Partagez | 
 

 Le voyage est un retour vers l'essentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mar 14 Mai - 22:51

Je n'eus qu'un brève aperçu que la chute abracadabrantesque d'Urr'hean. La fatigue m'empêcha de sourire ou de faire le moindre mouvement, aussitôt la douleur m'arracha une grimace qui me fit repartir dans un coma profond. Je n'avais plus consciente de ce qui se passait autour de moi, l'eau nettoyait mon corps d'elle même, je ne pouvais pas concevoir le fait de faire un mouvement.
Je me sentis soudain planer, comme sur des nuages qui me berçaient doucement. Je me sentais dans un cocon doux et chaleureux. Je n'avais pas conscience que l'on me portait pour me faire rejoindre le camp et la chaleur des flammes.

Mes cauchemars ne mirent pas longtemps à arriver. Dés que les bras de Morphée s’abattirent sur moi, des idées sombres arrivèrent pour emplir mes paupières de sang et de violence.
Je revivais inlassablement la même nuit d'horreur avec tout ce liquide bordeaux qui couvrait toutes les surfaces, les habitations sommaires comme les plafonds abîmés. Je revoyais la douleur de la morsure, les crocs carnassier d'un lycan noirs, ses mouvements bestiales. Mes bras s'étaient déformés dans un élan de douleur insupportable avant que la rage ne m'envahisse entièrement.
Je l'avais pris par surprise, en lui enfonçant mes crocs dans la gorge pour le dévorer sans qu'il puisse de rétablir.

Heureusement, la potion enlevait toutes les chances d'un sommeil agité. A part de légère grimaces, personne ne verrait rien.

La nuit semblait avoir était douce pour ma part. Je n'avais pas si bien dormi depuis des lustres. Alors que les premiers rayons du soleil s'avançait doucement, j'ouvrais un oeil. Des ombres passaient d'un côté à l'autre, courbée sur elle même. Mes hommes se déplaçaient sur la pointe des pieds pour ne déranger personne. Je me retournais dans mon sac de couchage pour fermer les yeux à nouveau et ne les ouvrir que lorsque la matinée fut bien avancée.
A mon réveil, tous les regards se jetaient vers moi. Prise au dépourvu, je souriais avant de me lever et chercher des vêtements. J'avais dans mon sac un short beige très court et un bandeau assorti pour ma poitrine. Je nouais les lacets de ce dernier derrière ma nuque pour le maintenir convenablement avant de me coiffer. Mes cheveux n'étaient pas totalement propres, mais ca ferait l'affaire, nous avions suffisamment perdu de temps.
Tout était près, mes hommes avaient préparer le petit déjeuner avec la potion, l'eau, les bagages, les chiens. Je souriais, ravie.

_Je vois que vous ne m'avez pas attendu. J'espère au moins que vous avez dormi, car la prochaine grasse matinée attendra quelques semaines, mes amis!

Je cherchais le solitaire des yeux en allant saluer mes chiens, pas encore totalement réveillée, je ne voyais pas bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 0:24

Je finissais mon nettoyage, voyant Doylana les yeux fermés, baignant dans son bain comme une bûche flotte dans une rivière, à la différence de la couleur, elle était livide, presque aussi blanche qu'une fois transformée sous le sang qui maculait encore son visage, l'un des lycans se tenait proche, assurant la sécurité de la demoiselle, je pouvais vaquer a mes occupations sans craintes. Je me levai, sans faire attention à l'homme qui lui même avait un champs de vision limité au corps à demi-vie de son supérieur, lentement, évitant le moindre faux-pas, je remontai la pente en direction du feu.

Ils s'était déjà recouchés, le vrai travail viendrait une fois le soleil de nouveau présent à l'horizon, il restait toujours le veilleur, près du feu, je me dirigeais vers lui et m'assis en face, lui faisant un signe de la tête, une sorte de bonjour, un "je sais que tu es là et ta présence ne me dérange pas" en plus correct. Il me tendis amicalement de la chair fraîchement cuite, qu'il avait préparé pour les deux sauveur de chiens, visiblement pas gêné par ma façon d'agir, il devait sans doute en voir souvent, des comme moi, au camp. Il pris la parole :

_Sert toi autant que tu le souhaites, tu es un invité de notre alpha, de plus j'avais préparé cette viande pour vous deux, mais elle ne semble pas en mesure de manger ce soir, contrairement à toi...

Ces derniers propos était en réponse à ma gloutonnerie apparente, cette chair était succulente et j'avais une faim qui m'aurais permis sans problème de manger le cheval entier, je devais être bruyant dans ma façon précipité de manger. Finissant la part qu'il m'avait donné sous son regard étonné et amusé, je m'essuyai la bouche avant de répondre :

_Merci bien, c'est un plaisir d'être parmi vous, malgré que ... je n'ai pas vraiment l'habitude de la compagnie. Je vais vous accompagner sur une partie du voyage en dehors de la forêt, je me rend dans un ville que vous traverserez sans doute, j'espère bien m'accorder avec vous et pouvoir après cela vous considérer comme des compagnons, jusque là, n'hésitait pas à me dire comment aider dans les tâches quotidienne, je ne suis pas coutumier de vos habitudes.

Acquiesçant de la tête, il me tendis une des grandes feuille, contenant une portion non négligeable de viande, dont une partie était cuite, la discussion avait suffit, face à moi se tenait quelqu'un d'intelligent, dans ces cas là, la communication est en dehors de mots, plus sincère.

Finissant mon repas gargantuesque, je me levais, tenir ainsi une position assise n'avait qu'aggravé la douleur qui me tenait, refroidissant mes muscles, il était vraiment temps de dormir. D'un nouveau mouvement de la tête, je lui dis bonne nuit, avant de partir un peu à l'écart, dormir sur des feuillages, comme je le faisais quand j'étais seul, par habitude.

Le sommeil me vint immédiatement, la journée avait surtout été éprouvante mentalement, trop de chose s'était passées, mon esprit se déconnecta pendant quelques heures, mon cerveau filtrant les informations qui me parvenait, seul le bruit de la source coulant paisiblement se faisait entendre.

Le soleil était déjà levé depuis quelques temps quand je me levais, une énergie nouvelle gonflant ma motivation et mes muscles, même courte, la nuit avait été réparatrice. Regardant autour de moi je compris que tout le monde semblait être debout, sauf Doylana, ils étaient en train de préparer les affaires, notamment le ranger de la nourriture, les affaires déployés pendant la nuit avait déjà disparu dans les sacs. M’étirant longuement et amplement, j'entrepris de réunir mes affaires, enfilant ma chemise de secours, blanche, à manche courte, laissé détaché, une légèreté qui n'empêchait aucun mouvement, je ne la sentais presque pas. Mes deux dagues étaient près de mon lieu de sommeil, toujours dans le gadget rudimentaire mais efficace que je m'étais fabriqué. Restait dans mon sac quelques peaux, ma corne et un reste de chemise, contenant l'objet de ma mission.

Ce dernier constat me servi de départ pour les actions de la matinée, demandant à l'un des hommes du fil et une aiguille, j'entrepris de transférer le message sur la chemise actuelle. Une fois fait, je récupérai mon patron de gourde en cuir et je fit également la couture, la gourde finalisée me plaisait, elle était argenté, d'une souplesse correcte, suffisamment pour ne pas fissurer et d'une solidité à toute épreuve, j'avais eu du mal à coudre l'objet, mais le matériel de la meute était de qualité. Je partis d'ailleurs le rendre à son propriétaire avant de remplir à la source ce nouveau venu à ma ceinture. J'étais près à partir, du coin de l’œil je vis Doylana émerger enfin de sa longue nuit, à peine levé, elle donnait déjà des directive, elle semblait matinale.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 8:48

Il était tapis dans un coin, attendant patiemment le départ de la troupe. Je me dirigeas vers la source pour me mouiller le visage, de manière à me réveiller un peu plus convenablement.
Les gourdes étaient déjà remplient à ras bord, je n'avais plus rien à faire. Je soufflais, à la fois soulagée et culpabilisée de ne pas avoir pu mettre la main à la patte plus tôt. Mon corps s'était remis de la chute d'hier soir, et je devais supporter les regards en coin inquisiteur de mes hommes. Ils attendaient une explication.

_ Nous nous sommes battus hier et je me suis métamorphoser. Bien sûr, j'ai triché avec la potion avant, d’où mon état. Mais vous pouvez sourire, tout vas bien!

Je leur attribuais un visage joyeux et de bonne humeur avant de saisir mon sac pour partir. Derk semblait en meilleur état, mais il n'était pas capable de faire le trajet sans que nous le portions. Je me mordillais la lèvre en essayant de trouver une meilleure solution. Une journée de repos me paraissait la bienvenue, mais nous avions déjà perdus pas mal de temps seulement Derk ne pouvait pas encore marcher, et il serait un poids supplémentaire ainsi qu'une dose de fatigue en plus pour chacun d'entre nous. Le berger allemand faisait bien une trentaine de kilos, en plus de nos bagages.

_ Nous marcherons quelques heures seulement, il faut que nous portions Derk tour à tour et la journée sera fatigante. On campera à la fin de la foret, avant de traverser les plaines mortes.

Je mettais mon sac sur mes épaules après l'avoir ranger et me dirigeais vers mon chien. Dans élan d'effort, je le soulevais pour commencer la route. Deux de mes hommes prirent les chiens en laisse avec leur bagage respectif. Je jetais un coup d’œil au solitaire, qui semblait suivre la marche, très peu chargé et en bonne forme. Je lui souriais en continuant d'avancer. Dans tous les cas, nous ne tiendrons pas une journée en portant un chien chacun notre tour pendant plus d'une heure. Heureusement, le bout de la foret, n'était qu'à quatre à six heures de marches environs. J'insipirais de l'aur pour me donner du courage, et j'avançais avec un rythme soutenue. Le regards de Derk se posa sur moi, il était plein de remerciement et de douleur.

_ Ne t'en fais pas mon beau, je suis là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 11:32

Le camp se mis en marche, Doylana avait comme le jour précédent pris les choses en main dès son réveil, elles menaient bien ses hommes. J’étais resté dans mon coin attendant que quelqu’un me demande de l’aide, ou bien qu’on démarre, ce qui s’était fait rapidement, nous étions tous près à son réveil. Nous avions quitté notre camp laissant sur place le reste de notre combat, et la source, qui nous avait beaucoup servi. Il était convenu que l’on marche quelques heures seulement, portant à tour de rôle le chien blessé.

Je voyais que tout le monde portait sur son dos un sac de poids assez grand, un des hommes tenait les chiens, ces bêtes étaient dévoué et semblait ne pas se rappeler de la journée passée. Ils avaient l’habitude de voyager lourd, mais un poids supplémentaire ralentirait la troupe, nous ne pourrions pas faire un grand voyage avec un fardeau tel que celui-ci, j’espérais que le chien se remette vite. Le début du voyage se déroulant dans le calme, je rattrapai la tête de cortège, là où se trouvait la femme, et lui demanda :

_Je peux m’occuper du chien, si tu le souhaite, je n’ai rien de bien lourd à porter et il serait injuste que je n’ai pas ma part de travail, ça nous permettra peut être d’avancer un peu plus, et donc de s’éloigner de la forêt et de ses dangers.

J’attendais ça réponse, en l’observant, elle semblait avoir récupéré également, son teint était de nouveau vivant et rien sur elle ne faisait paraitre qu’il y a quelques heures, elle était droguée et couverte de sang. Derrière les autres membres du groupe avançais calmement, discutant entre eux, sans doute sur les évènements de la journée précédente, ils semblaient ne plus considérer ma présence comme un danger. Dans la journée, il me faudrait tenter de leurs parler, demander des choses concernant la meute, j’étais habitué à leur présence également, je pouvais agir plus tranquillement.

Une pensée me vint en tête, une fois déchargé de ma mission, je partirais à la capitale, je devais trouver moi aussi un compagnon animal, j’avais cette idée depuis longtemps mais je ne l’avais jamais concrétisé, mais là j’avais l’argent nécessaire et voir les chiens ici m’avait conforté dans l’idée de voyager avec un compagnon à poil, à la fois pratique et convivial.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 15:03

Ca proposition m'arracha un soupire de soulagement que je ne pus cacher. J'avais le chargement le plus lourd et Derk était un poids considérable dans mes bras. J'étais musclée, certes, mais j'étais pas la meilleure dans cette matière hors métamorphose. Je lui tendais délicatement la bête, comme s'il s'agissait d'un cristal précieux. Une fois dans les mains du solitaire, je massais mes bras déjà endoloris, j'aurais pu tenir plus d'une heure, mais je me sentais beaucoup plus légère et ça faisait du bien.

_ Nous ferons plusieurs arrêt pour le cataplasme de Derk et lui procurer ses soins. On se dégourdira les jambes en ce moment là.

La journée aller être tranquille à ma grande joie, celle d'hier avait été épouvantable et je ne souhaitais pas la revivre une fois de plus. Je me plaçais à côté du Solitaire, veillant sur Derk autant que sur lui, un sourire avait fendu mon visage de nouveau rayonnant, sans hésitation, je décidais de prendre la parole.

_ Merci Urr'hean. Pour hier et pour Derk. Je suppose que mes hommes t'ont fait passer un interrogatoire?

A sa tête, je comprenais qu'ils l'avaient très rapidement fait à mon départ hier soir. Je levais les yeux au ciel. Ils étaient pire que des grand frères.

_ Il faut les excuser, je ne sais pas pourquoi, certains de mes guerriers ce sont attribué le rôle de "grand frère" à mon égard. Je suis pourtant capable de m'en sortir seule. Ils sont un peu trop fidèles, je ne sais pas trop pourquoi.

Ça avait peut être un rapport que je les avais tous accepté dans la meute. On y trouvait pas seulement un toit, mais aussi une famille et un métier, parfois même un but. Je haussais machinalement les épaules avant de regarder aux alentours, on pouvait sentir l'odeur de la chair des Arani. Je ne savais pas combien était tombée hier, mais à deux, ca devait être devenu un sacré carnage.

_ Bien joué pour hier. Tu te défends bien, autant en diversion qu'en combat. Tu es un très bon guerrier. J'aimerais en avoir plus comme toi, tous n'ont pas talents.

Il fallait en effet des années d'acharnement pour arriver à un bon niveau de combat. Mes guerriers s’entraînaient tous les jours pour ça, juste au cas ou. Je ne faisais pas de la métamorphose notre atout principal, je ne voyais pas l’intérêt de s'entre-tuer. On devait se serait les coudes.
Mes hommes me jetèrent un regard en biais, surement parce qu'ils m'avaient entendus, je riais avant d'ajouter à leur intention;

_Vous êtes de très bon guerriers aussi! Je ne vous aurais pas choisi sinon.

Ils redressèrent la tête en se regardant entre eux, fier, avant de continuer leur conversation. Un petit compliment de temps à autres motivait les troupes et visiblement, ça avait un impact clairement positif sur les miennes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 17:02

Derreck, tel semblait être son nom, était désormais dans mes bras, il ne semblait pas dérangé d’être porté par un inconnu, sans doute l’étais-je moins depuis mon sauvetage du jour précédent. Doylana avait été soulagé de se voir libérer d’un tel poids, elle l’avait exprimé assez ouvertement. Nous pouvions voyager sans trop perdre de temps, mais il faudrait s’arrêter pour apporter des soins au chien, de temps à autre.

Profitant du moment, Doylana entama une petite discussion pour me remercier, et s’excuser pour ses hommes, et même a me complimenter, ces soudaines gentilles paroles me mirent mal à l’aise, je n’aimais pas recevoir de compliment, je ne me sentais pas spécialement plus fort qu’un autre, ni méritant, j’étais aussi amusé de voir la réaction de ses hommes face à sa comparaison, ils étaient fier, de vrais lycan, à n’en pas douter. Et leur réaction au compliment était celle d’un enfant recevant un compliment par sa mère.

_Je n’ai pas vraiment de mérite, tes hommes aurait fait la même chose avec plus de dévotion, ils semblent fier, compétent et surtout très fidèle à ton égard, si ils se considèrent comme tes grands frères, c’est qu’ils aiment te protéger, ils sont vertueux pour ça. Concernant mes talents, ils sont né d’une vie solitaire plus longue que la moyenne, même pour un lycan, il n’y a pas de quoi se vanter. Je trouve de ton côté, comme je te l’ai déjà dit, que tu es une meneuse compétente et que tu as un sang froid à toute épreuve, si tu avais été chef, à l’époque, je serais sans doute un fidèle de la meute depuis longtemps.

Je n'étais pas capable de recevoir un compliment sans avoir la nécessité de faire plaisir en retour, c'était une façon pour moi de m’acquitter d'une dette, j'avais toujours était ainsi, et la longue solitude que j'avais mené ses dernières années avait amplifier le phénomène.

Sur ces bonnes paroles nous continuâmes la marche, la forêt recommençait à se désépaissir, devenant un bois fortement engageant et baigné dans la lumière, nous étions proche de l'endroit que nous avions atteint hier dans notre course matinale. L’orée du bois était déjà visible quand nous nous arrêtâmes pour refaire les pansements, permettant au groupe de se reposer quelques minutes, Doylana elle-même s’occupait du chien, qui semblait revivre par rapport à hier, pressé de pouvoir de nouveau courir. Les hommes quant à eux, s’était assis avec soulagement, lâchant quelques minutes leurs sacs, je les observais attentivement, gardant en tête mon rôle d’observateur et de juge pour moi-même. La matinée était désormais terminée.

Je me levais, approchant de Doylana qui terminait ses soins, je lui demanda, un léger sourire de défis aux lèvres :

_Toujours partante pour te dégourdir les jambes ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 19:52

Le compliment me toucha, je n'aurais jamais su dire pourquoi. Il me fit sourire. Un sourire éclatant que je n'accordais jamais au campement, ca faisait du bien d'être aussi soi même, de temps en temps, de ne pas être que l'Alpha. Je doutais de moi même et de mes compétences à longueurs de journée, mais un petit compliment mettait toujours du baume au cœur dans de telles conditions.

Nous nous arrêtâmes deux heures après avoir commencer la marche. Je m'appliquais à poser un nouveau pansement à Derk, qui se laissait faire, de plus en vivaces. Les potions de Naïsha faisait toujours des miracles, mais je serais malheureusement à court à cette allure là. Il me faudrait trouver un herboriste en ville, et dépenser une belle petite somme, à ma grande déception. De toute manière, le détour par une ville serait non négociable, il nous fallait des vivres et j'avais besoin de nouveau vêtement de rechange, pour ça il fallait du tissus, que nous avions déjà, mais l'aiguilles était usée et le fil bientôt manquant. Penseuse, je ne voyais pas le solitaire s'approchait de moi, je sursautais à son arriver, portant instinctivement une main sur un de mes sabres.

_ Inconscient! J'aurais pu te trancher la gorge!

Ce n'était pas totalement faux et le stress d'hier semblait toujours présent. Il n'avait surement pas remarquer que mes hommes s'approchaient toujours avec précaution. Mikel, qui avait tout vu de la scène se mit à rire avant de prendre la parole:

_ Fait attention, elle en a déjà blessé plus d'un! Un de nos membres à une vilaine cicatrice au torse, heureusement que nous cicatrisons vite et que nous avons de bons réflexes!

Je bougonnais de mécontentement, peu ravie de cette anecdote que mes hommes adoraient raconter. Je repensais toujours à ce pauvre homme qui m'avait fait peur près de la rivière, je n'avais alors qu'une dague sous la main, mais elle avait fait un carnage.
Je faisais la moue avant de me tourner vers Urr'hean.

_ J'allais refuser ton offre, mais je pense qu'évacuer le stress ne serait en fait pas une mauvaise idée.

Je contemplais le ciel, il était midi. Une heure de pause ne ferait mal à personne, surtout si c'était pour éviter ce genre de catastrophe.

_Bien, une heure de pause tout le monde. Mettez vous d'accord pour garder Derk, je pars courir un peu, je ne serais pas longue.

mes trois guerriers trottaient sur place avec l'envie évidente de courir eux aussi. Ils se regardèrent avant de parler tous en même temps. Je posais ma main sur ma tempe avant de partir en trottant.

_ Droit devant?


Sans attendre la réponse, je partais, lentement d'abord, pour aller de plus en plus vite, poussant de plus en plus sur mes cuisses qui commençaient à chauffer pour parcourir une bonne distance. J'entendais des pas derrière moi, le solitaire n'était pas loin, mais il semblait qu'un de mes hommes s'était aussi joint à la course.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 15 Mai - 22:52

[justify]J'avais pris un sacrée coût d'adrénaline, aux mouvements surprenante au premier abord de la soigneuse improvisé, j'avais réagi à l'instinct, une pulsion d'adrénaline m'avait parcouru le corps, repoussant tout le sang conservé dans les vaisseaux de mes jambes dans tout le corps, j'étais resté immobile une demi-seconde, le temps de me rendre compte que j'avais la main sur ma dague, toujours à sa place. Je soufflais un coup, d'un air las qui se voulait rassurant, j'avais approché Doylana de façon trop brusque, sa concentration sur ça tâche avait permis la surprise, c'était clairement de ma faute. Sans pouvoir le contrôler, et revigoré par cette décharge de stress en hormone, je lâcha en souriant :

_Vivifiant !


Mon regard était maintenant allumé d'une lumière de grande intensité, démontrant l’énergie déployable qui se contenait maintenant en moi, si on ne faisait rien, je serait vite intenable, devenu une véritable boule d'énergie ambulante.

La scène avait amusé le groupe de joyeux lurons qui se tenait à quelques pas, l'anecdote ne me surpris qu'à moitié, on ne pouvait après tout pas aller contre sa nature, et vu son histoire, ça paraissait presque une réaction logique, j'haussai les épaules pour montrer que ce détail ne touchait en rien mon jugement sur mon amie.

Cette action éclaire avait eu pour effet de rendre à Doylana son envie de course, elle qui semblait quelques secondes plus tôt peu enclin à cet exercice, lâchant quelques ordres à ces compagnons et m'indiquant très brièvement son choix concernant l'itinéraire, elle partie comme un courant d'air, accélérant graduellement. Je soufflai un coup, laissant l'énergie qui m'emplissait se propager dans les zones de nécessités, j'entendis à peine les cris de mécontentement du groupe qui souhaitait participé que je partis.

Contrairement à elle, j'étais d'attaque à plein tube, partie sur une propulsion qui avait causé un trou dans la terre sèche, j'étais en sprint, rattrapant Doylana petit à petit, sa vitesse avait atteint un niveau assez poussé. Je senti derrière moi quelqu'un, il courrait également, il était vif, je ne me retournai pas mais souri, quelqu'un d'autre s'était pris au jeu malgré les ordres, je ralenti un soupçon, le laissant arriver à ma hauteur. Je tourna la tête quand se fut le cas, un regard défiant me faisait face, l'un des lycans avec lequel je n'avais pas parlé, le plus jeune physiquement, se trouvait à mes côtés, je souris une deuxième fois, allumant à nouveau mon regard avant d’accélérer brusquement le pas.

Surpris mais pas abattu, l'homme pris de la vitesse également, me suivant de près, j'accélérai graduellement, mes jambes n'avait qu'une envie, pousser plus loin, plus vite, je les écoutai. Ma vitesse atteint son maximum, je voyais Doylana de dos s'approcher rapidement, nous avions déjà quitté la forêt, le paysage était désormais un désert gris qui s'étendais en tout sens, il défilait à une allure inhumaine.

Je dépassai l'alpha, mais déjà elle accélérait à nouveau, prenant le même rythme que moi, poussant l'allure, la vitesse que nous avions était celle de deux monstres à qui on avait enlevé les chaines, je me sentais plus vivant que jamais, bien plus libre que ces derniers jours, bien plus libre même que ces dernières années, j'avais face à moi un adversaire qui soutenait mon niveau, et je ne pouvais dire si s'était son maximum. Le lycan qui nous avait suivi était loin, il n'avait pas tenu l'allure, je ne pourrais pas dire ce qu'il était devenu, mais je ne doutais pas qu'il saurait se débrouiller, mon objectif actuel était tout droit, l'horizon elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Ven 17 Mai - 12:21

Je souriais en voyant le solitaire approcher. Il avait un sprint miraculeux, surement à cause de son âge avancé et des siècles d'existence. Je riais de bonheur lorsqu'il me dépassait car je pouvais enfin accélérer, mes muscles étaient à présent indolore et mon corps subissait une vague d'euphorie. C'était un bonheur lycan dans ce monde, la rapidité, la joie de courir le plus vite possible.
Je ne savais pas lequel de mes hommes nous avait suivi, mais il devait être très loin derrière nous, peu de personne arriver à ma vitesse au camp.
Au bout d'une bonne demi-heure de course, je lui indiquais qu'il fallait faire demi-tours afin de rejoindre les autres.
Avec un sourire joueur et un regard défiant j'accélérais à nouveau, bien plus puissante et rapide encore. Je voulais voir jusqu’où il pouvait aller.

Derk était toujours couché à notre arrivée. Mes joues étaient rougies par l'effort et la vue de mon bagage me fit tirer une moue désapprobatrice. Je buvais de grandes gorgées d'eau avant de motiver mes troupes.

_ Si nous marchons bien, nous y sommes dans deux heures les amis.

Je prenais mon sac que je hissais maladroitement sur mon dos avant de commencer la marche. Le solitaire se chargerait de Derk, sans aucun doute.
La course m'avait fait un bien fou! J'étais détendue, sereine et apaisée, au grand bonheur des mes hommes qui pouvaient se laisser aller sur les blagues et les commérages. J'observais mon corps, il dévoilait de nouvelles cicatrices. Je grimaçais en tournant les yeux vers le solitaire.

_ Elles ont du se défendre avec acharnement...


Car effectivement, lorsqu'un lycan avait une cicatrice, un fallait une entaille profonde. Mais elle ne resterait pas, notre corps effaçait peu à peu toutes traces de lutte. Je repensais aux quelques bribes de souvenirs que j'avais mais ca ne me suffisait pas. J'étais curieuse.

_ Comment ca s'est passé hier? Je ne me souviens pas de grand chose...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Ven 17 Mai - 14:33

Ça allait faire une demi-heure maintenant que nous courrions, j’aurais voulu m’arrêter quelques minutes, admirer le paysage mort, mais dégager, contempler la liberté d’un horizon dégagé, mais il nous fallait rentrer, le groupe nous attendait, nous devions avancer, j’aurais tout le temps d’observer le paysage sur la reste de notre voyage. Et Doylana me le fis comprendre, elle m’indiqua le chemin du retour et sur un sourire défiant, elle reparti à fond de train dans l’autre sens mut par la rivalité.

Ca n’allait pas ce passer comme ça, je n’étais pas un poids léger quand il s’agit de vitesse, bien avant la force, c’était mon atout premier, profitant d’une pierre ancré au sol, je pris un élan puissant et reparti en sens inverse, en direction de la lycane, dans une volte-face foudroyant. Elle accélérait encore, le défis était réel, la ligne d’arrivée tracée, je poussais mes jambes a leurs maximum, elles ne faisaient pas prié, pour un lycan, il n’y avait meilleur sensation que de courir, sans doute un trait commun avec le chien et son cousin le loup. Je rattrapai lentement mon adversaire, mais elle ne se laissait pas faire, sa rapidité n’était pas celle d’un lycan commun, seul quelqu’un de spécialisé et entrainé pouvait tenir se rythme, par chance c’était mon cas, cependant je voulais surprendre.

Nous arrivâmes près de la forêt, j’étais toujours derrière, d’une centaine de mètre, depuis presque le début nos vitesses se coordonnaient, c’était le moment. Provoquant un déséquilibre vers l’avant, fléchissant ma jambe d’appuie, baissant les épaules, au moment où ma jambe toucha le sol, se fut pour une accélération merveilleuse, que je gardais généralement pour distancer un adversaire collant ou surprendre un ennemi puissant, ça me coutait une pression musculaire intense mais j’avais envie de montrer ça à l’alpha, elle me considérait déjà comme fort mais j’aimais à être reconnu pour ma vitesse.

A l’entrée de la forêt nous étions côte à côte, en deux-cent mètres, j’avais rattrapé mon retard, mais mon accélération s’était terminé, nous étions désormais à vitesse égale, mes jambes bougeait toutes seuls, les arbres défilaient dangereux, déjà le camp était visible, malgré un dernier effort, je ne pu me décrocher de notre ligne commune, nous arrivâmes quasi-égaux à l’arrivé, elle m’avait devancé sur une dernière foulée.

Ralentissant rapidement, je fit un demi-tour à la marche, pour retrouver le campement, pour remettre mes muscles à leur état normal. Encore une fois la lycane avait déjà repris le cours de ses responsabilités, elle reprenait le contrôle de son groupe, annonçant le prochain arrêt pour dans environ deux heures, la course devait être loin dans son esprit.

Je pris Derreck avec délicatesse, grattant gentiment sa tête, et repris ma place près de la femme, à l’avant du cortège en formation. Elle avait pris son sac et s’était regardé, me lançant d’un air interrogateur qu’elle avait subit des dommages pendant son combat d’hier soir. En effet, on pouvait voir sur elle quelques cicatrices toutes neuves, des entailles, des crocs, des griffes, les aranis n’étaient pas douces. Elle demanda ouvertement cette fois ci ce qui s’était passé pendant sa transformation. Montrant mes deux avant bras je commençais :

_En effet, elles n’ont pas étaient très gentilles, elles étaient agressives et acharnés.

Mes deux bras joints reformaient une cicatrice en forme d’entaille, rectiligne et passant d’un bras à l’autre, juste aussi de mon bracelet de force, dernier signe de ma position défensif du jour précédent. D’autres entailles bien plus petites étaient visibles, notamment aux mains, j’avais du les attrapé pour mener le combat vers la louve en colère.

_Ce que tu as fait en tant que louve était très puissant, tu as atterrit au milieu du champ de bataille déroutant toutes les aranis, à chaque mouvement, une tombait, elles commençaient à fuir, je les rabattais dans ta direction pour éviter que tu ne me cible, je peux te le dire, je serrais les fesses, heureusement, une fois les aranis abattus dans une joyeuse boucherie, je n’ai eu à t’éviter que quelques secondes avant que ta potion ne fasse effet, après quoi tu es tombé inconsciente contre un arbre, c’est à ce moment là que j’ai senti les chien approché.

C’était le récit synthétique du combat, ça me rappelait la frustration de n’avoir pu me débrouiller seul et aussi la fatigue auquel j’avais du faire face, aujourd’hui, j’étais content d’être en pleine forme.

_Je t’en dois une, tu m’as sauvé hier, et d’une façon spectaculaire qui plus est.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Ven 17 Mai - 20:25

Je ne m'attendais pas à une horde de compliment. Je voulais juste un rapport détaillé, comme je demandais à mes hommes. Surprise, je me stoppais quelques secondes avant de jeter des regards gêné autour de moi. Mes hommes s'amusaient de la situation, il me savait toujours mal à l'aise lorsque je ne m'attendais pas à ce genre de parole. Je balbutiais un vague remerciement.

_ Je suis persuadée que tu aurais pu t'en sortir, mais ma priorité était mes chiens, je ne voulais pas perdre de temps.

C'était une excuse comme une autre, après tout. Les flashs me revenaient dans la figure, toujours aussi sombre et sanglants. Je secouais machinalement ma main devant mes yeux, comme je le faisais toujours pour chasser les mauvaises idées, après tout, je ne leur avais pas demandé de venir me harceler.
Je bougonnais en marchant à un bon rythme.

Nous étions encore à une heure de marche rapide. Décidément, le détour par Racium sera nécessaire pour acheter des montures à la meute. Penser à la somme que j'allais devoir déboursé me donna le tournis, je pris une gorgée d'eau à défaut d'avoir quelque chose de plus fort. Mes prunelles grises se posèrent sur le solitaire calmement.

_ Tu n'as pas de monture, ni d'inné? C'est peu inhabituel pour un solitaire.

Mais de quoi je me mêle? Je me mordais la lèvre avant de me reprendre.

_ Enfin, tout le monde n'aime pas les animaux.


J'étais parfois maladroite pour faire la conversation. Et je n'avais aucune idée de quoi dire ou faire pour rendre le trajet plus passionnant. Ma main se glissa dans mon dos et toucha un de mes sabre, ce qui me fit venir une idée assez rapidement.

_ Tu as une spécialité de combat?

J'étais beaucoup plus à l'aise dans ce genre de discussions, car après tout, même si je ne faisais pas les entrainement, je les supervisais, je m'y connaissais donc un peu et c'était toujours un plaisir de partager ses techniques et ses avis sur les armements.
Mes hommes commençaient à s’intéresser à la conversation, après tout quoi de plus normal pour Taran, qui était l'entraineur principal des membres de la meute. Je le voyais tendre une oreille curieuse mais bien intentionné vers notre invité.

Il donnerait surement son point de vue, ce qui rendrait la situation plus conviviale encore. Après tout, le trajet ne serait pas si long.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Sam 18 Mai - 0:42

Je fut surpris de la voir à son tour gêner par les compliments, surtout qu'ils m'étaient sorti naturellement, ne cherchant pas a complimenter j'avais établi un compte rendu à ma façon, peut-être avais-je trop donner mon avis, qu'importe. Ces hommes prenaient la tournure des événements avec humours, maintenant accroché à nos ombres pour suivre le spectacle que semblait offrir notre discussion, c'était .... bizarre, je me retrouvé propulsé de manière bien excessive sous les feux de la rampe par l'influence que Doylana avait sur ses hommes, et autant je l'appréciais suffisamment pour discuter simplement avec elle, autant se savoir écouter par d'autres, même de confiance, même amicaux, me paraissait étrange, mais encore une fois, je devais faire avec, ils devaient de toute manière apprendre à me connaitre et moi être attentif à leurs réactions si on voulait s'entendre durant ce voyage. Étrangement la réaction de ses hommes rendait l'alpha timide, encore une fois ça devait être un trait de la race pour être ainsi répandu, ça me mit un peu en confiance.

Soucieuse de garder une atmosphère de discussion, elle me posa deux questions, l'une concernant les innées, et l'autre concernant mes spécialités en combat, deux questions fortes intéressantes, et j'aurais aimé avoir son avis sur le sujet également, le sujet était lancé.

_D'abord concernant les innées, tu fais une remarque pertinente, en avoir un serait un grand avantage pour une vie solitaire, il servirait d'ami, de compagnon de combat peut-être, ça tiendrait compagnie. Malheureusement, je n'ai ces idées en tête que depuis peu, en te voyant avec tes animaux, j'avais toujours eu dans l'idée de me trouver un innée, mais jamais l'occasion d'y placé mon argent, que sert généralement à des usages plus ... terre à terre.

Je montrais ma chemise pour appuyer mes paroles, la vie de lycan n'apportait pas que de bonnes choses.

_Je compte faire de la recherche d'un innée ma prochaine quête, je ne sais pas trop quel animal me conviendrait, nous verrons cela en temps voulu.
Maintenant concernant ma façon de combattre, je serais heureux d'avoir moi même des détails sur ce que tu connais toi, mais puisse que tu poses la question, je réponds en premier. J'ai appris le combat trop jeune pour m'en souvenir, avant même la perte de mémoire dont je t'avais parlé, je savais avant 20 ans manier dague, épée courbe, épée courte, arc et ... griffe, me style c'est spécialisé par l'expérience, je suis un adepte des combats dans la souplesse, combattre est un art, un combat représente un enchaînement qui pourrait s'apparenter à une danse, la souplesse, l'agilité, la vitesses sont mes atouts dans ma façon d'agir en combat, bien sur, j'utilise les atouts lycans, et j'ai donc également un peu de force, mais je ne compte pas trop la dessus. Mais il me semble nécessaire de ne pas négliger les styles qui ne sont pas les nôtres, chaque style à ses atouts et ses faiblesses, de part cela, j'aime étudier le combat, par le biais de livre et en observant. Et toi, donc, quelle est ta spécialité ?

Derrière, je voyais l'un des lycans qui durant mon discours passionné avait tantot approuvé, tantot fait une mine interrogative, tantot froncé les sourcils, lui en particulier semblait pendu à mes lèvres sur le moment, c'était sans doute le sujet qui lui souciait beaucoup, avec un peu de chance j'avais derrière moi un maître d'arme avertit.

_J'aimerais également avoir l'avis de ton camarade derrière moi qui semble vivre la conversation avec beaucoup ... d'insistance.

Cette remarque que j'osais fit rigoler deux des camarades présent dans le cortège, j'avais la chance d'être dans un groupe visiblement plus tourné vers l'humour que la colère, bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Dim 19 Mai - 12:35

Je lui souris en lui désignant mes sabres. Ils étaient mes fidèles alliés depuis des siècles et je connaissais tout d'eux. Les qualités comme les défauts.

_ Le combat aux sabres. Je me suis toujours entrainée avec ces deux là et ils ne m'ont jamais quitté. Ils sont pratique et peuvent tout trancher très facilement, mais je ne m’appuie pas que là dessus, je m'entraine très dur au combat à main nue également. Je manie un peu la dague aussi, mais vraiment au cas ou, je ne suis pas une experte là dedans.

Taran, qui tendait l'oreille fut surpris qu'on veuille son avis. Ile tira une grimace d’incompréhension durant de longues secondes avant de pouvoir ouvrir la bouche.

_ Je pense qu'il est important d'avoir une spécialité bien définie afin de tout connaitre de son armement et de ces techniques. Cependant, il est pratique de savoir se battre sans également. C'est pour ça que j'enseigne le combat à main nue aux membres, d'autre font les armes. Je suis très habille avec beaucoup d'armement, mais je suis beaucoup plus doué avec une épée.


Il n'aimait pas trop donner son avis sur les choses, il préférait écouter. Mais je préférais m'amuser de la situation, chacun son tour.
Arborant un sourire moqueur, je me retournais vers lui pour lui lancer un regard de vengeance sympathique.

_ On ne marchera pas beaucoup aujourd'hui, on pourrait peut être s'entrainer un peu. Qu'est ce que vous en pensez?

J'étais curieuse de voir le solitaire se battre, et nous avions bien besoin de refaire le point pour ne pas perdre nos capacités.

Un peu plus loin, on s'arrêta pour changer à nouveau le pansement de Derk, lui donner un médicament ainsi que le nourrir et l'abreuver. Je souriais à l'idée de combattre contre mes hommes. J'adorais me battre lorsqu'il s'agissait des entrainements. C'était comme un jeu, une danse macabre que tout le monde jouait ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Dim 19 Mai - 19:11

La suite de la discussion fut sur les styles de combats des deux personnes de la discussion, l'homme était donc un maître dans la meute, et il enseignait le combat à main nu, intéressant, j'aurais aimer en apprendre de sa part, toute expérience et bonne à prendre. Quant à la femme, elle était spécialiste des sabres, tout comme moi elle avait ses deux bijoux, qui au fil du temps était devenu le prolongement de son corps, c'était une grande force en combat, comme l'avait souligné l'homme. A la suite de cette discussion, Doylana propose de tester nos aptitudes dans un entrainement, un combat, c'était une riche idée.

_J'aimerais beaucoup combattre face à vous dans le cadre d'un entrainement, et également voir les combats des gens présent ici, ça me permettrait d'en savoir plus et de situer également le niveau des gens qui m'entoure. Aujourd'hui fut une journée plutôt tranquille, un entrainement n'est pas de refus pour huiler la machinerie.

Autour de moi les réactions à mon intervention se fit sentir, ils semblaient tous prêt à en découdre, ce genre de combat devait être des moments qu'ils appréciez beaucoup, visiblement, le groupe était basé sur l'humour et le combat, le premier ne me dérangeait pas, le deuxième me plaisait beaucoup, j'avais hâte de voir la suite des événements.

Un peu plus tard, nous nous arrêtâmes encore une fois, je déposais le chien au sol avec précaution, il semblait avoir repris toutes ses capacités, cependant il était important de le soigner jusqu'au bout, ils avaient subits de lourds dommages. Délesté de mon poids je me couchais sur le sol, à l'ombre d'un rocher, le sol était dur, droit, me dos était ainsi totalement droit, c'était une bonne position, reposante, observant le ciel, j'attendais que les soins soit terminé, le soleil était maintenant en descente dans le ciel, le prochain arrêt serait le dernier de ce jour. Un sourire me vint, au prochain arrêt, nous allions combattre, sans stress, sans mauvaises intentions, un sport qui me plaisait beaucoup plus, je me demandais si je serais aussi capable que face à un véritable adversaire si l'enjeu n'était pas ma vie, nous verrions bien.

Le cortège repris sa route. Soudain une question toute bête me vint en tête, je m'approchais de Doylana :

_Dis, j'ai pas vraiment fait attention à notre route, quel est l'itinéraire que nous parcourons ?

Jusqu'à maintenant je m'étais contenté de connaitre le point final et notre situation géographique, un point sur l'itinéraire calmerait ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Lun 20 Mai - 12:34

Visiblement, l'idée d'un entrainement enchanté tout le monde et j'en étais ravie. Il verrait le niveau de mes hommes et une petite partie des entrainements dont nous disposions au camp.
La marche se déroulait paisiblement, la bonne humeur était présente. Soudain, la voix d'Urr'hean me tira des mes pensées joyeuses.

_ L'itinéraire?

Je remettais mes idées en place en réfléchissant un peu.

_ Nous allons passer par un village, près d'Aetarh, inutile de dire qu'on ne s'arrête pas, on fait le plein et on repart pour Sephylis.

Pensant que plus de précisions seraient les bienvenus, je réfléchissais à nouveau par ou nous devions passer.

_ Nous dirigeons vers ls terres mortes, on va les traverser pour rejoindre la forêt de Dolhos. Il y a un petit refuge là haut. Ils acceptent beaucoup de choses contre de l'argent. On pourra faire le plein de vivre et de vêtements tranquillement avant de repartir, pour traverser la forêt par l'est et arriver vers la Mer.

Je frissonnais à la simple idée de prendre le bateau. Je n'avais même jamais mise les pieds dans une barque. Je n'avais pas confiance en ces bêtes là.

_ Un bateau nous attendra pour nous mener sur les côtes ouest de Sephylis. Nous attendrons alors la foret D'igarisha avant de remonter vers le nord pour traverser la plaine du renouveau et rejoindre la cité elfique.

C'était un bien long trajet. Rien que d'y penser, j'étais épuisée. Nous étions encore à des semaines de voyage avant d'atteindre la cité. Pourquoi je n'étais pas passer par Racium?! Des innés pour un tel voyage était nécessaire! Ce que je pouvais être sotte parfois. Je bougonnais vaguement avant de reprendre la parole.

_ Je me suis renseignée sur les créatures qui pouvaient croisé notre chemin auprès de nos longs-marcheurs. Elles ne sont pas toutes accueillantes. Il y a tout d'abord les chimeiras que l'on risque de croisé très prochainement. Dans la forêt de Dolhos, les Traseraco sont une menace pesante, en traversant la Mer on croisera surement des sirènes. La foret Elfique est remplie de créatures étranges, mais les plus dangereuse sont reculées dans le sud du pays. Il ne reste plus qu'à prier de ne pas croiser de créatures.

C'était mal partis. Entre les arani et le rataneche, le voyage avait plutôt mal débuté. Qu'est ce que je pouvais détester ces bestioles.
Je flattais Derk, présent dans les bras du solitaire avant de sourire en ajoutant un regard tendre vers l'animal. Il répondit d'un coup de langue et d'un couinement heureux. Il retrouvait peu à peu toutes ses fonctions vitales mais il avait encore besoin de beaucoup de repos et de peu d'effort.

_ Il semble t'apprécier.

Et ce n'était pas le seul. Plus les jours passaient et plus le groupe était soudé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Lun 20 Mai - 15:47

L'itinéraire était chargé ... elle m'avait expliqué tout ça avec une très grande clarté, elle était maîtresse totale du chemin à suivre, une organisation d’horloger, presque effrayant. Elle avait même fait des recherches quant aux hostilités que nous pourrions rencontrer, et sur ce récit j'eu deux pensées, la première était ennuyeuse, on aurait sans nul doute d'autres journées aussi chargé que la précédente, la deuxième était joyeuse, nous pourrions combattre. Je lâchais un commentaire sur les créatures que nous rencontrerions :

_L'itinéraire est tout tracé, belle organisation. Pour ce qui est des créatures, l'avantage c'est qu'en dehors des sirènes, elles se baladent seul en général, mais par contre elles sont très fortes, nous ne pourrons pas sauver la mise à deux à chaque créature rencontré comme nous l'avons fait précédemment.

Une pensée me vint soudainement, qu'est ce que je ferais une fois mon but de mercenaire atteint ? J'aurais pu les suivre, mais je serais alors un étranger a leurs cause, pour que l'alpha se déplace elle même, il y avait de la diplomatie dans l'air. Une autre alternative était de trouver un contrat dans la ville que je vais rejoindre, elle me mènera où elle me mènera. Dans tout les cas il me faudrait rapidement partir pour la capitale, j'avais du matériel à acheter, des choses à retrouver là-bas.

Je fus sorti de mes pensées par Doylana qui caressa la boule de poil se trouvant dans mes bras, son regard était tendre, elle aimait beaucoup ce chien, elle me dit qu'il m'appréciait, j'avais ressenti cela également et ça me faisait plaisir, ce chien était un compagnon visiblement digne de confiance et courageux, les animaux sont de bien meilleurs amis que les humains, à mon gout.

_J'en suis heureux, et le voir reprendre des forces me fait également plaisir.

Libérant une de mes mains, je lui flattait le haut du crâne.

Je regardais à l'horizon, plaçant une bulle invisible autour de moi, j'étais comme seul, en pleine nature, j'aimais me focaliser ainsi, faisait abstraction des gens qui m'entourait, je le faisais souvent en ville, c'est la première fois que je le faisait en pleine nature, le soleil se couchait, lentement, il faisait encore bien jour, la forêt se rapprochait petit à petit, nous y serions peut être dans la soirée de demain. Etant donné l'heure qu'il devait être, nous allions bientôt nous arrêter, je profitais de ces derniers pas pour me concentrer sur le calme qui entourait le groupe, quelqu'un aurait pu me parler que je ne l'aurais pas entendu, peut-être aurais-je des excuses à sortir ... tant pis, j'étais détendu, serein, le coeur plein d'énergie, j'avais connu des pires moments, il faisait bon vivre aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mar 21 Mai - 15:51

Un nouveau compliment fit son apparition entre les lèvres du solitaire. Mais celui-ci ne me dérangeait pas, il était fondé. J'étais très organisée lorsqu'il s'agissait de la meute. Un trait de caractère que j'avais appris au fil des siècles, car avant, il ne faisait pas parti de moi.
Je lui souriais, dévoilant toutes mes dents blanches et mes canines bien acérées. Je voulais lui demander ce qu'il ferait une fois à la capitale, mais je n'osais pas. Jugeant que cette question venait d'une curiosité mal placée.
J'étais perdus dans des tas de pensées et il semblait de même pour le solitaire. Je le laissais donc tranquille et reprendrais la conversation vers notre nouveau camp.

Après une bonne demi-heure de marche intensive et la forêt de al foret à quelques pas, je décidais que nous poserions les bagages ici. Je me stoppais et déposais lourdement mon sac avant de m'étirer. Mes hommes en firent autant. Je buvais un peu d'eau et m'attachais les cheveux en silence.

_ Bien, Mikel, tu cherches un endroit un peu plus confortable et sûr dans le coin pour que nous posions le camp. Taran et Lurian, vous préparez la viande. Je me mets à la potion, inutile de chercher un coin d'eau, il n'y en a pas dans le secteur. A partir de maintenant, on fait attention à nos réserves jusqu'à la prochaine ville.


Je soufflais encore un peu avant de me dirigeais vers mes chiens. Après leur avoir donner une ration de nourriture chacun, je m'occupais du blessée pour changer son pansement. Il pouvait désormais se tenir debout et mangeait avec appétit, mais il restait faible. Je le flattais longuement avant de déballer mon sac pour faire la potion.

Dans un petit bol en pierre, je broyais quelques graines de couleur noires avant de faire chauffer de l'eau.

_ Urr'hean, tu penses que tu peux essayer de trouver des baies ou des fruits? Tu peux emmener un homme avec toi si tu veux.


La potion aurait meilleur gout ainsi. Je rajoutais les feuilles que j’aplatissais également, pour en extraire un maximum de substance avant de mettre l'eau chaude. J’éteignais soigneusement le feu avant de finir le reste de la préparation. Il fallait désormais attendre que ça refroidisse et y ajouter les fruits.

Voyant qu'Urr'hean était en pleine hésitation par rapport aux hommes et encore un peu perdus dans ses rêves, je lui mettais la mains sur l'épaule doucement afin de ne pas provoquer le genre de réaction dont je disposais moi même.

_ On va y aller ensemble.

Je regardais les environs avant de faire confiance à mon odorat et me dirigeais vers l'Est, en direction des côtes, qui était encore très loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mar 21 Mai - 23:23

Nous n'avions pas marcher longtemps avant d'établir un campement. Une fois encore Doylana repris son rôle d'alpha et déclara les différents ordres de circonstances. Ces hommes devaient maintenant savoir quoi faire avant qu'elle ne le dise mais elle semblait ferme sur cette volonté d'établir elle même le rôle de chacun, je comprenais cette décision, en tant que chez dans un camp composé des bêtes que nous étions, il fallait sans cesse affirmer son rôle, et si les compagnons pour ce voyage avait l'air dévoué, ce n'était pas une raison pour agir différemment, la prudence est l'atout majeur de l'être intelligent.

Conformément à ces ordres, le camp se mis rapidement en place, les chiens furent nourris par leur maîtresse adoré, quelqu'un se chargea de trouver un coin confortable, de mon côté, le soleil de la journée me força à retirer ma chemise, mais elle était précieusement, je la mis donc dans un endroit que j'estimais suffisamment sur, tout proche du sac de la lycane, dans une anfractuosité du sol, et quand bien même elle disparaîtrait, le coupable ne pourrait être que présent dans le camp, je ne l'espérais pas.

Doylana me proposa de partir chercher des fruits afin, sans doute, d'agrémenter la boisson qu'elle s'apprêtait à concocter, boisson qui l'avait mise à terre à mon soulagement le jour précédent. Ma réaction fut double, surprise, d'abord, dans un terrain qui n'était riche d'aucune gouttelette d'eau, elle me demandait de trouver des fruits, il me faudrait m'approcher voir entrer dans la forêt pour en trouver. Puis gêne, j'avais la possibilité d'amener un compagnon avec moi, mais je me voyais mal partir sans doute à une demi-heure minimum du camp avec un des lycans, ils m'étaient en majorités inconnus. Voyant ce gêne, elle proposa de venir avec moi, elle laisserait ainsi le camp aux mains de ses hommes.

Sans attendra ma réponse elle était parti en direction des côtes, la forêt semblait vivante là-bas, du moins plus que la majorité visible de la forêt que nous approchions, de plus, une légère odeur se faisait sentir, son odorat la guidait. Laisser ma chemise ici me gênait, après une légère hésitation, je récupérai le vêtement et le noua autour de la taille, c'était quand même la raison de mon voyage qui se jouait, la confiance n'était pas un atout suffisant.

J’emboîtai le pas de la meneuse et parti en course légère en direction des côtes, une fois à sa hauteur je calmais l'allure, rejoignant son rythme.

_Désolé, j'ai hésité à choisir un de tes hommes pour la mission que tu m'as confié, je ne me sentirais pas encore trop à l'aise avec eux, nous n'avons pas partager le combat comme je l'ai fait avec toi. Par ailleurs, cette potion que tu prends a un potentiel certain, mais je n'en avais jamais entendu parlé avant de te rencontrer, qui a mis au point ce remède miraculeux ?

La question me vint pour meubler, principalement, mais la réponse m'intéressé, je ne pensais pas la guerrière qui m'accompagné inventeuse de ce remède, plus par instinct et conviction que raisonnement, je ne doutais pas que c'était une personne de la horde cependant je ne voyais pas comment dans un village peuplé de personnes fier et rempli de caractère, une personne avait pu avoir la patience naturelle et le besoin de trouver un moyen de ralentir ses pulsions, qui dans un monde comme le notre était plus souvent un atout qu'un défaut, si on voulait survivre...

Mes pensées en même temps dérivaient sur la forêt, j'étais soucieux, la dernière fois que nous étions parti en laissant les autres derrière, nous avions du battre une créature d'une force incroyable et avions passer la soirée à recuperer toute les entités du groupe, dont une avait était blessé, de plus, cette forêt était bien plus sombre et de mauvaise augure, j'espérais qu'au moins pour la soirée, les choses se passent bien, nous avions des combats d'entrainement à mener.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 22 Mai - 10:29

Je marchais tranquillement et mes stoppais de temps à autres pour en fermant les yeux pour mieux sentir. Une voix me fit les ouvrir et je tournais la tête, calmement.
Un sourire délicat se dessina sur mes lèvres et je continuais la marche.

_ Ce sont nos herboristes qui l'ont mise au point, pour éviter les débordements au sein du camp. Elle est très pratique et très efficace.

J'inspirais à nouveau pour inspecter la moindre odeur. Des baies se trouvaient pas loin. J'accélérais le pas et partie les cueillir avec enthousiasme.

_ C'est à mon avis le seul buisson à des kilomètres à la ronde. Les baies sont un peu amères, mais ca ne peut pas être plus mauvais que la potion seule.

Une fois nos sac remplit, je decidais de faire demi tour pour retourner vers mes hommes. En arrivant, je vis Taran traverser les buissons avec une mine désolée.

_ J'ai fait le tour, aucun endroit n'est plus sur que celui là. Il vaudrait mieux faire un périmètre de sécurité et poser quelques petits pièges.

J’acquiesçais d'un signe de tête avant de mixer les baies pour les incorporer dans la potion. Taran partit poser quelques pièges sommaires pendant que Mikel et Lurian cuisinait la viande qui devait donner faim à chaque être vivant à des kilomètres à la ronde.
Je tendis un bol au solitaire, qui grimacerais surement en buvant ca.

_ A ta santé!

Je finissais mon bol cul-sec avant de distribuer ceux de mes hommes, une grimace de dégout peinte sur le visage.

_ Voilà des siècles que je bois ce truc, et il est toujours aussi infecte!

Je regardais les alentours, pour savoir ou placer les chiens. Derk dormirait avec moi, mais les deux autres étaient apte à prévenir du danger.

_ Urr'hean, tu peux prendre un des chiens et le placer là haut?

Je désigner un petit tronc d'arbre, à deux mètres de là. En dessous de ce dernier, des feuilles mortes promettaient un lit confortable à ce chien.
Je saisissais la laisse du deuxième pour le placer à l'autre bout du camp, juste en face de l'autre.

_ On devra surement faire des rondes cette nuit. Je serais la première à veiller. On changera toutes les quatre heures.

Je regardais le regard peu motivé de mes hommes à passer la nuit à se surveiller les uns et les autres. Elle aller être longue, cette nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mer 22 Mai - 14:08

La récupération des baies fut rapide, son flair nous amena sur le seul buisson disponible dans le coin profitant de l’ombre d’une grande avancé rocheuse se soulevant du sol. Nous avions cueilli ces fruits méthodiquement, avant de les ramener au camp où l’alpha finit sa potion. Entre temps les autres membres du groupe avait fini de découvrir le milieu et le maitre d’arme avec qui nous discutions sur le chemin annonça qu’on ne trouverait malheureusement pas endroit plus sûr pour y passer la nuit. A cause de cela, la mise en place d’un périmètre de sécurité était nécessaire et il faudrait faire des rondes cette nuit.

La potion était prête aussi Doylana m’en tendit un bol, elle insistait pour que j’en prenne et ce n’est pas sans marquer sur mon visage un certain dégout que je bu le plus vite possible cette mixture infâme. C’était dans l’intérêt de tous de prendre cette potion et sans cet argument, je m’en serait passé. Elle fit ensuite la tournée de tout le monde et je vis que je n’étais pas le seul à ne pas apprécier le goût de cette drogue.

_Tes herboristes ont du talent pour faire des soins fonctionnels mais le goût laisse à désiré, et encore heureusement que tu y as rajouté des baies.

Après un cours arrêt je repris, pour éviter la mésentente.

_M’enfin, on ne peut pas toujours tout avoir.

J’entrepris ensuite d’aller placer le chien prêt de la souche d’arbre comme elle me l’avait demandé, il servirait de vigile cette nuit, et à cette sécurité s’ajouterait une ronde qui s’effectuerait toute les quatre heures, la nuit serait longue mais il serait dur de nous surprendre.

_Je peux prendre le deuxième tour de garde si c’est nécessaire, la journée à été plus légère que les jours précédent, je ne suis pas du tout fatigué.

En énonçant ses mots j’étais en train de préparer ma place pour la nuit, déposant arme et chemise au sol proche d’un rocher arrondi, cela me semblait une place de choix pour passer une nuit tranquille. Je me demandais ce qu’il était advenu de notre décision de s’entrainer, mais je laissais ça de côté, Doylana saurait organiser correctement, ce qui devait arriver arriverait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Ven 24 Mai - 18:06

Le solitaire se montrait plus entreprenant et impliqué que je le pensais, mais quelque part, ça me faisait plaisir. Peut être qu'il viendrait voir la meute une de ces jours. Préoccupée par mon chien blessé, je le contemplais, pensive. Mes yeux gris dégageait pour cette animal une aura tendre, presque amoureuse. Je souriais en pensant à Derk petit, il m'avait donné du fil à retordre.

Une fois le campement totalement près et les estomacs pleins, je m'étirais avant de lancer un sourire carnassier à Taran.

_ On s'échauffe?

Je quittais mes armes, que je plaçais près de ma couche avant de m'attacher les cheveux en queue de cheval très haute pour ne pas être gênée. Taran était déjà près. Je voyais ses traits usés par les années plissaient dans un masque de concentration, ses dents jaunies par son ancienne vie trahissait son regard ferme. Il m'attendait.
Les poings sur les hanches, je jetais un coup d'oeil vers nos trois spéctateurs.

_ Chacun son tour les amis!

Mes hommes en connaissaient les raisons, mais je me sentais obligée de les répéter pour Urr'hean. Mes prunelles se posèrent tranquillement sur lui.

_ C'est notre manière d'évaluer les points faibles des autres et d'en tirer profit pour toujours s'améliorer.

Je ne doutais pas qu'il scruterait chacun de nos mouvements. Je regardais le soleil, près à se coucher, pour évaluer la durée du combat.

_ Comme d'habitude, trente minutes?

Mon adversaire de jeu hocha la tête et je m'approchais, prudemment, j'inclinais la tête de façon à ce que tout le monde comprenne que le combat était commencé. Peu patiente, je m'approchais la première pour lancer mon poing, qu'il parât sans peiné, j'en profitais pour attraper son poignet et le tordre avant un rapide mouvement de jambes qui me propulsa derrière lui. Taquine, je lui mettais mon pied sur les fesses pour le pousser en avant tout en lâchant son poignet. Il trébucha et riant avant de me faire de nouveau face.
Il lança son pied et je me baissais pour l'éviter alors qu'il en profitait pour faire glisser sa jambe sous les miennes. Je sautais, échappant de justesse avant de parer deux ou trois coups de poings et récupérer le dernier en pleine joue.
Je couinais de douleur avant de lui rendre la pareille dans l'estomac et d'enchainer avec un croche pied. Il chuta en arrière et je me plaçais sur lui pour lui faire une clé une bras.

Même si nous combattions et que les douleurs étaient présente, la bonne humeur régnait et j'entendais mes hommes rirent de nos maladresses et applaudir ) nos bonnes prises. Je sentais le regard du solitaire pesait sur le combat, et j'avouais avec hâte de l'affronter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Dim 26 Mai - 19:57

La partie organisation de la soirée c'était terminé promptement, sans fioritures et très rapidement, la phase d'entrainement c'était mise en place, initié par Taran, qui semblait tout autant que Doylana et moi impatient de commencer. Je souris, le premier combat serait entre ceux deux là, je les avait jugé tout deux compétent et leur combat m'intéresser au plus haut point, m’asseyant sur un rocher bien placé, je m’apprêtais à observer un combat instructif et excitant. Dans un sens, j'étais jaloux de Taran qui entamait l'hostilité.

Le combat commença sans signal réel, dans le brut encore une fois. La femme entama la danse, aux poings, vite dévié par le combattant, mais c'était un appât. Elle se saisi de son poignet et l'envoya baladé dans le décors, tout cela dans les acclamations heureuse du public constitué de tout ceux qui attendaient leurs tours. Des deux côtés les combattants ne laissaient rien passer, la moindre erreurs, la moindre faille était exploitée, mais au fur et à mesure du combat, les failles se fermaient, les erreurs devenaient rare. Le combat était amical, l'atmosphère l'exprimait bien, mais c'était tout de même un combat qui exprimait les capacités de notre race, autant en endurance qu'en force et en génie des arts du combat. Le spectacle que j'avais devant les yeux était beau, j'étais plus que jamais près à faire mes preuves dans cette arène improvisée. Ma détermination à passer au combat devait se faire sentir dans mes yeux et dans tout ce qui m'entourait, mon attitude générale reflétait mon impatience bien plus que je ne voulais l'exprimer.

Durant ce combat j'appris beaucoup, après un certain temps, dans le feu de l'action en cours, je me surpris moi même à exprimer les émotions que le reste du groupe semblait ressentir aussi, à moindre mesure, quand une ouverture était utilisée, je fronçais les sourcils, quand un coup était magistral, un sourire défiant et admiratif fendait mon visage. Je vivais le combat, réfléchissant à comment je pourrais réagir si j'étais l'un des adversaire, notant toutes les ouvertures que je pouvais voir, observant la posture, le comportement de chacun, essayant de mémoriser les enchaînements, comprendre la force des autres, imaginer comment je contrerais le style de combat des deux êtres. Ce combat était pour moi une source de savoir mais également de motivation.

Comme prévu au bout de trente minutes, les adversaires stoppèrent les assauts, se saluant amicalement, ils s'éloignèrent de la zone qui avait servit de champ de bataille. Je m'approchais de Doylana.

_C'est un très bel entrainement que je vois là, instructif de bien des manières, je suis impatient de faire à mon tour cette expérience.

Puis j'attendis la suite des événements, le combat d'entré avait était un combat démonstratif, avec deux éléments parmi les meilleurs du groupes, le reste serait peut-être moins instructif au regard mais restait fortement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Lun 27 Mai - 11:14

Après une bonne demi-heure de bataille acharnée avec notre le maitre d'entrainement, je m'asseyais afin de prendre une légère gorgée d'eau. Nous n'allions pas tarder d'en manquer une escapade rapide serait inévitable. Sous cette idée, je buvais un peu plus d'eau avant de souffler un grand coup pour remettre quelques os à leur place. J'étais à nouveau salie par le sang et la terre. Il était sûr que je partirais chercher un point d'eau.

Je me levais tranquillement avant de tendre la main vers le solitaire.

_ On s'amuse un peu?

Je m'avançais pour l’attraper à l'avant bras et le tirer pour le relever. Je lui souriais, dévoilant toutes mes dents blanches et alignées.

_ A nous deux:!


Je me mettais en place pour attendre patiemment le départ de notre combat. A ce dernier, je me jetais en avant pour glisser sur mon côté gauche et me relever derrière lui et lui plaçais la main sur l'épaule. Je n'osais pas frapper, pour le moment je préférais le chercher et trouver la faille. J'enchainais rapidement avec un écart sur le côté afin d'être hors de porté et je me replaçais face à lui. Je lancais un poing ou deux, facile à parer avant de commencer à frapper plus fort et plus vivement. J'attendais qu'il se batte avec ses tripes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Lun 27 Mai - 14:18

Je me trouvais maintenant dans l’arène. J’étais arrivé là tiré de ma position par la guerrière visiblement impatiente de me voir à l’œuvre, je n’avais qu’eu le temps de poser ma chemise qui était toujours autour de mes hanches.

L’excitation pouvait maintenant trouver échappatoire, je souriais, elle me cherchait, commençant doucement comme pour faire connaissance, tâter le terrain, je parais et contrais sans difficulté, adoptant son rythme. Je pris une position défensif, les muscles près au moindre mouvement, la moindre décharge nerveuse déclencherait son mouvement, j’optimisais mes réflexes afin de combattre sérieusement.

Après deux petites minutes à ce chercher mutuellement, parer les coups se combattre du regard, les choses sérieuses commencèrent. J’initialisais le mouvement, après avoir paré un coup qui avait pour but mon estomac, serrant le poing avec force et gainant mon poignet, je déclenchais un coup bien plus violent avec la rapidité dont j’étais fier, qu’elle para sans difficulté. Mais ce n’était que le premier mouvement d’une danse violente, derrière ce coup vint la deuxième main, puis d’un mouvement des hanches je changeais de position, utilisant ma vitesse pour tenter une ouverture au niveau du dos. Comme je m’y attendais, je ne toucha pas ma cible mais celle-ci était maintenant prévenu et revenait à l’assaut. Profitant de la légère avance que j’avais sur le mouvement, je reculais pour me mettre hors de porter d’un contre.

De chaque côté, le sourire était de mise, nous aimions nous battre et nous n’allions pas nous laisser faire. Reprenant une pose défensive, je pu contrer les assauts qu’elle effectua. Et pendant quelques minutes le combat continua ainsi, augmentant graduellement en violence, les coups n’atteignait que rarement leurs cibles, de chaque côté, nous nous testions, les ouvertures étaient très rares et très minces, c’était un challenge que j’appréciais. Autour de nous le reste du groupe était en effervescence, se délectant du talent de leur chef, je n’étais pas le favori pour ce combat, ça me donner une raison de plus pour me motiver.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 535
Dari : 9143
Date d'inscription : 16/10/2011
Innés possédés : 4 Chevaux et un Arctics

MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   Mar 28 Mai - 13:30

Plus le combat perdurait et plus je me délectais. Il n'était pas si mauvais en combat à mains nues. Je parais les coups mais quelques uns atteignirent leur cible. Je me baissais souvent, profitant de ma petite taille et de ma minceur pour me faufiler. Lorsqu'il eut une position défensive et les jambes écartées pour mieux être sur ses appuis, je fonçais sur lui, le poing en avant. Il ne parut pas surpris mais amusé jusqu'à ce que je glisse entre ses jambes en tirant ses chevilles. Il trébucha mais ne tomba pas, à ma grande déception. Je prenais de l'avance et me dirigeais droit sur lui pour tenter un coup de pied.

Quelques uns mes coups purent le blesser légèrement, mais il était un adversaire redoutable. Le combat se termina par un exæquo décevant pour mes hommes.Mais le solitaire était cependant remonté auprès de leur estime.
Les guerriers restant passèrent sous les aboiements excités des chiens de garde par tant de violence. Ils étaient doués aussi mais le combat à mains nues n'était visiblement pas leur discipline préférée. Je distinguais les ouvertures et pousserais l'entrainement une fois au campement.

Le soleil se coucha paisiblement dispersant de magnifiques jets rosâtres sur la foret. Chacun prenait sa place mais aucun n'avait sommeil.

_Puisque visiblement vous n'avez sommeil maintenant, je vais chercher un point d'eau. J'ai besoin de me laver et les gourdes sont presque vides.

Sans attendre plus de leur part, je m'élançais à travers la foret en courant. Toujours plus rapide et violente, c'était avec un sourire que je passais à traverses les branches et les buissons pour détecter un point d'eau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adariel.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le voyage est un retour vers l'essentiel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le voyage est un retour vers l'essentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Retour vers son coeur.
» Le retour vers le bercail.
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Le voyage du non-retour
» [retour vers le 17 mars] Don't worry about a thing...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-