas avoir d’autre choix que de venir sur mon terrain. La route que j’empruntais était que très peu accentué, je ne voulais pas qu’elle me perde de vue surtout qu’elle était habillé dans une tenue qui n’était nullement fait pour elle, je voulais bien sur dire par là qu’elle était une guerrière, alors les robes n’étaient pas son point fort côté mouvement. C’est plutôt dépriment, je l’aurais bien invité à une soirée au château, mais pourrait-elle tenir une soirée complète dans des vêtements qu’elle maudit intérieurement?
- Voici l’endroit que je vous parlais, vous pouvez remplir votre gourde ici.

Je dis tout cela en prenant place sur une sorte de siège formé dans le roc. À mes côtés on pouvait voir un petit ruisseau qui coulait paisiblement, on eut même le droit à la vue de quelques animaux qui vinrent boire. Devant moi se trouvait aussi un siège créé à même le roc, je n’avais pas décidé cet endroit par pure hasard. Je connaissais ce lieu et il faisait partie de plusieurs légendes elfique, en fait même pas de légende, ils faisaient partie de notre histoire. Un lieu sacré, mais probablement un des seuls ou nous pourrions parler sans craindre qu’une tribu vienne nous déranger parce que cette endroit était protégé par ma famille. Juste le fait d’être assis dans cette chaise me faisait rappeler tous les histoires que mon père m’avait racontées.
- Prenait place Doylana, nous ne risquons pas d’être déranger ici, personne n’a le droit de s’aventurer ici à part les gens de ma famille et nos gardes personnels.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Lun 12 Aoû - 10:43

je m’émerveillais encore devant la beauté des terres Elfiques, mes yeux brillaient sans arrêt alors que je suivais mon interlocuteur.
Ma robe s'accrochait parfois à quelques branches, et je devais m'arrêter régulièrement pour les retirer sans déchirer l'étoffe soyeuse de cette dernière.
Je bougonnais, peu habituée à ce genre d'accoutrement. D'habitude c'était ma peau qui s’agrippait aux ronces, et elle avait l'avantage de cicatriser immédiatement.
Sans l'air de rien, je poursuivais ma route en faisant attention à ma robe pour arriver dans un endroit magique ou un salon en pleine nature était taillé dans la roche. Ma mâchoire se décrocha quelques secondes avant que je ne secoue la tête.

_ Merci prince, je remplirais ma gourde plus tard.

Je m'asseyais en prenant garde d'avoir une posture convenable. Je replaçais quelques unes de mes mèches brunes en dirigeant mes prunelles grisées sur l'Elfe.

_ Je pense que nous pouvons commencer à discuter.

Je tressais mes cheveux, ce qui me détendit un peu alors que je reprenais la parole.

_ Je pense qu'une alliance de nos deux peuples nous serait bénéfique, à l'un comme à l'autre. Mais avant toute chose, je vais vous parlais de la meute. J'ai instauré des règles et une organisation draconienne afin d'exclure tout débordement. Je base la défense de mon peuple sur les armes et non les métamorphose destructrice pour lesquelles nous sommes réputées. Elles se font rares désormais. Nos herboristes ont mit au point une sorte de calmant que nous prenons tous, tous les jours. Nous travaillons actuellement sur une sorte de parfum qui empêcherait les lycans métamorphosés de s'attaquer à ceux qui le porte. Car même si nous sommes dangereux métamorphosé, nous somme un point important lors d'une stratégie de combat, nous essayons de mettre cela à profit.

Je marquais une pause avant de poursuivre.

_ La meute est organisée de manière indépendante, nous avons des chasseurs, des cueilleurs, des pêcheurs, des herboristes, l'ensemble de la meute suit un entrainement poussé en cas d'attaque, femmes comme enfants savent se défendre convenablement.

Je glissais mes iris dans celle du prince.

_ La meute peut vous apporter énormément, surtout au niveau de la défense du territoire et des stratégie de guerre, quant à vous, vos savoir en matière de remède serait une opportunité extraordinaire pour nous permettre les métamorphoses en tant de guerre sans que nos deux peuples ne soit en danger. Imaginer avoir des lycans en ligne de front, personne n'osera vraiment vous attaquer avec de tels bêtes.


Je croisais les jambes en tirant sur ma robe pour pas qu'elle ne dévoile trop mes jambes ordinairement nues.

_ Je pense avoir fait un résumé correcte. A vous maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mar 20 Aoû - 19:01


Je ne pouvais pas être neutre à tout ce que j’apprenais sur cette race, mais pas simplement sur cette race, mais plutôt sur ce clan. Il devait y avoir plusieurs autres clans sauvages en terre humaine, mais déjà ce que j’apprenais par Doylana était assez pour me garder alerte. Il devait y avoir près de 500ans même plus de confection derrière tout ce qu’il m’apprenait et pourtant elle n’avait même pas l’air d’avoir cet âge. J’étais bien placé pour parler, mais pourtant il y avait une différence entre un elfe dans l’âge avancé et ceux qui sont encore jeune si on peut appeler cela de cette façon. Ma vision devait me jouer des tours, mais je fis du mieux que je pouvais pour garder le contact visuel avec elle. J’avais beau avoir des questions qui me trottaient dans la tête, mais par respect je dus attendre la fin.
- ‘’C’est un grand exploit que vous avez fait ma chère. Je ne peux même pas rivaliser avec vous, n’ayant même pas eu le droit de participer à la première guerre.’’

Regardant à mon tour dans ses yeux, j’essayais de voir, pressentir quelque chose. J’avais toujours eu de la chance, être capable de découvrir quelque chose sur quelqu’un sans même avoir à la connaître, mais est-ce qu’elle me cachait quelque chose qui pourrait m’être utile?
- ‘’Que voulez-vous réellement apprendre sur nous? Notre peuple est un peuple qui ne cherche pas à se battre, mon père à accepter de se battre avec au côté de l’ancien roi parce qu’il a vu quelque chose en lui, mais à part de cela mon peuple cherche par tous les moyens de s’éloigner des conflits.’’

Je ne lui mentais pas, mais j’avais l’impression de m’enfoncer un pieu dans le corps. Je savais qu’un jour les lycans allaient être utile à notre cause et le meilleur moyen de les avoir à nos côtés c’était de les aider avec leur recherche d’herboriste. Il y avait plusieurs anciens sages sur notre continent qui pourrait les aider.
- ‘’Je vous donne raison, il est vrai que nous serions avantager en temps de guerre si nous aurions votre collaboration. En tant que prince des Elfes, j’accepte cette alliance en vous promettant tout l’aide nécessaire que vous aurez besoins. Nos herboristes ont beaucoup d’expérience et ils pourront vous aider.’’
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mar 20 Aoû - 22:03

Je me suis à sourire de toutes mes dents avant de sort un parchemin.

Voilà ce qui prouvera notre alliance. Il écrit que nos peuples se jure d'être présent l'en envers pour quels que soucis que ce soit et nous nous entraiderons.

Je lui tendais le parchemin et le laissa en prendre connaissance avant de prendre la parole.

Nous sommes très loin de vos, terres, en cas d'attaque nous serons trop long à venir si vous n'avez pas une base ici. Je vous propose de déplacer un morceau du campement dans le territoire des Efle, que je gérerais moi même. Mon bêta s'occupera du campement initiale.
Bien sur, nous vivrions retirer de la cité même et nous nous installerons en foret, près d'un point d'eau.
Ainsi nos herboristes pourront collaborer rapidement, et je pourrais ramener le renfort si besoin.
Le peuple elfique ne sera pas déranger et j'installerais de nouvelle règles par rapport à votre culture, règles que nous verrons ensemble aussi.
Mon peuple ne sera pas un poids, nous subviendront à nos propre besoin. Une vingtaine de lycan comme soldat de garde me semble raisonnable et suffisement dissuasif pour le moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Sam 31 Aoû - 23:35

Depuis cet arrêt dans ce lieu sacré tout avait passé si vite, je n’avais même pas eu l’impression de réfléchir à tout ce qui m’était présenter et pourtant je me devais de faire attention. Cependant, je ne voyais pas le mauvais côté de cette alliance, je ne voyais rien. Était-je aveugler par cette si belle, mais à la fois si différente? Peut-être venais-je de me faire surclasser. C’est quelque chose que je n’avais pas pris la peine de voir, un risque très grand que je prenais et pourtant je me voyais déjà tendre la main vers le papier qu’elle me tendait. Sans peur et ni temps de réflexion ma main prenait ce pacte entre nos deux peuples et mes yeux le parcouraient, mais je regardais quoi? Je pouvais voir des lettres sur un papier, mais je n’avais même pas l’impression de réellement le lire. Je n’avais jamais ressenti quelque chose comme cela. Un sentiment d’avoir tout perdu, mais avoir perdu non une guerre, mais plutôt le contrôle de mon propre corps. Était-ce quelque chose de très grave? Pour le moment non, parce que je pouvais encore voir que mon corps ne faisait rien de mal. Était-ce le prix à payer pour ma stupidité? Lorsque j’eus fini de ‘’lire’’ le parchemin mes yeux se posèrent de nouveau dans l’iris de mon interlocutrice. Elle était là à me parler et tous ses mots rentraient comme l’eau, j’avais vraiment un drôle de sentiment une quasi impression de m’avoir fait droguer, mais pourtant ce n’était pas le cas. Subtilement je me pinça le bras, cette technique était supposer m’aider à revenir à moi cela ne marcha pas, alors plus férocement ma main vint s’écraser contre mon visage dans un bruit sourd. Comment allais-je même faire pour lui expliquer ce qui venait de ce passé? C’était impossible, alors je devais changer de sujet et garder cela dans le silence, mais tout ce que je pouvais savoir c’est que cette claque m’avait aidé parce que je pouvais enfin voir clair.

Me sachant enfin en contrôle de mes pensées et de mes actions je sortis une carte, j’avais pensé à tout la carte était tout de même assez grande alors je me levai de mes sièges et y déposa la carte. Regardant sur la carte je me fis des points de repères qui allaient me permettre de leur délimiter un territoire. Je sentis la présence de la lycanne à mes côtés, je comprenais qu’elle cherchait à voir ce que je faisais avec cette carte, alors tout en expliquant je lui montrais sur la carte les délimitations du territoire sylvestre et celles du territoire Dimalis. Ayant fait un voyage en territoire humain je savais qu’on retrouvait de cette race là-bas aussi, alors je n’avais pas peur de mes propos pendant que je lui montrais le tout. En déposant mon index sur une partie de la carte je fis une pause.
- ‘’Voici où nous sommes présentement, cette endroit-là c’est le lac éternel, ici c’est où vous avez établis votre campement. Alors si je me fie aux tribus qui vivent dans les environs je vais devoir vous envoyer près de cette rivière-là. C’est un peu loin du château, mais pour la sécurité mentale de mon peuple je n’ai pas énormément de choix. Alors j’essaie du mieux que je peux de vous offrir un endroit bon pour votre campement.’’

Après avoir montré tous ses points importants pour qu’elle se fasse une image, je lui montrai un endroit près de la rivière à l’Ouest du château. Un endroit qui ne prendrait pas trop de temps pour le chemin entre nos deux campements et en même temps un bon point avec la rivière et tout moyen de bien s’alimenter. Levant les yeux vers elle et en lui montrant précisément l’endroit que je voulais leur offrir j’attendis une réponse.
- ‘’C’est un endroit parfait pour vous.’’




Dans la map monde, regarde la rivière qui est à gauche du territoire. Juste avant qu'elle se divise en deux chemin, il y a un territoire genre délimité par les pointiller qui est le territoire de Loneneilh et la rivière, c'est là que je veux installer ton campement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mer 4 Sep - 10:20

Il n'avait pas mis longtemps à se décider à ma plus grande joie. Il y voyait son intérêt comme nous le nôtre, je souriais avant de me pencher pour observer la carte à ses côtés. Discrètement, je me battai avec ma robe avant de regarder de plus près. Les terres elfiques semblaient infinies.

Je hochais la tête lorsqu'il m'indiqua l'endroit.

_ Il est en effet très bien. Mais il faudrait un poste d'avant garde plus près de vos muraille avec un ou deux guerriers qui sauraient donné l'alerte ou transmettre un message au plus vite.

Je pointais le lieu qu'il voulait nous léguer et je traçais une ligne invisible avec mon index.

_ C'est effectivement loin. Nous sommes rapide, certes, mais si une armée vous attaque nous ne seront pas efficace si nous sommes pas prévenu de l'arrivée.

Je me mordillais la lèvre avant de désignait la forêt qui semblait se trouver juste devant le château.

_ Un poste d'observation serait parfait ici. Mes hommes ne sont pas difficiles. Il suffit d'avoir une cabane en hauteur dans les arbres avec un accès vers la cime pour pouvoir avoir une bonne vu sur l'horizon. Votre peuple ne les verra pas et ils sauront prévenir au moindre soucis.

Je l'interrogeais du regard avant d'ajouter quelques mots pour le convaincre.

_ J'y mettrais mes meilleurs longs marcheurs. Ils seront deux tout au plus et nous nous chargerons des ravitaillement dans la nuit pour ne pas éveiller les soupçons.

Je me tournais vers lui en m'appuyant sur la pierre, bras croisée en dessous la poitrine, sourire narquois pendus aux lèvres.

_ Qu'en dites vous prince?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Jeu 19 Sep - 17:11

Je ne pouvais pas dire qu’elle n’était point préparé, chacune de mes répliques recevaient un contre. Elle savait ce qu’elle voulait et cela me surprenait énormément même un peu trop. J’avais presque une mauvaise intuition, mais je savais que peu importe ce qui allait se passer mon peuple pourrait réagir, alors je n’avais pas à craindre pour sa sécurité. Je continuais de regarder la carte que j’avais sortie, me faisant des points de repère pour savoir où et comment. J’avais bel et bien reçu un cours sur les procédures militaires, mais ceci n’était pas aussi simple. Nous avions complètement aucune idée de combien viendrait ici et qui plus précisément. Je savais que ce pacte entre nos deux races était simplement préparatoire, mais je courais encore de grand risque. Ce n’était pas de gérer les plans avec l’alpha qui allait être difficile, mais plutôt de me faire comprendre auprès de mon peuple. Trouver le moyen de le faire comprendre que c’est pour notre bien que je permets à des ‘’bêtes’’ de rentrer sur notre territoire. J’avais beau penser à tout, mais il y avait encore quelque chose qui m’échappais. Avais-je réellement besoins de dire mes raisons? Le peuple ne devrait-il pas accepter ce que leur prince dit? Peut-être, mais ce n’est pas dans ma nature d’obliger une personne à faire contre ses principes. J’ai besoins de savoir et il n’y avait pas mieux qu’une prêtresse pour me guider. Levant mes yeux de sur la carte je me mis à observer tous les mouvements de la lycanne, du petit mordillement de lèvre au gonflement de sa poitrine à chaque respiration. J’essayais de me convaincre, mais me convaincre de quoi? Je l’écoutais à essayer de me convaincre, mais je savais que je n’avais pas besoins de cela pour accepter. Dans mon cœur à moi c’était mieux pour mon peuple que les lycans soit proche, mais c’est pour les autres, nos anciens, ceux qui ont peur du nouveau, ceux qui ne sont pas
prêt à accepter le changement que je leur présente.
- ‘’Regarder, je vais permettre à deux de vos hommes ou femmes de rentrer à l’intérieur de nos murs dans une petite maison qui sera surement mise à l’écart et garder de soldat. J’aimerais si possible avoir un représentant de votre meute avec moi, pourquoi pas votre bêta au lieu de la laisser dans l’autre campement.

En même temps, je pris le temps de me tracer une ma de la ville dans ma tête pour voir où mettre les lycans dans la ville, à l’extérieur des murs seraient trop dangereux pour un elfe qui passe pendant un moment de chasse. J’espérais que mes idées aller être acceptées par cette exigeante femme. Prenant un air sérieux je me plaçai droit devant elle comme si je voulais sceller cette entente. Je pris une grande inspiration et lui remit le parchemin avec une sorte de signature. Je venais de prendre une des plus dures décisions que mon peuple aura prise depuis près de deux cents ans.

- ‘’Pour le ravitaillement, de jour ou de soir cela ne change rien, beaucoup d’elfes sont nocturnes et notre vision est quasi parfaite. Je m’arrangerais en temps et lieux avec les lycans qui seront à la ville. Oh! Une dernière chose importante, vous ne devez en aucun cas blesser la nature. Je veux dire par là qu’aucun arbre ne devra être coupé, parce que après cela je ne pourrais plus rien pour vous.’’

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Mar 24 Sep - 21:18

Je me mordillais la lèvre, sourcils froncés et bras croisés, concentrée sur les mots de mon interlocuteur.
Je hochais la tête souvent, toutes ses idées étaient plutôt bonnes et dans tous les cas des modifications auraient lieux avec le temps.

Après avoir généreusement entailler la chair rosée de ma lèvre supérieur, j'ouvrais la bouche pour parler alors que cette dernière cicatrisait déjà.

_ Très bien. Dans tous les cas, les modifications se feront avec le temps et l'organisation.

Je regardais les arbres autours de moi, et même si je comprenais l'intérêt des elfes à leur égards, je ne pouvais que souffler  

_ Notre trajet sera plus long et plus couteux. Nous allons devoir apporter les armatures en bois de notre premier camp au second. Je n'ai que 4 chevaux et un artic pour la meute. Il va nous falloir des semaines.


Je levais les yeux au ciel et levais un index vif et indicateur d'idées.

_ A moins que! Seriez vous d'accord prince pour nous confier un petit coup de pouces? Quelques chevaux et quelques guerriers. Car il y aura aussi des femmes et des enfants. Je serais bien évidement du trajets avec mon Bêta que je compte laisser chez vous. Elle est adorable te n’effraiera personne. De plus elle est très chère à la meute et tout le monde l'aime et l'écoute. En sachant que je reviendrais tous les mois, dans tous les cas, sans compter le long marcheur qui me donnera des nouvelles toutes les semaines.

Je soupirais. Ce genre de politique était un casse tête fini et j'avouais ne pas apprécié cela du tout, mais c'était pour le bien de la meute.

_ Si mon Bêta reste à vos côtés afin de rassurer tout le monde. Il faudra que je nomme avec elle une sorte de second pour veiller sur le camp lors de ses absences... A la limite le faire tous ensemble serait plus prudent. Je serais également pour placer un elfe de confiance et ouvert d'esprit pour veiller aussi sur la meute et son bon fonctionnement.

Je me massais les temps. Mon cerveau bouillait parmi les idées et les pensées concernant la meute. Je ne savais plus ou aller ni ou me jeter pour mettre tout ça au clair. LE voyage avait été long et éprouvant, je ne voulais qu'une chose; manger et dormir.

_ Je suis profondément navrée mon prince mais la fatigue me gagne et mes hommes patientent. Il nous faudrait manger et nous reposer. Y a t-il une auberge sympathique et peut couteuse dans le coin? JE mettrais mes idées en ordre demain et je vous propose un prochain rendez vous. Pourquoi pas ici même dans la soirée?  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Jeu 26 Sep - 15:54

À ce que je pouvais voir, je n’étais pas le seul à ce creuser les méninges pour essayer que ce pacte fonctionne entre nos deux clans. Je pouvais comprendre l’intérêt de l’Alpha à vouloir que tout soit parfait et je savais que tout allait l’être, mais ma peur n’était pas due à la présence de leur meute sur notre territoire. J’avais beaucoup plus peur des répercutions sur mon peuple, peur de savoir ce que les autres en dirait, je savais que j’allais devoir en parler avec Aelluin. Il avait beau être que le chef de la garde, mais il était en même temps un ami précieux et j’avais besoins de lui. Si mon idée passait auprès de lui je pouvais m’assurer que le reste des Elfes allaient accepter, mais y avait-il rien de plus compliqué que cela? Après tous ses années, je ne pouvais pas connaître quelqu’un qui déteste le plus les autres races que lui. Je me devais de le convaincre et à la prochaine rencontre avec Doylana il allait devoir être présent parce que son avis m’est important, mais surtout parce que j’allais être en désavantage. Le seul Elfe parmi plusieurs Lycans était très dangereux malgré les termes que nous venions de prendre.

- ‘’Ne vous en fait pas pour les coups, je vous ferais parvenir un des bateaux que les humains nous ont donné au cas où la guerre recommencerait, mais après tous ses années je ne crois pas que mon peuple partirait en guerre avec les humains de nouveau.’’

Je pouvais ressentir la rancune que mon peuple éprouvait encore à l’égard des hommes alors mes dires n’étaient pas tout simplement lancé à l’aveuglette, mais ils étaient bel et bien réfléchis.
- ‘’Alors comme je disais, vous n’aurez aucun humain à payer pour vous faire traverser, je vais vous fournir un bateau à mes frais pour vous faire traverser. Cependant, je ne vois pas le nécessaire d’amener autant de chose en nos terres. Un Artic ne sera pas bien vue par mon peuple.’’

Il y avait encore quelque terme que j’accordais et qui allait faire un carnage en ville, je pouvais bien lui promettre quelque guerrier, mais allait-il accepter par eux-mêmes d’aller dans le village de l’Alpha, très peu d’Elfes allaient accepter cela et j’allais me mettre beaucoup de personne de mon peuple à dos. Je comprenais que cela allait aider mon père à donner le pouvoir à Firian, mais déjà qu’il n’était pas présent pour le moment et pas préparer comment allait-il pouvoir ainsi.
- ‘’Je veux bien vous laissez des chevaux, en fait il y en a plusieurs de sauvage sur les plaines, mais nous en avons aussi en ville. Très peu serve de monture parce que ce n’est pas dans nos coutumes, mais quelques un pourront servir. Pour les guerriers c’est un tout autre problème, comme vous pouvez vous en doutez mon peuple n’est pas aussi ouvert que moi sur les étrangers, alors je devrais les convaincre. Je n’obligerais aucun de mes soldats à faire ceci parce que je dois encore gagner ma place de dirigeant.’’

Me concentrant sur ses derniers mots, je commençais à prendre des décisions dans ma tête. Malgré que tout fût autant compliqué j’étais fière de moi. Fière d’avoir enfin accompli quelque chose pour mon peuple malgré qu’il n’allait pas m’apprécier durant les premières semaines, mais il allait un jour comprendre que c’était pour le bien de notre peuple. Peut-être que la présence des Lycans sur notre territoire allait nous permettre de retrouver le plaisir que nous avions dans le temps. Retrouver ce que nous avons perdu et recommencer à faire confiance aux autres races. J’avais tellement de projet, mais pourtant je devais me contenter du présent et de ce que je pouvais contrôler. Juste avant que je puisse ouvrir la bouche Doylana me fit comprendre que s’était le temps de se séparer. Je regrettais un peu de la voir partir aussi rapidement, j’appréciais de la voir devant moi parce qu’elle était une très jolie femme, mais bon je ne pouvais l’empêcher de faire ce qu’elle devait faire alors je ne fis que confirmer ses dires.
- ‘’Je comprends, très bien même. Pour l’auberge, à moins que vous soyez du genre à manger n’importe quoi qui n’est pas de la viande je connais l’endroit parfait, mais aussi non je ne peux rien pour vous. Les Elfes ne mangent pas de viandes, pour cela il faudrait que vous commerciez avec les quelques Dimalis toujours vivant qui séjourne dans les basses terres de Selphylis. Par contre, je dois vous prévenir cas notre prochaine rencontre j’amènerais avec moi le chef de mon armée, si nous le convainquons lui alors notre alliance ira pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9052
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Lun 21 Oct - 18:33


Je soufflais face à ce monologue sûr et réfléchis. Il me fallait du temps pour assimiler et emmagasiner les informations après un tel voyage. La fatigue était pesante, mes muscles semblaient douloureux et mes neurones en bouillis.

Mon système de régénération commençait à fonctionner au ralentis, il était temps que je m'accorde du repos et un bon repas. Mais un repas sans viande était vite inefficace sur des lycans, heureusement, nous avions une tonne de viande séchée, de quoi tenir quelques jours, il nous suffirait de refaire le plein à notre départ.

Ne vous en faite pas mon prince, nous avons de quoi nous nourrir en viande. Je sais qu'il n'est pas dans vos coutumes de manger des animaux, mais en tant que lycans nous n'avons pas le choix. Les protéines sont essentielles à notre survie et le sang aide nos capacités de régénérations. Nous ne seront cependant pas irrespectueux de vos traditions.

Notre prochaine rencontre serait donc décisive. Je me mordillais la lèvre en tirant sur ma robe légère et inconfortable.
Je priais les dieux pour avoir un coup de main de leur part et pour tomber sur un Elfe aussi sympathique et sérieux que le Prince. Je fronçais les sourcils, prises d'assaut par mes pensées avant de me redresser pour replacer quelques mèches brunes sous ma broche étincelante.
La pensée ridicule de pouvoir compter sur mes charmes me traversa l'esprit et je mis à rire.

Navrée mon prince. La fatigue commence à se faire sentir. Je comprendrais votre refus mon prince, mais puis-je porter mes vêtements habituel dés demain? Je ne suis pas à l'aise dans ce genre de tenue...

Inutile de préciser que les sous vêtement n’existaient pas chez les lycans et que j'avais totalement oublié d'en acheter. J'étais sans doute la seule à le savoir, du moins je l'espérais.
Je soufflais en passant ma main sur mon front avant de partir en direction de mes hommes.

Je vous offre un verre mon prince? Nous sommes un peuple très conviviale.

J'espérais qu'il accepte. Je voulais lui montrer que nous n'étions pas les monstres des légendes. Notre race avait évoluée durant des siècles et je savais me montrer ferme. Mes hommes étaient fidèles et respectueux. Le fait que je sois une femme jouait en fait plus en ma faveur que l'inverse, car j'étais moins corrompu par le désir de la chair. Et puis l'argent ne m'intéressait que pour le bien de la meute.

Je croisais les doigts pour que le vent sois clément et je partais devant, toujours aussi étourdie et mal à l'aise. Les mains jamais loin de ma jupe, au cas ou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   Lun 28 Oct - 21:24

Après ce long discourt que j’avais peu préparé avant d’énumérer je fus content qu’elle prenne de nouveau la parole, j’avais besoins de boire et cela allait se faire urgent. Avec plaisir je pris le temps d’écouter ce qu’elle avait dire au sujet des siens. Je fus assez triste d’apprendre qu’elle ne pourrait jamais partager un repas dans le château, mais je devais faire avec. On ne peut pas tout avoir et en voilà la preuve. Ce fut plutôt plaisant d’apprendre autant sur une race qui avait dissimulé un grand nombre de notre armée il y a de cela plusieurs années. Maintenant j’allais au moins pouvoir protéger mon peuple contre une invasion de lycans ne respectant pas le traité. Je devais me douter qu’un autre clan allait un jour faire surface et l’aide précieuse de Doylana allait sauver d’énorme perte dans mes rangs. Malgré ce petit échappement, je pu voir le petit mordillement qu’elle venait de faire. Il devait y avoir quelque chose, mais si elle ne voulait pas en parler ce n’était pas mon problème. C’est alors qu’elle reprit la parole, j’étais tout à fait d’accord avec elle. Notre conversation durait depuis déjà un certain moment et je n’avais pas remarqué que le soleil commençait à descendre au loin. Je fus un peu surpris de la dernière réplique qu’elle dit, cela m’offensa légèrement. Je n’aurais jamais cru que quelqu’un pourrait croire que je les force à faire quelque chose.
- ‘’Je suis d’accord avec vous notre rencontre à assez durée pour aujourd’hui. Je suis triste que vous me croyez aussi cruel, jamais je ne vous forcerais à vous habillez d’une façon qui vous déplait, malgré que vous avez un certain charme dans cette robe qui vous va à ravir.’’

Jouer la carte du charme? Pas mon style, mais cette fois-ci je l’utilisais parce que cela reflétait mes pensées et n’avait en aucun cas une pensée contraire. Alors que je finissais ma phrase je la vis prendre la direction de son campement. Je ne fus pas surpris surtout après ce qu’on venait de dire, je me lançai à sa poursuite d’un pas rapide. Lorsqu’elle me proposa un verre je fus heureux que nous ayons une si belle entente, mais je me devais de retourner au royaume. Je pouvais déjà douter qu’Aelluin me cherchait. Alors je ne pouvais accepter son invitation, je pouvais douter qu’elle serait déçu ou peut-être pas, mais je préférerais que le chef de l’armée ne me trouve pas en compagnie d’une lycanne avant que je lui en parle. Cela serait le meilleur moyen de partir une guerre entre nos deux races.
- ‘’J’aurais été ravi de pouvoir vous accompagniez, mais j’ai un petit empêchement. Mon ami est surement à ma recherche et il a un tempérament plutôt… Comment dire? En fait, il est surtout très protecteur, je pourrais le comprendre, mais je préfère ne pas essayer, il a vraiment une tête de mule.’’

Le reste du chemin fut un peu plus silencieux, marchant un peu derrière elle vue qu’elle avait pris de l’avance sur moi. Arrivant au campement, je pus enfin voir le reste de la meute en compagnie des chiens. Je ne pris pas vraiment la peine de faire une image mentale de chacun d’eux et je me retournai vers Doylana. Prenant sa main j'y déposai un baiser avant de lui dire que nous nous rencontrerons de nouveau d’ici trois lunes et que je serais de retour à cet endroit précis avec mon chef de la garde pour finaliser le traiter.




Je crois que c'est la fermeture de se RP. J'ai présentement plusieurs RP en cour. Je compte commencer un RP avec Aelluin d'ici peu lorsque ce RP sera lancé je te ferais signe quand tu pourras venir nous y rejoindre. Étant donné que tu as un RP avec ton bêta, je veux un petit RP avec Aelluin avant la rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jamais personne ne peut empêcher ce qu'il doit arriver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» question sur les évolutions: empêcher ou pas?
» Je n'oublie jamais personne ...
» « Personne ne peut m'empêcher de faire ce qui est bon pour mon pays »
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-