Partagez | 
 

 La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Ven 17 Mai - 22:06

Alwine s'était levée aux aurores. Même si ce n'était pas son rôle, elle s'occupait parfois d'aller chercher quelques petites bêtes dans les parages, s'entrainant par la même occasion, même si elle glissa un poignard sous sa jupe et une petite bourse vide pour y recueillir des plantes. Elle ne cherchait que cela, se perfectionner avec son arme. Cadeau inespéré, elle n'allait pas le laisser rouiller dans un coin. De même que sa vue, était un avantage pour se battre de loin. C'était d'ailleurs de là que lui venait le surnom "l'aigle". Beaucoup moins impressionnant que sa collègue dite "la montagne", elle n'en était pas moins impressionnante, sinon elle n'aurait pas était l'une des chefs d'armées des Walkyries, après tout. Et même si elle n'impressionnait que peu, son talent et ses facultés finissaient souvent le travail.

La jeune femme sortie de sa maison, saluant les femmes et hommes présents qui étaient sur son chemin. Elle bailla ensuite à s'en décrocher la mâchoire sans la moindre féminité. Elle attrapa son carquois et marcha vers la montagne. L'arc correctement placé pour ne pas la gêner, elle continuait de s'éloigner de son habitation. La jeune femme posa sa main sur l'une des écorces des arbres, s'arrêtant, pour observer la vue qui se présentait devant elle. Un soupire échappa ses lèvres.

Un sentiment de liberté s'installa en elle. Et bon dieu qu'elle aimait ça ! Un bruit attira son attention, vers sa droite. Le vent ? Un animal ? Cela penchait plus vers un animal. Son regard s'affina, mais le feuillage empêchait une bonne vision sur ce qui l'entourait. Sa tête tourna de gauche à droite, inclinée vers le haut puis elle se mit à sourire en apercevant ce qu'elle cherchait. S'en approchant la guerrière agrippa fermement la branche qui était à sa hauteur et s'y hissa. Lorsqu'elle atteignit une branche suffisamment haute, elle s'y installa tranquillement. Cet endroit était devenue sa cachette. Le feuillage la camouflait des animaux mais elle avait une certaine visibilité malgré tout.

Pendant un petit moment, rien ne se passa. Son dos s'appuyant contre le tronc, une jambe se basculant dans le vide tandis que l'autre se tenait sur la branche, une flèche coincée habilement entre ses deux doigts et la corde prête, la jeune femme attendait qu'une proie s'approche. Un buisson se secoua, attirant son attention. Comme un automate, elle se mit en action et décocha une flèche dans le-dit buisson, entendant un cri ressemblant à celui d'un... Humain ?

Ses muscles se tendirent et elle se dépêcha de descendre. C'était-elle trompait ? Aurait-elle du attendre avant ? Sans doute. Mais de toute façon, c'était trop tard pour avoir ce genre de réflexions. L'archère actionna la marche rapide jusqu'à l'origine et se pinça les lèvres en découvrant une jeune femme, blessée légèrement par sa flèche.

-Euh... Salut gente demoiselle, je suis vraiment désolée de vous avoir blessée.

Et c'était bien vrai... Pour une fois qu'elle ne voulait tuer que des animaux, il fallait qu'il y est des hommes qui viennent la déranger. Pourtant ses yeux turquoises ne dévièrent pas de ce de la jeune femme, lui prouvant qu'elle était gênée de son acte.

[ Désolé de ce premier post, si ça ne te va pas dis le ^.^ comme j'ai du y allait à l'impro x)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Dim 19 Mai - 15:55

Je détestais cet endroit. Il y avait beaucoup trop de roche et pas assez de verdure. Je me sentais en cage, comme lorsque je traversais les villes. Je bougonnais en traversant ce qui ressemblait pour moi à des déserts de roches, m'esquintant souvent les bras et les cuisses sur des bout de pierres coupants.
Au loin, j’apercevais quelques arbres. Un sourire aux lèvres, je me dirigeais vers ces derniers. Je me moquais parfaitement de m'éloigner de ma route initiale, je souhaitais me ressourcer un peu. J'adorais ça; me retrouver à l’abri des arbres, entourée de buissons, couvée par le bruit des feuilles et des animaux.
Une petite côte se présenta à moi, pas très accueillante, d'ailleurs. Elle débouchait sur un petit buisson derrière lequel se peignait de grands et magnifique arbres. Je prenais mon ascension avec rapidité et conviction avant de me retrouver emmêlée dans les branches piquante du buisson, pas si petit que ca, une fois dedans.
Je n'eus pas le temps de pester que quelque chose me heurtait. Je chutais, les fesses dans les ronces avant de grogner et porter ma main à une de mes dagues.
D'un coup, j'aperçus un minois inquiet et désolé. Je haussais un sourcil, perturbée avant d'entendre des excuses plutôt maladroite.
Ma plaie se referma sous le regard choqué de mon interlocutrice. Je me relevais d'un coup, déchirant ma robe, ce qui me fit tirer une grimace de désapprobation et m'extirpa du feuillage.

_ Ce n'est rien. C'est déjà parti. Mais quel accueil!

Je lui souriais en essayant d'être amicale, consciente que je n'étais pas sur des terres propices aux combats et aux métamorphoses.
Je tendis une main, peu sûre de mon coup avant de prononcer le plus calmement et distinctement possible;

_ Je suis Maïwenn. Tu n'as rien à craindre de moi, je ne suis que de passage sur vos terres.


Je priais intérieurement pour ne pas avoir à me servir de mes couteaux. J'étais désavantagée et l'environnement me rendait déjà propice à une rage infernale à maitriser. Je préférais jouer la sérénité à la rage sur ce coup ci. De plus, cette jeune femme n'avait pas l'air mal intentionnée. Elle était d'ailleurs plutôt jolie, mes prunelles grises semblaient fascinée par les siennes turquoises. Elle avait un regard magnifique. Il faisait des ravages, c'était certain.
Je l'observais. Mes sens en alertes aux moindres mouvements assassins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Dim 19 Mai - 16:56

La blessure disparut soudainement sous les yeux surpris de la guerrière. Alors elle pouvait guérir aussi vite ? Elle n'est pas d'origine humaine, ou du moins elle ne l'est plus... Aucun humain n'est capable de ce genre de prouesses, sinon ils ne mouraient pas aussi rapidement. Elle reprit peu à peu ses esprits en entendant le bruit de vêtements déchiré se remettant à la fixer.

La jeune guerrière répondit à son sourire, répondant, toujours un peu gênée :

-Je ne savais pas qu'il y avait des personnes qui allaient venir pour jouer à faire bouger les buissons, j'ai pensé que vous étiez... Une proie que je pourrais ramener. Mais visiblement ce n'était pas le cas. En tout cas, contente de voir qu'vous allez bien.

Elle lui prit la main doucement, comme le ferait tout simplement deux personnes civilisées se rencontrant pour la première fois, un grand sourire chaleureux aux lèvres..

_ Je suis Maïwenn. Tu n'as rien à craindre de moi, je ne suis que de passage sur vos terres.

-Alwine.

Un sourcil se redressa. La craindre ? L'archère ne craignait personne, à part l'homme qui deviendrait son époux. C'est stupide mais bien vrai. Elle ne voulait pas se retrouvait menottée à quelqu'un, ça serait totalement.... Non ! La jeune femme se mit à avoir la chair de poule, mais se ressaisit rapidement. Ses yeux dévièrent sur les parties de son visage et ses cheveux, finissant par observer ses tatouages, sans vraiment être gênée de l'observer ainsi.

Ensuite elle s'avança pour aller récupérer la flèche qui avait blessé la demoiselle. Un peu de sang était restée sur la pointe argentée, mais un coup de tissus suffit à le retirer.

-Dites-moi, vous êtes perdue ? C'est pas souvent que je croise quelqu'un ici. Vous voulez que je vous serve de guide ? Ah et au fait, jolis tatouages.

Posant l'extrémité de son imposant arc au sol, elle attendit la réponse de la demoiselle en face d'elle. Scrutant les environs, elle remarqua que la direction d'où venait la jeune femme était plus dangereuse, mais qu'elle n'avait pourtant aucune trace de coupures. Encore son don de guérison ? C'était impressionnant.

Pourtant elle ne put trop regarder qu'elle fut attirée par un nouveau bruit. Son sourire devint légèrement moqueur. Si c'était une personne, ça serait vraiment dommage pour elle, mais bon, si elle n'essayait pas, elle n'attraperait rien...
Tendant son arc avec la flèche fraîchement utilisée, elle visa vers le le sol et lacha la corde, envoyant la flèche qui atterrit dans un couinement.

-Ahah ! Attendez moi là, je reviens !

Elle trottina jusqu'à l'endroit du meurtre, et s'abaissa quelques instants avant de montrer la bête. Un petit lapin au pelage marron. L'archère s'approcha alors de la jeune femme et le lui tendit.

-Tenez, pour m'excuser de vous avoir touchée tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Lun 20 Mai - 12:57

Visiblement, elle ne savait pas qu'elle avait en face d'elle une Lycanne. Je soufflais de soulagement lorsque je la vis trottiner vers sa proie. Il était préférable qu'elle ne le sache pas, la plupart des gens avaient de rôle de réactions. Nous avons une bien triste réputation.
Elle agita un lapin devant moi en signe d'excuse et je du bégayer un long moment avant de pouvoir prononcer quelques mots.

_ Je... Euh... Je préférerais qu'on le mange ensemble.

Je posais mon sac et me dirigeais vers l'ombre des arbres pour m'asseoir dans le creux d'énorme racine. Dieu, que c'était bon. Je fermais un peu les yeux en relâchant mes muscles avant de sortir mon couteau de chasse.
Je tendais les mains vers Alwine pour récupérer la bête, et je commençais à le dépecer habilement.

_ Il y a des baies ou des légumes dans le coin?

Avec de ll viande ca ne pouvait être que mieux. Je lui souriais en prenant soin de pas gâcher un seul millimètre de viande. Une fois la peau retirer, je la nettoyais et commençais à enlever le reste de chair du cuir. Je pourrais peut être rafistoler ma robe avec ce petit bout de peau. Ça ne ferait vraiment pas chic, mais je n'avais rien de mieux. Mon sac était rempli de potion en tout genre et de couteaux, il n'y avait pas eu de place pour une robe de rechange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Mer 22 Mai - 18:53

Ce n'était pas vraiment ce que j'avais prévu, mais bon, on va faire comme ça.

Elle secoua un peu la tête tout en souriant, moqueuse du bégaiement de la jeune femme. L'archère lui donna tout simplement l'animal fraichement tué par les oreilles. Lorsqu'elle lui demanda si il y avait d'autres chose, la jeune femme posa sa main sur sa hanche en regardant sur le côté, De gauche à droite, puis plissa des yeux.

-Je vais voir, je crois qu'il y a des baies par là bas, mais je ne pense pas qu'il y est des légumes dans le coin.

Soulevant son arc elle prit le chemin qu'elle montra quelques instants plus tôt, celui où il devait normalement y avoir des choses comestibles, et d'autres moins. La petite bourse qui pendait sous son haut n'était pas là pour faire jolie. La jeune femme se devait de ramener certaines plantes et herbes pour les femmes de sa famille.

Se baissant pour en recueillir certaines, la jeune femme aperçut un petit bosquet ou plusieurs petites baies formaient des petites tâches colorées sur le feuillage des buissons. Ouvrant son haut pour récupérer les petites boules de couleurs ne laissant voir que son armure, elle se retint d'en manger avant de retourner vers sa collègue. Enfin... Si elle parvenait à se souvenir d'où elle venait. Aller... Il fallait qu'elle se souvienne... Ne pas mettre trois plombes à revenir, Maîwenn n'attendrait pas éternellement son retour pour des petites baies après tout. Boh, c'était pour elle de toutes façons l'animal qu'elle avait trouvé après tout.

Elle se mit à soupirer. Et voilà, encore perdue... Quoi que... Les quelques feuille dispersées ça et là sur le sol et la trace sur l'herbe lui indiquèrent qu'elle était arrivée à bon port. Plutôt rapide elle se sentit fière d'elle et s'approcha de nouveau de sa compagne.

-Tenez, c'est tout c'que j'ai trouvé. Et pas d'traces de légumes par ici.

Elle descendit un peu son haut pour les lui montrer avant de le détacher entièrement et de le poser sur le sol. La jeune guerrière s'assit en face d'elle, pliant une jambe pour poser son coude sur son genou et de tendre le bras pour se maintenir droite.

-Et bien vous êtes plutôt douée pour dépecer les animaux.

[J'ai honte de cette réponse, donc si ça ne te va pas ben... mp o/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Ven 24 Mai - 18:27

Il n'y avais visiblement que des baies. Plus le temps passait et plus je détestais ces terres. Je gardais mes réflexions en recueillant les baies, pour les écraser. Je ne me nourrissais que de viandes et de baies depuis des jours et j'en avais marre, vraiment.
Je recevais désormais un compliment sur ma manière de dépecer ce pauvre lapin. Je lui lançais un sourire désolé avant de hocher les épaules.

_ La vie nomade, sans doute...

Je prenais quelques brindilles et des branches avant de préparer un feu. Je me retournais pour fouiller dans mon sac, posé au creux des racines de l’arbre, à l'ombre. Je trouvais enfin la fiole que je désirais. Je la sortais avec un sourire aux lèvres avant de trottiner vers mon petit tas de bois. Je disposais des pierres autours avant de tendre le bras vers Alwine.

_Tu ferais mieux de reculer un peu.

Je faisais moi même quelques pas en arrière avant de m'assurer qu'elle avait fait de même. Je vérifiais une dernière fois qu'il s'agissait de la bonne fiole. Elle détenait un liquide épais bleu pâle, je hochais la tête pour moi même avant de lancer la fiole. Elle s'éclata contre le tas de bois avant de produire des étincelles et procurer un feu rouge parfait.

Je souriais, fière de moi et mon alchimie avant de prendre un bol et verser de l'eau pour la faire chauffer, j'y versais les baies écrasées avant de planter les morceaux de viandes sur des branches pour les faire cuir.
Cela prendrais bien vingt minutes, je soupirais en m'asseyant près du feu. La guerrière était debout à quelques mètres de là et semblait un peu désemparée. Je lui montrais la place à côté de moi avant de sourire.

_ Ca va mettre un petit moment à cuir... Tu devrais venir t'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Ven 21 Juin - 22:56

_ La vie nomade, sans doute...

-Ca doit être enrichissant, même si vous n'avez pas l'air de l'apprécier.

La jeune femme se mit à préparer des brindilles pour que cela face un feu, sous l'oeil de l'archère. Elle lui lança néanmoins un regard surpris en la voyant fouiller dans son sac. Qu'allait-elle bien pouvoir lui sortir d'utile ? Des herbes ? Du supplément en plus du repas ? Si c'était cela, elle n'en prendrait pas il lui serait certainement plus utile à elle. La guerrière ne vivait pas bien loin, comparé à la nomade, ou du moins c'était un peu son impression. Se fut un bras qui la sortit de sa rêverie avec quelques paroles.  

_Tu ferais mieux de reculer un peu.

Elle imita la Maïwenn en reculant de quelques pas, observant avec une curiosité enfantine le tas de bois puis elle. Son regard dévia ensuite vers la fiole qu'elle tenait avant de froncer des sourcils en la regardant voler vers sa cible. Elle s'éclata contre le tas de bois avant de produire des étincelles et procurer un feu d'une magnifique couleur.

La guerrière continuait de regarder danser les flammes dans le cercle de pierre, mis fut contrainte de revenir à la réalité lorsque la vagabonde se mit dans son champ de vision. L'archère se déplaçait pour la regarder faire, sans que la gêne d'observer quelqu'un ne semble être sa première préoccupation. Il fallait dire aussi qu'elle n'avait pas été une jeune fille qui cherchait à devenir une bonne cuisinière mais quelqu'un qui puisse se défendre et défendre les siens. Elle la vit s'asseoir et s'approcha d'elle suite à son invitation.  

_ Ca va mettre un petit moment à cuir... Tu devrais venir t'asseoir.

-Ouais, vous avez raison

Prenant place elle se positionna de telle façon que ses bras enserrent ses jambes et que sa tête ne repose sur ses genoux, son arc posé à ses côtés, également. Regardant le feu pendant quelques instants, laissant par la même occasion un silence s'immiscer, brisé par les craquèlements du bois brûlant et le crépitement des flammes. Ses yeux turquoises se tournèrent vers la demoiselle à côté et la dévisagèrent pendant quelques instants puis elle prit la parole.

-Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous êtes à la recherche de quelque chose ? C'est pas souvent que l'on croise quelqu'un autre que des gens comme moi ici. Surtout que c'est pas l'endroit le plus hospitalier que j'ai pu voir, et vous aussi non ? Enfin, si vous voulez pas répondre ne le faites pas, mais si je peux aider dites le.

Etrange pour une personne d'aider une autre personne presque totalement inconnue. Mais le fait qu'elle soit déjà vagabonde et qu'elle soit une femme aidait à cela.

Et euh... Vous êtes.... Elle sembla hésitante. Quoi ? Votre don de guérison m'a quelque peu étonnée tout à l'heure, après à vous de voir si vous voulez ou non me répondre je ne vous forcerez pas à le dévoiler.

Elle leva la main comme pour lui montrer qu'elle ne la jugerait nullement sur ce qu'elle était, un petit sourire au lèvre, se voulant sincère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Dim 23 Juin - 13:03

Elle continuait à me vouvoyiez et j'avouais que ca me gêner un peu. L'impression qu'on me donne cette importance ne me semblait pas mériter et j'en avais horreur. Je ne me contentais de froncer les sourcils, avant de tourner délicatement mes prunelles bleues vers mon interlocutrice.

_Je cherche ma soeur.

La réponse était courte mais bien suffisante pour expliquer sa présente dans cet enfer de pierre.

_ Je suis alchimiste et par pitié cesse de m'accorder un tel respect, tutoie moi s'il te plait.

C'était un prétexte, mais peut être qu'il fonctionnerait, je ne souhaitais pas vraiment dévoilait la bête que j'étais. Les lycans effrayaient les peuples et étaient gravés dans les légendes comme de féroces monstres incapable de civilité.
Je ne voulais pas que ma vie de solitaire entache se tableau déjà bien sinistre.

Les yeux d'Alwin parurent surpris et je décidais de lui montrer une ou deux de mes fioles, pour avoir l'air crédible.
Je me levais pour fouiller dans mon sac et revenir avec trois petits contenus en verre de couleur différente. Je lui tendis la première, bleue foncée.

_ Celle ci et une potion incendiaire, tu peux faire bruler toute la foret avec ça.

Je la lui laisse pour qu'elle l'observe avant d'en sortir une jaune translucide.

_ Cette potion là est fumigène. Epaisse et piquante pour les yeux, tu ne peux pas voir à un mètre devant toi.

Et enfin, je lui tendis la rouge.

_ Celle ci est très précieuse. C'est un remède pour guérir.

Avec un sourire aux lèvres, je la laissais observer les flacons. Elle paraissait sincère, respectueuse mais néanmoins quelque chose me gênais. C'était une Walkyries; guerrière réputer pour capturer les âmes, et quoi de mieux que celle d'un immortel?
Je cachais bien mon jeu, peut être saurait-elle ce que je suis lorsque je partirais. Mais pour le moment je ne voyais pas l'utilité de nous mettre en danger toutes les deux.

_ Je suis également herboriste, si tu souhaites quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Lun 24 Juin - 18:24

_Je cherche ma soeur... Je suis alchimiste et par pitié cesse de m'accorder un tel respect, tutoie moi s'il te plait.

Ses sourcils se froncèrent même si son air faisait plus penser à de la surprise. Elle n'aimait pas être prise pour une personne stupide ou idiote. Être alchimiste ne signifiait pas avoir une telle régénération. Peut-être plus rapide que la normal, mais pas au même niveau que celle dont elle avait fait preuve tout à l'heure lors de sa gaffe. Elle mentait, sa race importait peu à la guerrière, le mensonge par contre, elle n'appréciait pas.

Elle la suivit du regard et prit la fiole bleue foncée qu'elle lui tendit.  

_ Celle ci et une potion incendiaire, tu peux faire bruler toute la foret avec ça. 

Toute la forêt ? Soit elle gonflait ses compétences soit c'était vraiment impressionnant pour une si petite fiole... 

_ Cette potion là est fumigène. Epaisse et piquante pour les yeux, tu ne peux pas voir à un mètre devant toi. 

_ Celle ci est très précieuse. C'est un remède pour guérir. 

Prenant les deux fioles pour les observer consciencieusement. 

_ Je suis également herboriste, si tu souhaites quelque chose.

L'archère secoua la tête. 

-J'aimerai que tu m'apprennes la "confection" de ses trois potions, si tu n'y vois rien de gênant. Bien que je n'ai pas à les utiliser pour le moment, elles pourraient nous servir lorsque nous sortons.  

Elle se mit à la fixer et à l'observer essayant de trouver le moindre signe qui pourrait la mener à trouver quelle pouvait bien être sa race. Peau, cheveux, la couleur de ses yeux, tout passés sous son regard perçant, bien qu'elle essayait de le faire discrètement. Son regard se posa sur son bracelet qu'elle pointa avec son index. 

-Tu devrais faire attention si c'est de l'argent...

Cette simple phrase pouvait mener à bien des réponses, mais celle que cherchait la demoiselle était tout autre. Elle n'était pas forgeron mais avait quelques bases quant aux métaux, pour ne pas se faire avoir si jamais elle voyageait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Lun 1 Juil - 14:47

Si je n'avais pas vraiment été convaincante sur ma race, mes capacités d'alchimiste l'avait tout de même intéresser. Je réfléchissais un instant en posant un masque de marbre sur mon visage enfantin. Je dirigeais mon regard sur le bracelet dont elle parlait avant de lui sourire gentiment.

_ Je le trouve très joli au contraire.

Sans en dire d'avantage, je récupérais mes fioles. Je regardais aux alentours ce qui pouvait bien me servir avant de retourner mes prunelles grisées vers elle.

_ Je peux t'apprendre la potion de soin. Le reste des potions est très compliqué et je ne voudrais pas que tu fasses exploser ton peuple avec. Il y a visiblement ici tout ce qu'il te faut pour réaliser ce genre de potion. C'est la base pour les alchimiste, elle plutôt simple à réaliser. Je vais aussi te montrer quelques soins d'herboristes qui vont avec, ca te sera sans doute très utile.

Je me levais doucement avant de me dirigeais vers un buisson épineux contenant des baies d'une couleur grenade. Je prenais également quelques feuilles, plus loin, je me dirigeais vers un arbre gigantesque dont l'écorce étaient précieuse.

_ Il est rare de trouver cette écorce, c'est une chance pour la confection du remède.

Je continuais à avancer pour récupérer des plantes ici et là avant de retourner m'installer vers le feu. Je déposais les ingrédients en prenant soin de les séparer pour lui expliquer convenablement.

_ Ici, ce sont les baies que nous connaissons tous, elle ne sont pas d'une importance capitale mais elle file un petit coup de pouce et te permet de donner une couleur rouge qui t'évite de mélanger les potions. Cette écorce est en revanche indispensable, les alchimistes l'appelle cet arbre le miracle car tout est précieux sur lui.

Je prenais soin de lui expliquer lentement afin qu'elle comprenne bien et ne se mélange pas les pinceaux.

_ La plante avec les toutes petites feuilles et la couleur rougeâtre vers les racines devra être bien dosée, sinon c'est la catastrophe. Ce qui ressemble vaguement à du persils est une plante qui détient la capacité de régénération importante à la potion.

Je préparais ensuite les instruments nécessaire à la préparation et commença à faire chauffer de l'eau.

_ Ecrase les baies avec les feuilles et l'écorce. Je me charge des autres.


Une fois le travaille achevée, je mettais tout dans l'eau bouillante en lui précisant les bonnes doses.

_ L'écorce te servira également pour les cataplasmes, tu as juste à l'écraser dans de l'eau avec de la mousse propre.


Je versais le contenu rougeâtre dans une fiole en la lui tendant.

_ Tu penses pouvoir la refaire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Lun 8 Juil - 16:37

_ Je le trouve très joli au contraire.

-Je ne dis pas le contraire, mais comme tu voyages dans des climats différents, il risque de perdre de son éclat et de recouvrir d'une pellicule noire avec le temps. Je pense que si tu t'arrêtes dans une ville, tu devrais demander à un artisan de te refaire le même à l'identique mais en or blanc qui lui est inaltérable.

Le regard turquoise de la jeune femme se plissa tout en la fixant plus en détails, alors que celle-ci récupérait ses fioles. Il devait bien y avoir un détail qui aurait permis de découvrir ce qu'elle était, pas seulement une alchimiste en vadrouille. De même qu'elle avait certes rarement vu d'alchimiste, mais ce qui avait su attirer son attention n'étaient pas aussi peu vêtus. Pour une jeune femme, elle aurait pu se faire passer pour une femme de joie bien que juger les gens selon leur habits n'était pas vraiment le mieux. L'alchimiste se mit à la regarder et l'empoisonneuse déplissa le regard, reprenant cette petite étincelle dans le regard, celui qui montre l'envie d'apprendre et d'être émerveillé.

_ Je peux t'apprendre la potion de soin. Le reste des potions est très compliqué et je ne voudrais pas que tu fasses exploser ton peuple avec. Il y a visiblement ici tout ce qu'il te faut pour réaliser ce genre de potion. C'est la base pour les alchimiste, elle plutôt simple à réaliser. Je vais aussi te montrer quelques soins d'herboristes qui vont avec, ca te sera sans doute très utile.

Fronçant les sourcils, elle ne dit mot, préférant ne pas en rajouter puis hocha la tête en signe de compréhension. L'archère l'observa durant sa cueillette de baie, mémorisant lesquelles étaient à utiliser. quels feuilles ou plantes prendre, mais tiqua lorsqu'elle prit l'écorce de l'arbre.

_ Il est rare de trouver cette écorce, c'est une chance pour la confection du remède.

-Prends en, en plus alors, les alentours ne sont pas aussi garnis de ses arbres, il n'y en a carrément pas même je crois.

_ Ici, ce sont les baies que nous connaissons tous, elle ne sont pas d'une importance capitale mais elle file un petit coup de pouce et te permet de donner une couleur rouge qui t'évite de mélanger les potions. Cette écorce est en revanche indispensable, les alchimistes l'appelle cet arbre le miracle car tout est précieux sur lui. La plante avec les toutes petites feuilles et la couleur rougeâtre vers les racines devra être bien dosée, sinon c'est la catastrophe. Ce qui ressemble vaguement à du persils est une plante qui détient la capacité de régénération importante à la potion.

Elle prépara le nécessaire à la préparation de la potion sous le sourire de la demoiselle. Tous les instruments étaient connus et utilisés de manière régulière chez elle. L'on ne prépare pas des mélanges avec n'importe quoi lorsque l'on veut immobiliser ou tuer à petit feu un ennemi.

_ Ecrase les baies avec les feuilles et l'écorce. Je me charge des autres.

Elle commença donc à écraser ce qu'il y avait à écraser d'une manière naturelle. tournant, écrasant jusqu'à un certain moment puis donna la "mixture" à l'alchimiste.

_ L'écorce te servira également pour les cataplasmes, tu as juste à l'écraser dans de l'eau avec de la mousse propre.

Elle lui tendit le récipient après avoir versé les deux concoctions.

_ Tu penses pouvoir la refaire?

-Oui, bien sur. Je trouve même qu'elle est relativement simple à apprendre, après il y a les doses, mais ce n'est pas un problème. En tout cas, merci.

Elle inclina légèrement la tête pour la saluer.

-Malheureusement, je vais devoir écourter notre rencontre Miss Maïwenn, Bien que ce fut un plaisir pour moi que de te rencontrer et d'avoir su me faire partager ton savoir, ce n'était pas là l'objet de ma venue. Je te laisse aux bons soins de Dame Nature et je te laisse ce lapin. J'espère que nos chemins se croiserons de nouveau et que ta recherche soit fructueuse.

Attrapant son arc, elle fit demi-tour, puis dirigea son regard vers le ciel.

-Et ne traines pas trop, il risque d'y avoir de la pluie qui va arriver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   Mer 24 Juil - 10:34

Je souriais sous le regard ravie de mon interlocutrice. Elle décidait de partir alors que le lapin était sur le feu. Je haussais les épaule avant d'observer le ciel. Il était en effet de plus en plus couvert. Je grimaçais péniblement avant de ranger mon matériel.

_ Je me demande bien ou je vais pouvoir m'abriter.

Je saisissais le lapin à moitié cuit en hochant la tête car j'avais déjà manger bien pire. J'éteignais le feu avant de me diriger sous l'arbre miracle en priant pour que l'orage ne vienne pas avec la pluie. Le fait que la foudre puisse me tomber sur la tête ne me rassurait pas vraiment, il me faudrait plusieurs jours pour m'en remettre et j'avais de la chance si je ne perdais pas un membre.
Je soupirais, lasse des voyages, et me rassurais avec l'image de ma soeur, que je cherchais toujours, convaincue qu'elle était en vie, quelques part et non entièrement dévorée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La louve et l'aigle [ PV Maïwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Louve et l'Aigle (PV)
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Maïwenn
» Éramos D'irifuse; Coeur d'aigle
» Lequel? Racing Club Haitien ou l'Aigle Noir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-