Partagez | 
 

 Retour à la case départ [PV Kaëran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Lun 12 Aoû - 0:49



Retour à la case départ


«Parler est libérateur...»

feat Kaëran Eira

Comment réagissait-il à cette demande pour le moins inattendue et… saugrenue ? La prendrait-il pour une perverse ? Une putain, ce qu’elle avait été jadis ? Ou… tenterait-il de comprendre le pourquoi de cette demande ?

Elle l’entendit bouger et vit ses genoux alors qu’il s’agenouillait devant elle, lui relevant comme à son habitude sa tête doucement et l’embrassa avant de dire :


-  Hors de question que je fasse une telle chose. Les violeurs font ça et ça me dégoute...

Elle fut collée à lui délicatement. Les violeurs… elle en avait fait les frais… et les souvenirs étaient toujours présents… il murmura alors :

- Un peu moins doucement, OK, mais pas comme une brute.

Il s’éloigna un peu alors qu’elle acquiesçait, comprenait ses raisons, et il la regarda droit dans les yeux, arborant un sourire qui devint rapidement énigmatique. Que mijotait-il ? Allait-elle découvrir une autre facette plus obscure de son homme ? Il retira sa chemise et elle se mordit la lèvre en voyant ses muscles apparaître sous ses yeux.

Elle ne put réagir qu’il arrachait celle qu’elle portait, tout en l’embrassant avec fougue. C’était pressant, désireux, envieux. Cela se répercuta jusqu’à son bas ventre et elle sentit les doux frissons l’envahir, comme avant. Frissons qu’elle n’avait plus ressentis depuis l’incendie.

Ce fut sans préliminaires qu’ils se retrouvèrent nus, à se caresser là, sur le bord du lit. Kaë lui mordait le cou, l’oreille, les épaules et surtout… les seins. C’était si bon qu’elle en gémissait d’avance. Et le pire c’était qu’il soufflait sur sa peau, s’amusant à voir ses poils se hérisser et les cloques de chaire de poule se former.

Ellana était fébrile comme jamais. Elle ne souhaitait plus qu’une chose, qu’il le fasse. Elle parvenait à mettre de côté Eiriel, la douleur aux souvenirs de sa fille, le tout pour n’éprouver que de l’amour inconditionnel pour cet homme.

Elle tressaillit donc quand il vint, bien plus brusque qu’à l’accoutumée. Elle serrait les draps dans ses mains, savourant le fait de ce sentir remplie à ce point. Il commença ses va-et-vient avec vigueur, rapidité, et force. Elle gémissait bien plus que toutes les fois précédentes ! Et cela semblait le motiver parce qu’il accéléra, écartant l’une de ses jambes encore plus, tandis qu’elle enroulait la seconde autour de son bassin.
Déjà ils étaient en sueur et essoufflés, criant et gémissant ensemble, jusqu’à ce qu’ils chutent au bas du lit, leur tirant un autre cri plus fort. Ils se remirent bien vite en mouvement, lui sur elle, et malheureusement, elle explosa. Littéralement. Elle émit un râle sonore tout en rejetant la tête en arrière, les bras étendus au-dessus de sa tête.
Elle n’osait pas ouvrir les yeux, cherchant un souffle et sentant celui de son amant sur sa poitrine. Il était toujours en elle, et elle se força à ouvrir les paupières, croisant son magnifique regard brillant. Elle espérait que le sien s’était lui aussi remis à briller.


-Et bien… c’est… ce qu’on appelle… y aller… franco… Ricana-t-elle avant de l’agripper aux épaules pour le coucher sur elle.

Elle le forçait à rester en elle encore. Elle aimait trop le sentir et se dire qu’elle était humaine, vivante, et qu’il l’aimait. Elle l’embrassa, recommençant à bouger des hanches sous lui. Elle se collait à lui, et ils reprirent, plus doucement qu’avant, mais tout aussi fougueux. Cette fois, elle prit le dessus, toujours sur le sol de leur chambre. Elle le laissait prendre sa poitrine, en faire ce qu’il voulait. Il était son maître…

Une deuxième fois, ils explosèrent dans un concert de râles et de gémissements, et elle se retira doucement, essoufflée, mais n’en ayant pas finit avec son homme. Il dut le comprendre au regard écarquillé qu’il lui lança avant qu’elle ne le finisse avec la bouche…

Là encore, il profita au maximum et quand elle le libéra, elle s’allongea de moitié sur lui, sentant encore le petit soldat contre elle, terminant de se relâcher, et lui sourit en jouant avec son nez.


-Merci Kaë… tu es formidable…

~Tu le tires vers le bas en restant passive et en te laissant abattre !~

Les pensées d’Eiriel revinrent à elle. Elle eut envie de pleurer. Se le refusa. Que penserait Kaë ? Qu’il était nul au point de la faire pleurer alors que ça avait été magique ? Malgré la petite brusquerie du départ, demandé par la jeune femme.
Mais elle se dit qu’il fallait qu’elle en parle à Kaë. A propos d’Eiriel. Si la paysanne revenait à la charge ainsi tous les jours, ou se mettait à les espionner, ou à faire circuler des rumeurs… Elle ne voulait pas que Kaë en entende par la bouche de passants et qu’il s’imagine des choses…

Elle se redressa en souriant tout de même et l’entraîna à sa suite, pour se recoucher sur le lit. Elle se colla à lui malgré la chaleur et la sueur… (l’odeur…XD) et caressa son torse. Lui dire maintenant et briser le charme de leurs ébats ? Le matin ils n’avaient guère le temps…


-Kaë… puisque nous en sommes au soir du revirement, il faut que je te dise encore quelque chose. Mais je voudrais que tu ne t’énerves pas… que tu ne fasses rien. C’est juste pour que… tu sois au courant.

Elle soupira, allant chercher sa main, mais ne le regardant pas. Elle aimait être contre lui comme ça…

-Eiriel est venue déjà hier… pour me demander pourquoi je ne voulais pas de Seth. Je lui ais dit que ce n’était pas une question de le vouloir ou non. Et… là elle a insinué que j’étais une mauvaise épouse. Tu travailles, toute la journée, toute la semaine, et t’occupes du petit. Moi je… reste inactive hormis les repas ou le ménage. C’est pour ça que… je t’ai demandé.

Elle le laissa encaisser, soupirant une nouvelle fois.

-Et aujourd’hui elle est revenue… pour me dire que… tu ne me méritais pas… que je te tirais vers le bas en restant passive et à m’apitoyer. Qu’à l’inverse de moi tu continuais d’avancer tête haute sans broncher malgré ta convalescence et Seth. Que tu aurais pu agir comme moi quand tu m’as ramenée chez toi à l’époque et me laisser… retourner chez mon père. Elle se mordit la lèvre. Elle m’a lancé un ultimatum que j’ai tout de suite rejeté. Elle m’a dit de faire en sorte de changer ou… de te quitter.

Couchée sur son torse, elle sentit ses muscles se contracter. Il était en colère apparemment…

-Kaë… elle veut te protéger, elle a fait une promesse à ta mère… je peux… la comprendre mais… je lui ai crié dessus… je ne sais pas ce qu’elle à contre moi depuis… depuis Jillian. Mais… ne va pas te brouiller avec elle. Elle et Dorguan sont ta famille. Je ne veux pas que tu coupes les ponts pour moi… Je voulais te le dire pour… pour que tu ne l’entendes pas d’une autre bouche si jamais elle faisait courir des ragots…

Voilà. Elle lui avait dit tout ça. Et avait sans doute réduit à néant les effets et l’ambiance qui régnait pour leur union charnelle. Elle ne lui dirait juste pas les raisons qui la poussaient à ne pas toucher Seth…

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Lun 12 Aoû - 2:53



















Kaëran reprenait contenance, se rendant compte qu’il y était allé fort une fois leur ébat terminé. Son coeur était sur le point de lui sortir de la poitrine quand le commentaire d’Ellana lui tira un sourire amusé.

‘‘ Et bien… c’est… ce qu’on appelle… y aller… franco… ‘‘

‘‘ Je ne vois pas de quoi tu parles. ‘‘

Le jeune homme ricana à son tour et se laissa allonger sur sa belle qui fusionnait de nouveau leur bouche ensemble. Hmmm... sentir son corps en fusion sous lui était tout simplement divin. Tout comme sentir les hanches d’Ellana qui se réveillaient de nouveau pour le remettre en condition. Kaëran grogna légèrement, embrassant sa mâchoire et descendait jusqu’à son cou. Son bassin vint à la rencontre de celui de sa femme avec beaucoup plus de douceur que précédemment, sans lésiner sur la fougue. Sans trop de surprises, la couturière le poussa de côté pour se retrouver en califourchon sur lui. Son corps ondulait comme une vague, éclairé par la faible lueur que projetait la lanterne sur leur table de chevet. Qu’est-ce qu’elle était belle... Ces jeux d’ombre et de lumière lui donnaient un charme sauvage et séduisant.
Les mains du Lieutenant caressaient les cuisses de sa femme et glissaient lentement, mais surement, sur ses hanches. Elles continuèrent leur route de son bas ventre à sa poitrine qu’il enveloppa et serra doucement. Son épouse faisait des ravages avec son corps d’homme qui était vrillé par le plaisir qu’elle lui procurait. Ses muscles se contractaient délicieusement alors qu’Ellana continuait sa lente et langoureuse danse.
Mon dieu... elle venait de l’achever littéralement. Jamais son coeur n’avait atteint ce rythme... deux fois de suite. C’est quand son épouse se retira que leur regard se croisa et son sourire était rempli de promesses. Après quelques minutes à serrer les dents et grimacer de plaisir, Kaëran était mort. Ah oui... il l’était. C’était à peine pour dire s’il avait senti Ellana coller son buste contre le sien. Son regard bicolore se posa dans le sien quand il sentit quelque chose se poser sur le bout de son nez.

‘‘ Merci Kaë… tu es formidable… ‘‘

‘‘ Qu’est-ce que je ne ferais pas pour ma femme... ‘‘

D’une main, il caressa son visage aux traits fins et angéliques, repoussant par la même occasion des mèches de cheveux plaqués contre ses joues. Il lui rendit son sourire sans hésitation et se laissa redresser. Se laissant tomber sur le lit, les corps du jeune couple se retrouvèrent pour ne plus se détacher et Kaëran ferma les yeux. La main d’Ellana sur son torse l’aidait à calmer son coeur qui ne faisait que des embardées depuis leurs ébats charnels, mais ô combien merveilleux.
Un doux silence s’était installé entre eux alors le Lieutenant avait fermé les yeux. Le sommeil était sur le point de l’amener dans un autre monde quand il entendit la voix de sa tendre moitié. Dévoilant de nouveau son regard, le Lieutenant bougea légèrement la tête pour regarder Ellana.

‘‘ Kaë… puisque nous en sommes au soir du revirement, il faut que je te dise encore quelque chose. Mais je voudrais que tu ne t’énerves pas… que tu ne fasses rien. C’est juste pour que… tu sois au courant. ‘‘

En disant ça, elle emprisonna sa droite dans l’une des siennes, tendrement. Cependant, elle ne leva aucunement les yeux vers elle alors qu’elle se lançait dans ses explications. Avait-il une raison de s’inquiéter avec ce qu’elle lui dévoilerait?

‘‘ Eiriel est venue déjà hier… pour me demander pourquoi je ne voulais pas de Seth. Je lui ais dit que ce n’était pas une question de le vouloir ou non. Et… là elle a insinué que j’étais une mauvaise épouse. Tu travailles, toute la journée, toute la semaine, et t’occupes du petit. Moi je… reste inactive hormis les repas ou le ménage. C’est pour ça que… je t’ai demandé. ‘‘ Commença t-elle en soupirant. ‘‘ Et aujourd’hui elle est revenue… pour me dire que… tu ne méritais pas… que je te tirasse vers le bas en restant passive et à m’apitoyer. Qu’à l’inverse de moi tu continuais d’avancer tête haute sans broncher malgré ta convalescence et Seth. Que tu aurais pu agir comme moi quand tu m’as ramenée chez toi à l’époque et me laisser… retourner chez mon père. Elle m’a lancé un ultimatum que j’ai tout de suite rejeté. ‘‘

Quoi? Eiriel lui avait lancé un ultimatum? Son sang commençait à bouillir sous la frustration et d’un coup, le jeune homme avait peur de connaître la suite de l’histoire...

‘‘ Elle m’a dit de faire en sorte de changer ou… de te quitter. ‘‘

Son coeur se stoppa l’espace de quelques secondes et Kaëran inspira brusquement, tous les muscles de son corps se contractant d’un seul coup alors qu’il ne faisait que serrer la mâchoire pour retenir une prière de jurons. Okay... il comprenait très bien qu’Eiriel et Dorguan le considéraient comme le fils qu’ils n’avaient jamais eu, mais que la paysanne se mêle de sa vie conjugale était de trop. En écho au fil de ses pensées, Ellana rétorqua :

‘‘ Kaë… elle veut te protéger, elle a fait une promesse à ta mère… je peux… la comprendre, mais… je lui ai crié dessus… je ne sais pas ce qu’elle à contre moi depuis… depuis Jillian. Mais… ne va pas te brouiller avec elle. Elle et Dorguan sont ta famille. Je ne veux pas que tu coupes les ponts pour moi… Je voulais te le dire pour… pour que tu ne l’entendes pas d’une autre bouche, si jamais elle faisait courir des ragots… ‘‘

Le Lieutenant inspira et expira profondément avant de fermer les yeux. Il allait d’abord calmer son envie d’aller engueuler Eiriel et profiter de la présence de sa femme contre son corps.

‘‘ Peut-être, mais ce n’est pas une raison pour te lancer un tel ultimatum. C’est à moi qui suis marié à toi à ce dont je me souviens. Je comprends qu’elle veuille mon bien, mais elle te connaît et sait très bien que tu es loin d’être quelqu’un de mauvais. ‘‘ Il soupira alors. ‘‘ Ça me met hors de mes gonds qu’elle agisse ainsi... J’irai lui parler une fois que je serai plus calme et puis je suis en congé demain alors ça va. Je ne couperai pas les ponts, mais elle doit savoir qu’il aurait été préférable qu’elle me parle directement au lieu de te lancer tout ça au visage. ‘‘

Kaëran soupira de nouveau et serra sa douce contre lui avec un peu plus de force. Il embrassa son front et caressa son visage, lui souriant enfin. Sa main gauche se faisait légèrement baladeuse en effleurant à peine la peau de nacre de son épouse qui frissonnait de plus belle. Son regard brillait de nouveau et ça l’enchantait...

‘‘ J’aime voir cette lueur danser dans ton regard quand je te touche... ‘‘ Susura t-il d’un ton suave, l’embrassant ensuite.

Et hop, c’était parti pour un troisième round.

Quand ils eurent terminé, le jeune couple dormait en cuillère sur un lit dépouillé de toutes couvertures. Même les oreillers s’étaient retrouvés au sol. Le visage de Kaëran était collé contre la nuque de sa femme et son bras droit entourait sa taille où leurs mains étaient liées. Ils dormirent à poing fermé jusqu’au lendemain matin. C’est Seth qui les réveilla en pleurant. Le Lieutenant eut de la difficulté à émergé du sommeil et au lieu de chercher son pantalon de nuit, il prit le premier droit du bord et l’enroula autour de sa taille tout en sortant de la pièce, les cheveux en pétard.
Quand il entra dans la chambre, il comprit la cause de temps de tapage auditif; la peluche était tombée du berceau. Kaëran se pencha, le prit d’une main et le lui donna avant de sortir le bébé du berceau. Le jeune homme s’en retourna alors à leur chambre et s’affala sur le lit, gardant le bébé sur son ventre... qui se mit à baver sur lui en le regarda, tout sourire.

‘‘ Un jour, je vais me noyer sous ta salive, Seth. ‘‘ Murmura t-il, endormit.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Lun 12 Aoû - 11:43



Retour à la case départ


«Je t’aime...»

feat Kaëran Eira

Kaëran respira profondément, comme s’il éloignait sa colère, avant de répondre :

-Peut-être, mais ce n’est pas une raison pour te lancer un tel ultimatum. C’est à moi qui suis marié à toi à ce dont je me souviens. Je comprends qu’elle veuille mon bien, mais elle te connaît et sait très bien que tu es loin d’être quelqu’un de mauvais. Ça me met hors de mes gonds qu’elle agisse ainsi... J’irai lui parler une fois que je serai plus calme et puis je suis en congé demain alors ça va. Je ne couperai pas les ponts, mais elle doit savoir qu’il aurait été préférable qu’elle me parle directement au lieu de te lancer tout ça au visage.

Elle comprenait ce qu’il disait… comprenait son point de vue comme celui d’Eiriel. Mais comme Ellana l’avait déjà pensé plus tôt en journée, c’était lui son mari, et c’était à lui de l’engueuler comme Eiriel l’avait fait, ou même de la quitter.
Il la serra encore plus contre lui, et elle se laissa faire, aimant par-dessus tout cette proximité. Elle leva la tête pour le regarder, et eut droit à un doux baiser sur le front et aux caresses sur son visage, ainsi qu’à un joli sourire. Elle ne voulait pas qu’il s’endorme fâché tout de même.

Et en plus, il effleurait sa peau de son autre main, d’un geste langoureux et expressément lent, ce qui la faisait frissonner une nouvelle fois !


-J’aime voir cette lueur danser dans ton regard quand je te touche...

Ses yeux brillaient ? C’était merveilleux ! Alors… est-ce que ça avait marché ? Allait-elle enfin être comme avant ou presque ? Ses pensées se stoppèrent nettes. Kaë l’embrassaient à nouveau avec fougue et puis, le ton qu’il avait utilisé l’avait rendue fébrile. Ils étaient donc partis pour une troisième fois en deux heures, bien plus lent et doux que le premier assaut, mais tout aussi fougueux !

Les draps trouvèrent le chemin du sol, se mêlant à leurs habits et les oreillers. Le lit était donc nu, tout comme eux, et ils s’endormirent en cuillère, Kaë entourant sa femme de son bras, la tête dans sa nuque et leurs mains entremêlées sur le ventre d’Ellana.

La dernière pensée qu’elle eut avant de sombrer fut de se demander si Kaë avait planté la graine de vie en elle…

Au matin, elle ne sentit pas les mouvements de son homme quand il se leva pour récupérer le petit. Elle ne fit que se tourner, restant dans les méandres du sommeil. Par contre, elle fut réveillée par les rires de Seth et elle ouvrit doucement les yeux, pivotant pour apercevoir son époux, enroulé dans les draps, avec le petit sur lui. Petit qui riait et bavait. Elle réussit à sourire et tendit le visage, pour que Kaë lui donne son baiser.

Elle se sentait nettement plus légère que les jours précédents, et il était clair que c’était le résultat de leurs ébats de la veille. Rien qu’à y repenser elle se mordait la lèvre et voulait recommencer.


-Bonjour, bel apollon… Susurra-t-elle doucement en s’étirant.

Elle s’assit dans le lit après avoir cherché un drap pour la recouvrir, appuyant le dos contre le mur. Seth était mignon, elle l’avouait. Elle n’avait rien contre lui. Elle ne voulait juste pas qu’il meure comme Jillian, trop tôt.

Elle hésita à le dire ou non à Kaë. Elle voulait. Le lui dire, pour ensuite l’entendre lui répéter que ce n’était pas sa faute. Mais elle se résigna et ne dit rien. A la place, ils restèrent quelques minutes ainsi, dans le calme, avant que Seth ne hurle sa faim. D’ailleurs, le père adoptif avait un ventre vide lui aussi ! Ellana se leva donc, avec les draps sur elle, et ouvrit la fenêtre pour aérer avant d’aller dans la pièce d’eau pour se débarbouiller et s’habiller.

Allait-elle tomber enceinte ? Elle s’était rendue compte par après que c’était une bonne période… Et Kaë s’était relâché en elle… Allaient-ils avoir droit à un second miracle ? Sans oublier Jillian bien sur… en fait, elle décida de ne pas trop y penser. Si elle tombait enceinte ce serait fantastique, pour montrer à Jillian qu’ils continuaient à vivre comme elle le voulait et qu’ils ne cessaient de penser à elle, et si elle ne tombait pas enceinte… et bien tant pis.

Ressortant, elle descendit pour préparer le petit-déjeuner. Kaë était en congé en plus aujourd’hui, d’ailleurs elle ne savait pas s’il avait posé son jour de congé ou s’il lui avait été donné, puisqu’on n’était pas le week-end. Ils allaient sans doute pouvoir se promener, une fois qu’elle aurait terminé les plantes. Oui, la veille elle n’avait fait que la serre. Il lui restait tous les parterres à côté.

Faire des courses ! Cela faisait si longtemps qu’ils n’avaient pas fait les courses ensemble, comme un couple normal ! C’était lui qui les faisait… ils pourraient alors trouver de petits habits pour Seth.
Oui, elle ne le touchait pas, n’ayant plus confiance en elle pour ça, mais elle voulait tout de même qu’il ne manque de rien. Trouver des habits ou des jouets, le temps qu’elle couse à nouveau pour lui en faire.

Donc, quand Kaë s’installa à table et commença à nourrir le petit avec le biberon qu’elle lui avait fait, elle demanda :


-On pourrait aller faire des courses aujourd’hui… se promener. J’ai encore à finir de nettoyer les plantes dans le jardin mais… on pourrait non ? J’ai… envie de redevenir un couple normal Kaë.

Elle lui sourit plus franchement. Elle avait eu raison. Lui faire l’amour plus brutalement semblait l’avoir sortie de sa léthargie. Elle sentait un nouveau vent souffler dans son corps et elle voulait revivre, gardant les souvenirs de sa fille pour avancer sereinement.

En somme, Ellana espérait que ce soit une bonne journée. Et priait pour qu’Eiriel ne débarque pas pour leur faire la leçon comme elle l’avait fait la veille…


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Dim 18 Aoû - 8:20



















Doucement, Ellana émergeait du sommeil et libéra son regard si spécial. Ayant senti du mouvement à ses côtés, Kaëran avait tourné la tête de côté pour pouvoir admirer sa femme qui rayonnait de nouveau de si bon matin. À croire que ça leur avait fait tous deux du bien cette soirée mouvementée et riche en émotion. Le jeune homme vint à la rencontre des lèvres de sa dulcinée et lui donna son baiser de bon matin. Mais pourquoi avait-elle ce regard rempli d’envie et se mordait-elle la lèvre de la sorte? Pas besoin de deviner pourquoi en fait. Bref. Pas que ça ne lui tentait pas, mais c’était l’heure de s’occuper du petit pour le Lieutenant et ce genre de responsabilités, il ne pouvait pas s’en sauver pour le moment.

‘‘ Bonjour, bel apollon… ‘‘

‘‘ Bonjour, belle inconnue... Venez-vous souvent dans mon lit ? ‘‘

Il se prit à sourire avec amusement, ravi de voir à nouveau le sourire d’Ellana. Sourire qui lui avait manqué au cours des derniers mois.
Pendant qu’elle s’installait, son corps enroulé dans un drap, Kaëran jouait avec Seth qui riait jusqu’à ce que son ventre se mette à hurler. Bien entendu, ce bruit fit peur au bébé et ce fut pire quand celui de son père adoptif lui répondit avec force et vigueur. Un concert de gargouillis! Le Lieutenant consolait donc le petit pendant qu’Ellana monopolisait la salle de bain l’espace de quelques courtes minutes et il y alla à son tour pour prendre un bon bain rapide avec Seth. Tant qu’à se laver, autant faire d’une pierre deux coups non? Ainsi, les hommes arrivèrent dans la cuisine propre comme un sou neuf. La couturière avait déjà commencé à préparer le déjeuner pendant qu’il s’occupait de nourrir Seth.

‘‘ On pourrait aller faire des courses aujourd’hui… se promener. J’ai encore à finir de nettoyer les plantes dans le jardin, mais… on pourrait non? J’ai… envie de redevenir un couple normal Kaë. ‘‘

Kaëran posa son attention sur sa femme, levant la tête légèrement de l’enfant qui lui mettait de la nourriture partout sur les vêtements. Dire qu’il allait devoir se changer... Mais oui, faire les courses tous les trois n’était pas du tout une mauvaise idée et cela permettrait à Ellana de refaire son lien avec la réalité, d’avancer dans son deuil. Elle devait reprendre sa vie en main et aller de l’avancer était et resterait toujours la meilleure solution.

‘‘ C’est une très bonne idée. Les plantes attendront et je t’aiderai s’il le faut... Ce sera plus rapide... ‘‘

Les quatre derniers mots étaient remplis de sous-entendus, mais le Lieutenant fit un sourire rempli d’une fausse innocence. Son regard se posa de nouveau sur Seth. Il avait parfaitement compris qu’Ellana se doutait de ce que cela voulait dire, sans même qu’il donne plus d’indices. Le ton de la voix et les mots; tout était là dedans.
Le jeune couple mangea alors à son tour puis ils nettoyèrent avant que le père de famille ne monte se changer à nouveau avec Seth. Il en profita par la même occasion pour lui changer sa couche comme ça commençait à empester la charogne. Ce que ça pouvait puer les cadeaux intestinaux de bébé ! Dégoûtant...

‘‘ On peut y aller, Chef. ‘‘

Seth était attaché contre son torse à l’aide d’une écharpe, lui permettant ainsi d’avoir ses deux bras libres le temps qu’ils fassent les courses. De toute manière, le jeune homme tenait sans cesse l’enfant d’une main sous le fessier. Double précaution. M’enfin.
Dès qu’ils furent prêts, les jeunes gens quittèrent la maison et Kaëran chercha la main de sa femme, entremêlant ses doigts avec les siens. Il lui sourit tendrement puis ils se mirent à marcher d’un pas plutôt lent en direction du marché. Suivant Ellana, son époux observait les alentours et trainait les sacs. Comme à l’habitude parce que ça lui faisait plaisir. C’était une journée parfaite pour procéder à ce genre d’activité et de plus, le soleil était radieux. Quoi de mieux que de prendre le grand air et profiter d’une journée où il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid ?

‘‘ Hé ! Fiston ! Ellana ! ‘‘

Une voix s’éleva au travers de la foule et Noah en sortit pour s’arrêter en face des jeunes mariés, un large sourire aux lèvres. Lui aussi faisait ses courses apparemment parce qu’il avait les bras chargés de sac de toile.

‘‘ Tout le monde s’est donné le mot en même temps il faut croire. ‘‘

‘‘  Bonjour papa. En même temps, avec une journée pareille c’est tout à fait normal ! Alors, as-tu réussi à venir à bout du travail de Dorguan? ‘‘

‘‘ Oui, j’ai réussit à terminé ça sur les petites heures du matin. Je suis debout depuis à peine une heure. Mes armoires étaient vides alors... voilà ‘‘

Noah eut un sourire gêné en désignant ses sacs et se pencha pour regarder Seth qui avait la tête tournée vers lui, le fixant de ses grands yeux noirs. Quand le père de Kaëran sourit, le petit l’imita et reprit aussitôt son sérieux.

‘‘ Il est toujours aussi tranquille ? ‘‘

‘‘ Pour le moment, oui. Peut-être quand dans une semaine ce sera différent. Qui sait. ‘‘ Répondit le Lieutenant en haussant les épaules.

‘‘ J’aime te voir jouer à la maman, l’enfant contre le ventre. ‘‘ Il prit aussitôt une mine pensive. ‘‘ Peut-être que si je faisais comme toi, j’aurais plus de succès avec les femmes. Je vais venir t’emprunter Seth de temps à autre. ‘‘

‘‘ Papa ! ‘‘

‘‘ Bin quoi ! Non, mais sans blague, au lieu de l’apporter à Eiriel, viens le porter chez moi. Je vais me sentir moins seul... ‘‘

Encore une fois, Noah tentait de faire pitié en mimant une moue presque dramatique, faisant soupirer son fils d’exaspération.

‘‘ Très bien, il ira chez toi à l’avenir. Mais si je te vois te servir de lui pour draguer des poulettes... Je vais venir te chauffer les fesses, me suis-je bien fait comprendre ? ‘‘

‘‘ Oui papa. '' Commença t-il pour charrier son fils ''Il tient bien son rôle, n’est-ce pas Ellana ? ‘‘

Il se mit à rire et son fils lui donna un coup dans les côtes avant de passer son chemin, mimant de l’ignorant. Ellana et Kaë terminèrent donc leur course et s’en retournèrent à la maison pour laisser Seth faire une sieste dans son berceau se trouvant dans le salon.

Spoiler:
 



Dernière édition par Kaëran Eira le Dim 18 Aoû - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Dim 18 Aoû - 11:30



Retour à la case départ


«Retour à la normale ?»

feat Kaëran Eira

-C’est une très bonne idée. Les plantes attendront et je t’aiderai s’il le faut... Ce sera plus rapide...

Ellana arqua un sourcil aux derniers mots, accompagnés d’un sourire presque innocent. Plus rapide hein ? Hum son bas ventre se réveillait à nouveau… mais heureusement Kaë avait reporté son attention sur Seth qui salissait leurs vêtements. Elle s’assit en posant les assiettes bien pleines, et ils mangèrent tranquillement. Comme avant. De temps en temps, en levant les yeux, Ellana ne voyait plus Seth mais Jillian, et cela lui pinçait une nouvelle fois le cœur, mais elle clignait des yeux et enlevait l’image pour revenir à la réalité.

Une fois finit, Kaë l’aida même à nettoyer alors qu’il n’y était pas obligé. C’était son jour de congé et elle ne voulait pas qu’il fasse de trop. Elle voulait qu’il se détende et profite simplement. Quand il s’éclipsa pour se changer et se préparer pour la sortie, Ellana le regarda, souriant bêtement. Malgré le temps passé, elle ne parvenait pas encore à croire qu’un tel homme était tombé amoureux d’elle. Il était parfait… beau, tendre, gentil, attentionné… il la comblait en un seul regard en fait. Elle avait énormément de chance de l’avoir et ne voulait pas le perdre…

Elle termina de suspendre les serviettes et fila se préparer elle aussi. C’est la voix de Kaë qui lui mit la pression :


-On peut y aller, Chef.

Elle termina de se coiffer mieux et alla le rejoindre. Seth était accroché à son torse par une écharpe, et elle voyait la main du père adoptif le retenir en plus. Elle sourit en voyant cette image et ils se dirigèrent vers la sortie. Et aussitôt dehors, son époux vint récupérer sa main. Leurs doigts entremêlés, ils se sourirent amoureusement et allèrent vers le marché. En revoyant les gens, la ville, le grand air… la vie normale, Ellana se prit à sourire un peu plus. Elle voyait, ici une femme en train de parler avec des amies de tout et de rien, là un homme qui montrait à son fils comment sculpter du bois, là encore une bande de jeunes qui couraient entre les gens, attirant jurons et sourires mêlés.

Kaë avait raison, la terre ne cessait pas de continuer sa ronde parce que Jillian était partie… Ellana s’était arrêtée de vivre, c’était mise en veille durant près de deux mois, comme si cela lui ramènerait sa fille chérie. Alors que ce n’était pas du tout la bonne marche à suivre. Elle serra un peu plus les doigts de son homme. Le regardant du coin de l’œil, elle se demanda une nouvelle fois ce qu’elle serait devenue s’il avait périt suite à ses blessures trop importantes… aurait-elle été capable de continuer à vivre ? Ou l’aurait-elle rejoint ? Sans lui, elle n’avait plus personne ici bas… enfin, Eiriel, Dorguan et Noah mais… ce n’était pas directement sa famille et Eiriel ne lui parlait plus.

Et Seth ? Aurait-ce été Ayden qui l’aurait pris ? Emiya était enceinte apparemment, si elle se rappelait bien.

Enfin… elle respira un grand coup et avança, achetant ce qu’il leur fallait. En bon gentilhomme, Kaë portait les sacs, même si elle râlait pour les prendre. Il avait déjà Seth… Une voix l’a fit alors sursauter :


-Hé ! Fiston ! Ellana !

Le jeune couple pivota pour apercevoir Noah qui fendait la foule pour les rejoindre. Lui aussi avait de nombreux sacs sous le bras. Ils discutèrent, Ellana ne faisant qu’écouter. Kaë lui avait dit aussi que Noah avait du remplacer Dorguan à la forge suite à un petit accident. Apparemment rien de grave mais d’assez gênant pour travailler.
Ensuite ce fût la rencontre entre Seth et grand-père adoptif. Contrairement à Jillian, Seth était calme. Tranquille. On ne l’entendait pas. Jillian faisait toujours savoir qu’elle était là, soit avec des petits cris, soit en gesticulant à tort et à travers.

Ils poursuivirent sur la lancée, Noah suppliant son fils pour pouvoir garder Seth au lieu d’Eiriel. Là, Ellana baissa un peu la tête. Tout ça n’aurait pas de raison d’être si elle acceptait Seth. Enfin… elle l’acceptait, mais ne voulait pas le toucher, de peur qu’il disparaisse aussi. Elle chassa ses pensées et sourit en voyant la moue de Noah qui eut gain de cause.


-Oui papa. Il tient bien son rôle, n’est-ce pas Ellana ?

Ellana ne fit que sourire. Oui, il prenait très à cœur son rôle de père… c’était son super-héros personnel… Sur un dernier salut de la main, Noah les laissa, retournant chez lui. Les jeunes mariés eux, terminèrent les achats par quelques habits pour Seth ainsi qu’un jouet, puis ils rentrèrent à la maison. Ellana rangea le contenu des sacs pendant que Kaë couchait Seth dans le berceau du salon. Oui, ils en avaient un peu partout, des lits. Pour toujours l’avoir en ligne de mire.

Une fois fait, ils sortirent pour nettoyer les plantes, comme convenu. Ils avaient tout grand ouvert, ainsi ils entendraient Seth s’il se réveillait.

Ils nettoyèrent les plantes et autres parterres de fleurs paisiblement, en couple normal. Ellana se sentait plus légère, plus vivante. Kaë l’avait réveillée la nuit dernière. Au bout d’un moment elle se releva et dit :


-Je vais nous chercher de quoi boire, je reviens !

Sur un sourire, elle enleva ses gants de jardinage et entra pour préparer des rafraîchissements. Et bien sur elle avait regardé si Seth dormait encore. Elle ne le touchait peut-être pas et ne s’en occupait pas comme une mère, mais elle faisait quelques trucs tout de même…

Elle terminait de préparer le plateau, grignotant des biscuits apéritifs en même temps, quand elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir et se refermer. Elle se tendit et pria pour que ce soit Noah. Mais non, Eiriel apparut très vite.


-Bonjour, Eiriel.

-Bonjour. Kaë n’est pas venu avec Seth se matin. Tu t’es décidé à l’accepter ? Mon ultimatum t’auras fait réfléchir ?

Ellana soupira. Et c’était reparti… Eiriel s’avança dans la cuisine et la jeune femme ferma la porte. Kaë était de bonne humeur, détendu en ce jour de congé, et elle ne voulait pas qu’il s’énerve, et encore moins pour elle. Il ne devait pas entendre Eiriel donc…

-Kaë a congé aujourd’hui.

-Il ne va plus au travail ?! Tu vois ? Tu le tires vers le bas !

-Mais non ! Il a le droit de prendre un jour de congé voyons ! C’est lui qui décide !

-Il ne te dit pas la vérité c’est tout. Tu pourrais faire des efforts ! Moi aussi j’ai perdu mes enfants ! Et je ne me suis pas apitoyée ! Jillian. Est. Partie. Ellana !

Ellana se retint à la chaise devant elle. Heureusement que la table les séparaient toutes les deux. Eiriel était-elle parano ou quoi ?!

-Je ne m’apitoie pas. Et je sais que ma fille est partie. C’est gentil de me le rappeler, au cas ou je l’aurais oublié.

-Garde tes sarcasmes ma belle. Tu faisais moins la maligne il y a deux ans.

Elle lui remettait une nouvelle fois son passé sous le nez ?!

-Eiriel je ne vous permets pas. Vous n’avez pas le droit de me dire de telles choses.

-Et pourquoi donc ? Kaëran ne le fera pas. Il ne veut pas te blesser… te laisser seule…

-Nous avons parlé, et il m’a dit que s’il n’en pouvait plus, cela ferait longtemps que nous ne serions plus ensemble. Il n’a pas peur de me quitter, Eiriel.

-N’empêche que moi je n’ai pas été un boulet pour Dorguan quand le malheur s’est acharné sur nous.

-Je ne suis pas un boulet.

Pourtant, n’avait-elle pas pensé être un poids, ces deux derniers mois ?

-Va prendre le petit dans tes bras et accepte-le !

-Non.

-Non ? Le petit ne t’as rien fait ! Prends-le ! Accepte-le ! Et arrête de laisser Kaë tout faire ! Il travaille dur et il doit veiller sur Seth ! Tu veux l’épuiser à la tâche ou quoi ?!

Ellana déglutit, désemparée. D’un coup elle aurait aimé que Kaë soit là… Elle baissa la tête, rompant le contact visuel d’avec Eiriel.

-C’est bien ce que je pensais. Tu es trop faible pour quoi que ce soit.

-Fichez-moi la paix, Eiriel. Laissez-nous vivre tranquillement. De toute façon c’est Noah qui gardera Seth dorénavant.

-Pourquoi ?!

-Il l’a demandé à son fils. Et j’estime qu’il a le droit lui aussi de passer du temps avec son petit-fils, aussi adoptif soit-il.

-Oui, parce que sa mère adoptive est une bonne à rien c’est ça ?

Inspirant profondément, Ellana ravala sa nervosité, ses larmes ou tout ce qui voulait prendre le dessus. Elle devait rester droite, et ne pas prouver à Eiriel qu’elle était faible.

-Je ne vous permets pas, Eiriel. Si vous ne venez que pour m’insulter, vous pouvez dégager.

-Tu veux m’éloigner de Kaë maintenant ?! Ah non ! J’ai promis à Naël de veiller sur lui et ce n’est pas toi qui m’écarteras !

-Je ne vous écarte pas, Eiriel. Je dis juste que vous n’avez pas à m’insulter.

-Je ne t’insulte pas, je dis la vérité, nuance. Ou est Kaë ?

-Dehors. Il nettoie les plantes.

-Seul ?! Il ne peut pas profiter et se reposer ?

-Nous l’avons fait ensemble, et là j’étais en train de nous préparer des rafraîchissements. C’est lui qui a voulut m’aider. Il est assez grand pour prendre ses décisions non ?

Eiriel soupira. Tout ça ne mènerait à rien. Elle était bornée et ne voyait Ellana qu’en boulet accroché à Kaë. Ellana lui tendit le plateau, et lui ouvrit la porte.

-Allez le voir. Le boulet reste en arrière. Veillez juste à être… gentille… à ne pas l’énerver avec vos propos sur moi.

Eiriel prit le plateau et, tête haute, s’en alla. Seule, Ellana laissa ses épaules s’affaisser. Elle alla au salon, et remarqua qu’Eiriel avait fermé la porte. Ah oui, ainsi la mauvaise épouse n’entendrait rien… Elle s’assit dans le canapé près du berceau et regarda le petit dormir. Un jour ou l’autre elle devrait reprendre confiance non ? Mais elle ne voulait pas qu’il meure prématurément…

En tout cas, Eiriel venait sans doute de rompre le charme d’une journée qui avait bien commencée…


Spoiler:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Dim 18 Aoû - 18:51



















Kaëran avait bordé Seth et lui avait mis sa peluche du côté droit. Ses paupières s’étaient aussitôt fermées alors que le jeune père adoptif regardait l’enfant qui dormait maintenant paisiblement. L’admirer ainsi lui rappelait de bons souvenirs avec sa petite fille bien-aimée. Un sourire mélancolique se forma sur son visage et ses paupières se fermèrent à nouveau. Qu’est-ce que Jillian pouvait lui manquer à l’heure actuelle. Les petits se seraient tellement amusés ensemble...

Chassant cette soudaine tristesse, le Lieutenant se détourna du berceau et alla ouvrir les fenêtres pour pouvoir entendre Seth si jamais il pleurait. De toute manière, ils n’étaient pas loin et le danger était écarté depuis un moment déjà. Le jeune couple se retrouva dans le jardin arrière à enlever les mauvaises herbes qui poussaient entre les fleurs que Naël avait jadis plantées ici. De temps à autre, Kaëran lançait des racines mortes vers sa femme et lui souriait, l’air de dire ‘‘ tien, il pleut des plantes ‘‘. Bien entendu, elle ne le croyait pas et lui rendait la pareille. D’ailleurs, le nettoyage avançait considérablement bien quand Ellana se leva.

‘‘ Je vais nous chercher de quoi boire, je reviens! ‘‘

Agenouillé dans l’herbe du jardin arrière, Kaëran s’asseya sur ses talons et suivit sa merveilleuse femme des yeux jusqu’à ce qu’elle disparaisse entre les murs de leur nid d’amour. Dire que tout ça avait commencé de manière étrange... Au final, ils étaient mariés, avaient eu une merveilleuse petite fille et se relevaient malgré les obstacles qu’on avait mis sur leur route. Seth avait intégré la famille et il fallait seulement qu’il trouve le moyen pour qu’Ellana et lui tissent des liens.
Cela faisait maintenant un certain temps qu’Ellana était parti quand il entendit des bruits de pas. Sans relever la tête, le Lieutenant arrachait une mauvaise herbe coriace qui lui échappa des mains, volant dans les airs.

‘‘ Et bien... les plantes volent aussi. Tu as vu ça Ell... ‘‘

Son regard pâle se posa sur Eiriel qui ne semblait pas être de bien bonne humeur ce jour-là. Un peu comme les précédents d’ailleurs. Kaëran fronça légèrement les sourcils, cherchant sa femme des yeux.

‘‘ Bonjour Eiri’ ‘‘

Sans le vouloir réellement, son ton de voix respirait la méfiance. Avec ce qu’Ellana lui avait raconté la veille et l’air que piquait la paysanne, il en déduisait qu’il s’était encore passé quelque chose. Un lourd silence s’installa alors que Kaëran prenait le verre d’eau que lui tendait Eiriel.

‘‘ Tu es venu lui faire la morale? ‘‘

‘‘ Kaë... ‘‘ Soupira t-elle. ‘‘ Combien de temps vas-tu endurer ça ? La défendre? Depuis la mort de Jillian, vous coulez, non, elle te fait couler. ‘‘

‘‘ Mais qu’est-ce que tu racontes par tous les Dieux! Tu es mieux placé que quiconque pour savoir quel est le lien qui unit un enfant à sa mère, Eiriel. Nous avons eu tant de difficulté à l’avoir... elle nous a été arrachée des bras soudainement. ‘‘

‘‘ Ce n’est pas une raison pour se morfondre deux mois durant alors que tu trimes difficilement pour subvenir à vos besoins. Elle ne travaille même plus! ‘‘

‘‘ En quoi est-ce que notre vie te regarde?! As-tu déjà seulement vu L’enfer dans lequel elle a vécu? Lui as-tu seulement demandé ce qui s’était passé quand elle vivait avec son père et quand elle s’est retrouvée à Orthank en possession de Nolan? Pourtant, elle est encore ici aujourd’hui après tout ce calvaire. Je doute que tu aies pu y survivre, Eiriel. Ellana a besoin de plus de temps que moi pour se remettre du deuil de notre enfant. ‘‘

‘‘ Je me demande pourquoi tu l’as épousé après tout ça... ‘‘ Dit-elle sèchement.

‘‘ Es-tu en train de dire que j’ai marié une putain? ‘‘ Siffla le Lieutenant, mais en réponse il n’eut qu’un lourd silence. ‘‘ Elle est bien bonne celle-là! Tu n’es pas ma mère Eiriel et jamais elle n’aurait agi de la sorte envers MA FEMME! Elle t’a peut-être demandé de veiller sur moi, mais j’ai 26 ans, je suis marié et je suis père. Je n’ai pas besoin d’être chaperonné et qu’on me dise que celle que j’aime ne me mérite pas. Je l’aime et je n’ai pas l’intention de tout arrêter. Tu as compris. Maintenant, vas t-en de chez moi... ‘‘

‘‘ Kaëran... ‘‘

‘‘ Va t’en Eiriel. Tout de suite... Ne t’avise pas de revenir chez moi si ce n’est que pour présenter de sincères excuses à ma femme. Apprends à te mêler de tes affaires tant qu’à y être. ‘‘

Son regard était si dur que la femme eut le regard brouillé par des larmes qui menaçaient de naître. Ça lui faisait mal d’être aussi dur avec Eiriel, mais il n’avait pas eu le choix cette fois. S’il lui pardonnait comme si de rien n’était, ça ne s’arrangerait jamais entre elle et Ellana. Pour l’heure, ils laisseraient Seth à Noah.
C’est la gorge serrée que le Lieutenant regarda la paysanne partir. Il inspira profondément et se frotta la nuque d’embrassement avant de se remettre à la tâche quand sa douce vint s’agenouiller à ses côtés. Se redressant, Kaëran lui fit un faible sourire en coin et la serra fortement dans ses bras. Il caressait son dos avec douceur et lui embrassa la tempe.

‘‘ Ne te sens pas mal pour ce qui vient de se passer. Il faut qu’elle prenne le temps de réfléchir avant de dire des propos blessants et si ça lui permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses, soit. Je ne veux pas qu’elle s’attaque à toi de la sorte alors que tes ailes se soignent. ‘‘

Prenant un peu de recul, Kaëran observa sa douce et traça ses traits fins de ses mains sales. Un sourire amusé se forma sur son visage, ce qui en arracha un à Ellana.

‘‘ Je crois que vous avez besoin d’un bon bain, madame Eira. Votre homme a terminé votre travail pendant que vous vous étiez absenté... ‘‘

Il chuchotait et l’embrassa tendrement avant de se relever. La tenant pas la main, le jeune homme l’entraîna à l’intérieur. Seth venait de se réveiller et pleurait dans son berceau. Kaëran s’empressa donc de venir le chercher, mais il était sale... Sans trop réfléchir, il mit l’enfant dans les bras de sa femme pour aller se nettoyer les mains soigneusement et ne conscience de ses actes que là. Merde! Le Lieutenant tourna la tête vers Ellana qui était figée sur place, l’enfant dans les bras, les deux se regardant. L’enfant levait une main pour lui attraper le menton, se mettant à sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Dim 18 Aoû - 20:52



Retour à la case départ


«Une famille…»

feat Kaëran Eira

Genoux serrés l’un contre l’autre, mains jointes dessus, Ellana fixait un point devant elle.  Eiriel avait fermé la porte, mais il y avait les fenêtres, et elle entendait quelques phrases. Pas tout, mais c’était suffisant.
Sa gorge se noua au fil des paroles qu’elle percevait, et elle ferma les yeux quand ils en vinrent à parler des putains. Bien sûr, elle savait que cette période la suivrait à vie… Ellana la putain… Kaë avait épousé une putain. Une femme qui avait couché avec des dizaines d’hommes contre de l’argent. Son cœur battait la chamade et elle serra les poings à s’en blanchir les phalanges.

Elle ne bougea pas quand elle entendit la porte s’ouvrir et se refermer, ainsi que les pas précipités d’Eiriel qui sortait de la maison. Elle resta immobile, respirant profondément, et calmant son cœur avant de se lever pour aller vers le jardin. Kaë s’était remis à la tâche, agenouillé au sol. Seulement… elle n’avait pas voulu qu’ils se disputent comme ça… c’était sa seule famille… combien de temps allait-elle porter malheur encore ?

Doucement, elle s’avança et se mit à genoux à côté de son homme qui redressa le dos et la serra fortement contre lui après avoir fait un petit sourire. Collée à lui, elle profitait de sa main contre son dos et de son baiser sur la tempe. Son mari… son cher mari… elle l’aimait tellement…


-Ne te sens pas mal pour ce qui vient de se passer. Il faut qu’elle prenne le temps de réfléchir avant de dire des propos blessants et si ça lui permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses, soit. Je ne veux pas qu’elle s’attaque à toi de la sorte alors que tes ailes se soignent.

Ellana soupira. Ne pas se sentir mal… Elle avait voulut éviter qu’ils se disputent et coupent les ponts. Et avec l’orgueil d’Eiriel, ce n’était pas demain la veille qu’elle viendrait faire ses excuses… Kaë se détacha alors un peu, l’observa, et caressa son visage. Elle sentit nettement la terre se glisser sur sa peau. L’avait-il fait exprès ? Au vu de son sourire oui, comme les jets de racines ! Elle se prit à répondre à son sourire alors qu’il chuchotait:

-Je crois que vous avez besoin d’un bon bain, madame Eira. Votre homme a terminé votre travail pendant que vous vous étiez absenté...

Elle reçut un doux baiser avant qu’ils ne se relèvent, direction la maison main dans la main. Seth s’était réveillé et Ellana s’immobilisa non loin de son époux qui avait pour mission de récupérer le petit. Seulement… Kaë était vraiment très sale et il lui déposa le bébé dans les bras avant d’aller se laver les mains. Ellana s’était tendue quand il le lui avait mis dans les bras. Elle avait le cœur qui battait la chamade, et elle baissa la tête vers Seth qui l’observait, levant la main pour attraper son menton en souriant. Elle était figée, les yeux écarquillés. Elle l’avait touché… quel malheur allait lui tomber dessus ? Elle releva les yeux pour voir Kaë qui les observaient et ouvrit la bouche pour balbutier, un peu paniquée :

-Kaë… je… je l’ai touché… il va… comme Jillian… je… je vais lui porter malheur, comme à Jillian, comme à toi… je ne suis pas une bonne mère… il mérite de vivre… je ne veux pas causer sa mort prématurée…

Kaë s’approcha d’elle doucement, et lui prit le visage entre les mains, la regardant droit dans les yeux. Elle savait qu’elle était pathétique à paniquer parce qu’elle touchait un bébé. Elle avait presque honte d’elle…

-Tu m'as touché des milliers de fois et pourtant je ne suis pas mort. Ça va aller Ellana. Tu es une très bonne mère ainsi qu'une épouse merveilleuse. Alors... garde-le encore un peu dans tes bras.

Ellana se mordit la lèvre et acquiesça. Oui elle l’avait touché et il n’était pas mort… peut-être que ce n’était que pour les enfants ? Non… elle chassa cette pensée et baissa le regard sur Seth, malgré les mains de Kaë toujours sur ses joues. Il l’observait de ses yeux noirs, curieux de connaître enfin sa mère adoptive.

-Tu peux… aller te laver Kaë… je vais… faire connaissance avec… Seth.

Elle eut un baiser sur le front et son époux s’éloigna, montant à l’étage. Elle se dirigea plutôt vers le canapé où elle s’installa, calant le petit un peu mieux.

-Bonjour Seth… je suis ta nouvelle maman… peut-être pas la meilleure que tu puisses avoir… mais c’est mieux que pas du tout n’est-ce pas ? Et crois-moi je sais de quoi je parle…J’espère que tu pourras me pardonner de ne pas t’avoir tout de suite pris sous mon aile comme papa l’a fait. Mais tu aurais du avoir une grande sœur… elle est partie trop tôt… je suis sûre que vous vous seriez bien entendus… Je vais essayer de bien t’élever. Comme sa, Jillian sera fière de nous, là-haut non ? Le petit gazouilla dans ses bras. Et de toute façon, si j’échoue, tu as le plus merveilleux de tous les pères… il saura toujours te relever, malgré les épreuves. Il est très fort pour ça. Toujours là pour t’aider… il veillera sur toi tu verras… et il t’apprendra à te battre. Vous serez mes gardes du corps…

Elle lui sourit, prenant sa petite main dans la sienne. Il était attachant… et Jillian approuvait. Elle ne s’était pas rendue compte que Kaë avait finit. Elle ne savait pas ce qu’il avait entendu ou non… aussi sursauta-t-elle quand il apparut devant eux.

-Kaë ! Tu as été rapide ! Tiens… le petit… je vais vite me laver et je reviens préparer à manger.

Elle lui tendit Seth et se releva, lui sourit et monta pour se laver en quatrième vitesse. Elle avait touché le petit ! Il lui avait sourit ! Elle se sentit fière d’elle. En redescendant, les cheveux tressés, elle alla en cuisine préparer le repas. Mais Seth pleurait de faim et elle lui fit un biberon qu’elle apporta à son homme.

-Tiens… il a faim le pauvre… ah et… ton père le garde tout de même. Il a le droit de connaître son petit-fils… surtout maintenant qu’il a du temps et… je pense que je vais reprendre mon travail… que je t’aide à ramener de l’argent…

Elle haussa une épaule et disparut en cuisine une nouvelle fois. Elle préparait de la salade avec les légumes, et la sauce maison. Comme… quand ils s’étaient réconciliés après leur rupture temporaire. Le même plat. Un fin sourire éclaira ses traits à ce souvenir. Ils avaient vraiment été idiots à se moment-là. Et maintenant, Eiriel voudrait qu’ils se séparent réellement…
Observant ses bagues, de fiançailles et de mariage, elle les fit tourner autour de son doigt. Le bracelet qu’il lui avait offert était lui aussi à son poignet. Elle était liée à Kaë. Bien plus que par ces bijoux ou les vœux de mariage…

Elle était liée à lui par le corps et l’âme. Il était sa moitié, ce qui lui avait tant manqué avant. Il était sa vie…


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Sam 24 Aoû - 2:48



















Sa femme se mordait la lèvre, visiblement mal à l’aise de devoir garder l’enfant dans ses bras. Kaëran imaginait bien la tornade qui déferlait dans la tête d’Ellana et cela lui fit légèrement sourire. Son regard vairon se posa alors sur l’enfant qu’ils pouvaient maintenant considérer comme leur fils. Doucement, le Lieutenant enleva ses mains des joues de sa chère et tendre

‘‘ Tu peux… aller te laver Kaë… je vais… faire connaissance avec… Seth. ‘‘

‘‘ Je ne serai pas long, si ça peut te rassurer. Je me débarbouille et je me change. ‘‘

Avant de se sauver, Kaëran lui embrassa doucement le front et grimpa les marches quatre à quatre pour rejoindre le second étage. Ce ne fut pas bien long que notre homme se retrouvât dans la pièce d’eau à se passer un linge humide sur le visage et les bras. Il se débarrassa aussi de ses vêtements pour mettre le tout à la lessive et enfila quelque chose de propre. Fin prêt, Kaë redescendit juste à temps pour voir Ellana prendre la main de Seth, un petit sourire aux lèvres. La voir ainsi lui faisait chaud au coeur en fait, car il craignait qu’elle ait de la difficulté à se faire à la présence de l’enfant dans sa nouvelle famille. Épaule contre le mur, le Lieutenant admirait la scène en croisant les bras et se décida à approcher au bout d’une petite minute.

‘‘ Kaë! Tu as été rapide! Tiens… le petit… je vais vite me laver et je reviens préparer à manger. ‘‘ Dit-elle après avoir sursauté.

Ellana se leva alors et lui donna le bébé qu’il prit volontiers, lui rendant son sourire. Kaëran suivit des yeux sa femme jusqu’à ce qu’elle disparaisse et prit place dans le fauteuil en serrant l’enfant contre lui.

‘‘ On dirait que ta nouvelle maman n’a plus de crainte maintenant... tu pourras aussi jouer avec elle à l’avenir. Et aussi lui baver dessus comme tu faisais sur ton nouveau papa ce matin. ‘‘

Seth poussa un cri strident avant de glousser, faisant grimacer Kaëran comme à tous les coups. Ce petit était tranquille la plupart du temps, mais il avait une voix portante! S’amusant à lui faire des chatouilles, le jeune homme ne remarqua pas que son épouse s’était glissée dans la cuisine. C’est quand elle apparut avec le biberon qu’il écarquilla les yeux comme si elle était une divine apparition qui venait à sa rescousse.

‘‘ Tiens… il a faim le pauvre… ah et… ton père le garde tout de même. Il a le droit de connaître son petit-fils… surtout maintenant qu’il a du temps et… je pense que je vais reprendre mon travail… que je t’aide à ramener de l’argent… ‘‘

Prenant l’objet, Seth ouvrit aussitôt la bouche et hop, il commençait déjà à boire, ses paupières devenant lourdes tout d’un coup. Le Lieutenant leva alors la tête, posant son regard pâle sur Ellana. Reprendre le travail ? Il ne fallait pas qu’elle se sente forcée à y retourner et surtout pas à cause de ce que lui avait dit Eiriel. Si elle n’était pas prête pour le moment, ça pouvait très bien attendre, mais Kaë n’eut le temps de parler que sa douce s’en retourna dans la cuisine où il entendait le bruit des couverts. Après un petit cinq minutes, il se leva et voulut rejoindre Ellana quand il la vit regarder les bijoux qui ornaient son bras gauche avec le sourire. L’alliance, la bague de fiançailles, le bracelet... elle avait aussi la chaîne qu’il lui avait donnée autour du cou. Sa femme... sa merveilleuse femme. Seth observait le tout avec de grands yeux curieux, soudainement bien silencieux. C’est là qu’il cria et sourit, faisant sursauter les deux adultes...

‘‘ Hum..., navré. J’étais en train de t’admirer quand mon espion a trahi ma position... ‘‘

S’approchant en souriant, Kaëran vint embrasser sa femme et se prit à sourire en voyant ce qu’ils allaient manger au soir.

‘‘ Eh bien. Ça me rappelle un moment bien précis de notre histoire ça... quand nous étions jeunes et stupides. Même si nous sommes encore jeunes et stupides. ‘‘

Notre homme se racla la gorge et gloussa en dressant la table d’une main pendant que Seth lui bavait sur la joue. Oui ! Il avait collé sa bouche contre son visage et ricanait en plus! Kaëran grimaçait et Ellana dut venir à sa rescousse, l’essuyant convenablement avant de lui enlever le petit des bras pour l’installer dans la chaise haute entre eux deux.

‘‘ J’irai le porter à mon père demain matin, et puis si tu veux retourner à la boutique, je pourrai t’y conduire avant d’aller au palais. Je ne crois pas que je verrai Eiriel pour un certain temps avec tout ça... m’enfin. Tu te sens d’attaque à reprendre les affaires? ‘‘

Il leva les yeux vers elle en prenant une bouchée de sa salade. Ça lui faisait réellement penser au soir où ils s’étaient réconciliés, sauf que cette fois, ils n’étaient pas en dispute. Bien au contraire.

‘‘ Si c’est à cause de ce qu’Eiriel a dit et que tu ne te sens pas encore prête, ne te force pas surtout. D’accord? Je sais que je me répète, mais j’ai largement de quoi subvenir à nos besoins, surtout que tu ne jettes pas mes économies par les fenêtres. ‘‘

Étirant un bras, il caressa le visage d’Ellana et Seth en profita pour tirer sur sa manche pour foutre le tissu dans sa bouche. Est-ce qu’un jour on pourrait lui expliquer pourquoi les bébés mettent toujours tout dans leur bouche?!

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Sam 24 Aoû - 11:31



Retour à la case départ


«Que serais-je sans toi ?»

feat Kaëran Eira

Ellana était toujours perdue dans la contemplation des bijoux qui ornaient son poignet et sa main, et même son cou, quand un cri se fit entendre et la fit sursauter. Elle se tourna pour apercevoir Kaë et Seth non loin d’elle. Et elle n’avait même pas senti sa présence !

-Hum..., navré. J’étais en train de t’admirer quand mon espion a trahi ma position...

De l’admirer ? Elle se sentit gênée et rouge alors qu’il s’approchait, curieux de savoir ce qu’ils allaient manger, l’embrassant au passage.

-Eh bien. Ça me rappelle un moment bien précis de notre histoire ça... quand nous étions jeunes et stupides. Même si nous sommes encore jeunes et stupides.

Il se racla la gorge et ricana, suivit par sa femme. Oui ils avaient été bien stupides à ce moment-là. Et encore maintenant ils pouvaient l’être ! Elle termina donc les préparatifs alors qu’il dressait la table tant bien que mal avec le petit sous le bras. Petit qui lui bavait sur la joue ! Ellana vint donc sauver son époux d’une noyade baveuse et lui essuya la joue avant de prendre Seth et le faire asseoir dans sa chaise. Oui, elle le prenait dans ses bras, malgré les quelques tremblements qu’elle avait et l’hésitation. Mais le petit était attachant…
Ils commencèrent donc à manger quand son époux reprit la parole :


-J’irai le porter à mon père demain matin, et puis si tu veux retourner à la boutique, je pourrai t’y conduire avant d’aller au palais. Je ne crois pas que je verrai Eiriel pour un certain temps avec tout ça... m’enfin. Tu te sens d’attaque à reprendre les affaires?

Elle le regarda tout en mâchant. Elle les revoyait chez son père, quand ils s’étaient réconciliés. Elle avait à ce moment-là un ventre rond… leur fille était encore là. Plus aujourd’hui… elle chassa ses pensées. Oui elle se doutait bien qu’Eiriel ne viendrait pas avant un bon bout de temps et cela la chagrinait. Mais elle n’y pouvait rien, si ? Elle réfléchit plus avant à sa question. Se sentait-elle prête ? Elle ne le saurait qu’en allant travailler. Si elle s’effondrait au milieu de la journée parce que c’était trop dur ou qu’elle se morfondait, elle aurait compris.

-Si c’est à cause de ce qu’Eiriel a dit et que tu ne te sens pas encore prête, ne te force pas surtout. D’accord? Je sais que je me répète, mais j’ai largement de quoi subvenir à nos besoins, surtout que tu ne jettes pas mes économies par les fenêtres.

Il approcha son bras pour caresser son visage tendrement. Oui c’était un peu à cause d’Eiriel. Elle n’était pas dépensière, il n’avait pas tort. Mais même… elle devait essayer malgré tout. Seth lui, en avait profité pour attraper la manche de son père et la fourrer en bouche. Ellana ricana et la lui retira, lui disant doucement qu’il ne fallait pas le faire. Elle essuya la bouche du petit et regarda son homme.

-A cet âge ils mettent tout en bouche. Jillian… faisait pareil. Il faut leur dire que ce n’est pas bon…

Oui, leur fille faisait pareil, mais il en avait eu moins d’exemple puisqu’il travaillait souvent à ces moments-là. Elle les resservit encore une fois et but une gorgée avant de reprendre.

-Je ne sais pas si je suis prête ou non. Je le saurais en essayant. Et même si je ne dépense pas beaucoup, je veux t’aider… tu fais énormément de choses…

Oui c’était parce qu’Eiriel lui avait dit ça encore une fois. Surtout que maintenant la paysanne pensait qu’il avait épousé une putain. Et tout le monde savait que les putains profitaient juste des hommes…

Quand ils eurent finis, elle débarrassa pendant qu’il allait coucher l’enfant. Cette fois, elle alla dire bonne nuit à Seth, lui offrant même un bisou sur le front avant d’aller rejoindre son homme. Elle enfila sa tenue de nuit, une fine nuisette qui descendait jusqu’à mi-cuisse, et se coucha doucement sur le lit, le collant.


-Je t’aime…

Sur un dernier baiser, ils s’endormirent, tranquillement. Seth faisait ses nuits et donc au matin, les parents adoptifs étaient en pleine forme. Peut-être auraient-ils droit au dessert maison ? Enfin bref, quoiqu’il en soit, ce fut le même rituel de la préparation, du petit-déjeuner et de l’habillage. Ellana prépara même un petit sac avec les rechanges du petit, biberon, peluches, couches… pour que Noah ait tout à disposition. Ils sortirent main dans la main, Seth attaché au torse du Lieutenant. Ils marchèrent jusqu’à la demeure de Noah et il ouvrit bien vite.

-Merci fiston ! Je sens que je vais passer une très bonne journée avec ce petit !

-Tout est dans le sac… faites attention il met tout en bouche et… à tendance à beaucoup baver.

Noah ricana et leur assura qu’il s’en sortirait. Les parents reprirent donc la route main dans la main jusqu’à la boutique. Devant l’entrée, elle l’embrassa et lui dit pour le rassurer :

-Ne t’en fais pas… j’y arriverais. Il le faut bien non ? Va travailler avant d’être en retard.

Elle l’embrassa encore et le regarda s’éloigner vers le palais. De toute façon, si elle n’y arrivait pas, il ne le saurait même pas. Un peu tremblante, elle ouvrit le magasin, laissant la porte ouverte pour prévenir les gens qu’ils pouvaient entrer. Elle inspira un grand coup avec les souvenirs. Même si tout avait été refait, elle avait conservé les vieux souvenirs et surtout, ceux de la période ou ils y vivaient le temps que leur demeure soit rebâtie. Elle alla à l’arrière, ouvrit sa chambre. Une chambre d’enfant maintenant. Elle se revoyait dans le coin, à se morfondre jusqu’à ce que Kaë la traine au cimetière pour qu’elle dise adieu à leur fille. Elle referma et alla en cuisine se faire du thé. Apportant la tasse sur le comptoir, devant, elle regarda les mannequins. Il serait grand temps de changer les vêtements. Surtout qu’ils approchaient de l’hiver. Elle mit donc tout ça à nu, rangea les vêtements, et chercha du tissu pour commencer la confection. Seule, elle entendait le bruit des passants et du marché, mais son cœur était un peu serré. Elle pensait à nouveau trop à Jillian et ne le devait pas. Jillian était bien là ou elle était et ne souhaitait pas que sa mère soit triste. Quand un client arriva, elle sursauta, perdue dans ses songes. Elle sourit, et le servit, prit la commande qu’elle réalisa dans l’heure qui suivit. Le client était content et lui donna même un surplus de Daris pour la vitesse et la qualité. Cela fit plaisir à la jeune femme qui continua.

Finalement, prête ou non, elle ne s’en sortait pas trop mal, malgré les tremblements de ses mains par instant.
Elle voulait juste que Kaë soit fier d’elle…


Spoiler:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Sam 31 Aoû - 22:09




















Le rire cristallin de sa femme dans ses oreilles sonnait comme une douce mélodie. La voir si à l’aise avec Seth d’un coup le rassurait et le faisait sourire. Lui qui avait si peur qu’Ellana ne se fasse jamais à la présence d’un nouvel enfant dans leur vie et quand même ç’aurait été le leur. Le pire était passé. C’était l’important non?
Pendant que son épouse s’occupait d’essuyer le visage baveux de leur fils adoptif, Kaëran s’occupait de sa manche de chemise et la roula de nouveau. Son regard se reposa ensuite sur sa douce.

‘‘ À cet âge, ils mettent tout en bouche. Jillian… faisait pareil. Il faut leur dire que ce n’est pas bon… ‘‘

‘‘ Oh... hum... ‘‘

Le Lieutenant en avait encore beaucoup à apprendre sur les enfants malgré tout. Tout ce dont il se souvenait était que Jillian se faisait un malin plaisir à lui gober les doigts ou bien sa chaîne qu’il portait toujours autour de son cou. Seth mettait absolument tout dans sa bouche! Même sa joue. Mais bon... si ensuite il tombait facilement malade, il y aurait un problème avec les anticorps que son petit corps devait faire tous les jours. Mais bon, ce n’était pas le sujet de leur conversation première en fait.

‘‘ Je ne sais pas si je suis prête ou non. Je le saurais en essayant. Et même si je ne dépense pas beaucoup, je veux t’aider… tu fais énormément de choses… ‘‘

Il ne faisait pas tant que ça pourtant. Dans le temps où ils ne se connaissaient pas, Kaëran passait son temps au palais ou bien à s’entraîner pour être à la hauteur de ses responsabilités quand il ne s’occupait pas de Naël. Il faisait en plus toutes les corvées ménagères, les repas et s’occupait du jardin. La seule chose qu’il ne faisait pas était la toilette de sa mère parce que c’était Eiriel qui le faisait. Normal aussi. En gros, il ne vivait que pour sa profession et sa mère. Kaë lui sourit cependant et acquiesça. Si Ellana y tenait, il ne l’empêcherait pas ni ne la forcerait à rester à la maison. Il n’était pas ce genre d’homme de toute manière. Sa femme était libre d’exercer ses talents de couture à la boutique de son défunt père si elle le désirait et puis c’était une passion pour elle. Passion qu’elle n’avait pu pleinement développer pendant les deux dernières années.

‘‘ D’accord... mais si ça ne va pas, je ne veux pas que tu te forces, Ellana. ‘‘

Sa femme acquiesça et ils se levèrent tous deux de leur chaise pour desservir la table et faire la vaisselle. Kaëran s’occupa ensuite de Seth en montant à l’étage pour lui changer sa couche, le laver et le mettre dans son berceau tout doucement. Le petit bâilla et ferma aussitôt les yeux, son pouce dans sa bouche. Le jeune homme y resta jusqu’à ce que sa douce vienne embrasser le front de l’enfant et ils quittèrent pour eux-mêmes se mettre au lit. Ellana se colla contre lui et Kaëran la serra dans ses bras comme s’il s’agissait de son doudou. Embrassant le sommet de sa tête, il ferma les yeux, la laissant murmurer ces trois mots qui ne pouvaient que le faire sourire.

‘‘ Je t’aime… ‘‘

‘‘ Moi aussi, Ellana... ‘‘ Murmura t-il en retour.

Se détachant légèrement, le jeune couple s’embrassa tendrement et Kaëran attrapa les couvertures pour les mettre sur eux. Dans un dernier soupir d’aise, ils s’endormirent pour une nuit réparatrice. Au petit matin, Kaëran avait une jambe et un bras dans le vide, sur le dos dans le lit. La tête de sa douce était sur son torse, sa longue et sombre chevelure lui chatouillant la peau par endroits. Quand ils émergèrent, ils se firent un sourire endormi puis le baiser matinal et ce fut la routine habituelle, comme toujours. Après le petit-déjeuner, Kaëran termina de préparer un sac et Seth fut serré contre son torse à l’aide d’un de ses bras. Dehors, Ellana prit sa main libre ainsi que le sac et ils se mirent en route vers la petite demeure de Noah qui les accueillit avec un large sourire aux lèvres. Le Lieutenant dut se détacher de Seth et le donna à son paternel.

‘‘ Merci fiston! Je sens que je vais passer une très bonne journée avec ce petit! ‘‘

‘‘ Tout est dans le sac… faites attention il met tout en bouche et… à tendance à beaucoup baver. ‘‘

‘‘ Soyez sage tous les deux... pas de bêtises sinon tu seras punit papa. Je t’ai à l’oeil. ‘‘

‘‘ Ne t’en fais donc pas Kaë, je contrôlerai la situation comme un chef! Bonne journée tous les deux. ‘‘

Sur ce, Noah retourna dans sa demeure et laissa son fils disparaître au bout de la rue avec sa belle. Doigts entremêlés, les jeunes adultes se retrouvèrent rapidement sur la place du marché de Racium où il y avait déjà foule. Arrêté devant la boutique, Kaëran se tourna face à Ellana, légèrement inquiet pour elle.

‘‘ Ne t’en fais pas… j’y arriverais. Il le faut bien non? Va travailler avant d’être en retard. ‘‘

‘‘ Oui... ‘‘Murmura t-il en soupirant puis lui faisant un faible sourire. ‘‘ À tout à l’heure, beauté. ‘‘

Kaëran s’approcha, lui prenant les mains puis l’embrassade doucement. Quand il se recula, il lui fit un sourire en coin puis lui tourna le dos pour s’engouffrer dans la foule en direction du palais royal pour une journée de travail bien rempli. Oui, ce matin-là il avait droit de recommencer les entraînements sans y mettre trop d’ardeur. Il pourrait enfin faire ch*** les recrues qui avaient la grosse tête parce qu’ils portaient l’armure. Cette pensée le fit même sourire en cours de route. C’est Ayden qui le fit revenir sur terre en le rattrapant et lui donnant un coup de coude dans les côtes.

‘‘ Yow mon pote! Alors, comment se porte la petite famille? ‘‘

‘‘ Beaucoup mieux. Ellana et Seth s’accordent et elle a repris le travail à la boutique aujourd’hui. J’espère seulement que mon père n’aura pas bourré Seth de sucre et que ma femme ne sort bien. ‘‘

‘‘ Ne t’en fais pas, voyons! Relaxe et tu verras tout ira bien pour eux. Ellana est débrouillarde et y arriveront les doigts dans le nez. ‘‘

L’archer lui donna une tape bien solide dans le dos et ils ricanèrent un court instant pour ensuite arriver au palais où ils arrivèrent dans la salle d’entraînement. Les soldats se mirent en rang, les nouvelles recrues suivantes avec un retard de quelques secondes puis aux ordres, on alla chercher les armes prévues pour les exercices habituels.
La journée défila ainsi sans encombre et sur le chemin du retour, au tournant d’une rue, Kaëran fit un face à face avec Eiriel qui échappa son sac de course par terre. Il y eut un mal aise entre eux et tous deux pincèrent les lèvres. Le jeune homme posa un genou au sol pour ramasser ce qui était tombé et les remit dans le sac qu’il lui redonna en silence.

‘‘ Kaëran... j’aimerais te parler si possible. ‘‘

Hésitant un moment, le concerné ouvrit la voie et ils se dirigèrent vers un lieu plus reclus des environs du marché, là où ils pourraient discuter sans être dérangés en fait. Le silence était lourd et Le Lieutenant patientait, les bras croisés sur son torse alors que la paysanne dansait sur ses pieds, visiblement mal à l’aise. Elle finit par déposer son sac de toile par terre et s’approcha. Son regard argenté était empli d’une profonde tristesse et cela serra la gorge de Kaëran qui laissa ses bras reprendre leur place de chaque côté de son corps, délaissant sa barrière défensive pour l’écouter.

‘‘ Je suis réellement navrée pour tout ce que j’ai dit ou fait... Je ne sais pas ce qui m’a prise d’ainsi insulter Ellana, ta femme, mon amie... Peut-être que la mort de Jillian m’a ébranlée plus que je n’osais le croire auparavant et ... qu’inconsciemment je lui en ai voulu pour une raison que j’ignore. Kaëran, je vous aime tous les deux, comme mes enfants. C’était vicieux de ma part d’agir ainsi... je m’en veux affreusement, tu sais... ‘‘

Sa voix se mit à trembler et elle se mit à sangloter, mais elle poursuivit d’une voix plus faible.

‘‘ Ça m’insupporte d’être en froid avec toi et Ellana... votre sourire me manque tellement... je te demande pardon Kaë... Pardonne-moi... ‘‘

‘‘ Eiri... ‘‘ Souffla t-il.

S’approchant d’Eiriel qui pleurait avec un peu plus de violence, Kaëran l’entoura de ses bras et la serra contre lui pour la consoler.

‘‘ J’ai été dur avec toi... mais Ellana est chère à mes yeux... ‘‘

‘‘ O-ui...j-je s-sais... ‘‘ Hoquetta Eiriel.

‘‘ C’est avec Ellana que tu dois parler Eiri’... c’est elle que tu as principalement blessée avec tes propos. On va aller porter ton sac et on ira à la maison. Je vais te laisser avec elle un moment pendant que j’irai chez papa chercher Seth. Vous pourrez discuter et vous expliquer toutes les deux. Ne crois pas que j’aime cette situation... ça me tue... Tu es une deuxième maman pour moi. Je t’apprécie énormément. ‘‘

Il se détacha et sécha les larmes d’Eiriel qui parvenait tant bien que mal à sourire. Kaëran prit son sac, lui présenta son bras qu’elle prit volontiers et ils allèrent chez elle tout déposer puis il la fit entrer à la maison où se trouvait Ellana. D’ailleurs, elle venait l’accueillir, mais se figea en le voyant avec la paysanne.

‘‘ Eiriel voudrait discuter avec toi. Je vais chercher Seth... ‘‘ Dit-il en l’embrassant. ‘‘ Ça ira. Je reviens tout à l’heure. ‘‘

Kaëran lui sourit, caressa ses lèvres du pouce et les quitta pour se rendre à la demeure de son père. Il toqua donc et entra pour trouver les deux hommes en train de dormir sur le canapé. Noah se réveilla tant bien que mal et fit un sourire à son fils.

‘‘ Je me suis assoupi, mais au moins ton fils a fait sa sieste. ‘‘

‘‘ Mon fils... c’est étrange d’entendre ça. ‘‘

‘‘ Pourtant, il l’est maintenant, même si tu n’es pas son géniteur. C’est un trésor cet enfant. ‘‘

‘‘ Oui... comme le reste de ma famille. ‘‘

Noah se leva, serra son fils d’un bras contre lui et lui laissa Seth en souriant. Lui donnant son sac, Kaëran lui souhaita le bonsoir et le remercia une dernière fois. Il se remit alors en route vers la maison en espérant que tout se soit bien passé entre Ellana et Eiriel.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   Sam 31 Aoû - 23:28



Retour à la case départ


«Retour à la normale.»

feat Kaëran Eira

Ellana parvint à travailler convenablement. Elle était concentrée sur son travail et surtout, passionnée. Les clients venaient en régularité et donnaient souvent des pourboires. Quand ce fut l’heure, elle ferma la boutique à clé, et ne s’inquiéta pas de ne pas trouver son mari qui l’attendait. Il avait du avoir des choses à faire au palais. Elle se promena au marché, trouva des légumes qui lui donnaient envie pour le soir, les acheta, et rentra. Les hommes n’étaient pas encore là et elle commença donc à faire à manger. Ce serait ça de fait et donc plus de temps pour son chéri !

Quand elle entendit les bruits de pas, elle se dirigea vers la porte pour accueillir son mari. Mais il était accompagné. Elle s’immobilisa en voyant Eiriel. Que se passait-il ? Il s’approcha pour lui dire en l’embrassant :


-Eiriel voudrait discuter avec toi. Je vais chercher Seth... Ça ira. Je reviens tout à l’heure.

Elle reçut un sourire, une caresse sur ses lèvres et il quitta les lieux. Restée avec la paysanne, nerveuse, Ellana ne sut quoi faire. Elle l’invita timidement à s’asseoir à la cuisine.

-Ellana…je tenais à… à m’excuser. Pour tout ce que je t’ai dis. Je ne sais pas ce qui m’a prit…

La femme était très nerveuse et se tordait les mains. Ellana voyait aussi ses yeux un peu rougis. Elle avait sans doute eu une conversation avec Kaëran alors.

-La mort de votre fille m’a chamboulée plus que je ne voulais l’admettre je pense… et je me suis murée dans une attitude de colère dont tu as fait les frais…

-Je… peux comprendre… enfin je crois…

Ellana ne comprenait pas en fait. Et surtout elle ne savait pas quoi dire.

-Et désolée pour les paroles sur ton passé. C’était mal placé.

-Ce n’est rien. Je… m’en suis voulut que vous et Kaëran soyez en froid à cause de moi…

-Je suis idiote… je savais qu’il prendrait ta défense…

-C’est pour ça que je ne lui ais pas tout de suite parlé de ça. Je ne voulais pas qu’il coupe les ponts avec sa seule famille.

-Nous sommes aussi ta famille, Ellana. Ne pense pas l’inverse.

-Merci…

Eiriel lui prit une main et la serra.

-Vous voulez quelque chose à boire ou… même manger ? Ce soir ? Vous pouvez amener Dorguan…

- Oh hum… pas ce soir désolée… mais une autre fois. Je préfère vous laisser en famille, toi et Kaëran. Et Seth bien sûr.

Ellana acquiesça. Elles se levèrent et, timidement, s’étreignirent pour sceller les excuses. Elles repartaient à zéro et redevenaient amies. Cela faisait plaisir à Ellana. Elle raccompagnait la paysanne quand Kaëran rentra avec le petit. Il salua Eiriel qui fit un coucou à Seth, puis il referma la porte. Ellana lui sourit et prit le petit dans ses bras.

-Merci Kaë. Elle s’est excusée et… tout va bien maintenant.

Cela répondrait au regard inquiet qu’il lui lançait. Elle le laissa monter pour se laver et elle alla coucher Seth dans son berceau du salon puisqu’il dormait encore. Et pendant ce temps elle termina de préparer le repas du soir. Elle se sentait à nouveau bien.

Ils passèrent une agréable soirée en famille, à rire et parler. Et surtout à s’embrasser. Elle aimait tant voir le regard de son mari pétiller de mille feux.

En fait, elle se disait qu’ils avaient à présent le droit à une vie paisible. Ils avaient assez soufferts, assez surmontés d’épreuves pour l’avoir mérité. Juste une vie tranquille à élever Seth, à supporter sa crise d’adolescence et l’accompagner sur le chemin de sa propre vie.

Et peut-être qu’un jour, elle pourrait donner à Kaëran un autre enfant, de son sang à nouveau, bénit par Jillian de là-haut. Seth deviendrait le grand frère protecteur et leur vie serait encore plus parfaite qu’elle ne l’est maintenant…


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à la case départ [PV Kaëran]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la case départ [PV Kaëran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» Les hommes rêvent du retour plus que du départ. | PV C. J. Denforth
» Retour à la case départ.
» [Fini] Retour à la case départ ! (Suite d'une Nouvelle crise de nerfs ?) [PV]
» « Les hommes rêvent du retour plus que du départ. »
» ❝ Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ❞ JULIET&DONOVAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adariel: un monde magique ::  :: Archives-